Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

actualite

Coupe du monde de football 2010 : Adidas présente le ballon officiel de la finale

20 Avril 2010, 18:51pm

Publié par hervy

 

 

ballon de la coupe du monde 2010-copie-1 Il s’appelle JO’BULANI, le ballon officiel de la finale de la Coupe du monde 2010 qui se déroulera en Afrique du Sud. Ce ballon a été présenté par Adidas ce 20 avril 2010 par Adidas. D’après les informations données par Adidas la maison de fabrication des équipements sportifs, ce ballon, nouveau né de la maison, Adidas est la version dorée de  JABULANI, le ballon officiel de l’ensemble des matches de la coupe du monde. Son nom et sa couleur dorée rendent hommages à Johannesburg ou Jo’burg, la Ville de l’Or.

JO’BULANI comme le JABULANI, est doté de nouvelles technologies qui garantit une stabilité exceptionnelle au ballon et un contrôle optimal compte tenu des conditions climatiques particulières que rencontreront les joueurs en Afrique du Sud. D’après Adidas le fabricant,Le JO’BULANI est dès à présent en vente dans les magasins Adidas au prix de 130 euros pour le modèle de match et 25 euros pour le modèle d’entraînement.

 

 

Hervé Villard Njiéle

Voir les commentaires

Coupe du monde 2010: Les lions indomptables croisent la Georgie le 25 mai 2010 à Linz

20 Avril 2010, 15:16pm

Publié par hervy

 Les lions indomptables croisent la Georgie le 25 mai 2010 à Linz.


 Cette initiative est du sélectionneur national de l’équipe du Cameroun Paul Le Guen.

L’annonce a  été rendue public samedi 17 avril  durant la conférence de presse que l’entraîneur sélectionneur  des lions indomptables du Cameroun Paul Le Guen, a eu avec les journalistes de la capitale économique du Cameroun à l’hôtel Sawa. Les lions indomptables du Cameroun vont livrer une rencontre contre la  sélection de Georgie le 25 mai prochain à Linz.  Pour Paul Le Guen qui a pris cette initiative, ce match amical vise à préparer d’avantage la sélection des lions indomptables qui a été moins convaincante lors de la dernière coupe d’Afrique des nations qui  s’est déroulée en Angola.   Sans donner les raisons qui l’ont poussé à faire le choix de l’équipe de Georgie, la communication de l’ancien entraîneur du Paris Saint Germain est passée comme une injonction ce 17 avril. «  Désolé pour ceux qui trouvent que la Georgie et Slovaquie ne sont pas des adversaires de haute facture, mais j’estime que ce sont des bon choix. Et, la rencontre contre la Géorgie est un match d’entraînement qui nous permet de préparer la rencontre contre la Slovaquie », a-t-il affirmé.  Cette rencontre de plus permettra au  technicien breton qui compte aller plus loin avec l’équipe du Cameroun de mieux connaître les joueurs sur le plan  individuel, de construire un fond de jeux et surtout de faire la sélection des 23 meilleurs qui iront en Afrique du Sud. Ce sera  pour lui également une occasion de confronter les joueurs amateurs sélectionnés lors du test de détection des talents d’une semaine  qui a eu lieu à Yaoundé au début du mois.  En plus de cette rencontre supplémentaire, le Cameroun pour bien affûter ces armes, jouera contre   la Slovaquie le 29 mai, puis le Portugal, le 1er juin et enfin la Serbie, le 5 juin. Il faut noter qu’avant de se rendre à Yaoundé pour apprécier le test des joueurs locaux fait par son collègue Yves Colleu, Paul Le Guen était en tournée dans les différents stades européens pour superviser et dénicher de nouveaux talents.


Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Cameroun : Le logo du cinquantenaire de l’indépendance dévoilé

20 Avril 2010, 15:03pm

Publié par hervy

010 2 20 /04 /2010 15:20

La cérémonie de présentation a eu lieu ce matin, 20 avril 2010, au Hilton hôtel de Yaoundé. Cette œuvre a été réalisée par le jeune infographe de 22 ans, John Chakaï Ashanti qui avait pourtant occupé la 3e position dans le classement final.

Cinquantenaire-2.jpg

Le logo du cinquantenaire

 

Le concours a été lancé au mois de février 2010 par le ministère de la Culture. Les mois se sont succédés. L’attente s’est faite longue. Car, les populations avaient hâte de connaître à quoi ressemblera le logo du cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun. Sera-t-il une carte du Cameroun accompagnée de l’effigie des deux présidents de la République (Amadou Ahidjo et Paul Biya) ? Sera-t-il l’image d’un monument historique encore visible au Cameroun ? Ou encore une carte du Cameroun avec une population regroupée en signe de l’unicité du pays ? Autant de questions que ce sont posés les uns et les autres. Ce mardi 20 avril 2010 à 11 heures au Hilton hôtel de Yaoundé, le mystère a été dévoilé.

Cette œuvre picturale est une carte du Cameroun frappée en gros caractère du chiffre « 50 » et de l’emblème vert-rouge-jaune accompagné d’une étoile jaune sur la bande rouge ; synonyme du drapeau national. Ces emblèmes sont encadrés par deux mains. Lesquelles sont qualifiées de protectrices. Légèrement au dessus de cet ensemble d’image et à gauche, on observe une colombe. Cet oiseau qualifié de « messager de paix », porte à travers son bec, un rameau d’olives. Toutes ces représentations sont accompagnées d’un message dont-on peut lire : « Cinquantenaire, indépendance et réunification du Cameroun ; 1960-2010 ». Cet assemblage repose sur un fond doré. Selon les informations reçues des concepteurs et promoteurs du logo, ce fond doré représente la richesse et l’émergence en ressources diverses du Cameroun. Ce logo concilie le passé, le présent et l’avenir du Cameroun. Il sera bientôt disponible (officiellement) en deux versions : affiche et vidéo Dvd. Et figurera sur tous les visuels marquant la célébration des 50 ans du Cameroun dont le clou aura lieu le 20 mai prochain.

 

Le 3e prix retenu

Noël Akono Bebey est le jeune camerounais qui a remporté le 1er prix du concours du meilleur logo de l’indépendance du Cameroun. Ceci devant 241 candidatures. Il remporte ainsi une somme de 5 millions Fcfa. Et ses dauphins s’en tirent respectivement avec la somme de 2 et 1 millions Fcfa. Contrairement aux attentes, le logo retenu et présenté aux publics est celui réalisé par le jeune infographe de 22 ans, John Chakaï Akenji. Ce dernier a occupé le 3e rang dans le classement final. Pour lui, c’est « une fierté que mon œuvre ait été choisie par le président de la République. J’exhorte les jeunes de travailler. Parce qu’un jour ou l’autre, leurs œuvres seront reconnues comme la mienne aujourd’hui. Je suis vraiment très content », s’exclame John Chakaï Akenji. Tout heureux.

source le blog de frank William Batchou

Frank William BATCHOU

Voir les commentaires

Championnat d’Afrique de Judo: le Cameroun occupe la 5ème place

20 Avril 2010, 14:25pm

Publié par hervy

Championnat d’Afrique de Judo

Le Cameroun occupe la 5ème place derrière la Tunisie, le Maroc, l’Egypte ; l’Algérie.

 

 

La prestation de l’équipe nationale Camerounaise de judo n’a pas été à la hauteur des attentes fixées par le publiques. Attendue à la première marche du podium lors de la 31ème édition du championnat d’Afrique dame et seniors de judo qui s’est déroulé à Yaoundé la capitale camerounaise, c’est à la 5ème place qu’elle a échoué en confirmant par ce fait la mauvaise préparation des judokas camerounais tant décrier par l’ensemble de la presse camerounaise au lendemain des jeux. L’équipe camerounaise durant cette compétition a totalisé dans l’ensemble 8 médailles donc 4 en Argent et 4 en Bronze. La chance également n’a pas été du coté des camerounais qui organisaient cette 31ème édition qui s’est déroulée du 16 au 18 avril 2010. Car, les athlètes fars de l’équipe nationale ont été blessés durant la compétition. Franck Martial Moussima qui se plaignait de son mollet gauche n’a pu réalisé la bonne performance qu’on attendait de lui dans la catégorie des- 100 Kg. Tandis que Marie Léopoldine Ngono (+78kg) est sortie à la première journée sur une civière. De la trentaine des judokas camerounais retenus pour ces championnats, aucun d’eux n’a pu décrocher la médaille d’or. La Tunisie première équipe de la compétition a gagné 7 médailles en or 5 en argent et 2 en bronze pour un total de 14 médailles. Elle est suivie du Maroc classé 2ème et qui totalise 11 médailles. L’Algérie et l’Egypte classé successivement 3ème et 4ème totalisent respectivement chacune 13 et 10 médailles. Cette compétition qui a rassemblé 24 nations s’est achevée sur une air de fête au palais de sport de Yaoundé.

 

                                                                                       Hervé Villard NJiélé

 

  Bilan officiel des jeux

Rang Pays                Or         Argent      Bronze        Total

1 Tunisie                      7           5              2                   14

2 Maroc                        4           3              4                    11

3 Algérie                      4            3              6                    13

4 Egypte                      3            4              3                    10

5Cameroun                 0             4              4                      8

6 Nigeria                      0             0              3                      3

7 Sénégal                    0             0               3                      3

8 RSA                          0             0               0                      2

9Côte d’Ivoire              0             0               2                      2

10 Angola                     0             0                2                      2

11 Rdc                          0             0               1                        1

12 Gabon                      0             0               1                        1

13 Libye                        0             0                1                       1

14 Burkina Faso            0             0                1                       1

15 Mali                           0              0               0                        0

Voir les commentaires

Assainissement du Carrefour Ndokotti

19 Avril 2010, 19:30pm

Publié par hervy

 

Des vendeurs à la sauvette et des conducteurs de moto chassés du carrefours.

 

La scène s’est déroulée très tôt ce matin avant l’arrivée des commerçants.

 

 

Le carrefour Ndokotti est fluide depuis ce matin. Les usagers de la route circulent sans gène en ce carrefour qui est toujours obstrués par des commerçants et des conducteurs de moto  taxi qui occupent  les trottoirs. Du carrefour dit tunnel Ndokotti  en allant vers Nyalla au carrefour de la station Tradex, la situation est la même. On circule librement. L’embouteillage quasi existant a disparu. 

 

Très tôt ce matin, les éléments de la police municipale de la communauté urbaine de Douala on investi ce carrefour  et ont chassé tous ceux qui s’y trouvaient. Selon les riverains témoins de ce déguerpissement, les vendeurs à la sauvette, les vendeurs de médicaments,  les vendeurs de chaussures et les vendeurs de vêtements reconnus sur l’appellation fripiers, tous ont été déguerpis par les gros bras de la Communauté urbaine de Douala (Cud) présents sur les lieux.

 

Aidé par les forces de maintien de l’ordre qui assuraient  la sécurité e pendant cette opération,  les éléments de la police municipale ont œuvré avec hargne.  Des étalages et comptoirs des commerçants véreux n’ont pas échappés à la furie de la police municipale venues en sapeur pompier. liberer le carrefour Ndokotti de ces encombrements. Ils ont tous été détruits sans exception.   A certains endroits de ce carrefour, les traces de ces casses restes perceptibles. Des débris de planches issus des étalages et des comptoirs détruits jonchent le sol.  Pour assurer la propreté de ce carrefour, les employés de la société de salubrité  Hysacam  venus à la rescousse ont assuré le nettoyage et ont restauré à cet endroit une propreté.

Les conducteurs de moto reconnus sur l’appellation « Benskineurs »  n’ont pas échappé à cette action de la Cud. Eux aussi ont été chassés du carrefour et contraint à occuper les espaces qui leurs sont  réservés ceci en fonction de leurs destinations respectives.  Le déguerpissement du carrefour Ndokotti intervient quelques semaines seulement après celui qui a eu lieu au marché de Bonamoussadi dans l'arrondissement de Douala 5ème. Cette action de la communauté urbaine de Douala s’inscrit dans le projet de la viabilisation de la capitale économique du Cameroun engagé par le délégué du gouvernement Fritz Ntone Ntone.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Coupe du Cameroun Coton sport a un pas en quart de final

19 Avril 2010, 14:02pm

Publié par hervy

Coupe du Cameroun Coton sport a un pas en quart de final

 

Il a laminé par 5 buts à 1 la sélection de panthère de Bagangté, lors de la phase aller des huitièmes de finales de la coupe du Cameroun.

 

Les Cotonculteurs sont les mieux en forme dans le championnat camerounais ces derniers temps. Bien partis pour remporter le titre de champion de la Mtn Elite one édition 2010, les poulains de Philipe Lavoyne entendent tout rafler cette année. Ils ont été sans pitié pour la formation de panthère de Bangangté détenteur du trophée de la coupe du Cameroun lors des 8èmes de finales aller. Par cette brillante victoire de 5 buts contre, coton sport a pris une sérieuse option pour les quarts de finales de cette compétition. Car, invaincu à domicile depuis plusieurs journées de championnat, il sera difficile pour le fauve du Ndé de rétablir l’équilibre durant la phase retour qui se joue le mercredi 31 avril. Durant ces huitièmes de finales aller, Union de Douala qui vient d’avoir un nouvel encadrement technique a confirmé sa bonne santé dans cette épreuve en battant canon de Yaoundé par 2 buts à zéro au stade omnisport Hamadou Ahidjo à Yaoundé. Tiko United malgré la perte du titre de champion, affirme par ailleurs ses ambitions dans cette compétition. Il a pris une avance considérable sur université de Ngaoundéré en lui infligeant une déculotté de 3 buts à zéro. Titanic d’Edéa et AS Lausanne deux club de division inférieure très ambitieuses ont tenu en échec successivement Unisport du Haut-Nkam et Astres de Douala par 2buts partout.



Voici du moins l’ensemble des résultats des rencontres de ce jour


Titanic d’Edea 2-2 Unisport du Haut-Nkam

Astres de Douala 2-2 AS Lausanne

Coton Sport Garoua 5-1 Panthere du Ndé

Tiko United 3-0 Université Ngaoundéré

Canon de Yaoundé 0-2 Union de Douala

Fovu de Baham 3-0 Danay Yagoua

Racing de Bafoussam 1-0 Sable de Batié

Fleuron du Noun 0-2 Renaissance de Ngoumou


Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Recensement : Le Cameroun compte officiellement 19 millions d’habitants

16 Avril 2010, 16:57pm

Publié par hervy

Le Cameroun compte officiellement 19 millions d'habitants
Le Cameroun compte officiellement 19 millions d'habitants

Les résultats du recensement général de la population et de l’habitat effectué en novembre 2005 ont été rendus public ce 14 avril 2010. Le Cameroun compte 19 millions 406.000 habitants au 1er janvier 2010. En fait, « les résultats définitifs du troisième recensement général de la population et de l’habitat indiquent qu’en novembre 2005, le Cameroun comptait 17 463 836 habitants ». On a donc fait des projections pour trouver le chiffre annoncé ce jour.

Le recensement général de la population et de l’habitat du Cameroun a eu lieu en novembre 2005, après ceux de 1976 et de 1987. Les résultats fournis par ces enquêtes présentent des enjeux politiques. A la veille des échéances électorales, il est bon de connaître la population nationale. On se base sur ces chiffres pour calculer le taux d’inscription sur les listes électorales. Le nombre de bureaux de vote à installer dans une circonscription électorale est également déterminé en fonction de la population qui s’y trouve. De ce décompte découle la création des arrondissements et par ricochet le nombre de députés que doit par exemple compter un département. On peut par analogie appliquer le même raisonnement au Sénat, lorsqu’on sait que lors de sa mise en place, trois sénateurs seront nommés dans chaque région par le chef de l’Etat et les sept autres seront élus.

Au plan socio-économique, le nombre d’habitants du pays entre dans la détermination du taux de croissance naturelle, du taux de natalité et de mortalité. Il est l’une des bases de l’élaboration des politiques nationales de développement, de planification, de santé et d’habitat, ainsi que des prévisions budgétaires.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Cameroun - Foire internationale de Douala pour le développement : l’évènement tarde à décolle

16 Avril 2010, 16:42pm

Publié par hervy

 

 

 

 

 Le lancement officiel initialement prévu le 14 avril  a été reporté à une date ultérieure. Les organisateurs sont peu diserts sur ce sujet.

 

  Le lancement officiel de la foire internationale de Douala pour le développement (Fidd) initialement prévue pour le 14 avril dernier  a été reporté à une date ultérieure. Selon les organisateurs de la foire qui n ont pas voulu s’étendre sur ce sujet, le ministre du commerce qui  devait présider l’inauguration  est empêché. «  Le ministre a déclaré qu’il ne pouvait plus être là » A appris Afrique info. Pour l’heure l’inauguration a été reportée on ne sait pour quand.  Ce nouveau report vient  rallonger la liste des échecs que subit cette deuxième édition de la foire internationale de Douala pour le développement depuis son lancement.

 

Le bal des reports a été ouvert des  le lancement de la Fidd.  Prévu se dérouler du 3 au 16 avril 2010, l’évènement  a été repoussé pour le 21 avril 2010. Ceci à cause  du retard accusé dans le lancement de cet évènement.  Selon Christel Onouk, l’assistante du Commissaire général de la foire, de qui AI tient l’information, il s’agit de rattraper le retard accusé dans l’organisation de l’évènement. « Nous avons accusé du retard au niveau du lancement. En guise de compensation on a rallongé la foire d’environ une semaine. » Affirme t-elle. D’après le commissaire de la foire George Mem, c’est pour satisfaire les exposants que l’évènement a été rallongé. « Les exposants ont demandé qu’on aille au delà du 16 avril. Nous les avons écouté car, après le passage du ministre il y aura certainement de l’engouement ». Il faut noter au passage que, jusqu’au 5 avril dernier, le village de la foire était encore en chantier et la majorité des exposants  n’avait pas encore investit le site.

 

A la suite de ce report, on observe une timidité sur le site de cet évènement qui n’est plus qu’à cinq jours de sa fin. Malgré la présence des exposants, l’atmosphère est morose et il n y a pas de l’affluence au niveau des visites. « Je suis plutôt déçue. Les visiteurs se font rares. J’ai à peine 8 visites par heure. C’est lassant. » Affirme Laure Mogue Fokoua gestionnaire du stand Freshco, une entreprise alimentaire. Selon elle, l’évènement ne se déroule pas comme prévu. Au stand de l’Université de Douala, l’ambiance est la même.  « Nous sommes entrain de combler nos attentes malgré le rythme lent de la Foire. Nous recevons en moyenne 15 visiteurs par jour » ajoute la gestionnaire de ce stand.  S’agissant de ce début timide, le commissaire de la Foire internationale de Douala pour le développement (Fidd) George Mem, justifie ce difficile décollage par plusieurs raisons. Notamment la livraison tardive du village de la foire. «  Nous avons connu des problèmes de logistique. Le chantier n’était pas près, parce que l’entreprise à qui nous avions confié la construction du site n’a pas livré à temps. » Affirme-t-il  Celui-ci pense aussi que la lenteur des exposants n’est pas à négliger. « Car s’ils s’étaient installés un peu plus tôt, les choses aurait démarrées. » explique-t-il.

 

 Malgré la présence des  entreprises telles que  Aes-Sonel, Camtel  pour ne citer que ceux-ci, on note également  une forte domination des ministères à la Fidd, ce qui justifie l’implication active du gouvernement dans cet évènement. Ceux-ci veulent communiquer sur les politiques gouvernementales, et sensibiliser les visiteurs sur les différentes actions qu’ils mènent. Le Ministère de la Formation Professionnelle, le Ministère du Tourisme, le Ministère des Forêts de la Faune et de l’Industrie Animale, le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, le Ministère des finances pour ne citer que ceux-là. Bref la plus part de ces ministères sont représentés.   

 

Malgré le début  effectif de cette foire, de nombreux exposants sont encore attendus, car certains stands demeurent encore inoccupés. Pour le commissaire de la foire, cela est du à la multiplication des stands. « Nous avons fait plus de stands que l’an dernier. Pour cette 2ème édition, on a construit près de 250 stands ».  Stoïque, il espère du moins que d’ici la fin de l’évènement, ces stands seront occupés.

Nombreux entreprises présentes sur le site exposent par ailleurs  leurs différents  produits et font connaître leurs services. Mammoel Technologie, une entreprise de communication, Agro Mac, une entreprise de fabrication et de vente des engins agricole. On note également une forte présence des établissements scolaires. L’Université de Douala,  l’institut Jean Jacques Ekindi,  ISTAM , Mark Darwin et d’autres encore.

 

Initié l’année dernière par le député Jean Jacques Ekindi, la foire internationale de Douala pour le développement qui se tient au complexe Ekindi à Deido Plage a pour but de favoriser le développement, en créant une plate forme d’échange entre les entreprises locales, et entre les entreprises locales et étrangères. Elle favorise aussi l’échange entre les visiteurs et les différentes entreprises présentes sur le site.

Les modifications de programme que subit la foire internationale pour le développement (Fidd)  laissent planer une odeur d’amateurisme et surtout d’improvisation sur cet évènement qui se veut international.  Prévue début avril dernier, elle connaît un début timide. La préparation médiatique semble avoir pris le pas sur le côté opérationnel du projet.

 

Hervé Villard Njiélé

  

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Coupe du Cameroun: Canon -Union, Un duel de titans

14 Avril 2010, 17:20pm

Publié par hervy

Coupe du Cameroun
Les  chocs  Union sportive de Douala et le Canon de Yaoundé, les deux clubs les plus titrés dans l'épreuve et Coton sport de Garoua -panthère de Bagangté successivement premier et deuxième du Championnat national de 1ère division sont les principales affiches de ces éliminatoires.

Les 8èmes de finale de la Coupe du Cameroun ont été tirés au sort ce mardi  13 avril au siège de la Fécafoot. Comme affiches phares de ces éliminatoires nous avons les rencontres Union sportive de Douala-Canon de Yaoundé, et celui opposant Coton sport de Garoua actuel leader du championnat national à son dauphin Panthère de Bagangté.

 Le premier duel, celui opposant  Union de Douala à Canon de Yaoundé, est un duel de ténors. Car, il oppose les  deux clubs les plus titrés en coupe du Cameroun. L’Union compte 6 trophées remportés contre 11 pour le  Canon. Déjà la saison dernière, les deux prestigieuses écuries s’étaient croisées à l’étape des quarts de finale. Canon avait eu raison de son ennemie intime. S’agissant de la rencontre coton- panthère de Bagangté,un autre duel pleine de promesses Panthère de Bagangté vainqueur de l’édition passée aura là l’occasion de damer le pion à son adversaire Coton sport de Garoua qui prend d’avantage le large dans un championnat qu’il domine de bout en bout. Déjà l’année dernière, c’est le fauve du Ndé qui avait éliminé les Cotonculteurs de cette coupe.

 Un autre choc à noter  c’est la rencontre opposant Racing de Bafoussam et le Sable de Batié, deux anciens finalistes. Astres de Douala, malheureux finale en 2009, a hérité d’un modeste adversaire AS Lausanne club de D2. Les matches aller se joueront le dimanche 18 avril. Et le mercredi 28 avril se jouera la manche retour.

Le tirage complet :

Coton Sport de Garoua - Panthère du Ndé
Astres de Douala - AS Lausanne de Yaoundé
Titanic d’Edea - Unisport du Haut-Nkam
Tiko United - Université Ngaoundéré
Canon de Yaoundé - Union de Douala
Racing de Bafoussam - Sable de Batié
Fovu de Baham - Danay de Yagoua
Fleuron du Noun - Renaissance de Ngoumou

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Douala 1ère ville la plus chère d’Afrique

14 Avril 2010, 15:59pm

Publié par hervy

 

Douala 1ère  ville la plus chère d’Afrique

 

 La capitale économique du Cameroun Douala, a été classée comme la première ville africaine la plus chère de l’année 2009. Cette information est communiquée par le cabinet Mercer qui est l’un des leaders mondiaux du conseil en ressources humaines.

Dans l’enquête 2009 que publie ce cabinet et relayée par le journal « l’Autre Afrik », le Japon vient en tête de peloton des pays les plus chers au monde. En Afrique, Douala (Cameroun) est classée ville la plus chère d’Afrique suivie d’Abidjan (Côte d’Ivoire) puis de Dakar la capitale sénégalaise.

 

Au plan mondial, ces villes africaines occupent respectivement les 27ème, 34ème et 35ème places loin devant Bruxelles (Belgique) Miami (Etats-Unis) et Munich (Allemagne), pour ne citer que ces trois métropoles. Toutefois, précise ce cabinet, la comparaison entre les villes africaines et européennes ou américaines n’est pas appropriée pour une raison essentielle.

 

Car, la comparaison n’est destinée qu’aux expatriés ; c’est-à-dire ceux que les sociétés envoient à l’étranger, pour le calcul de leur pouvoir d’achat. Mais si l’on part du fait que dans une société de consommation, telles Abidjan, Dakar et Douala, ce qui compte, ce n’est pas ce que l’on gagne mais ce que l’on dépense, il est clair que le Bruxellois est moins malheureux que le Dakarois ou l’Abidjanais. Et le cabinet de se monter plus explicite. Si par exemple, un fonctionnaire bruxellois perçoit par mois 1.200.000 fcfa et dépense 720.000 fcfa, il est plus tranquille qu’un fonctionnaire camerounais, ivoirien ou sénégalais qui gagne lui, 100.000 fcfa, mais qui ne peut pas payer son loyer avec ce salaire mince. Sans compter l’école, la santé et les transports. C’est pourquoi, poursuit le cabinet, à défaut de fuir les villes africaines chères, l’on privilégie la corruption dont le corollaire immédiat est la vie chère. Etant entendu que, pour s’en sortir, mieux vaut occuper un poste où les pots-de-vin coulent à profusion. A noter que le cabinet Mercer qui est une filiale de Marsh & McLennan Companies Inc, conseille les multinationales afin qu’elles disposent de l’une des bases de données les plus complètes sur les politiques d’affectation du personnel à l’étranger, les pratiques en matière de rémunération et les données mondiales sur le coût de la vie, de loyer et les primes.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires