Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Suspension de Samuel Eto’o Fils:Adoum Garoua invite le peuple camerounais au calme

20 Décembre 2011, 21:46pm

Publié par Hervé Villard

Suspension de Samuel Eto’o Fils

 

Adoum Garoua invite le peuple camerounais au calme

 

 Dans un communiqué qu’il a rendu public  le lundi 19 Adoum-Garoua.jpgdécembre 2011, le  ministre des sports et de l’éducation physique promet réexaminer le dossier de plus près.

 

 

« Suite aux sanctions prises à l’encontre de certains joueurs de l’équipe nationale de football,  les Lions indomptables après la rencontre avortée  contre l’équipe nationale de football d’Algérie, par la commission d’homologation et de discipline de la fédération Camerounaise de football réunie  à l’hôtel Mount Febé  de Yaoundé le 12 décembre 2011, Le gouvernement de la république tient à rassurer l’opinion qu’il suit de très prêt cette affaire et examine en ce moment même toutes les voies permettant une concertation entre les parties dans l’optique d’une gestion sereine et responsable de cette affaire. »

Ce communiqué  est d’Adoum Garoua ministre des sports et de l’éducation physique du Cameroun. Rendu public le lundi 19 décembre 2011, c'est-à-dire une semaine après la tenue du conseil de discipline de la fédération camerounaise de football (Fécafoot), qui a infligé la lourde sanction de 15 matches de suspension à Samuel Eto’o fils, le capitaine des lions Indomptables du Cameroun, de deux matches à Ayong Enoh vice Capitaine et un million de franc CFA d’amende à Benoit Assou Ekotto, le communiqué du ministre des sports et de l’éducation physique appelle les camerounais au calme.  Adoum Garoua tente ainsi de jouer les sapeurs pompiers dans cette affaire taxée de rocambolesque et de dénigrante par les professionnels du football. Dans ce communiqué commis à l’endroit du peuple camerounais désagréablement surpris par cette décision grotesque qui, selon les statistiques, met fin  à la carrière internationale du  footballeur  le plus cher de la planète terre en ce moment, Adoum Garoua qui est cueilli à froid quelques jours seulement après sa nomination au poste de ministre des sports et de l’éducation physique, affirme  être en train d’étudier ce dossier  afin de trouver des voies et moyens pouvant permettre une concertation entre les parties, dans l’optique d’une gestion sereine et responsable de cette affaire.

 Le communiqué  signé d’Adoum Garoua qui parle au nom du gouvernement camerounais, sans le dire d’une manière ouverte  laisse transparaître   l’embarras du gouvernement,  lui aussi surpris par cette sanction jamais infligée à un joueur dans l’histoire du football mondial.

En plus, Samuel Eto’o fils étant l’un des joueurs les plus adulés de la planète terre  en ce moment et surtout celui qui fait flotter le drapeau camerounais le  plus haut en cette période, il n’est point question de rester de marbre face à cette situation.

Surtout que,  en plus de l’ambassadeur Itinérant  Roger Milla, qui a critiqué avec véhémence cette décision de la Fécafoot ,  d’autres  hautes personnalités sportives du pays telles  Kalkaba Malboum, président du comité national olympique et sportif du Cameroun, Joseph Antoine Bell, ancien Lion Indomptable, Michel Kaham, entraîneur de Football, David Mayebi, président du syndicat national des  footballeurs  camerounais (Synafoc), lui ont emboîté le pas. Ces derniers ont décrié avec la plus grande énergie cette sanction taxée de « rancunière », « d’irrationnelle » et « d’extrême.»   

Des fans du pichichi comme on l’appelle affectueusement, ont d’ailleurs déjà initié des marches pour amener la Fécafoot à revenir sur cette décision qui écarte le meilleur buteur de l’histoire de la coupe d’Afrique des Nations et de l’équipe nationale, de l’effectif des Lions Indomptables, à l’aube des éliminatoires de la Can 2013 et de la coupe du monde 2014.  Selon des médias basés dans le sud Ouest du Pays, des fans de Eto’o Fils ont effectué une marche de protestation de Limbé à Tiko quelques jours après la publication de ladite sanction. Samuel Eto’o ayant refusé d’interjeter appel, la réaction du gouvernement  camerounais reste attendue.

 

Hervé Villard Njiélé

Commenter cet article