Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Drogba. «J'ai donné le sourire Chelsea »

24 Mai 2012, 22:40pm

Publié par Hervé Villard

 

 

 

« J'étais confiant. J'avais en tête ce qui était arrivé en finale de la Coupe d'Afrique des nations, où j'aurais pu gagner le match pour mon équipe.»

Fifa

 


Quelle émotion avez-vous ressenti avant de soulever le trophée ?

J'étais confiant. J'avais en tête ce qui était arrivé en finale de la Coupe d'Afrique des nations, où j'aurais pu gagner le match pour mon équipe (il a raté un penalty dans le jeu et la Côte d'Ivoire avait perdu aux tirs au but face à la Zambie, ndlr). J'ai aussi pensé à Cech: c'est le meilleur gardien du monde! Il nous a menés là-haut. J'ai marqué pour lui et mes coéquipiers. J'ai donné le sourire à Chelsea, qui avait tant pleuré.

Vous en êtes à neuf buts en neuf finales...

Aujourd'hui, c'est un grand jour pour le club, nos fans, les joueurs. Je suis très heureux, il n'y a pas de mots pour décrire ce que je ressens maintenant. Neuf buts en neuf finales, c'est arrivé, je ne sais pas... La seule chose que je sache, c'est qu'aujourd'hui je souris. A Moscou (en 2008, ndlr), c'était très douloureux pour le club. Aujourd'hui on a réussi à changer. C'a été encore un match fou, prendre un but à dix minutes de la fin, égaliser dans la dernière minute... On a tout donné. Je ne sais pas si on aura encore de l'énergie pour fêter ça, mais je crois qu'on va en trouver.

Allez-vous rester à Chelsea ?

Je ne sais pas. C'est dur de réaliser. La seule chose que je sache, c'est qu'on a tout donné. Je suis là depuis 8 ans, on a toujours été très près, et si loin en même temps: aujourd'hui on a la coupe, elle va aller à Stamford Bridge, et c'est la meilleure chose.

Etait-ce votre dernier tir pour Chelsea ?

C'était mon dernier tir de la saison... On va voir. On va savourer, faire la fête ensemble.

Le gain du trophée va-t-il vous aider à prendre une décision?

Je ne crois pas qu'on puisse prendre une décision dans un moment d'émotion comme celui-là. Le plus important n'est pas mon avenir, mais ce qu'on a fait aujourd'hui, notre combativité, le soutien des fans même quand on a pris le premier but, la manière de nous comporter en Ligue des champions, contre Naples, contre Barcelone. On mérite vraiment d'être champions d'Europe.

La combativité est-elle la valeur identitaire de Chelsea ?

Oui, c'est dans notre ADN. Pour moi, le déclic a été le sauvetage de Cole contre Naples, qui a évité qu'on perde 4-1. On parle de mon but et de celui d'Ivanovic, mais ce sauvetage a tout changé. Des joueurs comme Frank (Lampard), JT (John Terry), Kalou nous ont montré quel esprit il fallait avoir quand on joue à Chelsea. C'est un grand accomplissement pour l'équipe. Je remercie tous les joueurs que j'ai côtoyés depuis 2004, tous les entraîneurs qui m'ont fait confiance comme joueur et comme homme.

Voir les commentaires

Hommage:Une fondation en mémoire du Pr Gabriel Nlep

23 Mai 2012, 14:35pm

Publié par Hervé Villard

 

L’annonce a été faite le 23 avril 2012 par Hervé  Emmanuel Nkom. C’était à l’occasion de la semaine  d’hommage au Pr Gabriel Nlep organisée à  l’université de Douala

 

 «Le professeur Gabriel Nlep et moi étions amis. Et, c’est un honneur de revendiquer le statut d’ami et de frère que j’avais. Je pense que sur le plan national aussi, son œuvre contribue à la grandeur de l’intelligence et du savoir au Cameroun. Nous devons entretenir cela car, ces œuvres sont d’une grande actualité d’ailleurs. Nous sommes en plein virage électorale  et nous allons nous inspirer du Pr Gabriel Nlep pour  approfondir l’approche de la construction d’une unité  dans  la diversité et non d’une unité de la conformité. Je pense qu’il faut une fondation pour pérenniser son œuvre. Avec les amis, nous allons nous associer pour faire en sorte que les étudiants qui s’inscrivent dans sa recherche soient soutenus. »

 

 

 

Cette déclaration est de  Hervé Emmanuel Nkom, membre du comité centrale du Rdpc. Présent à l’université de Douala pendant « la semaine Gabriel Nlep », une semaine qui permettait de rendre hommage à  cet imminent professeur d’université décédé en 2003, celui qui déclare avoir été pendant longtemps le compagnon le camarade et l’ami du professeur  Gabriel Nlep entend construire une fondation  pour honorer sa mémoire.

 


 Pour réaliser cette œuvre mémorable, Hervé Emmanuel Kom compte sur l’appui  et le soutient des amis et connaissances du Professeur Nlep. 

 

 


Pendant cette semaine riche en activités,  la pensée du Pr Gabriel Nlep a été revisitée et expliquée pendant une conférence organisée à cet effet au sein de l’amphi
qui porte son nom. Durant cette conférence qui portait sur le thème «Comment concilier l’impératif de construction nationale et la nécessité de protéger les populations vulnérables ?", Le concept du triangle équilatéral développé  par le Pr Nlep de son vivant a été expliqué.

 

 


 Pour meubler le chronogramme des activités de cette semaine là, un concours du meilleur commentateur d’arrêt a été organisé et des prix ont été remis aux vainqueurs. Un match de football  entre les enseignants de l’université de Douala et l’équipe de Dynamo club de Douala  a également eu lieu. La messe d’action de grâce organisé à l’église, universitaire catholique saint Thomas d’Aquin est venu clôturer cette semaine d’hommage au Pr Gabriel Nlep, la toute premiere célébrée 10ans après son décès.

 

 


Célébrée sous le haut patronage du  recteur de l’Université de Douala, le Pr. Bruno Bekolo Ebé, et  de la coordination scientifique du  Pr. Henri Désiré Modi koko, Doyen la Faculté des sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Douala  la  semaine d’activités en  hommage au Pr. Roger Gabriel Nlep avait pour  objectif de rendre un hommage mérité à ce monument de la science et de pérenniser la mémoire de l’illustre disparu.

Né à Edéa le 25 novembre 1949 à Dimé, le Pr. Roger Gabriel Nlep a été  une figure emblématique des Facultés de Droit et une véritable légende de l’Université camerounaise. Sa forte renommée lui a survécu du fait de son brillant parcours intellectuel, de la grandeur de ses fonctions, de la profondeur de sa contribution scientifique autant que de ses grandes qualités humaines.

 


Il a été de 2000 à 2003, Vice-recteur chargé des Enseignements à l’Université de Douala après avoir été le tout premier Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, puis Secrétaire Général, avant d’assurer la charge de Recteur par intérim de cette Institution universitaire jusqu’au 29 avril 2003, jour où il décède des suites d’un accident de circulation sur l’axe lourd Douala-Yaoundé.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Affaire chantier naval:Le président du jury demande la réouverture du débat

23 Mai 2012, 14:26pm

Publié par Hervé Villard

 

 

Le changement des membres de la collégialité à l’origine de cette décision.

 

 La fin de  l’affaire qui oppose le  Chantier Naval et Industriel  du Cameroun à Zacchaeus Fordjindam n’est pas proche. C’est du moins ce que l’on peut dire après avoir assisté à l’audience qui s’est tenue hier à la cour d’appel de Bonanjo.

 


Durant cette énième audience, le président de la cour d’appel a demandé que l’on  reprenne les débats sur cette affaire. Ceci à cause du fait que les membres de la collégialité ont été changés. Lors de  la prochaine audience, les différentes parties devront s’exprimer sur le  rapport des experts  désignés  il y a deux mois. Le dit rapport  leur a été remis pendant l’audience  et a un volume  d’environ mil pages. Compte tenu du volume  de ce rapport, le conseil du chantier naval a demandé qu’on leur accorde un mois pour étudier ce document. Délai jugé trop long par les avocats de l’ancien Directeur Général du Chantier Naval et Industriel du Cameroun qui ont hâte d’en finir avec cette affaire. Les accusateurs se sont pareillement indignés du  fait que les instructions données aux experts ont  été exécutées partiellement.

 

 

 Dans leur intervention, la défense a rappelé que  le travail des experts a été fait partiellement parce que le rapport  fait sur la gestion de Fordjindam  par le contrôle supérieur de l’Etat depuis 2006 n’est  pas encore sorti des tiroirs de la présidence de la république. L’affaire a été renvoyée au 30 mai 2012.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Communiqué final, réunion général Fécafoot

23 Mai 2012, 14:19pm

Publié par Hervé Villard

 

Communiqué final, réunion général Fécafoot

 

 

COMMUNIQUE FINAL DE LA SESSION ORDINAIRE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE LA FECAFOOT DU 16 MAI 2012



Le 16 mai 2012 à l’Hôtel Mont Febe de Yaoundé, s’est tenue de 11 h 15 à  15h 15, une session ordinaire de l’Assemblée Générale de la Fédération Camerounaise de Football.

En application de l’article 32 des Statuts de la Fédération, le bureau de ladite Assemblée Générale  de la FECAFOOT était composé ainsi qu’il suit :
 
- Président : Monsieur IYA Mohammed, Président de la FECAFOOT ;
- Secrétaire : Monsieur TOMBI A ROKO, Secrétaire Général de la FECAFOOT
- Scrutateurs :

 Monsieur KABA Christopher;  délégué de l’Assemblée Générale
 -Monsieur, BOUDJIKO YOUKEKA délégué de l’Assemblée Générale.

100 délégués sur 104 étant présents ou représentés, l’Assemblée Générale a pu valablement délibérer en vertu de l’article 25 alinéa 1 des Statuts de la FECAFOOT.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

1. Appel des délégués et vérification du quorum;

2. Examen et approbation de l’ordre du jour ;

3. Allocution du Président ;

4. Désignation de deux (02) scrutateurs ;

5. Exclusion éventuelle d’un membre de la FECAFOOT;

6. Révocation et suspension éventuelles de membres de certains organes de la FECAFOOT ;

7. Approbation du projet de procès verbal de l’Assemblée Générale Ordinaire tenue à Yaoundé le 28 mai 2011;

8. Rapport d’activités du Président de la FECAFOOT concernant la période écoulée depuis la session de l’Assemblée Générale Ordinaire du 28 mai 2011;

9. Rapport de l’auditeur indépendant sur les comptes de l’exercice 2011 et quitus éventuel au Comité Exécutif;

10. Examen et adoption éventuelle du projet de budget de l’exercice 2012;

11. Examen et adoption éventuelle du projet de modification de certaines dispositions des Statuts de la FECAFOOT;

12. Examen et adoption éventuelle du projet de modification de certaines dispositions du Code électoral de la FECAFOOT;

13. Examen et adoption éventuelle du projet de modification de certaines dispositions des Règlements Généraux de la FECAFOOT ;

14. Examen et adoption éventuelle du projet de modification de certaines dispositions du Code Disciplinaire de la FECAFOOT;

15. Divers.

Après avoir débattu de tous les points conformément aux textes de la FECAFOOT, l’Assemblée Générale a adopté à l’unanimité les résolutions suivantes :

1ère résolution : En application de l’article 16 des statuts de la FECAFOOT, l’Association des Footballeurs du Cameroun (AFC) est exclue de la FECAFOOT  pour violations graves et répétées de ses obligations prévues à l’article 15 alinéa 1 des statuts de la FECAFOOT ;

2ème résolution : En application de l’article 45 des statuts de la FECAFOOT, Monsieur MAYEBI David est révoqué de toute activité au sein de la FECAFOOT avec effet immédiat pour insubordination caractérisée et propos injurieux à l’encontre de la FECAFOOT, de son président et de ses dirigeants ;

3ème résolution : En application de l’article 90 des statuts de la FECAFOOT, messieurs EMEDEC Charles, TSEMO Serge et KAMWA Roger sont révoqués de toute activité au sein de la FECAFOOT avec effet immédiat pour malversations financières dans le cadre de l’acquisition de l’immeuble siège de la Ligue régionale de football de l’Ouest ;

4ème résolution : En application de l’article 45 des statuts de la FECAFOOT, Monsieur Albert Roger MILLER est révoqué de sa qualité de Président d’honneur de la FECAFOOT pour propos injurieux à l’encontre de la FECAFOOT, de son président et de ses dirigeants ainsi que pour avoir appelé publiquement à des manifestations populaires et à l’insurrection contre la Fédération ;

5ème résolution : Le procès verbal de l’Assemblé Générale du 28 mai 2011 est adopté.

6ème résolution : Le rapport d’activités du Président de la FECAFOOT pour la période allant du 28 mai 2011 au 16 mai 2012  est approuvé.

7ème résolution : Le rapport de l’auditeur indépendant sur les comptes de l’exercice 2011 est approuvé.

8ème résolution : Quitus est donné au Comité Exécutif pour sa gestion des comptes de l’exercice 2011.

9ème résolution : Le budget de l’exercice 2012 est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 2 698 316 400 (deux milliards six cents quatre vingt dix huit millions trois cents seize  mille quatre cents) francs CFA  est adopté.

10ème résolution  : Les modifications de certaines dispositions des Statuts de la FECAFOOT sont adoptées ;

11ème résolution : Les modifications de certaines dispositions des Règlements Généraux de la FECAFOOT sont adoptées ;

12ème résolution : Les modifications de certaines dispositions du Code Disciplinaire de la FECAFOOT sont adoptées

13 ème résolution : Les modifications de certaines dispositions du Code Electoral de la FECAFOOT sont adoptées


                             Fait à Yaoundé, le 16 mai 2012

  LE SECRETAIRE DE SEANCE,     ,(é)TOMBI A ROKO SIDIKI    

LE PRESIDENT                     (é) IYA MOHAMMED

 

Voir les commentaires

Fécafoot: Le comité exécutif suspend Milla

23 Mai 2012, 14:06pm

Publié par Hervé Villard

 

 

Son appartenance au comité de soutient qui  veut faire partir Iya de la Fécafoot serait au centre de cette décision


 L’une des décisions fortes de la réunion exécutive de la fédération camerounaise de football qui s’est tenue le 15 mai 2012  à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé, c’est la suspension de Roger Milla du poste de président d’honneur de la Fécafoot. Pendant cette  réunion exécutive,  qui a durée plus de 6h d’horloge, seuls 25 membres sur les 28  attendus étaient présents.  Les trois autres se sont faits représentés.  L’ordre du jour portait sur  onze points parmi lesquels la suspension de Roger Milla  au poste de Président d’honneur de la Fécafoot. A l’issu de  cette réunion, la suspension de Roger Milla a été  votée et cette décision sera soumise pour adoption lors de la l’assemblée générale de la Fécafoot qui se tient ce jour. Selon ces textes de cette association, l’assemblée générale de la Fécafoot qui a un pouvoir décisionnel peut adopter où rejeter cette décision. Du coup, des gens perçoivent dans cette décision de la réunion exécutive de la Fécafoot un air de vengeance.  


Selon des  Informations, la décision d’évincer Roger Milla du Poste de président d’honneur de la Fécafoot est motivée par le fait que celui-ci depuis quelques mois milite pour le départ d’Iya Mahommed  l’actuel président de la Fédération camerounaise de Football de cette institution.  Il accuse celui-ci d’être le principal responsable du malheur qui frappe le football camerounais depuis près de 10ans. Après avoir déclaré qu’il ne touchait que 300.000 francs à la fécafoot information qui n’a pas plu aux dirigeants de la Fécafoot, Roger Milla s’est illustré ces dernières semaines à travers ce comité visant à faire partir Iya de la Fécafoot. Une chose qui n’aurait pas plu aux dirigeants de la Fécafoot.


L’Assemblée générale qui se tient donc ce jour, s’annonce houleuse. Car, les résolutions de la réunion ordinaire du  comité exécutif de la Fécafoot qui a siégé le 7 janvier 2012 à l’hôtel Mont Febe seront adoptées. Parmi ces résolutions, la résolution n°9 qui porte sur la suspension  éventuelle d’un membre de la Fécafoot qui concerne  l’ambassadeur itinérant Roger Milla  attirera plus la curiosité des uns et des autres. On n’oubliera pas aussi l’adoption de la résolution nommant Song Bahanag comme Team Manager de la sélection fanion masculine A du Cameroun. L’assemblée générale de la Fécafoot reviendra aussi sur les sanctions de Samuel Eto’o Fils  et compagnie.

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Refonte des listes électorales:Elecam invite les populations de Douala à s’inscrire massivement

23 Mai 2012, 13:59pm

Publié par Hervé Villard

 

 

 


Lors de  la conférence organisée   à la salle des fêtes d’Akwa le 16 mai 2012, Ejake Nbonda Thomas  l’honorable membre  des Elections Cameroun a levée le voile sur cette nouvelle mesure élective prise par le gouvernement camerounais.

 

 «Nous avons mis un bémol sur les listes électorales parce qu’on voulait traduire vos revendications en fait concret. Il fallait un fichier électoral nouveau sécurisé avec l’aide de la biométrie. C’est pourquoi nous avons adopté la refonte des listes  électorales. Avec ce nouveau système,  Chaque citoyen n’aura son nom sur les listes électorales qu’une seule fois. Nous sommes venus vous demander, d’allez dire aux camerounais  de s’inscrire en masse sur les listes électorales au moment où ce processus sera lancé.»

Voilà résumé d’une manière succincte la communication faite par, Ejake Nbonda Thomas, l’honorable membre  d’Elections Cameroon présent à la campagne d’explication et de sensibilisation qui s’est déroulée à la salle des fêtes d’Akwa ce 16 mai 2012.

 

Principal orateur du jour, celui qui semblait mieux maitriser le processus de la refonte des listes électorales engagé par Elections Cameroun et l’usage de la biométrie pendant les inscriptions sur ces listes, a édifié le public divers et nombreux  sur ce processus.  Thomas Ejake Nbonda un peu très  sûr de lui a démontré par l’argumentaire qu’il a tenu que ce nouveau processus électoral va permettre de lutter contre la fraude pendant les différentes élections qui se tiendront au Cameroun.  « On a enregistré de nombreuses critiques pendant les dernières élections présidentielles parce qu’on n’était nouveau. Nous sommes dans un processus dans lequel  le mot échec à été sorti  de notre vocabulaire » a déclaré l’orateur comme pour rassurer l’assistance un peu sceptique.

 


Pour lutter contre les doublons, il a rappelé que l’usage de la biométrie, qui est un ensemble de procédure qui permet de reconnaitre un individu comme telle à partir des éléments de son corps, va permettre de lutter contre cela.

 

 A cela, va s’ajouter  des serveurs automatiques qui seront disponibles au niveau de chaque région .Ces derniers contribueront à éliminer tous les erreurs. Avec ce nouveau processus  «chaque citoyen camerounais n’aura droit qu’à une seule carte électorale informatisée. » a-t-il  mentionné.  

S’agissant de la disponibilité de des cartes électorales  Thomas Ejake Nbonda  a déclaré que Elecam est entrain de travailler pour que la majeur parties des cartes soit distribuées avant les 40 jours prévus par la loi.  Et chaque citoyen pourra retirer sa carte dans son bureau de vote. Bref les différentes erreurs e la dernière fois où des cartes trainaient dans les bureaux ne seront plus possibles.

 


Les différents arguments avancés par l’honorable membre d’élections Cameroon n’ont pas convaincu les responsables politiques à majorité de l’opposition qui ont fait le déplacement.  Ces derniers pensent qu’avec la refonte des listes et la biométrie, la fraude est toujours faisable .Parce que, après le vote, seul le responsable d’Elecam est autorisé à porter les procès verbaux d’élections pour l’antenne communale et seul. « Et  pendant ce transport, il peut frauder à l’insu de tous le procès verbal d’élection » affirme Hilaire Zipan Conseiller municipal du mouvement progressiste (Mp) à la mairie de Douala 1er. « Puisque  une disposition du code électorale l’y autorise » ajoute-t-il. Argument partagé par Elimbi Lobe conseiller municipal Sdf à Douala 5ème qui a demandé qu’il faut que le responsable d’Elecam pendant ce transport soit accompagné. « Remonté mes remarques à qui de droit » a-t-il martelé.

 


Pour le député Jean jacques Ekindi,   Elecam n’est pas le problème des élections au Cameroun.  Le débat qui est mené la n’est qu’une fuite en avant car, C’est le code électoral adopté qui est mauvais. « Et tant que ce code électoral ne sera pas changé, ou modifié, les élections au Cameroun ne seront jamais transparentes » affirme-t-il.

 


 Etaient présents, des députes à la fois du parti au pouvoir que de l’opposition, les maires, les chefs de villages et des ministères de culte et des hommes de médias.

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

20 mai :Un défilé des partis politique sur haute sécurité

23 Mai 2012, 13:57pm

Publié par Hervé Villard

 

 

La note administrative du préfet  fixant les conditions de participation au défilé  du 20 mai à l’origine de ce fort déploiement sécuritaire.

 

 La parade du défilé du 20 mai a connu une ambiance toute particulière pendant le défilé des partis politiques. Pendant cette seconde phase durant  laquelle les parties politiques,  les associations et les organismes non gouvernementaux  défilaient,  le  cordon de sécurité a été renforcé  de même que le control.  Quelques minutes seulement après le passage du dernier carré des étudiants d’une école de formation de la place qui a clos le défilé civil,  la sécurité s’est immédiatement renforcée à cet endroit.


Le nombre des éléments des forces de l’ordre qui filtraient le passage pendant le défilé civil est passé du simple au triple. En un laps de temps, un véritable mur des forces de l’ordre s’est constitué. On  pouvait compter plus d’une centaine d’éléments à cet endroit.   Les casques sur la tête  et des boucliers anti émeutes en main ces derniers  donnaient l’impression d’aller mettre de l’ordre dans un camp de délinquants.

 


Au passage des militants, ces derniers les dépouillaient de tout ce qui était susceptible de les encombrer. Sac à main, banderoles, pancartes, presque tout  ce que les militants transportaient sur eux était mis de coté. Tous ceux qui tentaient de faire le bras de fer étaient immédiatement sortis des rangs manu militari.


Pour traverser cette barrière  il fallait montrer patte blanche. Pour montrer qu’ils étaient « clean », les militants étaient obligés de soulever les deux mains pour qu’on les laisse passer. «Laisser vos sacs de coté, les mains en l’air rassurez-vous que vous n’avez rien d’encombrant » criaient –ils aux militants qui s’empressaient de passer.  Les plus malins qui réussissaient à dissimuler des objets sur eux  étaient immédiatement rattrapés par ces éléments, qui n’avaient pas droit à l’erreur.

 Selon un gendarme, c’est le souci de sécurité pendant la fête qui est à l’origine de ce fort déploiement des forces de l’ordre. «Nous ne sommes là que pour mettre de l’ordre. Nous assurons tout simplement la sécurité. Vous savez des gens sont parfois désordonnés c’est pour  les discipliner que nous sommes là. » Affirme-t-il.


Dans la foulé de ses fouilles, des banderoles seront saisies de même que des nombreux messages.  L’union des populations du Cameroun (Upc) n’échappera pas à ce contrôle. Sa banderole sera également saisie. Sur cette dernière,  on pouvait lire  «10 avril 1948,10 avril 2012. 64 ans de combat, l’Upc est de retour.»


Les militants du Rdpc de l’arrondissement de Douala 5ème passeront également à la trappe. Les flyers aux couleurs du drapeau national qu’ils brandissaient  avec des messages au verso seront arrachés à leurs passages.  Dans cette même ambiance les enfants de moins de 18ans qui ont l’habitude de défiler seront sortis des rangs.


Selon une source policière,  deux faits majeurs  justifiaient le fort déploiement sécuritaire observé à la place de l’Udeac.  D’abord l’arrêté préfectoral signé par le préfet du Wouri. Et  ensuite l’appel au boycott lancé par le G7.


 Selon la  décision du préfet visant à sécurisé la parade  de la fête du 20 mai à Douala, les banderoles confectionnées par les partis politiques étaient non autorisée au  20 mai. Les seules banderoles admises devaient être celles confectionnées par la commission Régionale d’organisation. La même note avise par ailleurs qu’on ne devait mentionner sur les pancartes que  l’identité du parti politique uniquement. Que, les partis politiques ne devait pas s’arrêter devant la tribune. Que les tenues arborées par leurs militants devaient être uniformes et par conséquent, les carrés des militants avec les uniformes différents devaient être proscrits.  Et que, les militants, de moins de  18 ans devaient t être sortis des rangs.  Concernant le boycott de la fête de l’unité par le G7, la source déclare que les autorités ont eu peur des probables actes de vandalisme et que c’est pour avoir le cœur net et parer à toutes les éventualités que la sécurité a été renforcée. Ces mesures n’ont pas été sans conséquences. Plusieurs militantes ont égarées leurs sacs et plusieurs objets importants

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

20 mai: Le Paddec Thahit le G7

23 Mai 2012, 13:49pm

Publié par Hervé Villard

 

 

Les militants du Paddec membre du groupement des sept partis politiques qui appelaient au boycott de la fête de l’unité ont défilé le 20 mai

 

 Les milliers de camerounais qui ont fait le déplacement de la place de l’Udeac à Douala pour vivre en direct la parade de la 40ème fête nationale du 20 mai  dimanche dernier, ont été surpris de voir défilé les militants du  parti des patriotes démocrates pour  le développement du Cameroun (paddec).  

Arborant tous des tee-shirts  aux couleurs jaune qui est la couleur  du parti et  sur lesquels on pouvait lire l’écrito   Paddec, le carreau des militants présents à la 40ème édition de la fête nationale de l’unité  ont tenu à accomplir leur devoir civique. Constitué des jeunes à majorité, les membres de ce parti, très enthousiastes  ont arraché pendant leur  passage  devant la tribune  d’honneur quelques  ovations des autorités.

 A coté des ovations qu’ils ont reçues, leur passage a également suscité des interrogations au près de certains spectateurs qui n’en croyaient pas leur yeux. «Ce n’est pas possible !  Le paddec ne figure-t-il pas parmi les partis qui ont milité pour le boycott de la fête de l’unité ? D’où vient-il que ce parti défile aujourd’hui, s’est interrogé avec surprise Gildas P, au  passage des militants du Paddec.  Avant de s’exclamer qu’ «  il n’y a plus de politique au Cameroun. Chacun ne milite que pour sauver ses intérêts. L’intérêt national a foutu le camp au profit des intérêts égoïstes » déclare-t-il amèrement. Non loin de lui, Christophe  Alain,  un autre  spectateur  lui aussi étonné déclare  «Ce que je viens de voir là conforte le point de vue selon lequel  les  camerounais ne font que la politique du ventre. Je croyais que  le président du Paddec qui a une carrière d’avocat pouvait faire l’exception mais hélas, Il vient de se compromettre. » Affirme-t-il l’air désolé.

 Joint au téléphone hier par le reporter de La Nouvelle expression qui cherchait à comprendre les raisons de se subite virement de position, Me Momo  a laissé comprendre que  une  décision  du comité central du parti.  «Nous étions à l’assemblée des  Foumban. Nous étions représentés le bas par le président de cette région qui n’avait pas le programme de l’assemblée. Après l’assemblée, il signe la déclaration et ramène   la conclusion. Mais, seulement, la position de ce sommet  n’a pas été agréée par le comité central du parti.  Et, c’est pourquoi nous avons choisi de défiler. L’unité nationale est une valeur sacrée pour un Etat. On ne peut pas signer la réunification du Cameroun en 1961 à Foumban et nous on vient  le 12 mai 2012 dans la même ville  demander que l’on sépare le Cameroun.  L’unité nationale est une valeur institutionnelle qu’on se doit de respect. En participant aux élections présidentielles de 2011. Nous avons  signé des papiers qui attestaient que nous nous engageons à respecter les valeurs républicaines. En plus boycotté la fête de l’unité ne va pas résoudre le problème du code électoral. J’avais proposé qu’on fasse un sit-in à la primature. Le G7 n’est pas un parti politique » explique jean De Dieu Momo, le président du Paddec

 Membre du G7 (groupe des partis politique  de l’opposition qui se sont réunis pour contester les résultats des élections au lendemain des élections présidentielles de 2011), ce groupe avait siégé à Foumban le 12 mai 2012  pour rejeter le code électoral adopté par  l’assemblée  nationale. Pour parvenir à leur fin, il avait lancé un appel de boycott du défilé du 20 mai 2012.  Etaient présents à cette réunion  le Dr Adamou Ndam Njoya (Udc), Atekwana Akonji (Sdf), Me Bernard Muna (Afp), le  Dr Hilaire Kamga (Offre Orange) , M. Mpon à Rymis Daniel (Add),  Hon. Ayah Paul (Pap) Hon. Dzongang Albert (La dynamique), M. Som 1 Joseph Désiré (Cpp) M. Dongmo Joseph (Paddec).

A coté du Paddec  qui a voulu respecté les valeurs institutionnelles, nombreux autres partis de l’opposition ont répondu présents.  On a noté avec bravoure le passage des militants de l’undp, de l’Upc, de l’Andp, du Mdr, de L’Upk, du Manidem, et du Pvdc pour ne citer que ceux-là.

Interroger sur la forte mobilisation de ses membres Justin Aimé Pougom, le président du parti des verts a déclaré que son parti respecte les valeurs républicaines. «  Le parti des vert pour la démocratie au Cameroun créé depuis 1991 a été de tous les combats pour la libération du Cameroun et  l’acquisition des libertés pour tous les camerounais. La  fête du 20 mai qui est la fête de ‘unité nationale  n’est pas  un vain slogan.  C’est pourquoi on sera toujours de la partie. Ceux qui prétendent boycotter la fête de l’unité sont en mal de sensation » affirme-t-il

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Champions League europenne:Les Sabc priment les fans du football.

21 Mai 2012, 12:16pm

Publié par Hervé Villard

A travers  une tombola organisée lors de final de la champions League européenne,  les brasseries du Cameroun via la marque  Heineken, ont remis des lots à cinq camerounais.

 

« Je suis très enchantée d’avoir gagné ce lot. Je ne savais pas qu’il y avait une tombola. Heineken a bien fait les choses. C’est une excellente surprise dans une soirée déjà forte sympathique. Je m’en souviendrai ».

 

Anne Marie Ngon  est stupéfaite.  C’est à peine si elle réussit à dire un mot. Tant elle est sous le coup de l’émotion. Ayant tout simplement honoré à une invitation des brasseries du Cameroun, pour suivre la finale de la champions League européenne, elle a eu droit à un prix et pas n’importe lequel. Un réfrigérateur. Elle est toute émue.

 

 Tout près d’elle, Christine Nzouombo une autre gagnante tremble de joie. Elle s’empresse de transporter dans son véhicule l’écran plasma qu’elle vient de gagner avant la fin du «mirage». Pour elle c’est encore un rêve. «Je suis émue par Heineken et son jeu. Je dis merci à Heineken qui m’a donné du sourire. C’est la première fois que je gagne un pris. Je n’ai jamais gagné de ma vie. Mille fois merci à Heineken » a déclaré l’heureux élu du jour avec une joie débordante.

 

Comme Anne Marie N et Christine N, cinq amoureux du football ont été primés par les brasseries du Cameroun à travers la marque Heineken. C’était ce 19 mai 2012 au Cabaret Boj à Bonanjo.

 

À l’occasion de la finale de la league des champions qui opposait Chelsea à Bayern de Munich, les brasseries du Cameroun ont invité des amis, des médias à vivre ensemble  cet évènement sportif grandeur nature avec la marque Heineken. Au cours de la soirée organisée à cet effet  une tombola a été organisée  et cinq personnes ont été primées.  Les vainqueurs ont successivement eu droit à un réfrigérateur, un écran plasma, un canapé, une play-station  et un meuble de télé. Les prix ont immédiatement été remis par  Rose  Bidias Efon  la chef de produit de la marque Heineken aux brasseries du Cameroun.

 

Selon  cette dernière, toute aussi émue comme tous les gagnants à l’issue de cette cérémonie, l’objectif  de cette soirée était de «faire savoir que Heineken est une bière exceptionnelle  et surtout récompenser les consommateurs » a-t-elle déclaré.  Pendant cette soirée, les brasseries ont permis aux invités de vivre sur grand écran la finale de la league des champions. Dans une ambiance féerique, décorée par des hôtesses déguisées  aux anges de Heineken.

 

 Les invités ont passé une soirée mémorable. La victoire de Chelsea et plus particulièrement celui de l’Africain Drogba sur le Bayern au tir au but est venu comblée une soirée déjà intense.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Récompense: 197 médailles pour les employés de Mtn Camerou

14 Mai 2012, 19:34pm

Publié par Hervé Villard

 

 La direction de cette entreprise de téléphonie mobile a remis des médailles à ses employés. C’était le 11 mai 2012 en présence du ministre du travail et de la sécurité sociale Grégoire Owona.

 

La direction générale de Mtn Cameroun à Akwa  grouillait de monde le 11 mai  2012. Ceci à  cause de la cérémonie de remise des médailles d’honneurs et du travail qui se déroulait en ce lieu. Parents amis et connaissances,  les bouquets de fleurs à la main, ont investi ce lieu tels des soldats pour vivre en direct à ce moment inédit de la vie professionnelle de leur proche. Présidé par Grégroire Owona le ministre du travail et de la sécurité sociale, cette  cérémonie de remise des médailles d’honneur et de travail a connu trois temps  forts particuliers. La phase des discours, la phase des décorations et celle des réjouissances.


 S’agissant de la phase des discours, elle  a été ouverte par  Kristain Mpondo le représentant du délégué du personnel. Après les remerciements à l’endroit du ministre du travail et de la sécurité sociale et du directeur général de Mtn Cameroun, celui-ci au nom de l’ensemble du personnel de cette entreprise a formulé le vœux de voir la sécurité sociale des employés s’améliorée. Il a évoqué en passant l’allocation de congé de maternité et de retraite, la diligence  dans le traitement des dossiers et le déplafonnement des contributions pour une retraite  plus aisée.


 Karl Toriola le directeur général de Mtn Cameroun après les différents remerciements a rappelé aux récipiendaires de ces médailles que c’est un moment de communion entre l’entreprise et ses employés et a congratulé en passant tous les récipiendaires.


Bien avant de remettre les médailles, le ministre du travail et de la sécurité social Grégoire Owona, a rappelé aux récipiendaires, la symbolique de la  médaille qu’ils vont recevoir. «La médaille  d’honneur et de travail est la reconnaissance du chef d’entreprise qui propose le travailleur qui fait preuve d’acharnement au travail de discipline de loyalisme et qui observe la règle intérieur de l’entreprise. La médaille d’honneur  du travail entraîne chez celui qui la reçoit un comportement exemplaire et un modèle de vie professionnelle car, c’est au nom du président la république qu’elle vous est décernée »  a-t-il affirmé. Avant de les inviter à plus d’ardeur au travail « redoublez d’ardeur au travail pour continuer à attirer d’autres avantages que votre employeur pourra vous procurer ».


S’agissant de la convention collective du personnel de la téléphonie mobile, ministre a déclaré que les négociations sont déjà bouclées et que la grille  salariale qui prévoit les augmentations substantielles  a déjà été adoptée et que seul la signature de la Camtel est attendue.


Parlant de la remise des médailles, au total 197 médailles ont été remises à 153 employés. Des médailles présentes à savoir l’or, l’argent et le vermeilles, deux employés uniquement ont eu droit au trois types. Il s’agit  de Mouyoumbou Epagna épouse Ekité et  Ndzana épouse Tsala toutes employées à Mtn Cameroun depuis sa création.  C’est très contents que ces derniers après le buffet de circonstance minutieusement préparé pour célébrer  cette toute première édition de remise des médailles à Mtn Cameroun que les récipiendaires ont quitté ce lieu tout en promettant travailler d’arrache pied pour mériter d’autres distinctions.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires