Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

20ème Journée de liberté de la presse: l'évênement se célèbre sous fond de tension au Cameroun

6 Mai 2010, 16:28pm

Publié par hervy

douala, mouvement des journalites 

 

 

Vêtus tous de noir, les journalistes de la ville de Douala ont effectué un sit-in devant les services du gouverneur à Bonanjo ce 3 mai 2010.

 

 

On se croyait à la morgue de l’hôpital Laquintinie, en se rendant dans les services du gouverneur de la région du littoral ce lundi matin au environ de 9h. Ceci à cause de la présence massive des hommes habillés de noir qui occupaient la devanture de ces locaux.

 

Ces derniers, des journalistes et cameramen venus de toutes les rédactions de la ville de Douala s’y sont rendus à l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse qui se célèbre chaque 03 Mai.

 

Tous habillés de noir couleur de deuil, et comme un seul homme, ils ont effectué un sit-in devant les locaux du gouverneur de la province du littoral. Pendant près de deux heures d’horloge ces hommes de médias sont restés débout sans gène, sous un soleil caniculaire.

Ils répondaient ainsi à un appel lancé par l’union des journalistes du Cameroun (UJC) qui conviait ces derniers à une manifestation d’envergure pour lutter contre les abus divers donc sont victimes au quotidien les journalistes pendant l’exercice de leur fonction.

 

C’était par ailleurs une occasion de manifester leur mécontentement à l’endroit du gouvernement et rendre un vibrant hommage à Bibi Ngota, le directeur de publication de Cameroun Express décédé à la prison de Kondengui à Yaoundé la semaine dernière dans des conditions dramatiques, qui selon les informations sera inhumé ces jours.

 

A la suite de cette revendication, l’union des journalistes du Cameroun a déposé chez le préfet du Wouri Okalia Bilaï un mémorandum de quatre pages pour demander la dépénalisation des délits de presse.

Parmi les plus de cinquante journalistes ayant répondus à cet appel, on pouvait distinguer Gustave Azebaze membre de l’UJC et secrétaire générale du SJC, Denis Nkwebo journaliste au quotidien Le Jour, chef desk de Douala, Pauline Poinsier, Directrice régionale du Quotidien le jour de Douala, Frédéric Mboungou rédacteur en chef du quotidien le Messager, Martin Camus Mimb de la télévision STV, Lazare Kolyang, Eric Roland Kongou du quotidien Mutations et de nombreux journalistes et cameramen de la presse publique et privée. Selon Julien Chongwang journaliste à la Nouvelle Expression qui a pris part à ce mouvement l’initiative est à encourager car cela va permettre au pouvoir public de désormais s’interroger avant de torturer les journalistes.

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Université de Douala: La faculté des sciences juridiques et politiques se professionnalise

5 Mai 2010, 12:05pm

Publié par hervy

universit--douala.jpg

 

La facultées sciences juridiques et politiques se professionnalise

 

Une licence professionnelle en droit est opérationnelle au sein de cette faculté depuis l’an dernier et ouvre ses portes à tous les étudiants.

 

La deuxième promotion des étudiants inscrits en  licence professionnelle en droit sont en pleine formation depuis la rentrée scolaire 2010-2011. Cette nouvelle filière de formation professionnelle a été créée au sein de cette faculté depuis l’année scolaire 2009-2010. Et a même déjà mis sur le marché de l’emploi ses premiers produits. Avec cette nouvelle filière, la faculté des sciences juridiques et politiques reconnue pour la formation théorique qu’elle donne aux différents étudiants s’arriment aux exigences du monde professionnel qui s’impose de nos jours.

 

Née avec la création de l’université de Douala en1993, la faculté des sciences juridiques et politiques qui forme jusqu’au doctorat ne disposait que deux niveaux : le niveau 1 et 2, le niveau 2 étant constitué des étudiants volontaires venus de Yaoundé. La filière capacité en droit donc l’accès se fait avec le Bepc a également vu le jour  à la même période. 

 

C’est en 1997 que la faculté que dirige de nos jours  Modikoko Henry Bebey professeur agrégé des universités Française et doyen de ladite faculté ouvre le cycle de maîtrise avec trois spécialités uniquement. A savoir : la maîtrise en droit des affaires, en carrière judiciaire et en droit public. Avec le temps d’autres spécialités s’y sont ajoutées. Notamment la maîtrise en science politique et celle de droit privé.

 

Avec près 7000 étudiants de nos jours la faculté des sciences juridiques et politiques recrute en moyenne mil étudiants à chaque rentrée scolaire et prépare les étudiants à avoir une brillante carrière professionnelle. « La fac droit est la faculté qui offre le plus de débouché. Car en faisant cette faculté on est a même, en plus des professions purement juridiques comme celui d’avocat  d’huissier ou de Notaire, on peut faire d’autre concours » affirme Jean Bikaï étudiant en droit niveau 3.

 

Comme l’a si bien dit cet étudiant, la faculté de droit propose effectivement plusieurs opportunités aux étudiants de cette faculté.  Mais seulement, il s’agit des son inscription de savoir juste ce que l’on veut faire pour ne pas s’égarer dans ce labyrinthe. Parce que, après leur formation, tous les diplômés de cette faculté peut postuler pour les différents concours qui sont proposés aux diplômés de cette filière tels la magistrature,(ENAM),la police, institut des relations internationales du Cameroun(IRIC), l’Ecole Normale Supérieure (ENS) et d’autres éventuelles concours.

En plus de ces différents concours de la fonction publique, les diplômés en droit peuvent exercer comme avocat Notaire, Huissier de justice conseillers juridiques et tant d’autres metiers relevant de ce domaine.

 

Avec Janvier Onana professeur agrégé de droit comme vice doyen chargé de la programmation et du suivie des activités académiques, et une pléthore d’enseignant qualifiés donc le nombre exact ne nous a pas été communiqué, la faculté des sciences juridiques et politiques se présente de nos jours comme l’une des facultés les plus disciplinées et les mieux organisées de l’Université de Douala. 

 

Pour avoir y avoir accès, il faut être titulaire d’un baccalauréat, d’enseignement général ou technique, retirer une fiche d’inscription à la scolarité de la faculté de droit que vous remplirez et prévoir 10.000 francs de frais de préinscription. Pour les titulaires d’une capacité en Droit, il faut être âgé de 23 ans au moins et remplir les même conditions que celles citées plus haut.

 

Hervé Villard Njiélé       

Voir les commentaires

Coupe du Cameroun: Unisport du Haut-Nkam se qualifie pour les quarts de finales.

29 Avril 2010, 12:25pm

Publié par hervy

 

 

 

photo-unisport.JPG

 

Il est venu à bout de Titanic d’Edéa club de division inférieure par 3 buts contre deux.

 

Quelques soient les commentaires que l’on fera à l’issue de cette rencontre, on retiendra une et unique chose : le Flambeau de l’Ouest est qualifié pour les quarts de finales de la coupe du Cameroun. Le passage à ce stade a été certes difficile mais réussi.  Les poulains de Bonaventure Djonkep qui sortaient d’une lourde défaite de 1 but contre 3 en championnat face à l’union de Douala n’ont ménagé aucun effort pour cette victoire. Tenu en échec au match aller sur un score  de 2buts  partout  par cette modeste équipe de Titanic d’Edéa, les joueurs du Flambeau ont puisé au fond de leur tripe pour se défaire définitivement de cette équipe sur leur propre installation à Bafang.  Mené au score puis rattrapé, la rencontre n’a pas été facile. Les supporters du flambeau de l’ouest ont eu un après midi long.  C’est un ouf de soulagement que ces derniers ont poussé après le coup d sifflet final. Car les jeunes de Titanic n’étaient pas des moindre. Ceux-ci ont développé un football qui a inquiété les fans du Flambeau de l’ouest. La vivacité de ces joueurs, de même que leur déplacement facile ont contribué à mettre en difficulté les poulains du coach Djonkep. Même si l’Unisport sors vainqueur de ces deux rencontres avec un total de 5 buts contre quatre pour Titanic d’Edéa, ces derniers reconnaissent du moins que cette équipe de division inférieur  a du talent et surtout de l’avenir si elle poursuit dans la même lancéecomme l’a affirmé Bonaventure Djonkep à l’issu de cette rencontre.
Comme Unisport du Haut-Nkam, l’Union de Douala a eu sont ticket de qualification en humiliant le canon de Yaoundé par 5 buts contre 1. Malgré sa victoire d’un but à zéro  face à Coton sport, Panthère de Bagangté détenteur du titre a été éliminé de cette compétition.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Voir les commentaires

Embouteillage à Bafang:Les transporteurs augmentent les prix

21 Avril 2010, 17:39pm

Publié par hervy

bafang1.JPG 

 

 

Les voyageurs en partance  pour Douala étaient obligés de débourser près de 4000 FCFA pour avoir une place dans le car

 

Il était difficile pour les passagers qui se rendaient à Douala de se trouver une place dans un bus de voyage dimanche dernier à Bafang.  Ceci à Cause de la cherté du  coût du transport et surtout du trop plein des passagers qui étaient regroupés à cet endroit.  Pour avoir une place dans l’un des rares  bus qui arrivaient au compte-goutte, Il fallait déployer assez d’énergie  après avoir déboursé la rondelette somme de 4000FCFA  pour avoir une place assise. Disputes, bousculades, injures et des accrochages divers meublaient le remue ménage qui se déroulaient en ce lieu. Venus des nombreux villages du Haut-nkam où se déroulaient des funérailles, les différents passagers ont passé des moments difficiles. Certains s’en sont pris aux conducteurs et aux chargeurs de la gare routière qu’ils ont taxés d’escrocs, « C’est comme ça que vous êtes ! Vous les nègres vous aimez toujours exploiter vos frères » affirme une dame dans la foule avec courroux. Cette dernière, avec un bébé au dos, attend depuis longtemps et ce, malgré ses nombreuses supplications, que le chargeur valide les 3500 FCFA qu’elle propose  en vain depuis son arrivé à la gare au environ de 12 h.

bafang-3.JPGAu guichet de l’agence de voyage Papa Gassi et Associé Voyage, le vendeur de ticket déclare le guichet fermé. « La vente des billets est arrêtée » affirme, tous les billets ont été réservés »  poursuit-il. Au Guichet de l’agence Central voyage, le scénario est le même.  Le guichet est fermé. Une plaque sur laquelle on peut lire « guichet fermé » est posée à l’entrée dudit guichet.

Selon les informations recueillies auprès des transporteurs, la situation est presque la même chaque week-end. Ceci expliquent-ils est du aux nombreux funérailles qui ont lieu dans les divers villages de l’ouest pendant la saison sèche.  « C’est ainsi chaque année. Pendant la saison sèche, il y a toujours des problèmes de transport à l’Ouest »  affirme un chargeur.

 Pour éviter ce débordement certains voyageurs ont développé plusieurs astuces, Pour Kuate Martial, il est  préférable de rentrer très tôt le dimanche pour éviter les embouteillages et les surcharges et la surenchère des prix, «  Je ne peux plus faire d’erreur. Quand je vais à des funérailles à l’Ouest, je rentre toujours très tôt le dimanche matin. » Selon ce dernier, qui a été blâmé à son lieu de service, après une absence due à un manque de voiture, qui l’avait contraint à passer la nuit à l’Ouest, alors qu’il s’y était rendu pour des funérailles  en janvier dernier, c’est plus facile de voyager très tôt le dimanche matin, Car, « on est à l’aise, on voyage à temps et d’une manière confortable. » Ajoute-t-il.

 Paul Nintcheu quant à lui préfère, pour échapper à cette affluence faire des réservations à l’avance. Selon lui, cela évite des tracasseries. Même si cette situation pénalise des nombreux passagers, cela est d’avantage profitable aux chargeurs et aux conducteurs qui  augmentent le tarif de transport,  et double parfois leur revenu.  « La période des funérailles c’est notre période préférée, Pendant cette saison nous nous faisons un peu d’argent» Reconnaît un chauffeur.

                                           

                                                                                                                                                               Herve Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Coupe d ‘Afrique des vainqueurs de coupe de hand ball: Les clubs camerounais jouent les second roles

21 Avril 2010, 15:28pm

Publié par hervy

Coupe d ‘Afrique des vainqueurs de coupe de hand ball: Les clubs camerounais jouent les second roles

Ils ont occupé la 2e et la 3e place respectivement chez les dames et les messieurs lors  de la phase finale de cette competition qui s4est deroulee au Burkina Faso.

 
L’espoir de décrocher le premier trophée continental de handball dans la catégorie dames vient de s’envoler. Les Forces armées et polices (Fap) de Yaoundé ont été battues en finale de la 26e édition de la coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe par le Petro Atletico d’Angola (36 contres 24). Cette compétition continentale s’est déroulée du 8 au 18 avril 2010 au palais des sports d’Ouagadougou au Burkina Faso. Durant cette rencontre domine partiellement par l equipe camerounaise, c est  Petro Atletico d’Angola qui va s imposer en fin. Ce club remporte ainsi son troisième sacre africain consécutif (2008-2009-2010). Empêchant à nouveau à un club féminin camerounais de goutter pour la première fois à ce délice..
Dans la catégorie des seniors messieurs, Minuh n’a pas réalisé l’espoir de l’année passée. C'est-à-dire atteindre la finale. Les urbanistes ont été sortis de la compétition à l’étape des demi-finales par l’Inter club Deportivo d’Angola. Mais, le club de Yaoundé a réussi à remporter la médaille de bronze lors de la petite finale qui l’a opposé au Jeses d’Algérie. La grande finale a mis en confrontation l’Inter club déportivo d’Angola au Zamalek d’Egypte va se solder par la victoir in extremis de l equipe egyptienne sur un score de 28contre 26. La rencontre s’est déroulée en présence de Chantal Compaoré, la première dame du Burkina Faso.. En plus des trophées et des médailles, les vainqueurs ont empoché chacun une rondelette somme de 5.000 euros (environ 3.5 millions Fcfa). Cette compétition était aussi qualificative pour le mondial de handball qui se déroulera du 17 au 21 mai 2010 au Quatar.


Classement finale de la compétition

Hommes

Dames

1er: Zamalek (EGYPTE)

1ère : Petro (ANGOLA)

2e: Inter club Déportivo (ANGOLA)

2e: FAP (CAMEROUN)

3e: Minuh (CAMEROUN)

3e: GSP (ALGERIE)

4e: Jeses (ALGERIE)

4e: Abo Sport (CONGO)

5e: Al Ahly (EGYPTE)

5e: Rombo (COTE D’IVOIRE)

6e: Al Naser (LIBYE)

6e: Heritage (RDC)

7e: Red Star (COTE D’IVOIRE)

7e: ASFA (BURKINA FASO)

8e: Munisport (CONGO)

8e: LONAB-HB (BURKINA FASO).

9e: Amin Elam (LIBYE)

 

10e : Flowers (BÉNIN)

 

11e : Blessing (RDC)

 

12e: US Gorée (SENEGAL)

 

13e: ASPAC (BENIN)

 

14e: AS/SONABEL (BURKINA FASO)

 

15e: USFA (BURKINA FASO)

 

16e: Curiaces (TOGO)

 

P’

Voir les commentaires

Coupe du monde de football 2010 : Adidas présente le ballon officiel de la finale

20 Avril 2010, 18:51pm

Publié par hervy

 

 

ballon de la coupe du monde 2010-copie-1 Il s’appelle JO’BULANI, le ballon officiel de la finale de la Coupe du monde 2010 qui se déroulera en Afrique du Sud. Ce ballon a été présenté par Adidas ce 20 avril 2010 par Adidas. D’après les informations données par Adidas la maison de fabrication des équipements sportifs, ce ballon, nouveau né de la maison, Adidas est la version dorée de  JABULANI, le ballon officiel de l’ensemble des matches de la coupe du monde. Son nom et sa couleur dorée rendent hommages à Johannesburg ou Jo’burg, la Ville de l’Or.

JO’BULANI comme le JABULANI, est doté de nouvelles technologies qui garantit une stabilité exceptionnelle au ballon et un contrôle optimal compte tenu des conditions climatiques particulières que rencontreront les joueurs en Afrique du Sud. D’après Adidas le fabricant,Le JO’BULANI est dès à présent en vente dans les magasins Adidas au prix de 130 euros pour le modèle de match et 25 euros pour le modèle d’entraînement.

 

 

Hervé Villard Njiéle

Voir les commentaires

Coupe du monde 2010: Les lions indomptables croisent la Georgie le 25 mai 2010 à Linz

20 Avril 2010, 15:16pm

Publié par hervy

 Les lions indomptables croisent la Georgie le 25 mai 2010 à Linz.


 Cette initiative est du sélectionneur national de l’équipe du Cameroun Paul Le Guen.

L’annonce a  été rendue public samedi 17 avril  durant la conférence de presse que l’entraîneur sélectionneur  des lions indomptables du Cameroun Paul Le Guen, a eu avec les journalistes de la capitale économique du Cameroun à l’hôtel Sawa. Les lions indomptables du Cameroun vont livrer une rencontre contre la  sélection de Georgie le 25 mai prochain à Linz.  Pour Paul Le Guen qui a pris cette initiative, ce match amical vise à préparer d’avantage la sélection des lions indomptables qui a été moins convaincante lors de la dernière coupe d’Afrique des nations qui  s’est déroulée en Angola.   Sans donner les raisons qui l’ont poussé à faire le choix de l’équipe de Georgie, la communication de l’ancien entraîneur du Paris Saint Germain est passée comme une injonction ce 17 avril. «  Désolé pour ceux qui trouvent que la Georgie et Slovaquie ne sont pas des adversaires de haute facture, mais j’estime que ce sont des bon choix. Et, la rencontre contre la Géorgie est un match d’entraînement qui nous permet de préparer la rencontre contre la Slovaquie », a-t-il affirmé.  Cette rencontre de plus permettra au  technicien breton qui compte aller plus loin avec l’équipe du Cameroun de mieux connaître les joueurs sur le plan  individuel, de construire un fond de jeux et surtout de faire la sélection des 23 meilleurs qui iront en Afrique du Sud. Ce sera  pour lui également une occasion de confronter les joueurs amateurs sélectionnés lors du test de détection des talents d’une semaine  qui a eu lieu à Yaoundé au début du mois.  En plus de cette rencontre supplémentaire, le Cameroun pour bien affûter ces armes, jouera contre   la Slovaquie le 29 mai, puis le Portugal, le 1er juin et enfin la Serbie, le 5 juin. Il faut noter qu’avant de se rendre à Yaoundé pour apprécier le test des joueurs locaux fait par son collègue Yves Colleu, Paul Le Guen était en tournée dans les différents stades européens pour superviser et dénicher de nouveaux talents.


Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Cameroun : Le logo du cinquantenaire de l’indépendance dévoilé

20 Avril 2010, 15:03pm

Publié par hervy

010 2 20 /04 /2010 15:20

La cérémonie de présentation a eu lieu ce matin, 20 avril 2010, au Hilton hôtel de Yaoundé. Cette œuvre a été réalisée par le jeune infographe de 22 ans, John Chakaï Ashanti qui avait pourtant occupé la 3e position dans le classement final.

Cinquantenaire-2.jpg

Le logo du cinquantenaire

 

Le concours a été lancé au mois de février 2010 par le ministère de la Culture. Les mois se sont succédés. L’attente s’est faite longue. Car, les populations avaient hâte de connaître à quoi ressemblera le logo du cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun. Sera-t-il une carte du Cameroun accompagnée de l’effigie des deux présidents de la République (Amadou Ahidjo et Paul Biya) ? Sera-t-il l’image d’un monument historique encore visible au Cameroun ? Ou encore une carte du Cameroun avec une population regroupée en signe de l’unicité du pays ? Autant de questions que ce sont posés les uns et les autres. Ce mardi 20 avril 2010 à 11 heures au Hilton hôtel de Yaoundé, le mystère a été dévoilé.

Cette œuvre picturale est une carte du Cameroun frappée en gros caractère du chiffre « 50 » et de l’emblème vert-rouge-jaune accompagné d’une étoile jaune sur la bande rouge ; synonyme du drapeau national. Ces emblèmes sont encadrés par deux mains. Lesquelles sont qualifiées de protectrices. Légèrement au dessus de cet ensemble d’image et à gauche, on observe une colombe. Cet oiseau qualifié de « messager de paix », porte à travers son bec, un rameau d’olives. Toutes ces représentations sont accompagnées d’un message dont-on peut lire : « Cinquantenaire, indépendance et réunification du Cameroun ; 1960-2010 ». Cet assemblage repose sur un fond doré. Selon les informations reçues des concepteurs et promoteurs du logo, ce fond doré représente la richesse et l’émergence en ressources diverses du Cameroun. Ce logo concilie le passé, le présent et l’avenir du Cameroun. Il sera bientôt disponible (officiellement) en deux versions : affiche et vidéo Dvd. Et figurera sur tous les visuels marquant la célébration des 50 ans du Cameroun dont le clou aura lieu le 20 mai prochain.

 

Le 3e prix retenu

Noël Akono Bebey est le jeune camerounais qui a remporté le 1er prix du concours du meilleur logo de l’indépendance du Cameroun. Ceci devant 241 candidatures. Il remporte ainsi une somme de 5 millions Fcfa. Et ses dauphins s’en tirent respectivement avec la somme de 2 et 1 millions Fcfa. Contrairement aux attentes, le logo retenu et présenté aux publics est celui réalisé par le jeune infographe de 22 ans, John Chakaï Akenji. Ce dernier a occupé le 3e rang dans le classement final. Pour lui, c’est « une fierté que mon œuvre ait été choisie par le président de la République. J’exhorte les jeunes de travailler. Parce qu’un jour ou l’autre, leurs œuvres seront reconnues comme la mienne aujourd’hui. Je suis vraiment très content », s’exclame John Chakaï Akenji. Tout heureux.

source le blog de frank William Batchou

Frank William BATCHOU

Voir les commentaires

Championnat d’Afrique de Judo: le Cameroun occupe la 5ème place

20 Avril 2010, 14:25pm

Publié par hervy

Championnat d’Afrique de Judo

Le Cameroun occupe la 5ème place derrière la Tunisie, le Maroc, l’Egypte ; l’Algérie.

 

 

La prestation de l’équipe nationale Camerounaise de judo n’a pas été à la hauteur des attentes fixées par le publiques. Attendue à la première marche du podium lors de la 31ème édition du championnat d’Afrique dame et seniors de judo qui s’est déroulé à Yaoundé la capitale camerounaise, c’est à la 5ème place qu’elle a échoué en confirmant par ce fait la mauvaise préparation des judokas camerounais tant décrier par l’ensemble de la presse camerounaise au lendemain des jeux. L’équipe camerounaise durant cette compétition a totalisé dans l’ensemble 8 médailles donc 4 en Argent et 4 en Bronze. La chance également n’a pas été du coté des camerounais qui organisaient cette 31ème édition qui s’est déroulée du 16 au 18 avril 2010. Car, les athlètes fars de l’équipe nationale ont été blessés durant la compétition. Franck Martial Moussima qui se plaignait de son mollet gauche n’a pu réalisé la bonne performance qu’on attendait de lui dans la catégorie des- 100 Kg. Tandis que Marie Léopoldine Ngono (+78kg) est sortie à la première journée sur une civière. De la trentaine des judokas camerounais retenus pour ces championnats, aucun d’eux n’a pu décrocher la médaille d’or. La Tunisie première équipe de la compétition a gagné 7 médailles en or 5 en argent et 2 en bronze pour un total de 14 médailles. Elle est suivie du Maroc classé 2ème et qui totalise 11 médailles. L’Algérie et l’Egypte classé successivement 3ème et 4ème totalisent respectivement chacune 13 et 10 médailles. Cette compétition qui a rassemblé 24 nations s’est achevée sur une air de fête au palais de sport de Yaoundé.

 

                                                                                       Hervé Villard NJiélé

 

  Bilan officiel des jeux

Rang Pays                Or         Argent      Bronze        Total

1 Tunisie                      7           5              2                   14

2 Maroc                        4           3              4                    11

3 Algérie                      4            3              6                    13

4 Egypte                      3            4              3                    10

5Cameroun                 0             4              4                      8

6 Nigeria                      0             0              3                      3

7 Sénégal                    0             0               3                      3

8 RSA                          0             0               0                      2

9Côte d’Ivoire              0             0               2                      2

10 Angola                     0             0                2                      2

11 Rdc                          0             0               1                        1

12 Gabon                      0             0               1                        1

13 Libye                        0             0                1                       1

14 Burkina Faso            0             0                1                       1

15 Mali                           0              0               0                        0

Voir les commentaires

Assainissement du Carrefour Ndokotti

19 Avril 2010, 19:30pm

Publié par hervy

 

Des vendeurs à la sauvette et des conducteurs de moto chassés du carrefours.

 

La scène s’est déroulée très tôt ce matin avant l’arrivée des commerçants.

 

 

Le carrefour Ndokotti est fluide depuis ce matin. Les usagers de la route circulent sans gène en ce carrefour qui est toujours obstrués par des commerçants et des conducteurs de moto  taxi qui occupent  les trottoirs. Du carrefour dit tunnel Ndokotti  en allant vers Nyalla au carrefour de la station Tradex, la situation est la même. On circule librement. L’embouteillage quasi existant a disparu. 

 

Très tôt ce matin, les éléments de la police municipale de la communauté urbaine de Douala on investi ce carrefour  et ont chassé tous ceux qui s’y trouvaient. Selon les riverains témoins de ce déguerpissement, les vendeurs à la sauvette, les vendeurs de médicaments,  les vendeurs de chaussures et les vendeurs de vêtements reconnus sur l’appellation fripiers, tous ont été déguerpis par les gros bras de la Communauté urbaine de Douala (Cud) présents sur les lieux.

 

Aidé par les forces de maintien de l’ordre qui assuraient  la sécurité e pendant cette opération,  les éléments de la police municipale ont œuvré avec hargne.  Des étalages et comptoirs des commerçants véreux n’ont pas échappés à la furie de la police municipale venues en sapeur pompier. liberer le carrefour Ndokotti de ces encombrements. Ils ont tous été détruits sans exception.   A certains endroits de ce carrefour, les traces de ces casses restes perceptibles. Des débris de planches issus des étalages et des comptoirs détruits jonchent le sol.  Pour assurer la propreté de ce carrefour, les employés de la société de salubrité  Hysacam  venus à la rescousse ont assuré le nettoyage et ont restauré à cet endroit une propreté.

Les conducteurs de moto reconnus sur l’appellation « Benskineurs »  n’ont pas échappé à cette action de la Cud. Eux aussi ont été chassés du carrefour et contraint à occuper les espaces qui leurs sont  réservés ceci en fonction de leurs destinations respectives.  Le déguerpissement du carrefour Ndokotti intervient quelques semaines seulement après celui qui a eu lieu au marché de Bonamoussadi dans l'arrondissement de Douala 5ème. Cette action de la communauté urbaine de Douala s’inscrit dans le projet de la viabilisation de la capitale économique du Cameroun engagé par le délégué du gouvernement Fritz Ntone Ntone.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires