Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Nécrologie : La Crtv littoral encore en deuil

12 Mai 2013, 20:11pm

Publié par Hervé Villard

 Après Tiki Eyango, animateur en langue Ewodi récemment décédé,  Moise Bangteke, l’un des animateurs vedettes de la Cameroun radio and télévision (Crtv)  vient lui aussi de rendre l’âme. Il est décédé ce vendredi 10 mai 2013  pendant qu’on le conduisait à l’hôpital.

 


C’est avec beaucoup d’émotion que Solange Aïcha, plus connue sous le pseudonyme de «tata solo» a présenté la contribution de la région du littoral dans le magazine «Crtv m’accompagne » du poste national de la Crtv ce vendredi 10 mai 2013.  Les yeux larmoyant et presque tremblotante, elle s’est armée de beaucoup de courage pour achever cette contribution qui a durée environ cinq «interminables» minutes. Le Plus difficile pour cette habituée du micro a été d’annoncée sur les ondes du poste nationale le décès brusque de Moïse Bangteke, son compagnon de micro de longue date. Au moment où elle prend  la feuille sur laquelle est couchée la brève du décès de son collègue, les larmes qui ont empli ses yeux dégoulinent comme un ruisseau. Malgré les efforts qu’elle fournie pour cacher sa douleur, les sanglots dominent sa voix. Elle pleure. A l’aide d’un lotus, elle essuie ses larmes et poursuit son programme jusqu’à la fin. Que c’était vraiment dur !

Comme  Solange Aicha, les personnels de la Cameroun radio and télévision région du littoral et ceux de la Fm 105 ont eu de la peine à présenter les différents programmes à l’ordre du jour ce vendredi. Eric Christian Nya, Blando Tchatchoua, Emmanuel Atangana, Benoit Patrice Ekane, Gervais Bourou, Gilbert Ele Ndzana pour ne citer que ceux-là. Tous étaient obligés de faire fi de leurs émotions pour accomplir les différentes tâches à eux attribuées.

C’est que, la nouvelle du décès  de Moïse Bangteke, l’un de  leurs plus proches collaborateurs, leur est tombée  dessus tel un couperet.  Ils s’y attendaient le moins. Surtout que, le décédé ne présentait aucun signe de maladie. «Après son jogging hier (jeudi 9 mai 2013 Ndr) comme tous les matins, il est venu faire son émission sans soucie. On a blagué comme d’habitude et il est allé en studio. Il ne présentait aucun signe de fatigue, il était plutôt jovial» raconte Solange Aïcha abattue. C’est en voyant le corps inerte et sans vie de Moïse Bagtéké à la morgue que, plusieurs de ses collaborateurs sceptiques à la nouvelle s’en sont rendus effectivement compte de son décès. «J’étais à la maison. je m’apprêtais à me rendre à la radio quand très tôt mon téléphone a sonné. Mon interlocuteur m’annonce que Moîse a fait une chute et qu’on est en train de le conduire d’urgence à l’hôpital général de Douala. Je m’y suis aussitôt rendu. Quand j’arrive,  je trouve le Colonel Abeng Mbozo’o médecin de  l’hôpital militaire de Bonanjo et il m’annonce  la triste nouvelle.  Au départ je n’y croyais pas. C’est quand je l’ai  appelé à plusieurs reprises sans réponse que j’ai compris qu’effectivement  «papa Bang » était décédé » témoigne tout en larme Gilbert Ele Ndzana animateur à la Crtv Fm 105.

 

Deuil


A la Crtv littoral lieu de service du décédé, tout le monde est en deuil. C’est une cacophonie générale. La cour est bondée de monde. Ses collègues pleurent à tue-tête et ne savent plus à quel saint se vouer. La plupart des bureaux sont vides. Tout le monde est sous le coup de l’émotion. Personne  n’en revient. Le chef de la station serge Ngando Ntone est plus qu’étonné. «Je suis arrivé ce matin au bureau à 6h20. J’ai été assailli à mon arrivé par un groupe de marcheurs  et des  dames qui étaient en tenue de sport.  Ils sont venus affolés me dire qu’il y a un  de nos collègues qui courait avec eux qui vient de s’écrouler et  qu’il faut qu’on l’amène d’urgence à l’hôpital militaire. Ce qui a été aussitôt fait. Là-bas, on a constaté qu’il a perdu connaissance depuis qu’il est tombé et qu’il sombrait dans le comma. La respiration était devenue difficile et le directeur de l’hôpital militaire a décidé de le transférer à l’hôpital général où on avait à l’avance pris  le soin d’annoncer qu’on amenait un cas sérieux qui nécessitait une prise en charge urgente et sérieuse. Mais, au moment où on arrive à l’hôpital général et que les brancardiers passent à la vérification de certains paramètres et se rendent compte qu’il a déjà rendu l’âme. Le décès a été constaté à 8h 10 ce matin (vendredi 10 mai 2013 Ndr). C’est un décès subit survenu pendant une activité sportive.  C’est un grand professionnel que nous perdons et le vide qu’il laisse est là » ;  déclare avec plein d’émotion le chef de station de la Crtv région du littoral.

Au restaurant de la crtv situé à l’arrière du batiment, l’ambiance est terne. Le personnel rassemblé à cet endroit commente avec amertume le décès brusque de celui qu’on appelait affectueusement « papa bang ». Ceux qui avaient commandé des repas mangent à peine car, la douleur est vive. C’est une tristesse généralisée qui s’observe

 

Biographie


Selon des informations, Moise Bangteke est allé faire sport comme tous les matins quand l’irréparable s’est produit. Il courrait avec des femmes au niveau de la maison de parti de Bonanjo quand il s’est écroulé et a perdu connaissance. Conduit d’urgence à l’hôpital de la première région militaire de Douala, le personnel médical constate la gravité de son cas et le transfère d’urgence à l’hôpital général de Douala. Chemin faisant, il va rendre l’âme et  son décès sera constaté plus tard dès l’arrivée de l’ambulance à l’hôpital général. Même si l’origine de son décès n’est pas encore précisé, d’aucun parle d’un arrêt cardiaque.

En service à la chaîne de radio Sueleba FM 105 à Douala depuis 1993, Moïse Bangtéké  était  un animateur très populaire. Parmi les nombreux émissions qu’il a présenté, on peut citer ‘’soleil sur les ondes’’, ‘’Vibrations’’, ‘’Cyclone Hit parade internationale’’, ‘’cocorico’’,’’ Idiba’’, ‘’la matinale’’, et puis  ‘’toutes les femmes en parle’’ qu’il présentait  avant son décès, tous  les jours à  partir de 10h  à la Fm 105.Moîse Bangteke a été le réalisateur  de “le volcan hit parade” présentée sur FM 94 à Yaoundé par le feu St Lazare Amougou qu´il prenait en relais tous les samedis matins. Il fait parti des animateurs qui ont contribué à donner à la Fm 105 une notoriété. Il était aussi producteur, évènementiel, auteurs. Avec l´artiste Nadia Ewandè, , il lance le concours "Miss Mama Kilo". Il a été le tout premier animateur à propulser la chanson "zangalewa", reprise 25 ans plus tard par l´artiste shakira pour la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Moise Bangtéké était aussi administrateur de la Socam. Marié à l’artiste musicienne Nadia Ewandè, il décède à l’âge de 50 ans laissant plusieurs enfants orphelins. Comme par pure coïncidence, il décède le 10 mai, jour de l’anniversaire de la création de la Fm 105.

 

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article