Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Ramadam : Les Tikar de Douala fêtent leur chef

14 Septembre 2012, 16:15pm

Publié par Hervé Villard

 

 

 photo-chef-tikar-Douala.JPG

 

Abubaka Njifoki Mbuan a été officiellement présenté comme chef la communauté Tikar de Douala 19 aout 2012 au camp Yabassi.


 

C’est aux environs de 20h alors que la danse battait son plein à la fête organisée par la communauté Tikar musulmane que le prince Guiwa Souleimane de la chefferie supérieure de Bankim c’est levé pour prononcer la phrase qu’on attendait. « Nous avons déjà choisi notre nouveau chef, le voici ». Cette phrase a été accueillie par des cris de joie. La foule qui C’est alors que la fête a pris de l’ampleur. « C’est ce qu’on attendait depuis », s’est écrié un participant.

 


Le chef des Tikar ressortissants du nord ouest Mbouah Robert l’un des doyens présents c’est levé pour saluer l’acte. « C’est ce qu’on attendait. Nous avions besoin de quelqu’un qui peut encadrer les Tikar et je pense que nous venons de poser un acte historique ».

 


Il faut dire que compte tenu du fait que les Tikar viennent de quatre régions à savoir l’Adamaoua, le Centre, l’Ouest et le nord ouest, l’équipe chargé de trouver le successeur du chef Moutchi Ousseini décédé il y a un peu plus d’un an, avait opté pour une élection. Deux candidats avaient alors été retenus, Aboubaka Njifoki Mbuan et Ngandji Nyakong Moussa. L’élection prévu pour une première fois le 17 juin a été bloquée par le candidat Ngandji Moussa qui face à son impopularité avait sollicité l’intervention du sous-préfet de Douala 1e.  

 

 

 

Lui-même Ngandji proposera un report de deux semaines. L’élection devait alors avoir lieux le 1e juillet. Ce jour il a également saisis les autorités de Douala 1e et des antigangs ont été signalées à l’école maternelle du feu rouge Bessengué où devait avoir l’élection. La communauté Tikar en avait assez. « Une personne ne peut pas nous empêcher de nous organiser ici à Douala, surtout qu’il n’est inscrit dans aucune réunion de famille Tikar.

 

 

Même pas dans la réunion des ressortissants de son propre village », pouvait-on entendre de part et d’autres. La communauté Tikar de Douala se retrouvait dos au mur, puisque le sous-préfet de Douala 1e est même allé jusqu’à interdire tout regroupement des Tikar dans le cadre des concertations concernant la chefferie de la communauté.

 


La fête du Ramadan 2012 a donc été l’occasion pour les Tikar de Douala de se retrouver dans l’arrondissement de Douala 2e chez le feu chef pour mettre fin au suspense.



Dans sa première intervention après sa présentation officielle, Abubaka Njifoki Mbuan a promis de mettre un accent sur l’unité des Tikar. Il a également promis de poursuivre son combat pour la promotion de la culture Tikar. Grâce à lui, les Tikar avaient remporté le premier prix lors du carnaval du Ngondo en 2011.


Le tout premier acte posé séance tenante par le nouveau chef a été la désignation de Mme Hounga née Ngnimon Emilienne comme reine mère. Elle est par ailleurs présidente des femmes Tikar à Douala.

La fête s’est poursuivi jusqu’au matin. Le nouveau chef a pris part à un spectacle musical où le peuple Tikar était représenté par les artistes Prince Tikar et Chaleur Système.

 

 

Commenter cet article