Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Sanction de Samuel Eto’o Fils:Benoit Ambwa et Jean II Makoun menacent de quitter l’équipe nationale

28 Décembre 2011, 20:57pm

Publié par Hervé Villard

 

Sport

 Benoit-Angbwa.JPGjean II Makoun

Sanction de Samuel Eto’o Fils

 

Benoit Agbwa et Jean II Makoun menacent de quitter l’équipe nationale

 

Les deux joueurs cadres de l’équipe fanion du Cameroun menacent de ne plus déferrer à la convocation de l’équipe nationale si les  sanctions infligées aux capitaines Samuel Eto’o Fils et Enoh Eyong ne sont pas levées. 

 

 

«Monsieur le présidant nous avons appris avec amertumes  les sanctions injustifiées et iniques infligées à notre capitaine Eto’o  Fils Samuel et son vice Enoh par la commission d’homologation de la Fécafoot.  Motif pris de ce que la décision de ne pas aller à Alger avait été prise par l’ensemble des joueurs, nous manifestons notre solidarité à l’égard de nos coéquipiers qui ne sont que nos portes paroles et contestons formellement les sanctions prononcées à leur encontre. Aussi, n’entendons nous plus répondre de notre présence à l’équipe nationale tant que les sanctions décriées ne seront pas levées. Veuillez agréer monsieur le président l’expression de notre parfaite considération.»

 

Voilà la quintessence de la lettre servie à  Adoum Garoua, le ministre des sports et de l’éducation physique du Cameroun, à la fois par Jean II Makoun et Benoît Angbwa, tous joueurs à l’équipe nationale du Cameroun.  Cette lettre a été notifiée au successeur de Michel Zoua par la voie de maître Mah Ebenezer Paul, Huissier de justice  à la 10ème charge près de la cours d’appel du centre et des tribunaux de Yaoundé, le 27 décembre 2011.

 Ces derniers, présents à Marrakech  au moment où tous les évènement qui  ont contribué à la non participation des Lions Indomptables du Cameroun au match amicale qui les opposait au fennec d’Algerie   le 15 novembre 2011 se produisaient, demandent au ministre des sports et de l’éducation physique  de retirer  successivement les sanctions  de 15 matches de suspension infligée à Samuel Eto’o fils le capitaine de l’équipe fanion du Cameroun et celle  de deux matches de suspension  prescrite à Eyong Enoh son vice capitaine, par la commission d’homologation de la fédération camerounaise de football.  

Selon ces derniers qui affirment par ce geste  leur solidarité à leurs capitaines, Samuel Eto’o et Eyong Enoh  ne sont en rien responsables de ce qui s’est passé  à Marrakech.  Le boycott du match amical contre l’Algérie a été décidé par l’équipe toute entière et les deux joueurs sanctionnés  ne sont  que le porte parole de l’équipe. Pour ces derniers toujours, si la Fécafoot veux sanctionner des joueurs, c’est toute l’équipe qu’il faudra sanctionner.  Les deux joueurs cadres de l’équipe nationale qui tiennent absolument à ce que la sanction infligée à leurs coéquipiers soit annulée menacent de ne plus déférer aux convocations de l’équipe nationale fanion si ces sanctions ne sont  pas annulées.  Les copies des lettres notifiées au ministre des sports et de l’éducation physique  ont pareillement  été envoyées à la fédération camerounaise de football (Fécafoot) afin que cette association qui à la charge de la gestion du football au Cameroun  puisse prendre les dispositions qui s’imposent.

Les deux joueurs cadres de l’équipe fanion sont pour l’instant les premiers coéquipiers de Samuel Eto’o et de Eyong Enoh à pouvoir prendre position dans cette affaire qui fait couler d’encres et de salives depuis son déclenchement. La menace de démissionner de l’équipe nationale  brandit par  les deux cadres de l’équipe nationale viennent une fois de plus remettre en cause cette sanction infligée aux capitaines des Lions Indomptables. Et,  demander aux dirigeant du football camerounais de revoir de près ces sanctions afin de ramener la sérénité et surtout consolider l’ambiance de groupe absente au sein de l’équipe nationale depuis des années et qu’on a recommencé à revoir au Maroc lors de la compétition de la Lg-Cup remportée par l’équipe du Cameroun.   

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Commenter cet article