Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Mtn élite one : Union de Douala renoue avec la victoire

30 Juin 2013, 22:18pm

Publié par Hervé Villard

 

  

Les poulains de Théophile Feunkou ont battu le tonnerre de Yaoundé par deux buts à zéro. C’était ce dimanche 30 juin 2013 au stade de la réunification de Bépanda.

 une phase de match union contre Coton sport à Douala

Il a fallu à Union de Douala, deux coups de pattes majestueux de sa nouvelle recrue Clarence Bitang (7), pour  renouer avec la victoire ce dimanche après midi au stade de la réunification de Bépanda.  Le  premier coup de pied de Clarence Bitang qui permet aux supporters de l’Union de Douala, d’espérer à nouveau, intervient quelques minutes seulement après le coup d’envoie de cette rencontre. Et plus précisément à la deuxième minute.

 Bien servi dans la surface de réparation Clarence Bitang  bénéficie d’un geste somptueux de son coéquipier et inscrit d’un plat de pied le but qui marque l’ouverture du score dans cette rencontre. A ce moment précis, le stade saute de joie. Dans la tribune, c’est l’euphorie générale. Les supporters courent dans tous les sens pour manifester leur joie.  «C’est la série qui commence. » déclare un supporter comme par vengeance. «Ceux-qui veulent enterrer Union vivant auront honte »déclare-t-il avec beaucoup d’émotion.

Le deuxième coup de griffe du dossard sept de l’Union de Douala intervient à la 59ème minute. C'est-à-dire, cinquante sept minutes seulement après le premier but. Sur une belle phase de jeu  initié par l’intrépide Djuimo  Monthé entré au cours de cette rencontre,  Clarence  Bitang profite de la passivité de la défense de Tonnerre de Yaoundé, pour dévier d’un coup de tête majestueux  le cuir au fond des filets, le centre de son coéquipier.  Certains de la victoire après l‘inscription de ce second but, les supporters de Union de Douala  crient à tue-tête. Dans les gradins, ils courent dans tous les sens en  agitant le drapeau de l’équipe de leur cœur. «Il faut leur remettre les quatre buts que nous avons encaissés contre les Astres de Douala » déclare avec beaucoup d’émotion l’un d’entre eux.

Maladresses.

Quelques minutes  seulement après ce second but, Bitang Clarence très en forme dans cette rencontre manque de tuer le match. Après un festival de dribble de l’un de ses coéquipiers sur le coté droit,  festival qui s’achève par une passe savamment dosée dans la surface de réparation. Clarence Bitang(7) qui se trouve seul face au but, appuie  trop sa frappe. Celle-ci alors que le gardien est abattu, passe au dessus du cadre. Ceci au gran dam des supporters qui mettent tous la main sur la tête en signe de regret. «Vous savez ça arrive de rater ce genre d’occasion. C’est parfois parce qu’on est trop confiant. On croit parfois dans ce genre de situation qu’on a marqué alors  qu’on ne l’a pas encore fait. C’est regrettable mais, c’est ça le football  aussi» relativise l’unique butteur de cette rencontre.  A plusieurs reprises.  Il va rater de même que ces coéquipiers, toutes les autres occasions de but qui vont s’offrir à eux.

  Mauvaise forme


Du coté du Tonnerre de Yaoundé, c’est  la mauvaise forme. Les poulains du coach Gérard Mbimi n’ont vu que du feu.  Ils  étaient comme perdus au stade. Ils ont même réussi le pari de finir la seconde manche sans tirer au goal.  Leur jeu était décousu et tiède. Les joueurs manquaient de vivacité et d’efficacité quand ils avaient le ballon. Ce qui a profité  à Union de Douala.

  Selon Gérard Mbimi, ancien  encadreur de l’union de Douala, c’est la diminution des joueurs de cette équipe qui est à l’origine de cette mauvaise passe. « On a désossé mon équipe pour l’équipe nationale militaire. J’ai perdu au moins quatre joueurs clés. C’est pourquoi vous voyez ce qui se passe là. Mais on va essayer de travailler pour remonter la pente »tente d’expliquer le  coach abattu.

Dans la seconde rencontre très palpitante qui opposait la formation de Douala Athlétic club (Dak) à Njalla Quan Sport Academy de Limbe, l’équipe des visiteurs conduite par le coach François Eya a dominé celle de Dak par un but à zéro. Un somptueux but qui porte l’estampille de Robert Ndip Ntambé. Au cours de cette rencontre âprement disputée, on a eu l’occasion d’apprécier les talents des deux équipes et surtout la dextérité et l’expérience des  deux gardiens de but. A savoir Mbog Ferdinand de Dak et Martial Meiyangue Meiyangue de Njalla Quan.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

 

Commenter cet article