Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Nécrologie : André Kolingba n’est plus

9 Février 2010, 09:55am

Publié par hervy

 

L'ancien président centrafricain André Kolingba (1981-1993) est décédé dimanche à Paris à l'âge de 73 ans, des suites de maladie. L’annonce a été rendue publique hier à Bangui par  Gabriel Goloumo président du directoire de son parti, le Rassemblement démocratique centrafricain (RDC).  Une source informée à Paris, indique que M. Kolingba souffrait depuis longtemps d'un cancer de la prostate et qu'il avait été soigné dans plusieurs hôpitaux français.

C’est dans la consternation  que le gouvernement centrafricain que conduit le président  Francopis Bozizé est plongé depuis hier après l’annonce de la triste nouvelle. Selon une source bien introduite à la présidence de la république centrafricaine, Bozizé a présenté hier en soirée ses condoléances à Mireille Kolimgba la veuve de l’ancien président

Douze ans à la tête du pays

Né le 12 août 1936 à Bangui, Kolingba, ancien général d'armée, avait renversé par un coup d'Etat en 1981 le président David Dacko (1979-1981) successeur de Jean-Bédel Bokassa. Fondateur du parti unique RDC, en 1987, Kolingba avait été contraint sous la pression de la rue et après des grèves sans précédent dans le pays, d'autoriser le multipartisme en 1991. Il s'était maintenu au pouvoir jusqu'en 1993, date des premières élections démocratiques remportées par Ange-Félix Patassé. M. Kolingba avait terminé en quatrième position du scrutin.

Condamné à mort par contumace

En mai 2001, lors d'une nouvelle tentative de coup d'Etat, il avait échoué à renverser le président Patassé qui avait alors mis sa tête à prix pour la somme impressionnante à l'époque de 25 millions de francs CFA.

Il s'était alors réfugié en Ouganda, tandis qu'il était condamné à mort en Centrafrique. En 2003, il avait toutefois bénéficié du renversement de Patassé par François Bozizé et d'une amnistie pour participer au "dialogue national". A nouveau candidat à la présidentielle en 2005, il avait terminé troisième du scrutin remporté par Bozizé.

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article