Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Société- Faits divers Nkololoum:Le phénomène « Kamga » hante les populations

23 Juillet 2010, 14:47pm

Publié par hervy

Société- Faits divers

Nkololoum

De la matière fécale aspergée  nuitamment sur les murs de domiciles et autres devantures de magasins donnent des insomnies aux populations.

 

Le phénomène « Kamga » hante les populations

L’affaire se passe de tout commentaire dans ce quartier populaire et populeux situés non loin du marché Nkololoum de Douala. Ici, un phénomène sortant de l’ordinaire a fait perdre le sommeil aux populations de cette partie de Douala, dans le deuxième arrondissement. « Le phénomène Kamga » puisqu’il convient désormais de le nommer ainsi. Depuis près de trois jours, au bout du petit matin, les habitants des maisons sont plutôt surpris de constater que les murs de leurs domiciles ont été badigeonner à la chaux mais avec de la matière fécale humaine. « C’est depuis plusieurs jours environs que nous observons cette histoire dans notre quartier. C’est très nouveau parce que nous n’avons jamais assisté à une telle sauvagerie ou animosité. Tout se passe la nuit au moment où tout le monde est endormi. Personne n’entend le moindre bruit de la part des auteurs de cette animosité. C’est le matin que chacun constate ce qu’il s’est passé. Nous ne pouvons pas vous dire qui sont les auteurs et encore moins les commanditaires pour l’instant et encore moins leurs motivations encore que nous n’avons aucune piste pouvant nous orienter. Si au moins il le faisait en journée, on pouvait les voir » lance Elvis un habitant. Il n’est pas que les maisons d’habitation qui sont visées. Les magasins et autres boutiques ont également fait les frais du ou des auteurs de ces actes qui, pour le commun des populations de Nkololoum, relève du mystère. « Regardez comment ils ont arrosé les murs de ma boutique avec les excréments. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi ils ont choisi mon commerce pour faire ce qu’ils ont fait. Vraiment, je suis dépassé, je ne sais pas ce qu’ils nous veulent. C’est inhumain. L’odeur est insoutenable et les clients se refusent en pareille situation d’entrer pour faire des emplettes. Nous sommes dans l’obligation d’attendre que cette odeur disparaisse. Et cela va nous prendre des jours » déclare débridés ce commerçant qui continue de s’interroger sur le ou les auteur.

 

Guerre ouverte

Les populations de Nkololoum sont engagées à mettre le grappin sur les responsables de ces actes ignobles. Entre « ce Kamga » et les populations, c’est une guerre qui est ouverte. « Nous ferons tout pour démasquer les coupables de cette histoire qui met en mal tout un quartier. Les auteurs ou toute personne mêlée de près ou de loin dans cette affaire vont payer le tribu qu’il faut. Les populations doivent rester vigilante » recommande l’un des proches du chef de quartier

Ici, non loin d’une station à essence, on peut lire sur un pan du mur « la patience à des limites » signé Kamga. « Qui est donc ce Kamga et pourquoi à t-il choisi ce mode d’expression. A qui en veut t-il réellement… » Autant de questions qui taraudent les esprits dans ce quartier. En attendant peut-être que les jours à venir nous édifient sur ce personnage, le phénomène « Kamga » mobilise les esprits.

 Pour le moment, pendant que certaines langues plus nombreuses soutiennent qu’il pourrait s’agir d’un psychopathe, d’autres par contre penchent pour la thèse d’une affaire de sorcellerie, le phénomène « Kamga » continue d’alimenter les conversations.

Les forces de sécurité devront réagir pour qu’on en n’arrive pas à une situation où tous les murs se trouveront tous badigeonner aux mottes d’excréments. Une image pas belle pour une ville qui à amorcer sa mue depuis un certain temps.

 

Source messager

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article