Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Santé:Journée mondiale du Diabète:La pandémie atteint une côte d’alerte au Cameroun.

11 Novembre 2010, 22:19pm

Publié par hervy

  La révélation a été faite par le Dr  Siméon Choukem, spécialiste en endocrinologie et en diabétologie médecin à  l’hôpital  Général de Douala.

 Le diabète est une maladie chronique due à une carence ou à un défaut d'utilisation de l'insuline, une hormone produite par le pancréas. Cette carence ou ce défaut entraîne une augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie), ce qui a de multiples conséquences néfastes. Le diabète entraîne, entre autres, des problèmes de reins, du système nerveux, ainsi que des maladies cardio-vasculaires et la cécité. Plus de 246 millions de personnes dans le monde souffrent de cette maladie.  Au Cameroun, six à huit pour cent  de la population sont atteints du diabète. Selon le Dr Siméon Choukem, médecin à l’hôpital  Général de Douala, spécialiste en médecine interne, en endocrinologie et en diabétologie, cette maladie est en nette croissance dans notre pays. Et, si rien n’est fait, elle pourra atteindre des proportions démesurées.   

La semaine  du diabète qui a débutée hier à l’hôpital Laquintinie  par une communication sur cette pandémie,  a pour but de sensibiliser  les populations de la ville de Douala sur ce sujet. Et les amener à lutter efficacement contre cette maladie qui est à l’origine de nombreuses autres, et qui est en outre responsable de nombreux décès au quotidien.  Le meilleur moyen de lutte étant la prévention. Le Dr Choukam, dans son exposé a montré au public comment prévenir et lutter contre cette maladie.  Ainsi, une bonne hygiène de vie, la consommation limitée du sucre, la pratique du sport  et une bonne alimentation réduisent le degré d’exposition au diabète. S’agissant des comportements à éviter,  le Dr Siméon Chouken a dénoncé la consommation excessive de la bière  et de la cigarette. «Consommer la bière tous les jours augmente le risque d’exposition au diabète. Il faut boire une bière en deux jours» a-t-il recommandé. 

Bien avant, le docteur Choukem avait fait la présentation de cette maladie, question de permettre à l’assistance de mieux  la connaitre. On a donc appris à la suite de son exposé qu’il existe deux types de diabètes. Le diabète de type 1, aussi appelé diabète insulino-dépendant ou diabète juvénile et le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant.  

Le premier type est une maladie métabolique auto-immune qui se révèle principalement pendant l'enfance. Ce type de diabète qui  attaque d’avantage les enfants est difficile à soigner.  Aucun médicament, aucun moyen de prévention jusqu’à lors n’ont été trouvés. apprend-on. Quand  au second, le diabète de type2, il représente 90% des cas de diabète et attaque d’avantage les adultes.  On peut facilement le prévenir en modifiant tout simplement ses habitudes de vie. Plusieurs traitements pour ce dernier type sont disponibles.

Au cours de la communication qui a eu lieu hier sur cette maladie à l’hôpital Laquintinie,On a également appris qu’il  est à l’origine des troubles de la sexualité chez la femme et chez l’homme. Selon le Dr Denise  Kamwa  diabétologue à l’hôpital Laquintinie, ces troubles sexuelles vont jusqu’à créer  la disparition du plaisir sexuel. «Le diabète crée au niveau de l’organisme et plus précisément au niveau des nerfs la perte de la sensibilité chez la femme comme chez l’homme. La femme a  le désir mais n’a pas le plaisir sexuel durant les rapports.   Chez elle, on observe souvent l’absence de la lubrification ce qui rend les rapports sexuels douloureux. Chez l’homme, la neuropathie crée le blocage de la circulation du sang au niveau du pénis et cause les problèmes  d’érection.» Explique la spécialiste. Pour ce médecin de l’hôpital Laquintinie, qui redoute l’ampleur des dégâts que cause cette pathologie, la journée mondiale du diabète qui se célèbre le 14 novembre2010 prochain, est une occasion  pour sensibiliser la population sur cette maladie.   Célébrée sur le thème «l’éducation et la prévention du diabète», le programme de cette campagne s’annonce riche. 

Une grande campagne d’information et de dépistage gratuit de cette pathologie a lieu ce vendredi à l’hôpital Laquintinie de Douala. Des sciences d’éducation nutritionnelle à l’endroit des patients et de leurs familles y sont également prévues. Une  autre campagne de sensibilisation et de dépistage gratuit de cette pathologie et de l’hypertension artérielle en milieu musulman se déroulera le samedi prochain.  Selon le Dr Choukem, si des populations ne respectent pas l’hygiène de santé édictée on dénombrera en 2027 près de 380 millions de diabétique.

Hervé Villard NJIELE  

Commenter cet article