Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

economie

Budget d’investissement public: Le Littoral 1 milite pour l'execution du Bip 2019

10 Janvier 2019, 20:24pm

Publié par Hervé Villard

chantier de la  Can 2019

chantier de la Can 2019

Le budget d’investissement public de l’année 2019 de cette partie de la région du Littoral a été présenté hier 10 janvier 2019 à Douala. C’était à l’occasion d’une cérémonie circonstancielle organisée à cet effet.

Le budget d’investissement public de la région du Littoral 1 équilibré en recettes et en dépenses se chiffre à soixante quatorze milliards quatre cent trente deux millions quatre vingt six milles francs cfa (74.432.086.000fcfa).

Présenté officiellement hier jeudi à la salle des banquets lors de la cérémonie de lancement officiel du budget d’investissement public de la  région du Littoral 1 ce budget contrairement aux années précédentes permettra de faire de nombreux investissements dans les départements du Wouri et de la Sanaga maritime. Car, plus de la moitié de ce budget est consacré aux investissements.

 Selon la répartition dudit budget, vingt six milliards huit cent quatre quatorze millions sept cent quarante un mil deux cent trente un fcfa (26.894.741.231) sont destinés au fonctionnement tandis que plus de la moitié soit quarante sept milliards cinq cent trente sept millions trois cent quarante cinq mil (47.537.345.000fcfa) seront alloués aux investissements. Au sujet des investissements à réaliser, on note entre autre la poursuite de la construction des grands chantiers lancés dans la ville de Douala depuis près de deux ans. Notamment  le parachèvement des chantiers de construction des pénétrantes Est et Ouest de Douala, l’amélioration de la voirie urbaine, la construction des ouvrages d’adduction d’eau pour la distribution de l’eau potable dans tous les quartiers de la ville, l’amélioration des services sociaux de bases pour ne citer que ceux-ci. Bref le budget d’’investissement  public de l’année 2019 dans la région du Littoral 1 a pour principale ambition d’améliorer les conditions de vie de tous les habitants de cette partie du Pays.

Gestion saine

 Pour faire de ce désir une réalité, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua le gouverneur de la région du Littoral qui présidait cette cérémonie à Douala a prescrit une gestion saine des fonds et surtout une discipline dans l’utilisation des ressources. Bien avant le patron de la région du Littoral a prescrit une efficacité dans la collecte des recettes. Surfant sur la même vague, il a invité tous les usagers à payer  leur impôts au près de l’Etat pour faciliter l’exécution du budget et surtout des nombreux projets au programme cette année. «Il faut vous acquitter de vos impôts. L’Etat n’a pas d’argent ce sont ces recettes qui constituent le budget d’investissement public de l’année 2018, s’il n’ya pas d’argent on ne pourra pas résoudre les problèmes que vous rencontrez», a expliqué Dieudonné Ivaha Diboua. Pour une gestion saine, le gouverneur a pareillement annoncé des sanctions pour des gestionnaires véreux et fraudeurs.

Parlant de la discipline dans l’exécution du Bip 2019, Armand Mbiena chef de la Division de la préparation du budget de l’Etat a déclaré que le recouvrement des sommes indûment perçus  par les agents publics suspendus, seront également d’actualité. Les gestionnaires de fonds doivent donc bien se tenir.

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Management des entreprises: La digitalisation pour booster le rendement

29 Septembre 2017, 17:45pm

Publié par Hervé Villard

L’importance de cette technologie dans la gestion des entreprises a été démontrée lors de la cérémonie d’ouverture de la10ème édition des Journées nationales de management ce 27 septembre 2017 à Douala
 
«Transformation digitale, gestion de l’innovation et du leadership», c’est sur ce thème que se déroule la 10èmeedition des Journées nationales de management qui se déroulent dans la capitale économique du Cameroun du 27 au 29 septembre 2017. Lors de la cérémonie d’ouverture de ce symposium qui vise à promouvoir le management dans les entreprises camerounaises et à impulser le développement des petites et moyennes entreprises, l’on est revenu sur l’importance du digital dans le management et l’impact positif que cela peut avoir sur les résultats des entreprises.
Reconnaissant de prime à bord que l’Afrique et le Cameroun en particulier accusent un retard important dans le processus de digitalisation du management dans les entreprises Dieudonné Tietse le directeur général de Paness Conseil a laissé entendre que c’est une bonne réponse au management moderne. «Avec le digital, l’Afrique est sur la même lancée que les autres pays du monde. Si on ne change pas, le digital va nous échapper», Pensent-ils. «Le digital, ouvre les portes  de l’opportunité et de l’innovation», poursuit-il.
Surfant sur la même vague, Célestin Tawamba le président exécutif du Gicam a lui aussi loué l’apport du digital dans le management. Parlant de son efficacité et de son efficience dans le management, il a déclaré que cela permet la célérité dans la prise de décision, permet de lutter contre la corruption les pertes de temps et le  double emploi. Le président du Gicam a cependant appelé à plus de responsabilité de tous. Car, «même si le digital peut accélérer la compétitivité des entreprises, il faut pareillement être prudent. Puisque ce même digital peut conduire à la diffusion des graves informations». A déclaré le patron du Gicam
Reconnaissant que le taux de pénétration d’internet est encore faible au Cameroun (38%) Célestin Tawamba a invité le ministère des postes et télécommunication et le directeur de l’Art à lever les contraintes qui pèsent sur les technologies de l’information et de la communication afin que le secteur devienne un pourvoyeur d’emploi.
Parrain de la 10ème édition des Journées nationales du management Fritz Ntone Ntone, Délégué du gouvernement auprès des communautés urbaines de Douala, a rappelé que le digital a permis à la communauté urbaine de Douala d’optimiser ses résultats et d’être plus compétitifs.
Parlant des projets réalisés, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala a parlé de l’informatisation du permis de bâtir en cours. Au chapitre des apports de la  digitalisation dans le management,  Partageant cette expérience, Alain Mekulu Nvondo, a ajouté que l’usage du digital au sein de la Cnps a permis d’éviter le double emploi, de réduire les processus, à faire de l’économie. Braf, cela a permis de cultiver l’esprit d’entreprise, de changer le visage de la Cnps au Cameroun et surtout de nous rapprocher de  notre clientèle. «Un contribuable de la Cnps n’a plus besoin de venir dans  nos services pour consulter son état. Ille fait sur une machine où qu’ils se trouvent où sur sa tablette», a affirmé Directeur général de la Cnps
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Près de 200  jeunes  de New-Bell à l’école des Tic

23 Décembre 2016, 12:04pm

Publié par Hervé Villard

Avec l’appui de l’institut africain d’informatique(Iai) près de 180 jeunes de ce quartier populeux  de la ville de  Douala, sont formés depuis  le 29 novembre 2016 à la maîtrise des logiciels parmi lesquels Word et Excel (…).

L’initiative est d’El hadj Relouanou, une élite du quartier New bell. Conscient du taux de chômage élevé dans la ville de Douala et au quartier New-bell, certains  du fait qu’une  formation en  informatique pourra  permettre à nombreux de ces  jeunes de maîtriser non seulement l’outil informatique et surtout de s’installer à leur propre compte. El hadj Relouanou avec l’appui de l’institut africain d’informatique(Iai) a lancé une séance de formation des  jeunes de New-Bell à l’usage de l’outil informatique. Une initiative qui a débuté depuis le 29 novembre 2016 et qui se  poursuit d’ailleurs. 

Il est question durant cette séance de formation qui se fait par vague de  60 personnes de former à terme près de 180 jeunes de New-bell. Sont concernés par ce projet qui bat déjà sont plein des  jeunes âgées de  6 à  11ans pour le niveau 1, des  jeunes de 12 à 14ans  pour le   niveau  2 et des  ceux  de 15 à 25ans pour  le  niveau 3.

D’après El  Hadj  Relouanou  qui a supporté tous les frais de cette formation qu’il pense important  pour la jeunesse de  New-bell et pour le développement de  ce quartier  en  générale, ce sont  les jeunes de niveau 3 qui sont  nombreux. «Ce sont les plus nécessiteux», affirme-t-il.

 Module de  formation

 Pour permettre aux jeunes de New-Bell de manier avec aisance l’outil  informatique, ces derniers  sont  formés  à l’usage des logiciels Word, Excel, à la pratique de l’internet, à l’usage innovants des  technologies de l’information et de la communication(Tic), à l’usage des réseaux sociaux.  Des cours sur le montage des projets facilitant leur insertion sociale et sur le management des projets sont  pareillement dispensés.

 Des unités de formation qui  font la fierté  des participants très  heureux  de participer à une telle  formation. «Les  modules qui nous  sont enseignés sont très intéressants. Nous avons jusqu’ici travaillé sur Word et Excel. Sur Word, nous  avons  appris les différentes options qui permettent de saisir et de traiter  un texte, les Lettrines. Les  encadreurs  nous  ont demandés  de poursuivre la  recherche pour maitriser les autres logiciels et programmes. J’espère qu’à l’issu de cette formation je serais suffisamment apte pour me mettre au service des autres», affirme  Mouhamadou Rabiou, l’un des  participants à cette  formation.

 Selon les responsables de l’Iai qui reconnaissent avoir réduit le coût de cette formation, celle-ci s’inscrit dans le  cadre de l’«Opération Mijef 2035» donc  l’objectif est de  former plus d’un  million de femmes de jeunes et d’enfants à l’usage de l’outil informatique d’ici 2035. L’objectif de ce  projet est de contribuer à l’autonomisation des  femmes et des  jeunes afin de leur permettre de réaliser des  projets personnels et professionnels pour ainsi  participer au  développement du Cameroun.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires