Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Affaire Paul Eric Kingue : Le procureur général bloque le procès

10 Octobre 2012, 19:01pm

Publié par Hervé Villard

 Paul-Eric-Kingue

 

À de l’audience du 8 octobre 2012, Il a demandé un autre renvoie pour le 22 octobre 2012

L’affaire Paul Eric kingue enrôlée à la cour d’appel du Wouri vient d’être renvoyée pour une troisième fois, à la demande du procureur général de cette juridiction.  Celui-ci a déclaré au tribunal qu’il avait de nouveaux éléments. Et qu’il sollicite un nouveau renvoie pour rassembler ses éléments et les présenter à la prochaine audience. Sans demander l’avis du conseil de la défense ou de l’accusé Paul Eric Kingue, le président du Tribunal de la cour d’appel a renvoyé l’affaire au 22 octobre 2012.

 Le comportement du  représentant du ministère public qui vient de demander un troisième renvoie d’affilé  laisse penser qu’il est de mèche avec ceux qui sont après l’ex maire de Njombé-Penja.  Car, comment comprendre que depuis trois audiences déjà, celui-ci n’a pas présenté ses réquisitions ?

S’agissant de l’audience de ce 8 octobre 2012, elle a durée moins de 10 minutes. Juste le temps que le ministère public informe les juges des nouveaux éléments qu’il a en sa possession.

 L’accusé Paul Eric Kingue présent au tribunal n’a pas digéré cette attitude du procureur générale de la cour d’appel. Sans avoir besoin que le juge lui donne la parole, il a fustigé ce comportement qui frise le ridicule à la limite. C’est sur les conseils de Me  rené Manfo,  l’avocat qui assure sa défense, qu’il s’est calmé.

A sa suite Me Manfo a décrié ce comportement peu orthodoxe du ministère public. «Le dossier est vide je vous l’avais dit depuis le début de ce procès. Il ya que je suis surpris par le comportement du procureur général. On dirait que dans ce procès c’est après avoir emprisonné quelqu’un qu’on cherche les preuves pour l’accabler. Mais, Paul Eric Kingue ne passera pas un seul jour en prison car, le dossier est vide. » Affirme-t-il avec colère.

 Plus courroucées encore étaient  les populations villageoises de Njombé-penja. Ceux qui  effectuent  chaque jour du procès un voyage sur Douala n’ont pas compris ce qui se passe. Pour nombreux d’entre eux, Paul Eric Kingue est innocent. Et, on veut seulement retarder son procès. « Nous savons que notre maire est innocent. C’est pourquoi tous les jours on est ici pour le soutenir  pour l’encourager. Est ce que ceux qui nous torturent là savent que nous dépensons de l’argent pour venir ici. Tout ça pour ne rien entendre. Dans tous les cas Dieu est au contrôle on va le libérer », affirme confiant l’un des villageois.

Poursuivi pour détournement de près de 10 millions, Paul Eric kingué avaient été innocenté parla majorité des témoins qui ont déposé devant la barre. Quels sont ces nouveaux éléments que le procureur général dit avoir contre Paul Eric Kingue ? Seule l’audience du 22 octobre 2012 nous le dira. Dans tous les cas on ne perd rien à attendre.

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Affaire Ngamo: Les temps forts

9 Octobre 2012, 11:57am

Publié par Hervé Villard

Ngamo Hamani

L’affaire Camair et ministère des Finances débute en 2008. Après la mission du contrôle des inspecteurs de l’Etat à la Camair, le 29 juillet 2008, il conclu a un détournement de fond de l’ordre de 123 milliards(123.354.450.650). Et Ngamo Hamani est arrêté.

 Pour voir claire dans cette affaire qui parait superflue, le conseil supérieur de l’Etat (consupe) constitue une commission mixte  pour reconstituer les recettes et les dépenses de la Camair. A la fin de leur expertise, ils ont déclaré que les dépenses non justifiées se chiffraient à près de 7 milliards. Soit  7.232.509.473 fcfa exactement. Cette mission était constituée de Zock Etienne, Youmbou Eleuthère et dame Ngoumbouh Juliana. 

Après cette mission, le conseil supérieur de l’Etat transmet le dossier au procureur qui saisit le juge d’instruction. Une ordonnance de non lieu partiel est rendue le 6 septembre 2010 et inculpe l’accusé Ngamo de détournement de 118 milliards.

Un collège d’expert  constitué de Dissack Delon Georges, Koum,  Théodore Gotlib est commis. Ils produisent un rapport au terme duquel Ngamo est renvoyé devant le tribunal pour détournement de  118.105.716.150 fcfa. Curieusement, pendant les débats, ces experts vont déclarer qu’ils n’ont pas travaillé sur les dépenses. Qu’ils ont travaillé uniquement sur les recettes. Pourtant l’ordonnance de désignation des experts leur demandait d’indiquer avec précision la destination donnée aux subventions de l’Etat.

C’est alors que rebondissant Que les avocats constituant  la défense de Ngamo Hamani à savoir Mes Dieudonné  Happi et Rosette Kadji vont décrier avec véhémence cette situation là. Malgré les arguments avancés à la fois par la partie civile constituée de Me Tchakounté Patié et le ministère publique, le collège des juges pour mieux comprendre le dossier  va se voir obliger de commettre un autre collège d’experts pour apprécier à la fois les ressources et les dépenses de la Camair afin de dire avec exactitude le montant réel détourné dans cette entreprise. La mission des Expert Okalla Ahanda, expert comptable et propriétaire du cabinet  d’expertise comptable Okalla Ahanda et associés, yaho Calvin inspecteur principal des impôts et Mintsimi Didier est précis. Vérifier l’authenticité des pièces justificatives  des dépenses produites par l’accusé Ngamo, vérifier les pièces supplémentaires alléguées par l’accusé, lesquels se trouveraient  dans les livres comptables de la Camair. Procéder à tout recoupement  des faits sur les vols dit fictifs  et l’impact financier  sur les fonds  de la Camair, Recueillir au près de la liquidation  Camair et des structures  ayant traité avec la Camair  pendant l’administration provisoire toutes les informations utiles ainsi que les pièces. Faire ressortir les écarts  entre les fonds donc à disposer la Camair au cours de la période d’administration provisoire  et les justificatifs produits. Après leur mission qui a durée une semaine, ces experts ont déposé et soutenu leur rapport à l’audience du 3 octobre 2012. C’est à l’issu de ce travail que le montant des détournements a été revue à la baisse au centième près. Celui-ci est passé de 118 milliards à 1.8 milliards. Il faut noter en passant que, les experts ont déclaré n’avoir pas suffisamment eu le temps pour faire ce travail.

 

Hervé Villard Njiélé.

Les faits

L’affaire Camair et ministère des Finances débute en 2008. Après la mission du contrôle des inspecteurs de l’Etat à la Camair, le 29 juillet 2008, il conclu a un détournement de fond de l’ordre de 123 milliards(123.354.450.650). Et Ngamo Hamani est arrêté.

 Pour voir claire dans cette affaire qui parait superflue, le conseil supérieur de l’Etat (consupe) constitue une commission mixte  pour reconstituer les recettes et les dépenses de la Camair. A la fin de leur expertise, ils ont déclaré que les dépenses non justifiées se chiffraient à près de 7 milliards. Soit  7.232.509.473 fcfa exactement. Cette mission était constituée de Zock Etienne, Youmbou Eleuthère et dame Ngoumbouh Juliana. 

Après cette mission, le conseil supérieur de l’Etat transmet le dossier au procureur qui saisit le juge d’instruction. Une ordonnance de non lieu partiel est rendue le 6 septembre 2010 et inculpe l’accusé Ngamo de détournement de 118 milliards.

Un collège d’expert  constitué de Dissack Delon Georges, Koum,  Théodore Gotlib est commis. Ils produisent un rapport au terme duquel Ngamo est renvoyé devant le tribunal pour détournement de  118.105.716.150 fcfa. Curieusement, pendant les débats, ces experts vont déclarer qu’ils n’ont pas travaillé sur les dépenses. Qu’ils ont travaillé uniquement sur les recettes. Pourtant l’ordonnance de désignation des experts leur demandait d’indiquer avec précision la destination donnée aux subventions de l’Etat.

C’est alors que rebondissant Que les avocats constituant  la défense de Ngamo Hamani à savoir Mes Dieudonné  Happi et Rosette Kadji vont décrier avec véhémence cette situation là. Malgré les arguments avancés à la fois par la partie civile constituée de Me Tchakounté Patié et le ministère publique, le collège des juges pour mieux comprendre le dossier  va se voir obliger de commettre un autre collège d’experts pour apprécier à la fois les ressources et les dépenses de la Camair afin de dire avec exactitude le montant réel détourné dans cette entreprise. La mission des Expert Okalla Ahanda, expert comptable et propriétaire du cabinet  d’expertise comptable Okalla Ahanda et associés, yaho Calvin inspecteur principal des impôts et Mintsimi Didier est précis. Vérifier l’authenticité des pièces justificatives  des dépenses produites par l’accusé Ngamo, vérifier les pièces supplémentaires alléguées par l’accusé, lesquels se trouveraient  dans les livres comptables de la Camair. Procéder à tout recoupement  des faits sur les vols dit fictifs  et l’impact financier  sur les fonds  de la Camair, Recueillir au près de la liquidation  Camair et des structures  ayant traité avec la Camair  pendant l’administration provisoire toutes les informations utiles ainsi que les pièces. Faire ressortir les écarts  entre les fonds donc à disposer la Camair au cours de la période d’administration provisoire  et les justificatifs produits. Après leur mission qui a durée une semaine, ces experts ont déposé et soutenu leur rapport à l’audience du 3 octobre 2012. C’est à l’issu de ce travail que le montant des détournements a été revue à la baisse au centième près. Celui-ci est passé de 118 milliards à 1.8 milliards. Il faut noter en passant que, les experts ont déclaré n’avoir pas suffisamment eu le temps pour faire ce travail.

 

Voir les commentaires

Grand rebondissement dans l’affaire Ngamo:Le chef d’accusation réduit au centième près

9 Octobre 2012, 11:33am

Publié par Hervé Villard

 

Ngamo Hamani

Selon le rapport produit par les experts  et admis  par le tribunal  à l’audience du 3 octobre 2012, le montant du détournement est passé de 118 milliards à 1.8 milliard à la surprise générale.

 

L’une des révélations les plus  importantes dans l’affaire Ngamo Hamani a été faite durant l’audience du 3 octobre 2012 au Tribunal de grande instance du Wouri.  Durant  cette audience réservée en grande partie à la présentation du rapport des experts et à leur interrogatoire,  on a pu apprendre  à la surprise générale que,  le chef d’accusation, qui était  selon l’ordonnance de renvoie, de 118 milliards de francs cfa a été réduit à 1.8 milliards.  

Selon la déclaration de l’expert comptable Okalla Ahanda propriétaire du cabinet d’expertise comptable Okalla Ahanda et Associés, c’est après un long travail d’expertise financière et comptable mené de main de maitre par le trio d’experts Yaho Calvin, expert en Aéronautique, Mintsimi Didier, expert judiciaire ,inspecteur des impôts principal et lui même Okalla Ahanda, qu’ils sont parvenus à établir ce résultat.


 Pour arriver à cette chute drastique du chef d’accusation, les experts commis par le tribunal déclarent avoir travaillé avec les comptables de la Camair, le livre comptable de cette entreprise et avec le liquidateur.  Ils affirment avoir travaillé avec  professionnalisme, célérité et abnégation. «Compte tenu du délai très cours qui nous a été donné pour faire ce rapport, on était obligé de passé des nuits blanches. On a travaillé tout le week-end. Il n’y a eu jour de jours durant lesquels je suis rentré chez moi à moins de 2h du matin», déclare Okalla Ahanda.

 Pendant la fouille, ils ont découvert une série de dépenses  faites sous procès verbal pendant l’administration provisoire que  l’accusé n’a pas  produit devant la barre. Plusieurs paiements  effectués par l’accusé Ngamo et  non comptabilisés ont pareillement été trouvés.  Pendant l’administration provisoire, M. Ngamo a remboursé plusieurs découverts (prêts fait à la banque) que la Camair avait  faits auprès des banques. Il s’agit de près de deux milliards pour  Cbc bank, et d’environs  1.5 milliard pour la Bicec.


A l’actif des sommes qui ont été déduites du montant du chef d’accusation, on ajoute pareillement  le montant de 8.500.000 versés au liquidateur. Selon l’expert Okalla Ahanda, le liquidateur  a reconnu avoir perçu le dit montant. A cela, se greffe le fruit de la vente des immeubles de la Camair. Les experts ont retrouvé les traces de cette somme dans le livre comptable de cette entreprise.


Certains montants du trop perçu des vols supposés fictifs ont également été déduits de même que  d’autres dépenses dont les pièces justificatives ont été retrouvées.  Le montant des supposés  « trop  perçus» dans les locations des avions de Air Leasing, Star Jet Jet pour ne citer que celles là, a été annulé. Les experts ont trouvé ces montants raisonnables.


1.8 milliard, nouveau chef d’accusation


 Le montant  de 1.8 milliard  qui constitue  le nouveau chef d’accusation que l’accusé Ngamo devra justifier, est constitué des écarts qu’il y a entre les provisions de la Camair et  ses ressources. 

D’après des experts, figurent dans cet écart des dépenses dont les justificatifs ont été estimés pas suffisamment convaincants, des dépenses dont les justificatifs n’ont pas été trouvés. Ce nouveau chef d’accusation est constitué comme suit : 1.593.816.888 représentant les locations d’aéronefs irréguliers, 173.170.000, paiement irrégulier de location et 6 factures d’Air leasing d’un montant de 64. 707.720, ne comptant pas suffisamment d’information sur la routine.

A cela s’ajoute également le règlement  d’une facture d’Ansett  à hauteur de 725.716.491 et en fin le paiement  d’un montant de 250 millions de f cfa à Shell. Tout en relevant ces écarts, les experts ont précisé  à la barre que leur existence  ne signifie pas que l’administrateur provisoire les a détournées. Car, disent –ils,  «les vols et les paiements ont  bel et bien eu  lieu. Et ce sont  les pièces justificatives qui  n’ont pas été retrouvées

Dans leur rapport, les experts sont  en outre revenus sur les vols litigieux que la camair a réalisé sous administration provisoire .L’expert en aéronautique, Yaho Calvin  a déclaré que les factures des dit vol  n’ont  pas été comptabilisées parce qu’il n’y avait pas suffisamment de renseignement à ce sujet. «Il y avait certes de factures mais, les avenants étaient inexistants » a-t-il déclaré. «Cela ne signifie pas que les vols n’ont pas eu lieu. Ils peuvent avoir été différés. » Explique-t-il.

Au sujet des 32 vols supposés fictifs, réalisés avec Ansett, Star-jet, Bravo Airline, Logistic Air, Air Leasing.  Tous les autres vols ont été élagués excepté cinq.  Les experts ont déclaré avoir retenu ces vols  parce qu’ils n’ont pas assez d’information sur les routines. «Nous n’avons pas validé des vols sans routine pas parce qu’elles n’ont pas existé, mais parce qu’on n’a pas eu des documents supplémentaires.» a soutenu Okalla Ahanda devant la barre.

Pendant leurs travaux, les experts ont trouvé plusieurs pièces comptables que l’accusé Ngamo n’en avait pas. «Nous avons trouvé des pièces que l’accusé lui-même n’avait pas. Parce que n’étant pas  à la Camair  et la Camair étant en liquidation, il était impossible pour lui d’avoir ces pièces», explique les experts. Durant leur exposé  ils ont  du moins reconnu la volonté qu’avait Ngamo Hamani de justifier les subventions qu’il recevait de l’Etat. Le montant de ces subventions d’après le rapport des experts est passé de 83 milliards à 94 milliards. Pour justifier cette hausse, Okalla Ahanda fait savoir qu’ils ont associé au montant des subventions retracées par le rapport des experts du conseil supérieur de l’Etat  le montant des subventions que l’Etat a directement payé aux créanciers de la Camair. Soit environ 10 milliards.

Après avoir présenté et soutenu leur rapport, les experts Okalla Ahanda, Yaho Calvin et Mintsimi Didier  on répondu aux questions du tribunal, du ministère public et des avocats des deux parties.

Sil y a une chose à faut noter lors de cette audience, c’est l’aisance et  le professionnalisme de l’expert Comptable Okalla Ahanda, propriétaire du cabinet  international d’expertise comptable Okalla Ahanda et associés. Imperturbable pendant son exposé, il a répondu avec brio à toutes les questions qui lui ont été posé à la fois par le tribunal, le ministère public et les différents avocats. Idem pour les autres experts. Une attitude qui contraste avec  celle des autres experts  interrogés dans cette même affaire.

Après le dépôt réception de ce rapport, le rendez-vous a été pris ce jour, à partir de 14h, pour les réquisitions et plaidoiries.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

League Europa : Eto'o marque deux buts

4 Octobre 2012, 23:46pm

Publié par Hervé Villard

 samuel-Eto-o-anji.jpg

 

 

Première victoire  d’Anji Makhachkala

L’équipe du camerounais  Samuel Eto’o a laminé celle de  Young Boys Bern (2-0). C’était lors de la 2ème journée de league Europa qui se déroulait ce 4 octobre 2012.

« Eto’o  c’est le joueur qu’on aurait du avoir depuis. C’est Dieu qui t’a mis sur notre chemin, si tu n’avais pas existé, il  fallait bien qu’on te crée. Tu nous fais du bonheur. Merci Samuel Eto’o Fils ». C’est par cette réaction pleine de signification et d’éloge à l’endroit de l’attaquant camerounais qu’un fervent supporter de Anji Makhachkala a exprimé sa joie après la victoire de ce club en Europa League hier.

Ivre de joie surtout et à cause du fait que Samuel Eto’o est le principal artificier de cette victoire de son club, il s’est mué en véritable adorateur de l’ancien pichichi du Fc Barcelone. «Papa Eto’o est un grand joueur, il n ya pas deux comme toi au monde. Tu es fort, même la jalousie des uns et des autres ne peuvent rien contre toi va de l’avant » a déclaré l’admirateur du meilleur buteur de l’histoire de la coupe d’Afrique des Nations de tous les temps.  Auteur de deux buts dans cette rencontre, il a ainsi permis à son club de remporter sa première victoire  à sa première participation à la League Europa. Raison de plus pour le combler de toutes les éloges. Les russes  qui ont fait un passage à vide à la première manche sont revenus avec plus de détermination et ont logiquement ouvert le score sur un penalty de Samuel Eto'o suite à une faute de main.  Sans trembler, il a pris à contre pied le gardien de but du camp adverse et a donné l’avantage à son club. Quelques minutes plus tard, il tue tous les espoirs de l’équipe visiteuse qui nourrissait l’envie de revenir au score. Sur une belle phase de jeu bien élaboré, il surprend le gardien d’un magnifique plat de pied.  Avec deux buts au marquoir en deux journées de cette compétition, il ouvre ainsi son compteur en Europa league et inscrit son nom sur la liste des aspirants au titre de meilleur buteur de cette compétition. Avec cette belle performance on espère qu’il étalera sa grande classe de buteur au stade Hamadou Ahidjo le 14 octobre prochain. Nous le lui souhaitons d’ailleurs. Bon vent sami !

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Gérard Mbimi (coach New-Stars de Douala) : «Le choix de Jean Paul Akono est plus tactique »

2 Octobre 2012, 21:16pm

Publié par Hervé Villard

 

gerard-Mbimi.JPG«En tant que technicien de football, je vous rassure qu’il est très difficile de commenter le choix technique d’un coach. Puisque, c’est Jean Paul Akono lui-même qui sait sur quels critères il a convoqué ces joueurs. Lui seul sait où évoluent ces joueurs, leur performance et leur temps de jeu.


Je pense  à mon humble avis que l’entraineur sélectionneur des Lions indomptables a d’abord voulu convoquer les gagneurs pour assurer  une  victoire contre le cap vert. Et qu’il constituera la vraie équipe des Lions après. Je ne pense pas que c’est l’équipe définitive qui pourra jouer la Can 2013 qu’il a convoqué là. Vous constaterez en consultant la liste des présélectionnés qu’il a convoqué les joueurs de la vielle garde.  Des anciens qui ont une maitrise, une expérience et qui peuvent gérer ce genre de match. Ceux qu’il a convoqué son en mission commando. Car, les jeunes joueurs ne peuvent pas gérer ce genre de match. Les joueurs convoqués sont ceux qui inspirent confiance car ils ont gagné par le passé.


 Ce sont des joueurs que le coach maitrise et que le public aime. Avec eux, Jean paul Akono veut créer une osmose autour des Lions afin que les problèmes qui minent l’équipe ne soient plus présents. Je pense qu’au soir du 14 octobre, si on est qualifié, alors le coach prendra le temps de mettre sur pied une autre équipe qui ne sera certainement pas celle que nous voyons là. Son choix est plus tactique. »

 

Hervé Villard Njiele

Voir les commentaires

Joel Babanda :Un jeune Lion à la crninière longue

2 Octobre 2012, 20:34pm

Publié par Hervé Villard

 

babanda.jpg

 

Convoqué en équipe fanion le 1er octobre 2012, l’attaquant de union de Douala peut jouer un rôle important au sein du dispositif offensif de Jean Paul Akono

Meilleur buteur de l’Union sportive de Douala  avec 13 buts à son compteur, Joël Simon Babanda est en passe de devenir le meilleur buteur du tout premier championnat professionnel de l’histoire du football camerounais. Titularisé au poste d’avant centre par Bonaventure Djonkep l’entraineur d’Union de Douala, sa pointe de vitesse et son sens poussé des buts a amené les chroniqueurs sportifs et les entraineurs à le qualifier de véritable «renard de surface.»

 D’une polyvalence remarquable, l’actuel meilleur buteur de Union de Douala sait apporter de  l’aide à ses coéquipiers quant ils ont dans le besoin.  Il se transforme  en défenseur quand il faut défendre son camp, en milieu de terrain quand il faut organiser le jeu, en passeur décisif quand un coéquipier est bien positionné  dans la surface de réparation et surtout en buteur quand il est face au but. Sa seule présence sur le stade  fait généralement peur à l’adversaire. Car, durant des rencontres difficiles, son coup d’éclat ou de génie a toujours permis  au Nassaras kamakaî de faire flancher la balance à sa faveur. Un atout que peut exploiter le nouveau coach des lions indomptables.

Sa force et sa polyvalence sont dus au fait qu’il a occupé plusieurs  postes  en dehors de celui de gardien de but, durant sa jeune  carrière de footballeur. «Ma force c’est peut être ma volonté de toujours être performant, mêlée à mon expérience, à mon envie. C’est aussi peut être le fait que tout au long de ma carrière j’ai évolué dans plusieurs postes : défenseur, milieu de terrain, attaquant… Je crois que c’est autant d’ingrédients qui expliqueraient peut être les performances que je peux produire aujourd’hui», explique l’attaquant  de Union de Douala dans un entretien accordé au site internet www.45fois 2.com.

Carrière 
Du haut de ses 1m78, Moïse Joël Babanda est né le 12 janvier 1984  à Yaoundé la capitale politique du Cameroun. A force de taper dans le ballon comme nombreux des jeunes de son âge, il fini par prendre gout. Pendant qu’il poursuit ses études, il consacre un peu du temps à cette activité sportive qui finira par prendre possession de son âme.

Férue du football, le « chouchou » des supporters d’Union s’est formé sur le tas. Sa carrière amateur commence au sein d’Asmy 1er, club de deuxième division de la ville de Yaoundé. Après l’accession en élite one  en 2001,  son club refait le chemin inverse en 2002. Le jeune joueur qui a été remarqué au long de la saison dépose ses valises à Renaissance de Ngoumou, encadré en 2003 par Alexandre Belinga. En 2004  il est sollicité par le Racing de Bafoussam avec qui il est vice champion du Cameroun. C’est alors que Lamine Diaye sélectionneur à Coton sport de Garoua  sollicite ses services. De 2004 à 2011, il a évolué au sein de ce club du Nord avant de rebondir  au sein de l’Union de Douala  où il vient à nouveau de remporté le titre de Champion en 2012.

Bien qu’évoluant au terroir, le palmarès de l’enfant prodige de Union de Douala n’est pas des moindre.  Vice champion du Cameroun avec Racing de Bafoussam en 2003,  Joël Babanda a remporté cinq fois le titre de champion du Cameroun. Quatre fois avec Coton Sport de Garoua  et une fois avec Union en 2012. Avec le club du Nord, il remporte également une coupe du Cameroun. Sélectionné à  l’équipe nationale A’, il remporte la coupe Cemac en 2005.

Avec  une licence en physique en poche, l’homme au tempérament calme et pondéré est l’ainé d’une famille de quatre enfants.  Amoureux du ballon rond, il s’entraine durement pour produire du bon jeu. Comme  Zidane, Ronaldo, Messi (…).  Sélectionné à l’équipe fanion pour la première fois en 2005 par Arthur George, celui qui n’a pas eu l’occasion de déférer à cette convocation, parce que également solliciter par la sélection A’ compte donner les meilleur de lui-même pour mériter la confiance de jean Paul Akono. Il croit du moins fort qu’il pourra apporter sa contribution à la victoire des Lions s’il venait à être retenu.

Hervé Villard Njiélé

 Fiche technique
Nom : Babanda
Prénoms : Joël Moïse
Date et lieu de naissance : 12 janvier 1984 à Yaoundé
Taille : 1m78
Poids: 79 kg
Club actuel: Union Sportive de Douala

Parcourt
ASMY 1er : 2000-2002
Renaissance de Ngoumou : 2002-2003
Racing de Bafoussam : 2003-2004
Coton Sport de Garoua : 2004-2011
Union de Douala : 2011 jusqu’à nos jours

Palmarès

-champions du Cameroun 2012 avec Union de Douala
-4 fois champion du Cameroun avec Coton Sport de Garoua

- Une fois vainqueur de la Coupe du Cameroun
- Vainqueur de la Coupe CEMAC en 2005 au Gabon avec les Lions A’

 

Voir les commentaires

Lions Indomptables : Jacques songo’o de retour

2 Octobre 2012, 20:27pm

Publié par Hervé Villard

Songo-o.jpg

 

 Il a été nommé par  un décret du  ministre des sports ce 2 octobre 2012.

Jacques Songo’o fait désormais partie de l’encadrement technique de l’équipe nationale du Cameroun. Il vient d’être porté au poste d’entraineur chargé de la préparation des gardiens de but. Le décret du ministre des Sport le nommant   à ce poste a été rendu public le mardi 2 octobre 2012.  Selon des informations de sources concordantes, c’est sous la proposition de la fédération camerounaise de football (Fécafoot) que la décision  de choisir Jacques Songo’o comme entraineur des gardiens de but a été prise.  L’ancien gardien de but et capitaine de Lions Indomptables signe ainsi son comme back au sein de l’encadrement technique. A la suite de Jacques Songo’o, le ministre  des  Sports et de l’Éducation physique, M. Adoum Garoua a nommé, d’autres responsables.  A savoir ; Monkam Tchokonte Sylvain Alain au poste d’entraîneur adjoint chargé de la préparation physique des joueurs et Ambane Emmanuel comme préparateur psychologique.

 

 

Hervé Villard Njiélé









 

Voir les commentaires

Mtn élite One :New-Stars brille à Douala

1 Octobre 2012, 23:29pm

Publié par Hervé Villard

 

 

Encore en course pour la  troisième place, synonyme d’une qualification en coupe africaine, les poulains de Gérard Mbimi ont battu Yong sport Academy de Bamenda (3-0). C’était à l’occasion de la 25ème journée de la Mtn élite One qui s’est jouée au stade de la réunification de Bépanda ce 30 septembre 2012.

 

Humilié par Union de Douala lors de  la 24ème  journée de la Mtn élite one (0-4), le nouveau promu en division d’élite, New-Stars, a sauvé  la face hier après midi au stade de la réunification de Bépanda.  Ayant pour adversaire Yong Sport de Bamenda, un autre candidat  en lice pour la troisième place du championnat, les poulains de Gérard Mbimi ont  donné une véritable leçon de football aux académiciens de Bamenda (3-0).

Dès l’entame de la rencontre, les poulains du coach Emmanuel Ndoumbé Bosso sont les plus entreprenants. Ils affirment leur volonté  de  conquérir cette troisième place. Cela s’aperçoit à travers  leur jeu fluide, construit sur les courtes passes. Un jeu qui est un peu plus porté vers l’avant. Ils dominent l’entre-jeu et arrachent au passage des salves d’applaudissement du public moyen, qui a effectué le déplacement du stade de la Réunification de Bépanda. Ils dominent pratiquement les douze  premières minutes et font ainsi ombrage à une équipe de New-stars, un peu tatillonne et moins sûre d’elle.

 Mais seulement, l’enthousiasme qui anime les joueurs de l’équipe de la région du Nord- Ouest ne sera que du spectacle vain. Car, ils ne vont inscrire aucun but durant toute la rencontre. Les occasions de but qui s’offrent à eux sont males négociées. Les attaquants buttent soit sur le portier ou bottent, le ballon en touche.

Face à ces nombreux ratés, New-Stars qui n’était que l’ombre d’elle -même dépuis le début de la rencontre, parce qu’elle  ne produit pas le jeu qu’on lui connait se jette dans la partie. Elle croit en ses chances. Et elle lui sourit d’ailleurs.  A la 22èmeminute, les poulains de Gérard Mbimi ouvrent la marque à la surprise de tous les spectateurs.  Sur une frappe puissante  d’environ 30 mètres, repoussée par Narcisse Bassilekin (1) Ebah Tobbie (9), le meilleur buteur de la saison de l’équipe de New-stars, toujours au aguets, repousse le ballon dans les filets vides. Le but  salué par les fans de New-stars, sonne comme une revanche pour les académiciens de Bamenda. Ils veulent à tout prix rétablir  l’équilibre. Mais, butent sur la maladresse  de ces attaquants et leur manque de créativité. Coup sur coup, ils passent à coté de l’égalisation.

Sur un bonne série de dribble dans la surface de réparation de New-Stars, Djumo Christian(19) met  le cuir sur la tête de Tagne Fotso qui le propulse plutôt hors des buts alors que tout le public jubile (40ème). Deux minutes plus tard, c’est Eka Messi (25) qui rate un caviar. Nez à nez  avec le Portier de New-stars Bokwe Georges,  son tir échoue sur le  portier qui s’est couché du bon coté. C’est sur ce score d’un but à zéro en faveur de New-stars que le central renvoie les deux équipes aux vestiaires.

A la reprise, New-Stars est plus requinqué. Il profite d’ailleurs de la nonchalance de son adversaire du jour pour inscrire le second but. Hervé Boumsong (4) bien positionné dans la surface de réparation, bat à bout portant Bassilekin Narcisse (1) d’une frappe puissante (46ème).  

Malgré l’envie de revenir à la marque, les carottes sont cuites. Et Yong Sport de Bamenda ne peut plus rien. New-stars domine toute la rencontre et manque à plusieurs reprises d’inscrire le troisième but. Celui-ci arrive finalement à la 80ème minute. Ntankeu Landry(11) conclut une phase de jeu bien élaborée par un lobe qui échoue au fond des filets. New-stars 3 Yong sport academy de Bamenda zéro. C’est le score qui va sanctionner cette rencontre.

Gérard Mbimi, l’entraineur de New-stars, content de ce résultat, va du moins réaffirmer son désir de conquérir la troisième place. «Nous devons travailler d’avantage. C’est pourquoi, je dis d’avance bravo à tous les joueurs pour ce qu’ils ont fait. On va continuer à gagner pour améliorer notre place au championnat », précise le coach.

 Du coté de Emmanuel Ndoumbé Bosso, c’est la déception. «On a eu plusieurs actions de but mais, les gars n’ont pas concrétisé. Hors pour gagner une rencontre, il faut marquer des buts. C’est ce qu’on n’a pas fait cette après midi», dit-il un peu déçu.

Dans les autres rencontres de cette 25ème journée, Sable de Bâtie a confirmé sa place en élite one en venant à bout de Njalla quan sport academy (3-0). Panthère de Bangangte s’est d’avantage rapproché de la 3ème place du championnat, en battant renaissance de Ngoumou à Bangangté (1-0). Coton sport de Garoua en déplacement à Tiko, a tout simplement assuré sa position de dauphin de l’Union de Douala. Le Club du Nord a humilié son adversaire du jour (2-0). Unisport de Bafang  qui jouait à domicile a contraint Union de Douala, déjà champion du Cameroun à un nul (0-0). A Douala, Scorpion de Bé déjà relégué en division inférieure, a imposé un match nul et vierge aux Astres de Douala (0-0) à Douala.

 

Hervé Villard Njiélé

 Résultat provisoire de la 25ème journée de la Mtn élite one du Dimanche 30 Septembre 2012

MBOUDA 15H 30
Sable - Njalla Quan(3-0)
BANGANGTE, 15H 30
Panthère - Renaissance(1-0)
TIKO, 15H 30
Tiko United – Coton sport(0-2)
BAFANG, 15H 30
Unisport - Union (0-0)
DOUALA, 13H 30
Les Astres - Scorpion(0-0)
DOUALA, 15H 30
New Stars - YOSA(3-0)
YAOUNDE, 15H 30
Canon - Aigle (2-2)

Voir les commentaires

Procès Etonde Ekoto : Les avocats de la partie civile claquent la porte

1 Octobre 2012, 23:24pm

Publié par Hervé Villard

Etonde Ekoto

 

Face au refus du tribunal de leur accorder du temps pour préparer la contre interrogatoire de l’accusé Etonde Ekoto, ces derniers ont quitté l’audience se tenant à l’annexe du Tribunal de grande instance du Wouri

 

 «Monsieur président avec tout le respect que nous avons pour le tribunal, nous avons soumis notre doléance qui est de ramener les délais de la cross examination de la partie civile  à demain afin que nous puissions effectuer avec professionnalisme le devoir qui est le notre. C’est-à-dire, défendre notre client ».


Cette déclaration de Me Bell Hagbe avocat au barreau du Cameroun et représentant du ministère des Finances dans l’affaire Cud-Finance  contre le colonel Etonde Ekoto et Compagnie. Répondant ainsi  au juge qui  lui demandait de poursuivre la contre interrogatoire  de l’accusé Etonde Ekoto,  il va manifestement s’y opposer. Car, il n’est pas près. «Nous avons besoin de quelques heures pour nous préparer », déclare-t-il. Son collègue Me Docky Dikoume, représentant également le ministère des Finances  va elle aussi refuser de poursuivre la cross examination. «Nous sommes dans le regret de vous annoncer que nous avons le même souci », déclare-t-elle comme par solidarité.  

Face à cette pugnacité de la partie civile, le juge après de longue discussion va décider de se passer de leur interrogatoire. «Nous sommes dans l’obligation de vous dire que nous ne pouvons pas accepter vos doléances compte tenu du fait que nous sommes dans une contrainte de temps.»

Cette  réponse du juge va d’avantage courroucer Me Bell Hagbe. «Vous me demandez  à moi de bricoler la défense de mon client parce que  vous voulez satisfaire les statisques ? Je suis avocat du Cameroun dans cette affaire et je connais clairement et je pèse mes mots, les prescriptions ou consignes qui ont été données pour que l’on boucle tous ces dossiers avant le 15 octobre 2012. On assiste plus  là à une justice des hommes. Puisque les droits de la défense sont menacés », tempête-t-il. 


Cette  réaction de la partie civile pousse les avocats de la défense à entrer dans la danse. Me Dieudonné Happi conseil de la défense du colonel Etonde Ekoto fait remarquer au juge que les  audiences de ce procès ont  été renvoyées à plusieurs reprises. Et que, si elle traine c’est à cause de la partie civile. «Sous la présidence du juge kenmoe, le tribunal a accordé quatre  renvoies à la partie civile pour leur permettre de présenter un témoin. Ce qu’ils n’ont jamais fait jusqu’aujourd’hui. Si on leur laisse tout le temps qui reste, ils ne feront rien», déclare-t-il.

 Le tribunal qui n’entend pas s’éterniser sur cette dispute, parce que cela lui grignote du temps, va demander à la défense de débuter la réexamination de l’accusé. C’est alors que Me Bell Hagbe va sortir de ses gongs et menacer le tribunal. «Je considère votre position comme un dénie de justice avec ce que cela entraine comme conséquence. Vous ne pouvez pas, je suis désolé. Je dis je ne fais pas confiance à ce tribunal. Ça ne fait ni moins de la récusation» déclare–t-il énergiquement.Une menace qui ne va aucunement inquiéter  le juge. «Ecrivez et vous déposez » a déclaré le président du tribunal. Malgré cet incident, l’audience va se poursuivre avec la réexamination de l’accusé.


Il faut dire que cette réaction des avocats de la partie civile n’est pas nouvelle dans ce procès.  Le 18 septembre 2012, pendant l’interrogatoire de Paul Michel Lamine Bassa, c’est  Me Ndocky, l’un des membres du conseil de la communauté urbaine de Douala (Cud) qui boycottait l’audience de ce jour là. Estimant qu’il n’était pas dans des bonnes dispositions morales pour poursuivre la cross examination, de l’accusé, celui-ci avait tout simplement ranger ses effets et était sorti. Les autres avocats de la partie civile pourtant présents, comme par solidarité, avaient rejoint leur collègue à l’extérieur. Et ce  malgré l’appel du juge les invitant à venir poursuivre la cross examination. Obligeant ainsi le tribunal à suspendre cette  séance là et à la reprogrammer le lendemain.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Cameroun/ Cap Vert :Djonkep soutien les Lions Indomptables

1 Octobre 2012, 23:13pm

Publié par Hervé Villard

 

DSC01790

 

Dans une réaction accordée à la Nouvelle Expression, le coach de Nassaras kamakaî invite tous les camerounais à rester unis derrière l’équipe nationale.


«Le moment n’est pas indiquer pour faire de commentaire sur la liste des 26 sélectionnés de Jean Paul Akono. L’essentiel c’est la qualification pour la coupe d’Afrique des Nations et celle-ci passe par une victoire sur le Cap vert le 14 octobre  à Yaoundé. Donc, économisons nos énergies actuellement pour soutenir tous ensemble cette équipe. Nous sommes tous Camerounais et la sélection  de Joël Babanda  ou non n’est pas important ça aurait du un tel ou un autre joueur. Tout ce que nous devons faire c’est soutenir tous ensemble cette équipe. »  

Dixit Bonaventure Djonkep Coach de Union de Douala champion du Cameroun. Joint au téléphone hier par La Nouvelle expression qui  qui tenait absolument àavoir sa réaction sur la liste des 26 joueurs sélectionnés par Jean Paul Akono pour le match du 14 octobre contre le Cap Vert, il s’est refusé à tout commentaire. Et a plutôt invité tous les camerounais à soutenir  d’un seul cœur  l’équipe nationale afin de pousser cette dernière à la victoire.

Pour l’ancien Lions Indomptables, l’heure n’est pas indiquée pour créer la polémique.  Car, L’équipe a plus besoin actuellement du calme de la sérénité de la confiance et surtout  d’un maximum de confiance. Nommé à la tête de l’équipe nationale en remplacement de Denis Lavagne au lendemain de la défaite  des Lions Indomptables face au cap vertv(0-2) Jean Paul Akono revient d’un voyage en hexagone . Il a rencontré et discuté avec des nombreux cadres de l’équipe Nationale. Ila publié ce jour la liste des 26 joueurs qui entreront d’ici mercredi prochain en stage pour une mission commando pas aisée à assurer. Bon vent

 

Cameroun - Cap-Vert : Les 26 lions de Jean Paul Akono

 

Voici la liste des joueurs convoqués par le nouvel sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun. Ce sont les joueurs qui affronteront les requins bleus du Cap-Vert le 14 octobre 2012.

 

Gardiens de but

1- Idriss Carlos Kameni (Malaga, Espagne)

2- Guy Roland Ndy Assembe (Nancy, France)

3- Joslain Mayébi

Défenseurs

4- Nicolas Nkoulou (Marseille, France

5- Benoît Christian Angbwa Ossoemeyang (FK Rostov, Russie)

6- Pierre Wome Nlend (Canon de Yaoundé, Cameroun)

7- Jean Armel Kana-Biyik (Rennes, France)

8- Gaëtan Bong (Valenciennes, France)

9- Henri Bédimo (Montpellier, France)

10- Allan Nyom (Grenada, Espagne)

11- Aurelien Chédjou (Lille, France)

12- Joël Matip (Schalke 04, Allemagne)

13- Nounkeu Dany (Galatasaray, Turquie)

Milieux de terrain

14- Jean II Makoun (Rennes, France)

15- Junior Ollé OIlé

16- Modeste Mbami (Al Ittihad, Jeddah)

17- Achille Emana (Al Hilal, Ryad)

18- Alexandre Song (Fc Barcelone, Espagne)

19- Steve Williams Overtoom (Héracles, Pays-Bas)

20- Patrick Mevoungou Mekoulou (Admira Vacker, Autriche)

21- Idrissou Mohamadou (Kaiserslautern, Allemagne)

Attaquants

22- Samuel Eto’o (Anzhi Makhachkala, Russie)

23- Vincent Aboubakar (Valenciennes, France)

24- Pierre Achille Webo (Istanbul Büyüksehir, Turquie)

25- Fabrice Olinga (Malaga, Espagne)

26- Joël Babanda (Union de Douala, Cameroun)

 

 

Voir les commentaires