Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Maladies non transmissibles : L’association Aide21 passe à l’offensive

12 Décembre 2012, 19:41pm

Publié par Hervé Villard

 


Afrique international pour le développement et l’environnement au 21è siècle (Aide 21) organise depuis ce 12 novembre 2012  à l’hôpital du district de Deido des campagnes de dépistage gratuit du diabète, de la goutte et autres maladies non transmissibles

 Selon les statistiques de  l’organisation mondiale de la santé plus de  347 millions de personnes sont diabétiques dans le monde. En 2004, le diabète a tué environ 3,4 million de personnes et plus de 80%  de ces décès se sont  produits dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.  

Le diabète augmente le risque de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral. Il est à l’origine de la diminution du débit sanguin et de l’apparition d’ulcères des pieds. Il est  l’une des principales causes d’insuffisance rénale.  Selon les projections de l’OMS, le nombre de décès par diabète va doubler entre 2005 et 2030 si n’est rien fait.

C’est pour lutter contre les maladies  comme le  diabète responsables de plusieurs millions de décès dans la monde entier, limiter les affres de cette maladie et sensibiliser les uns et les autres sur la conduite à tenir. Voilà présenter d’une manière succincte les objectifs visé par la campagne  de santé sur  les maladies non transmissibles. Organisée  par l’association Aide21 cette campagne qui se déroule à l’hôpital du district de Deido se poursuit jusqu’au 14 décembre 2012.

En plus du diabète,  maladie très redoutée de nos jours,  les membres de  Afrique international pour le développement et l’environnement au 21è siècle (Aide 21) informent et sensibilisent  le public sur les  autres maladies non transmissibles que sont  la goutte,  de  la crise, le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’obésité et les troubles musculo-squelettiques.

Pour bien effectuer cette mission qui de sensibilisation, deux tentes  comportant des chaises ont été dressées dans la cour de l’hôpital du district de Deido. Ces tentes abritaient le public venu nombreux assisté à cette campagne de sensibilisation  et de dépistage gratuit. Selon Guy Laurent Kouam  coordonnateur mondiale du réseau Aide21 et président de cette association au Cameroun, plus de 200 personnes ont été diagnostiquées pendant la première journée de sensibilisation qui a eu lieu hier.

 Pour être consulté, il fallait venir à jeun. Après la consultation et en fonction du diagnostic obtenu, des médicaments ont été remis aux malades. Ceux des malades dont le cas est compliqué étaient immédiatement orientés vers un centre spécialisé de prise en charge. D’après Carlos Ngoufack vice président chargé du suivi des projets, l’initiative vise à lutter contre les maladies non transmissibles qui sont en nette progression dans le monde entier. Pour cette première expérience, les organisateurs attendent près de 500 à 1000 visiteurs.

 

Né au Cameroun en 2010, AIDE21 est en effet une organisation panafricaine de promotion du développement durable regorgeant  en son sein un réseau de jeunes Africains spécialistes chacun dans un domaine précis,et qui ont  décidé d’intégrer leurs différentes compétences pour contribuer aux politiques de développement durable du Continent.

L’organisation est présente dans 14pays d’Afrique. Elle est également  présente aux Etats Unis au Canada et en Allemagne. AIDE21 a pour objectif d’amener les populations africaines à développer la culture de la démocratie participative et à contribuer à l’élaboration des projets de développement de leurs collectivités locales. De contribuer à l’élaboration par les collectivités locales d’un programme Agenda 21 dans le respect des engagements pris depuis RIO pour un développement respectueux de l’environnement. De faciliter les opportunités de coopération internationale en faveur des collectivités locales africaines. Accompagner des projets de développement en faveur des populations africaines. Encourager l’intégration des pratiques environnementales dans les programmes d’éducation à tous les niveaux d’éducation en Afrique .Sensibiliser les populations africaines sur les questions environnementales. Faciliter la circulation en Afrique de l’information environnementale.

 

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article