Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Ghana-Egypte: Gedo réécrit l'histoire.

1 Février 2010, 13:25pm

Publié par hervy

Toujours remplaçant mais à chaque fois décisif, l'attaquant égyptien Gedo a une nouvelle fois débloqué la situation, dimanche en finale de la CAN-2010 contre le Ghana (1-0), avec une cinquième réalisation qui lui offre le titre de meilleur buteur en même temps qu'il sacre son pays.

voir_le_zoom : Le buteur égyptien Mohamed Nagy (Gedo) après avoir marqué contre le Ghana en finale de la CAN 2010 à Luanda le 31 janvier 2010.Le buteur égyptien Mohamed Nagy (Gedo) après avoir marqué contre le Ghana en finale de la CAN 2010 à Luanda le 31 janvier 2010.

Toujours remplaçant mais à chaque fois décisif, l'attaquant égyptien Gedo a une nouvelle fois débloqué la situation, dimanche en finale de la CAN-2010 contre le Ghana (1-0), avec une cinquième réalisation qui lui offre le titre de meilleur buteur en même temps qu'il sacre son pays.

AFP - Gianluigi Guercia

Toujours remplaçant mais à chaque fois décisif, l'attaquant égyptien Gedo a une nouvelle fois débloqué la situation, dimanche en finale de la CAN-2010 contre le Ghana (1-0), avec une cinquième réalisation qui lui offre le titre de meilleur buteur en même temps qu'il sacre son pays.

Ballottée, l'Egypte, qui n'avait pas trouvé l'ouverture avec Moteb, a donc sorti son joker à la 70e minute en faisant entrer son attaquant de 26 ans.

Longtemps, l'incertitude planant autour de Moteb, légèrement blessé, lui avait même fait espérer une 1re titularisation.

"On voulait commencer avec lui aujourd'hui car Moteb n'était pas en forme mais finalement on a préféré ne rien changer, a reconnu Shawky Gharib, l'adjoint de Shehata. Nos remplacements ont toujours été payants depuis le début quand on a fait entrer Gedo en 2e période".

Le buteur d'Al-Ittihad n'a eu besoin que de 15 minutes pour trouver un relais avec Zidan et tromper Kingson d'une belle frappe enroulée au deuxième poteau (85e). Au passage, il venait parfaitement suppléer les deux vedettes Moteb et Zidan, en difficulté jusque-là.

Le premier n'avait pas eu un ballon propre à exploiter jusqu'à sa sortie tandis que le second, grande star en l'absence d'Abou Treika, était apparu aussi combatif que nerveux.

"Je suis très content de marquer à chaque fois que je rentre, mais l'essentiel n'est pas de finir meilleur buteur: l'essentiel est aider l'équipe à remporter le trophée", déclarait modestement avant la rencontre le jeune homme qui a finalement fait les deux.

Pas mal pour un joueur qui n'avait pas connu avant la fin 2009 les honneurs de la sélection et dont les supporteurs raillaient son manque d'efficacité en club. Lui-même, barré par le grand espoir Shikabala qu'il a finalement relégué aux oubliettes, ne pensait pas rejoindre la sélection et il avait appris qu'il était retenu dans l'équipe de Shehata... par hasard sur internet!

Avec six buts inscrits en 8 sélections, dont cinq à la CAN ce qui en fait le meilleur buteur, Nagy Mohamed vient de donner sa réponse au peuple des Pharaons.

Et le "Papy" (ce que signifie son surnon en arabe) pouvait bien se lancer dans une cavalcade méritée après avoir une nouvelle fois fait vibrer les filets.

"En compétition, on découvre toujours une nouvelle étoile et Gedo est celle que nous avons découverte lors de cette CAN", concluait avec lyrisme Gharib.

 

Voir les commentaires

Angola 201O:Les mondialistes passent à coté de la Can

1 Février 2010, 12:11pm

Publié par hervy

.

 

 

 

Attendus sur la première marche du podium en Angola, les mondialistes, n’ont joués que les seconds rôles dans cette compétition.

 

Des cinq mondialistes engagées dans la récente coupe d’Afrique des Nations (Ghana, Nigeria, Algérie, Cote d’Ivoire, Cameroun), aucune d’elle n’a remporté le prestigieux trophée mis en jeu. Les black Stars du Ghana,  les seuls mondialistes  encore en compétition, sont passés à coté  du précieux sésame, en perdant face aux pharaons d’Egypte, durant la finale de cette compétition, par zéro but contre un. Cette défaite ghanéenne a mis un terme au rêve des amoureux du ballon rond, qui le voyait déjà vainqueur de la compétition. En plus du Ghana qui occupe la deuxième marche du podium dans ce tournoi, il faut noter que le Nigeria grâce à sa victoire sur l’Algérie 1-0 lors du match de classement s’est adjugé  la troisième place, tandis que l’Algérie s’est contentée de la quatrième.

 Dès mondialistes engagés dans cette compétition, l’élimination prématurée  du Cameroun et de la Cote d’Ivoire aux quarts de finales de cette Can a été l’une des grandes désillusions. Pourtant, on les attendait en finale. Taxés de favoris, ces deux mondialistes ont montré un piètre visage pendant leurs différentes prestations, avant de se faire éliminés. Leur élimination a contribué à noircir d’avantage le tableau des prestations des mondialistes à la Can angolaise. Leurs attaquants,  comptés parmi les meilleurs du monde, n’ont  pu s’exprimé durant cette compétition.

 Entrée timidement dans cette expédition angolaise, les mondialistes qui ont pris part à la coupe d’Afrique des nations, avaient tous réalisé un mauvais résultat des l’entame de la rencontre. Seuls les plus tenaces avaient  pu faire  un match nul. S’étant tous rattrapés durant  le premier tour, ils n’ont pas eu assez d’audace pour arracher ce trophée qui orne déjà les musés  d’Egypte. Même  si  les mondialistes se sont tous qualifiés pour le second tour de la compétition, il faut reconnaître qu’ils n’ont pas remporté le trophée que tout le monde attendait.   Malgré les efforts faits pour ne pas se retrouver au bas du classement,  ils ont d’une manière générale fait  preuve de combativité pour défendre leur image.  Il va donc leur falloir, avant de s’engager dans la coupe du monde, la première qui se déroule en terre africaine, en Afrique du Sud précisément,  de se préparer d’avantage pour représenter valablement le continent africain à cette compétition mondiale. Et pourquoi ne pas rééditer l’exploit des junior Ghanéens qui ont remporté la coupe du monde junior qui s’est déroulée en Afrique.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Egypte –Ghana : une finale des grands

29 Janvier 2010, 18:11pm

Publié par hervy

 

 La rencontre qui oppose les pharaons d’Egypte aux Black Stars du Ghana est un duel entre deux ténors du football africain.

Egypte –Ghana, c’est l’affiche de la finale de la 27ème édition de la coupe d’Afrique des Nations qui se déroule en Angola. S’étant toutes qualifiées avec  brio  durant les demi -finales qui se sont jouées hier (Egypte 4-Algerie0, Ghana1- Nigéria 0), la finale de dimanche sera un vrai combat de titans, au vu du palmarès  des équipes qui s’affrontent.

L’Egypte se positionne de nos jours comme la meilleure nation de football en Afrique. Avec six trophées de coupe d’Afrique des nations (1957, 1959, 1986, 1998, 2006 et 2008), il est le pays le plus titré. Avec un doublé réalisé en 2006 et en 2008, les pharaons d’Egypte  sont devenus les rois en matière de football en Afrique. Avec un football alléchant bâti sur la combativité, la collectivité, le désir de gagner et surtout du professionnalisme, l’équipe d’Egypte  est restée invaincue depuis trois éditions de coupe d’Afrique, ce qui lui fait un total de près de 17 matches sans défaite. Prototype de la révolution du football sur le continent africain, la majorité de ses joueurs évoluent dans le championnat local (Al –Ahly). ..  Avec en son sein  Essam el hadahari, le meilleur gardien africain de l’année 2008, qui est en passe au vu de ses performances, de rééditer l’exploit cette année.  Les pharaons d’Egypte sont bien partis pour réaliser un triplet et franchir la barre de sept. Seulement, ils ont en face d’eux un redoutable adversaire, le Ghana qui est un géant à ne pas négliger.

Quatre fois champion de la coupe d’Afrique des nations (1963,1965, 1978 1982) les black stars du Ghana ne se  présenteront pas en victimes résignées durant cette rencontre. Comme son adversaire du jour l’Egypte, ses ambitions sont grandes. Remporter ce trophée qui le fuit depuis  environ trente ans. Avec  une équipe certes jeune mais ambitieuse et talentueuse, car elle a remporté la coupe du monde junior, le Ghana rêve également à un cinquième sacre. Malgré l’absence d’Essien blessé au début de la compétition, le Ghana pourra compter sur son gardien de but Kinston,  son avant centre Ayew et Asamoah pour faire la différence face l’Egypte.  Même si les pronostiques des chroniqueurs sont en faveur des pharaons d’Egypte, il faudra attendre la fin de cette rencontre pour connaitre d’une manière définitive le vainqueur de cette 27ème édition de la Coupe d’Afrique des nations.

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Karim Ziani: Le monde du football doit garder un œil sur ce bonhomme

29 Janvier 2010, 13:02pm

Publié par hervy

 

 

 

    Artificier de la qualification de l’Algérie pour les  demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations de Football qui se déroule en Angola, Karim Ziani,  se présente comme celui sur qui  le jeu algérien sera axé. Grâce à sa qualité de meneur de jeu et surtout de buteur talentueux et expérimenté, le virevoltant attaquant algérien aura sûrement son mot à dire dans la rencontre qui l’oppose aux pharaons d’Egypte cet après midi. Artisan  de la qualification de l’équipe d’Algérie à la coupe du monde, il est le symbole fort du football algérien.

Né en France, précisément dans la ville de Sèvres en 1982, Karim Ziani a démarré sa carrière au Racing Club de France avant d’être supervisé par Troyes. En 2001, il signe son premier contrat professionnel  à 17 ans,  et part pour Lorient en 2004 où, il explose. Car, sa  deuxième saison sous les couleurs  de Lorient, lui sera prolifique. Son club va accéder   en Ligue 1, et le titre de meilleur joueur de Ligue 2 lui sera  décerné, de même que le  Ballon d'Or El Heddaf, et celui de Buteur  et  meilleur footballeur algérien de la saison 2005-2006.

En août 2006,  il retrouve son ancien coach à Sochaux, ce choix sera le bon car il explose l’écran, notamment en finale de Coupe de France ou Sochaux bat Marseille et se qualifie en  coupe de l’UEFA. L’année suivante il est sollicité par Marseille où il signe un contrat de 8 millions d’euros. L’aventure marseillaise n’étant pas prolifique, plusieurs clubs sont sous son charme. Notamment : Le PSG, Lens…

 Mais, l’international algérien va finalement déposer ses valises en Allemagne (Wolfsburg, club de première division). Grâce à la touche technique donc lui seul connait le secret. Il va imposer son jeu au sein de Wolfsburg son nouveau club d’accueil. Baptisé le « petit magicien de Wolfsburg » par les chroniqueurs du football Allemand, l’attaquant algérien selon les spécialistes du football est un poison pour la défense, quand il à la balle au pied. Avec une quarantaine de sélection au sein de l’équipe nationale, le milieu offensif promet mouillé le maillot face à l’Egypte. « Collectivement, ils sont très forts, mais nous pouvons les contrer.» a-t-il affirmé. Toutes  les cameras seront certainement braqués sur ce joueur qui est entre progressivement dans la légende du football africain.

Fiche technique

Pays
: Algérie
Age : 25 ans
Date de naissance : 17 août 1982
Lieu de naissance : Sèvres, France
Taille : 1m69
Poids : 66kg
Poste : milieu offensif

Club ; Wolfsburg, Allemagne

                                                                                        Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Lions indomptables:Paul Le Guen : « Ne rêvons pas. Soyons réaliste… »

28 Janvier 2010, 18:00pm

Publié par hervy

 

Le Sectionneur de l’équipe du Cameroun fait  une projection sur les chances du Cameroun au mondial 2010. 

Lors de la conférence de presse qu’il a tenue hier, à la salle de conférence du ministère des sports et de l’éducation physique à Yaoundé, le sélectionneur Camerounais a donné son point de vue sur l’Equipe qu’il encadre depuis près de deux mois. A la question de savoir si les Lions Indomptables pouvaient rééditer l’exploit de 1990, il a demandé aux journalistes camerounais présents de  ne pas rêver.  «  Ne rêvons pas, Soyons réalistes,  l’équipe nationale du Cameroun est en pleine régénérescence»  a-t-il affirmé en guise de réponse. 

 Parlant du bilan de la coupe d’Afrique des nations, Paul  Le Guen a affirmé qu’il n’avait pas de regret malgré l’élimination du Cameroun aux quarts de finales. « On est allé en Angola avec un double objectif : celui de gagner la Can, de faire le meilleur parcours possible, et aussi pour préparer la coupe du monde. Je savais pertinemment que l’équipe que j’avais constituée  avait des insuffisances. Il fallait régénérer l’Equipe en intégrant des jeunes éléments. C’est ce que j’ai fait. »

Même si le sélectionneur des Lions dit qu’il n’a pas de regret par rapport à la Can, il reconnait du moins qu’il a manqué à ses poulains de la concentration durant cette compétition.

S’agissant du cas Bassong qui a été évoqué durant la conférence, le technicien français a rappelé, qu’il a notifié à ce dernier qu’il n’entrait pas dans son schéma tactique.  Avant d’annoncer   qu’il commence sa mise au vert pour préparer la coupe du monde le 25 mai prochain.  Les lions auront droit à un match amical contre l’Italie en mars.

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

CAMEROUN:Le Guen dans l'Oeil du cyclone

28 Janvier 2010, 17:39pm

Publié par hervy



L’élimination du Cameroun par l’Egypte en quarts de finale de la CAN Orange a mis fin à l’état de grâce de Paul Le Guen. Le technicien est dans le viseur des médias, qui lui reprochent ses choix et conditions. Etat des lieux de la situation au pays des Lions Indomptables.

L’état de grâce est terminé pour Paul Le Guen au Cameroun. Arrivé en juillet avec la mission de qualifier des Lions Indomptables, mal embarqués, pour la prochaine Coupe du monde, le technicien avait réussi à faire l’unanimité autour de son nom. Les performances des Lions Indomptables en Angola ont fait voler ce consensus en éclats. Depuis lundi soir, tous les talk-shows ou les éditoriaux consacrés au sport-roi du Cameroun, parlent de Paul Le Guen. Il lui est reproché pêle-mêle sa gestion de l’effectif, ses conditions de traitement et surtout la sensation de passer au second plan. Fort de la qualification au Mondial obtenue en novembre dernier, Paul Le Guen avait prolongé son contrat à ses conditions, ne cachant pas que la CAN Orange 2010 n’était pas un objectif. Roger Milla, invité de Fou Fou Foot, sur la chaîne TV nationale, lui en fait le reproche. « Il faut faire preuve d’humilité, a déclaré l’ancien international. Personne ne prépare une compétition en 4 jours. » Sur le même plateau, Bouba Ngomna, journaliste, évoque, lui, les moyens mis à sa disposition : « ce sont quand même les contribuables qui lui paient ce salaire. Et c’est beaucoup d’argent. » Isaac Sinkot, champion d’Afrique 1984, va plus loin : « dire que la CAN n’est pas un objectif n’est pas juste. On en a gagné 4 et on a plus de chance de la gagner que la Coupe du monde. » Bell hausse le ton Les choix des hommes lui sont aussi reprochés. Franck Happi, consultant sur Stv, chaîne privée basée à Douala, estime que ce sont ses cadres qui ont maintenu Carlos Kameni à son poste alors que le dernier rempart des Lions a été impliqué sur plusieurs buts. Milla évoque la question des générations, « ce n’est pas parce qu’un joueur a de l’âge qu’il ne peut plus apporter quelque chose. Il faut incorporer des jeunes, mais il faut qu’ils le méritent sur le terrain. » Si les avis sont unanimes pour dire que l’équipe est sortie sur son meilleur match, Joseph-Antoine Bell en remet une couche. « S’il y avait eu 4 ou 5 jours supplémentaires, il aurait pu trouver cette équipe avant le début de la compétition », a déclaré l’ancien international. Des analystes lui reprochent aussi de ne pas passer par le Cameroun, pour y dénicher des joueurs. Le technicien breton a annoncé, à cet effet, un stage avec 28 joueurs locaux avant la Coupe du monde. Enfin, le contrat liant Le Guen au Groupe Canal+, dont il est consultant pour les matchs anglais, fait aussi jaser. « On voudrait qu’il s’occupe de nous en priorité », déclare Ngomna. Certains estiment que le stage court s’explique par le fait qu’il devait commenter la Premier League. Le plus gros point noir demeure toutefois son absence à la conférence de presse d’après le match Egypte - Cameroun. Excédé par l’attente, l’ancien du PSG avait quitté la salle de presse et livré ses impressions sur un plateau de … Canal+ Horizons. Joseph Djomo (Rédaction Football365/FootSud)

Voir les commentaires

Georges Constant Mandjeck ; L’une des révélations de la Can 2010

28 Janvier 2010, 09:17am

Publié par hervy

S'il y a un défenseur qui a retenu l'attention des Camerounais par sa performance et son jeu limpide lors de la rencontre Cameroun-Egypte le 25 janvier dernier, c’est bel et bien    Georges Constant Mandjeck. Il a été cité plusieurs fois dans les plateaux de télévision come un exemple de joueur à qui Paul Le Guen aurait du faire confiance depuis le début de la Can angolaise.  Jeune footballeur international Camerounais né à Douala le 9 décembre 1988, il évolue comme milieu défensif au FC Kaiserslautern, club de deuxième division en Allemagne.  Exploité au Cameroun comme latéral, ce jeune lion a tout donné  au cours  de sa toute première participation à la CAN 2010. Il a joué au total deux matchs en Angola. A savoir : le match contre la Tunisie, rencontre durant laquelle, il a batti,  son jeu sur la récupération et la relance. Ce qui a séduit le Coach,  qui  l'a titularisé face à l’Egypte. Une rencontre durant laquelle ce nouveau dossard 20 des Lions Indomptables, a su faire preuve de combattivité.

Considéré comme l'une des « révélations » de cette équipe des Lions Indomptables du Cameroun, par certains observateurs avisés du Football, Mandjeck,  avec ses 72kg et ses 1m83,  fait partie de la jeune garde lancée par le sélectionneur camerounais  sur qui on peut désormais compter. Agé de 22 ans, Mandjeck a du quitter le Cameroun pour se faire un nom en Allemagne. Il s’en va de la Kadji Sports Academy en 2007 pour rejoindre Stuttgart. Depuis, il est prêté à Kaiserslautern, d’où il a su convaincre Paul Le Guen.  C’est un joueur d’un tempérament calme  discret et beaucoup polyvalent sur l’aire de jeu.

 

Fiche technique du joueur

-Poste occupé en club: milieu défensif

-Poste occupé à la CAN : latéral

-Parcours junior : Kadji Sports Academy

 -Parcours professionnel : 2007- janvier 2008 : VfB  Stuttgart ;  janvier 2008- juin 2009 : FC kaiserslautern ;  juin2008-2009 : VfB Stuttgart ; 2009-2010 : FC Kaiserslautern ; depuis 2010 : VfB Stuttgart en Allemagne.

-Participe aux jeux olympiques en 2008 en Chine avec les Lions juniors

- Participe pour sa première fois à la Can 2010 en Angola

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Angola 2010 : Egypte –Algérie, une rencontre de choc

27 Janvier 2010, 17:49pm

Publié par hervy

La demi-finale qui oppose l’Egypte à l’Algérie à Benguela demain, s’annonce très enlevée. Au vu des incidents qui ont opposé les deux équipes rivales, durant les éliminatoires couplées Can /Coupe du monde 2010, l’année dernière,  cette rencontre s’annonce sur un désir de vengeance.

S’il y a une rencontre qui suscite beaucoup de commentaires de la part des chroniqueurs sportifs, c’est sûrement cette confrontation de demi-finale qui  va opposer l’Egypte à l’Algérie à Benguela demain à 20h30min (heure du Cameroun). Ce match est d’ailleurs, très attendu à la fois par les citoyens du monde entier et les observateurs du football africain.

Duel de Titans, car la confrontation de demain sera sûrement l’occasion pour l’Egypte de prendre sa revanche, face à une équipe algérienne qui  l’a empêché de se qualifier pour mondiale, qui  va se dérouler pour la première fois en terre africaine. L’Egypte, meilleure équipe africaine de l’heure, avec  17 matches sans défaite  en coupe d’Afrique et  6 trophées  de Coupe d’Afrique des nations remportés, va sûrement faire valoir sa suprématie. Une suprématie que tentera de contester les fennecs d’Algérie, qui se présentent de nos jours, comme l’un des mondialistes africains, sinon, le mondialiste africain sur qui, on peut désormais présager un brillant parcours en coupe du monde en juin prochain.

Une rencontre imbibée de politique

La rencontre Egypte-Algérie comporte des relents politiques. Car, sur cette demi-finale, plane des souvenirs malheureux. Cette rencontre  pourrait rappeler les incidents malheureux, qui avaient entaché les éliminatoires couplées Can/Coupe du monde 2010.

Durant cette rencontre de la dernière journée,  qui opposait l’Egypte à l’Algérie au Caire, le bus transportant les fennecs avaient été cabossé par les supporters égyptiens et cinq joueurs avaient été blessés. Entre autre, le défenseur Rafik Halliche et le milieu de terrain Kaled Lemmouchia.  Cet incident avait  ensuite pris une tournure politique, et avait entraîné le rapatriement des ambassadeurs en poste dans les deux pays. Même si par la suite, l’Algérie s’était qualifiée lors du match d'appui qui s’était joué au Soudan en terrain neutre, en battant les égyptiens par un but à zéro, des soupçons de vengeance planent dans l’air.

                                                                                                   Hervé Villard Njiélé.

Voir les commentaires

Angola 2010: La défaite des lions paralyse la ville de Douala.

26 Janvier 2010, 13:41pm

Publié par hervy

 

Habituellement bruyante et pleine d’activités, l’ambiance qui a régné dans  la capitale économique du Cameroun hier soir après la rencontre Cameroun –Egypte, était semblable à celle d’un cimetière.

 

 

Musique, cris de joie, klaxons de véhicules, mouvements des personnes  ne se faisaient plus sentir, hier soir dans la ville de Douala.    Les rues, les débits de boisson habituellement bondés de monde étaient vides. Même la  rue de la joie de Deido toujours bouillante malgré les événements malheureux qui arrivent souvent à la ville de Douala n’a pas échappée à cette règle. Ventes à emporter, Snacks, motels restaurants étaient vides. Les tenanciers de ces espaces ludiques ont fermé tôt.

 Bépanda, Akwa, New Bell, Nkongmondo, Ndogpassi,  Dakar,  Elf axe lourd, tous les quartiers  de la capitale économique du Cameroun étaient plongés dans cette émois.

 La défaite des lions indomptables face à l’Egypte (1-3 ) aux quarts de finale de la coupe d’Afrique des nations qui se déroule en Angola a foudroyé la capitale  économique du Cameroun.  Pourtant plein d’espoir et espérant jusqu’à la dernière minute que les coéquipiers de Samuel Eto’o allaient renverser la tendance, les populations de Douala ont été déçues. A la place d’une victoire, et particulièrement d’une revanche sur l’équipe Egyptienne  longuement attendue, par les populations, les lions indomptables  du Cameroun  ont servi une  honteuse défaite d’ un but contre 3 durant cette rencontre qu’ils ont pourtant dominée pendant les quatre vingt dix minutes de temps reglementaire.

 

 Chacun est rentrée amèrement chez lui digérer cette pilule très difficile à avaler.

 

 Malgré la mauvaise prestation des lions indomptables durant le premier tour de cette compétition, les camerounais croyais à la métamorphose de cette équipe conduite par le sélectionneur français Paul Le Guen. Non sans avoir pensé à son amateurisme et surtout au manque de vigilance des cadres de l’équipe nationale tels Njitap et kameni qui commettent des érreurs qui font  facilement  marquer les adversaires.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Cameroun-Egypte:L’Afrique noire se réveillera-t-elle ?.

25 Janvier 2010, 15:17pm

Publié par hervy

 

 

 

La rencontre qui oppose le Cameroun à l’Egypte intéresse toute la communauté de l’Afrique noire, qui attendent depuis longtemps une revanche sur ces pays du Nord.  Cameroun pourra-t-il renverser la tendance face à l’Egypte ce soir ?

 

La rencontre Cameroun-Egypte de ce jour, est le sujet de conversation qui anime tous ceux qui s’intéressent à l’Afrique et à son football. Loin d’être perçue comme une rencontre qui oppose deux grandes nations de football africain, sinon les deux nations les plus titrées en matière de coupe d’Afrique des nations (CAN), les observateurs du football africain, le voient plutôt comme un duel qui oppose l’Afrique du Nord ou Magrébinne et l’Afrique noire.

 

N’ayant pas pu digérer la défaite de la Cote d’Ivoire hier face à l’Algérie2-3, les peuples de l’Afrique noire misent tous sur les lions indomptables qu’ils espèrent assurer la revanche cet après midi face à l’Egypte.  Tous les regards sont rivés sur la ville de  Benguela qui abrite la rencontre.

 Les coéquipiers de Samuel Eto’o n’ont donc pas droit à l’erreur s’ils veulent satisfaire le désir de toute cette partie de l’Afrique.  Selon des observateurs avertis du football africain, les populations de l’Afrique noire ne supportent plus la domination sur le plan footballistique,  des pays du Magrèb  Cette domination selon eux, dure déjà depuis longtemps et il faudra en finir avec. Car, depuis plus d’une demi décennie, la coupe d’Afrique n’est remportée que par ces pays du Nord. Tunisie en 2004, Egypte en 2006 et 2008, sans oublier bien sur les différentes coupes africaines des clubs qui sont remportées à majorité par les clubs de ces pays.  Les peuples de l’Afrique noire pensent que le moment est venu, de mettre fin à cette  hégémonie magrébine, et d’aspirer aussi à la célébration  de ce trophée qui fuit cette partie du continent depuis très longtemps. Pour que ce rêve soit réalité, pour que la revanche soit effective, le Cameroun se doit de dompter les pharaons ce soir.  Car, c’est  l’honneur de toute l’Afrique noire qui est en jeu.

 

Hervé Villard Njiélé  

Voir les commentaires