Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

sport

Ligue1: Le titre fuit Coton sport de Garoua

31 Août 2015, 13:00pm

Publié par Hervé Villard

 Ligue1:  Le titre  fuit Coton sport de Garoua

L’actuel leader de la ligue 1 a été battu (2-1) par News Stars de Douala lors de la 32ème journée de la ligue 1 qui se jouait au stade de la réunification de Bépanda ce dimanche 30 aout 2015

Coton sport de Garoua doit attendre les deux dernières journées du  championnat national de 1ère division pour s’assurer de sa place de Champion du Cameroun. Cette place, elle devra bataillée dur sur le stade pour  la garder. Car, on a l’impression que le titre de champion qui lui colle à la peau depuis plusieurs années déjà est  en train de le fuir. Pour sécuriser  la première  place qu’elle occupe  jusqu’à présent avec 58 points au marquoir, l’équipe de la ville de Garoua devra  marcher sur  Tonnerre de  Yaoundé lors de la 33ème journée et  battre Botafogo à Garoua à la 34ème et  dernière journée. Des rencontres  qui ne s’annoncent pas facile quand on s’est que le suspens reste élevé et les chances d’Union de Douala et New-Stars, ses poursuivants directs au titre intactes. Le club de  la capitale régionale du Nord n’a plus droit à l’erreur s’il veut conserver le titre de champion du Cameroun d’ici la 34ème journée.

 

 En  déplacement à Douala  lors de la 32ème journée de ligue 1 Coton sport de Garoua qui n’avait que deux point de plus (58pts) sur son dauphin Union de Douala (56pts) a été battu par New-Star de Douala  classé 3ème avant le début de cette rencontre avec 53points.  Durant cette rencontre  qui a commencé avec une ouverture de score très rapide de Coton, c’est  New-Star de Douala qui a  finalement remporté la partie (2-1).

 

Bien que mené au score l’équipe du président  Faustin Domkeu qui avait  réduit  ses chances de jouer le titre en concédant à domicile un match nul (2-2) contre le Tonnerre de yaoundé   premier relégable  à la 30ème journée a su remettre les chances de son coté cette fois ci.  L’équipe est revenue au score puis à inscrit vers la fin du match, le second but qui  leur a permis de remporter les trois points mis en jeu. Avec cette victoire saluée à la fois par le président du club, les joueurs et les supporters du stade de la Réunification de Bépanda, New-stars de Douala totalise désormais 56 points et se relance dans la course au titre de champion du Cameroun.

 

Même si New-Stars est à un point de l’Union de Douala, qui raté l’occasion d’occuper la première place du championnat en faisant un match nul (0-0) contre Yong sport Academy de Bamenda lors de cette 32ème journée et à deux longueurs d’onde de Coton sport qu’il vient de battre, ce club doit gagner tous les deux derniers matchs pour garder ces chances. Et surtout compter sur le faux pas d’Union ou de Coton. Dans l’ensemble la défaite de Coton sport de Garoua a remis du suspens dans la course au titre de champion de la ligue 1. Le match nul d’Union de Douala qui allait tirer le bon parti de cette défaite du leader du championnat a choqué les sympathisants de ce club.  Union totalise désormais 57 points et n’est plus qu’à un point du leader coton dont le compteur a été stoppé à 58points. Ces chances sont aussi intactes.

 

Dans le reste  des rencontres de la journée, Botafogo a battu  les Astres de Douala (2-0), Fovu de Bayam a dicté sa loi sur Apejes de Mfou (3-2) pendant que  Cosmos de Bafia battait également Bamboutos de Mbouda (2-1). Lion Blessé de Fotouni en déplacement à Loum  a neutralisé Union des mouvements sportifs de Loum (0-0). Panthère de Bangangté  a eu raison de Tonnerre (3-2) tandis que Unisport du haut-Nkam faisait match nul (2-2) avec canon à Yaoundé.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Voir les commentaires

Fédération camerounaise de football: Les amendements plombent l’adoption des textes dans le Littoral

22 Juillet 2015, 10:40am

Publié par Hervé Villard

L’assemblée générale d’adoption des nouveaux textes de la fédération camerounaise de football qui se tenait à Douala ce mercredi 15 juillet 2015 a été renvoyée pour plus tard.

 

Aucun texte n’a été adopté dans la région du Littoral ce jeudi 15 juillet 2015. Ni les nouveaux textes de la Fecafoot proposés par le Comité de Normalisation représenté à Douala par Amadou Evelé,  ni la version amendée que proposaient les membres de l’Assemblée générale élective de la région du Littoral constituée en majorité des membres de Littoral maison mère (Lmm).

Tous les membres de cette association engagée dans la bataille électorale dans le Littoral qui croyaient sortir de cette assemblée  générale avec la copie des textes adoptés portant leurs amendements, ont un tout petit peu été  déçus.  Ils attendront encore quelques jours pour savoir si les amendements apportés à ces textes ont été pris en compte  par le Commission de normalisation au niveau de Yaoundé ou pas. Même les journalistes ayant fait le pied de grue devant l’hôtel Lewat qui abritait ces travaux ont été un peu déçus, parce que n’ayant presque rien  à se mettre sous la dent.

 

C’est que l’assemblée générale d’adoption de nouveau texte de la fédé ration camerounaise de Football qui se tenait à Douala ne s’est pas déroulée comme  l’a voulu  les membres de Littoral Maison mère (Lmm), seule faction présente à cette Assemblée générale. Alors qu’ils croyaient que les amendements qu’ils ont apportés au texte devaient directement être pris en compte  durant l’Ag et  la mouture du texte final adopté. Ils ont été surpris par la réaction d’Ahmadou Evelé,  chargé de mission du Comité de Normalisation à Douala. Celui qui a apprécié  le dialogue franc qu’il y a eu durant les travaux a déclaré que seul le Comité de normalisation à Yaoundé a le pouvoir de valider les amendements apportés au statut proposé. «Les textes n’ont pas été adoptés parce que le membres de l’Assemblée Générale ont demandé qu’on amende les textes séance tenante pour les adopter. Je ne suis pas contre les amendements de texte sur le principe. Mais, ce sont des statuts types mis sur pied par le Comité de normalisation et qui ont fait l’objet de plusieurs consultations. Pour les amender il faut d’bord soumettre les amendements au Comité de normalisation», a déclaré Ahmadou Evele à la sortie de cette assemblée. D’après celui qui déclare que les travaux  de l’Assemblée Générale du Littoral ont été suspendus, c’est le Comité de Normalisation qui va décider de la suite de ce feuilleton.

 

 Lueur d’espoir

 

Selon les délégués  de Littoral Maison mère (Lmm) présents en salle,  les travaux se sont bien déroulés et  l’avenir est prometteur. Car,  le dialogue avec l’émissaire du Comité de normalisation était franc et  les observations faites, notées. «Les textes proposés ont été étudiés. Nous avons observé quelques améliorations à apporter. C’est ce que nous avons soumis à l’équipe de la normalisation venue nous rencontrer. Nous nous réjouissons que les choses se soient déroulées dans un esprit convivial. Le président qui a géré cette Assemblée Générale est d’avis que ces observations doivent être portées devant le Comité de Normalisation et que véritablement, l’on colle avec les spécificités des régions. Nous avons l’espoir que les amendements notés doivent être pris en compte pour que les textes qui seront publiés collent effectivement à la spécificité du Littoral», a déclaré  Emmanuel Kwadicka, président de Léopard Football Club de Douala après les travaux. Argument partagé par  Eugene Ekeke, président d’Eugene Ekeke Académie qui pense que les amendements faites à Douala seront pris en compte par le Comité de normalisation à Yaoundé.

 

Absence de la Mutuelle

L’assemblée générale d’adoption des textes dans le Littoral a été marquée par l’absence des délégués de la Mutuelle. Pour justifier  le boycott de cette Assemblée, Pierre Batamack joint au téléphone par  La Nouvelle Expression, évoque la situation de désordre créée par le Comité de normalisation. «Le comité de normalisation a créé une situation sans précédente. Elle a choisi des délégués dans la Sanaga Maritime qui n’ont pas été votés. Elle les a désignés en disant qu’elle cherchait l’apaisement. Ce sont ces délégués qui créent le problème que vous avez vu là. Pour que nous participions encore à une élection ici, il faut que l’on vote les délégués par devant les journalistes. La désignation des  délégués doit se passer devant tout le monde », a déclaré le président de la Mutuelle. Une déclaration qui laisse entendre que le climat de tension électorale dans la région du Littoral n’est pas près de se calmer.

 

Hervé Villard Njiélé

Fédération camerounaise  de football: Les  amendements plombent l’adoption des textes dans le Littoral
Fédération camerounaise  de football: Les  amendements plombent l’adoption des textes dans le Littoral
Fédération camerounaise  de football: Les  amendements plombent l’adoption des textes dans le Littoral

Voir les commentaires

Ligue 1 : Union éteint les Astres de Douala

2 Juillet 2015, 18:23pm

Publié par Hervé Villard

Les Nassaras Gamakai ont battu les brésiliens de Bépanda par un but à zéro. C’était ce mercredi 1er juillet 2015, à l’occasion de la 21ème journée de la ligue 1 jouée au stade de la Réunification de Bepanda.

 

 

Le  penalty inscrit en deux temps par Nlend Paul à la 55eme minute de  la rencontre qui opposait les Astres de Douala à Union de la même ville  est le seul  but de cette partie qui a permis aux poulains du coach Dialo Siewe de remporter les trois points du jour. Suite à  une faute de main du défenseur des Astres de Douala dans la surface de réparation, Nlend Samuel qui a renvoyé les cuirs dans les filets après avoir vu son tir repousser par le portier des Astres, a pleuré de joie comme ses nombreux coéquipiers au coup du sifflet final. Car son but venait ainsi de permettre à son équipe de gagner trois précieux points et surtout d’améliorer sa position au classement général.

 

Cette joie a été partagée par les milliers de supporters du club et davantage par le coach qui gagne au fur et à mesure de l’estime auprès de l’équipe dirigeante de l’Union de Douala, après un début de championnat très difficile.  «Je remercie mes joueurs pour tous les efforts fournis. La rencontre n’était pas facile parce qu’on avait en face un véritable adversaire. Malgré cela, ils ont fait preuve de volonté de combativité pour obtenir ce résultat », affirme tout heureux le coach de l’Union de Douala qui totalise désormais 34points.

 

 

Déçu pour avoir perdu cette rencontre, le coach des Astres Richard Towa a reconnu la témérité de son adversaire du jour. «Je ne suis pas tellement déçu parce que mes joueurs n’ont pas démérité. C’est vrai qu’ils ont manqué deux ou trois occasions. Mais, il faut du moins reconnaitre que le dispositif de l’Union de Douala ne nous a pas permis de dérouler notre football. Ce n’est que partie remise. On va se préparer pour le prochain match», déclare-t-il le regard hagard.

 

 

Duel de choc

Parlant de cette rencontre, il faut dire qu’elle a tenu ses promesses sur tous les plans. Sur le plan technique, tactique, les vingt-deux acteurs ont servi  un spectacle digne des grands jours à tous ceux qui ont fait le déplacement de la cuvette de Bepanda. Seulement, l’envie de gagner absolument qui animait les deux équipes, est venu ternir un peu la qualité du spectacle. Durant la seconde manche, il y a plus d’agressivité dans le jeu et surtout  beaucoup de fautes.  Ce qui a poussé le central  de la partie très réservé durant la première manche à sortir à six reprises son carton jaune. Car, il fallait calmer les esprits surchauffés. Une chose qui suscité le courroux des supporters qui ont obligé les flics à escorter le trio arbitral aux vestiaires à la fin  de cette rencontre gagné par l’Union de Douala.

 

 

Bien avant ce match de titan, la première rencontre du jour qui opposait New stars de Douala à Bamboutos de Mbouda s’est soldée par la victoire de New Star par 3buts contre 1. Ebah Tobie Junior très virevoltant durant ce match a fait le doublé (19e et 7oe).  Baba Basile a inscrit le troisième but (22e)et  Mbele Irénée a réduit la marque pour les visiteurs.

 

Herve Villard Njiele

Ligue 1 : Union éteint les Astres de Douala
Ligue 1 : Union éteint les Astres de Douala

Voir les commentaires

18ème édition des Jeux universitaires 2015: Le kick off c’est dans quelques jours

25 Mai 2015, 12:21pm

Publié par Hervé Villard

Renvoyés pour des raisons de préparation, la 18èmeédition des jeux universitaires parrainés par Mtn Cameroun, se dérouleront du 24 au 31 mai 2015 au complexe sportif de l’université de Yaoundé 1.

 

La peur qui planait sur l’organisation de la 18ème édition des jeux universitaires qui se tiennent au complexe multisports de Yaoundé1, a été évacuée. Selon des informations en provenance de la Fédération  nationale des sports universitaires (Fenasu), ces jeux prévus se dérouler du 2 mai  au 9 mai 2015 se dérouleront plutôt  du 24 au 31 mai 2015 prochain.

 

D’après les responsables de la Fenasu  qui ont apprécié les infrastructures  devant abriter la 18èmeédition des jeux  universitaires,  tout est fin prêt pour que les jeux débutent le 24 mai 2015 prochain.

 

Les raisons techniques ayant motivé ce report  à savoir ;  les infrastructures sportives  pas encore prêts; les différentes aires  de jeu non réhabilitées, le toit de la tribune du stade du «renouveau» pas encore remplacé, les pistes d’athlétisme recouvertes d’herbes, relèvent désormais du passé. «Les petits plats ont été mis  dans des grands pour que les jeux se déroulent normalement», reconnait un responsable de l’université de Yaoundé1, membre du comité d’organisation de cette compétition universitaire.

 

D’après celui qui reconnait que la prorogation de la date des jeux a permis de  rattraper le retard accusé dans l’organisation de cette compétition, les  différentes chambres de la cité universitaire sont déjà libérées par les étudiants  et  peuvent déjà être occupées par les athlètes .

 

Au sujet du financement des sources concordantes font état de ce que  la Fédération nationale des jeux-universitaires (Fenasu) a  mis  le paquet pour que tout se déroule bien.  «Les contributions des différents établissement affiliés à la Fenasu arrivent au fur et à mesure. D’ici le début effectif de cette foire universitaire, toutes les contributions seraient déjà arrivées», souhaite ce responsable de la  Fenasu.

 

 

240.000 spectateurs

 

Parlant de la 18ème édition des jeux universitaires, Maurice Aurélien Sosso, recteur de l’université de yaoundé1 qui accueille les jeux, compte faire de cet évènement une véritable foire culturelle et sportive. C’est un moment de parfaite communion où plus de  deux cent quarante mil visiteurs  en moyenne sont attendus pendant les huit jours que dure la compétition. Mettant un accent sur l’esprit de fair-play  qui doit prédominer durant cette fête universitaire,  celui-ci laisse entendre que plus de  vingt universités d’Etats et grandes écoles du Cameroun sont conviés à ce festival et que, plus de  quatre mil athlètes rivaliseront d’adresse durant cette compétition.

 

 Mtn soutien les cop’s

Partenaire des jeux universitaires depuis bientôt douze années successives, Mtn Cameroun selon des informations, est impliqué dans l’organisation de cette compétition. Elle fournit des équipements sportifs aux athlètes et aux officiels.  Cette entreprise prend  aussi en charge  les primes, médailles et  les trophées des meilleurs athlètes et des meilleures équipes.

 Placée sous le thème de l’innovation technologique, MTN Cameroon entend aussi créer un «Village Digital»  au  village des jeux  pour donner aux  visiteurs, l’opportunité de flirter avec le «Nouveau monde digital de Mtn ». Ceci  pour  initier le public à l’utilisation des technologies innovantes. D’après Philisiwé  SIBIYA, directrice de Mtn Cameroun son entreprise soutien cette compétition parce que «la pratique du sport est le socle de l’édifice d’un Homme», déclare –t-elle

 

Hervé Villard  Njiélé

Voir les commentaires

Nécrologie : Valery Mezague tire sa reverence

18 Novembre 2014, 10:35am

Publié par Hervé Villard

Valery meaque de son vivant
Valery meaque de son vivant

Le corps sans vie de l’ancien Lions Indomptables du Cameroun a été découvert à son appartement à Toulon villa française le 15 novembre 2014 dernier.

Fin d’année noire pour les footballeurs camerounais ?  C’est la question que l'on se pose depuis quelques mois en scrutant l’actualité des footballeurs camerounais évoluant dans la diaspora.

Après le décès subit d’Ebosse Bojongo suite à une sévère agression des supporters de l'équipe de la Jeunesse sportive de kabili, club de première division algérienne  le 23 aout 2014 dernier, décès que les amoureux du football camerounais n’ont pas encore fini de digérer, voilà qu’ils sont une fois de plus , une fois de trop,  refroidis par la nouvelle du décès  mystérieux de Valéry Mezague ancien joueur de l’équipe nationale de football du Cameroun survenu samedi 15 novembre 2014 dernier

Selon des informations publiées par les nombreux sites d’informations qui ont relayé cette triste nouvelle qui affecte tous les amoureux du ballon rond et principalement ses coéquipiers en sélection nationale et en club de même que  toute sa famille, il a été trouvé mort à son domicile dans la ville de Toulon en France. Aucune autre précision n’a été donnée sur les causes ni l’origine de ce  décès subite. La police française qui a fait  la macabre découverte,  d’après des informations, a ouvert une enquête. Le parquet de Toulon saisi, a déclaré ne rien suspecter. Il déclare  cependant avaoir  fait effectuer une autopsie de la dépouille du défunt   lundi 17 novembre 2014 pour  comprendre. Les causes du décès du joueur camerounais de 30 ans qui évolue à Toulon, club français de cfa 2. Les résultats de cette autopsie jusqu'à lors restent attendus.

Choqué par cette nouvelle fracassante,  Guillaume Hoarau. N’en croyait pas ses yeux. «Je viens d'apprendre cette triste nouvelle, le décès de Valéry Mezague, mon ami d'enfance, mon ex coéquipier, mon ami dans le foot, mon petit frérot...Je n'ai pas de mots pour exprimer toute ma tristesse, partir si jeune, je suis effondré...», réagit-il tout abattu.

Portrait

Excellent joueur de football qui a fait vibrer les fans du football d’ici et d’ailleurs,  L’ancien milieu de terrain des Lions indomptables du Cameroun est décédé le 15 novembre 2014, à Toulon. Il devait avoir 31 ans le 8 décembre prochain. Mezague  avait porté les couleurs du Cameroun à 7 reprises. Il avait notamment disputé la Coupe des Confédérations de 2003 avec Samuel Eto’o Rigobert Song Bahanag et les autres.

Originaire du département de la Menoua Valery Mezague  avait montré de belles dispositions physiques et techniques au début des années 2 000 avant de voir son envol stoppé par un accident de la route survenu en 2003. La suite de sa carrière qui le conduit successivement  à Montpellier, Sochaux, Vannes, Chateauroux en France, Panaitolikos en Grèce, Bury fc et Portsmouth, en Angleterre ne sera pas aussi reluisante qu’espérée. L’ancien pensionnaire du centre de formation de Montpellier avait touché le fond. Il était au chômage lors de la saison 2013 – 2014. L’été dernier, il a rejoint le sud-est dans l’espoir de relancer sa carrière de footballeur. Mais la tragédie a supplanté l’espoir. Rest in peace !

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Itw: Ejangue Siliki: «Nous n’avons pas été perturbés par le problème des primes »

29 Octobre 2014, 20:27pm

Publié par Hervé Villard

Les primes ne nous ont pas pertubées
Les primes ne nous ont pas pertubées

Défenseur central de l’équipe nationale féminin de football du Cameroun, Ejangue Siliki revient sur la participation des Lionnes à la dernière coupe d’Afrique des Nations qui s’est jouée en Namibie

«Nous n’avons pas été perturbés par le problème des primes »


 

Vous êtes vice champion d’Afrique, Quelle impression ça vous fait ?

 

 Je suis très émue. Même si j’aurais préféré qu’on remporte le trophée, je puis vous dire que je suis contente. Je suis surtout contente de l’accueil qui nous  a été réservé à notre retour au pays. Ça nous donne vraiment du boom au cœur, ça nous galvanise et nous permet de nous donner à fond pour faire plaisir à tout le peuple camerounais  lors des prochaines compétitions.

Dites nous qu’est ce qui n’a pas marché durant cette finale perdue face au Nigéria ?

 

 Si je dis que rien n’a marché c’est que je mens. C’est juste que, la compétition qui était difficile.  Vous savez que dans ce genre de compétition,  des petites erreurs se paient cash. En face d’une équipe expérimentée comme le Nigéria, on n’a pas eu la chance. Je pense qu’on va tirer les leçons de cette compétition e »t à base de ces leçons tirées, on va préparer les autres compétitions à venir comme la coupe du monde 2016, la coupe d’Afrique  des Nations 2016 on ferra mieux.

 

On a évoqué les problèmes de primes au sein de la tanière. Est ce que cela vous a déconcentré ?

 

Je peux vous dire qu’aucune joueuse n’a été perturbée pas le problème de prime. Puisque, nous jouons pour notre le pays le Cameroun et nous aimons notre pays. Nous avons défendu notre pays comme on a pu. Je vous rappelle que nous n’avons pas été perturbés par le problème des primes.

 

 

Réalisée par Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Itw: Ejangue Siliki: «Nous n’avons pas été perturbés par le problème des primes »
Itw: Ejangue Siliki: «Nous n’avons pas été perturbés par le problème des primes »

Voir les commentaires

Itw: Marie Choral Machengue: «Le sors n’a pas joué en notre faveur»

29 Octobre 2014, 20:06pm

Publié par Hervé Villard

il faut que l'on relance le Foot feminin
il faut que l'on relance le Foot feminin

Ancienne Lions Indomptables du Cameroun, Marie Choral Machengue est très engagée dans la gestion du football féminin au Cameroun. Aujourd’hui Présidente de Sawa United Girl, club de première division basée à Douala, elle revient sur les performances de l’équipe nationale féminine de football. Dans une interview accordée à La Nouvelle expression, elle dénonce aussi les problèmes qui émaillent le football féminin dans son ensemble.

L’équipe nationale de football féminin du Cameroun  vient de retrouver  le bercail après une finale perdue phase au Nigéria. Quels commentaires pouvez-vous faire ?

 

C’est un sentiment de joie et surtout de satisfaction que j’éprouve  dans l’ensemble. Je suis très contente pour les filles. On ne vendait pas chère leur peau, on ne savait même pas que ces filles pouvaient franchir le cap des demi-finales. Elles ont dépassé ce cap là, elles sont arrivées en final et ont perdues devant l’équipe du Nigéria. On pouvait même  remporter ce trophée c’est juste que le sors n’a pas joué en notre faveur. On n’a pas pu gravir la plus haute marche du podium. Mais, ce n’est que partie remise.  On va se préparer pour les autres compétitions. Il faut d’abord relancer le championnat qui est arrêté puisqu’il  faut qu’avant d’aller à la  coupe d’Afrique 2016 qui se déroule chez nous, qu’avant de participer à la coupe du monde 2015, que les Lionnes soient aguerries.

 

Comment  expliquez-vous la performance de ces filles alors qu’elles connaissent les problèmes de primes ?

 

 Le Cameroun c’est un pays de football. Il suffit tout simplement d’avoir la volonté de travailler et en deux ou trois mois, on peut constituer une équipe de football compétitive.  Cela signifie tout simplement que, si on  avait  mis à la disposition de ces filles tous les moyens qu’il fallait, si on donne aux joueuses de l’équipe nationale les moyens de se préparer convenablement, les camerounaises seront des championnes en Afrique.

 

 Quelles sont les difficultés du football féminin  au Cameroun de nos jours ?

 

 En tant que présidente de club de football féminin, je peux vous dire que les problèmes du football féminin sont nombreux. Le championnat féminin par exemple est interrompu depuis plusieurs semaines déjà. Ça joue et sa s’arrête. Nous n’avons pas de réelle subvention pour pouvoir prendre en charge nos équipes, pour pouvoir permettre aux filles de se mettre en jambe. Aujourd’hui, ce n’est que le président de club qui finance les clubs au Cameroun. Hors, nous n’avons pas toujours les moyens pour nous occuper du quotidien de ses filles. Quand on est au niveau national, on ne pense plus aux présidents qui animent ce football là au quotidien.

 

Est-ce que vous avez l’impression que les filles sont délaissées par rapport aux hommes ?

 

Effectivement, les filles sont délaissées par rapport aux hommes. Vous n’avez qu’à voir  l’arrivée de l’équipe nationale de football féminin de  Namibie pour le comprendre vous-même. Je croyais qu’on allait affréter le bus de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot)  pour venir les chercher.  Mais, on a plutôt loué un bus de  l’agence de voyage garanti Express pour les emmener à Yaoundé. Je suis vraiment choquée quand je vois des choses pareilles. Mais,  je crois que ça va aller. Mais, je rappelle que pour avoir une bonne équipe nationale, il faut un championnat de haut niveau.

 

Réalisée par Hervé Villard Njiélé

Il faut que le foot feminin revive  dans ce pays

Il faut que le foot feminin revive dans ce pays

Voir les commentaires

Can féminine 2014: Les vices champions d’Afrique de retour au bercail

27 Octobre 2014, 19:04pm

Publié par Hervé Villard

Elles ont atterri à l’aéroport international de Douala ce lundi 27 octobre 2014 aux environs de 9h.

C’est sous les applaudissements d’une délégation conduite par le président de la commission régionale de normalisation de la Fédération camerounaise de Football pour le Littoral Kongo Mbappe et du délégué régional des Sports et de l’Education physique de la région, Emmanuel Nguidjo, que  la délégation de l’équipe nationale de football féminin de retour  de Namibie a foulé le tarmac de l’aéroport international de Douala. Vêtus tous de maillots jaune, maillots  avec laquelle ces dernières ont joué la finale de cette compétition, finale perdue face au Nigéria (0-2),  les membres de cette délégation ont tous été accueillis au salon d’honneur de l’aéroport international de Douala préalablement aménagé à cet effet.

 

 Parmi les membres de cette délégation conduite de main de maitre par le ministre des Sports Adoum Garoua et le président de la Commission de normalisation de la Fécafoot , Joseph Owona, on pouvait distinguer, Céline Eko, présidente de la commission de football féminin à la Fécafoot, Enow Gatchu, l’entraineur national  de l’équipe nationale de football féminin, les autres membres de l’encadrement technique de cette équipe et les joueuses.  Particulièrement, heureuses parce que ayant le sentiment  d’avoir accompli leur devoir de défenseur du drapeau national, ces dernières ont toutes arraché au passage, les félicitations de la délégation qui les attendait et du personnel de l’aéroport international de Douala  eux aussi, venus les acclamer.

Après des échanges avec la presse sportive nationale, ces dernières  ont repris le bus pour Yaoundé où les attendaient une forte délégation de la Fédération camerounaise de football, des  frères et connaissances et surtout des milliers de camerounais contents de leur belle prestation.

D’après Enow Ngachu  entraineur principale de cette sélection, couronné meilleur entraineur de cette compétition, ses pouliches n’ont pas démérité. «Elles ont donné le meilleur d’elle-même pour mériter cette place.  Je leur dit encore merci», déclare-t-il tout en promettant de travailler à nouveau pour remporter la prochaine édition qui  se jouera au bercail.  On a pareillement appris en partageant avec les joueuses qu’il y a eu une sérénité au sein de leur tanière pendant  ce tournoi. Et que, l’absence des primes n’a aucunement perturbé  leur séjour en Namibie. «Je peux vous dire qu’aucune joueuse n’a été perturbée pas le problème de prime. Puisque, nous jouons pour notre le pays le Cameroun et nous aimons notre pays. Nous avons défendu notre pays comme on a pu », a déclaré fièrement Ejangue Siliki, défenseur central au sein de cette équipe nationale.

 

Accueil Triomphal

 

Dès que ces  joueuses de l’équipe nationale  ont franchi le hall de l’aéroport international de Douala, elles ont été accueillies par  une foule en liesse qui les attendait. Des acclamations fusaient de toute part. La maigre foule venue les encourager, était toute en liesse. Elle donnait de la voie pour soutenir ces filles qui se sont qualifiées  pour la coupe du monde  en jouant sans prime.  Ces salves d’applaudissement et les encouragements ont connu un pique avec l’arrivée d’André Blaise Essama un agitateur public bien connu dans la ville de Douala. Aidé de son vouvouzela, il va donner de la voie avant de demander que la Fecafoot paye les primes des joueuses.

 L’équipe nationale qui a pareillement ramené le prix de meilleure gardienne du tournoi remis à Ngo Ndom Annette, a embarqué  à bord d’un bus  soigneusement affrété pour eux pour la capital Yaoundé.

 

Hervé Villard Njiélé

ambiance  à l'aéroport international de Douala; CAn féminine 2014, Vice championne d'Afrique,Enow Ngachu, Adoum Garoua,Joseph Owona,
ambiance  à l'aéroport international de Douala; CAn féminine 2014, Vice championne d'Afrique,Enow Ngachu, Adoum Garoua,Joseph Owona,
ambiance  à l'aéroport international de Douala; CAn féminine 2014, Vice championne d'Afrique,Enow Ngachu, Adoum Garoua,Joseph Owona,
ambiance  à l'aéroport international de Douala; CAn féminine 2014, Vice championne d'Afrique,Enow Ngachu, Adoum Garoua,Joseph Owona,

ambiance à l'aéroport international de Douala; CAn féminine 2014, Vice championne d'Afrique,Enow Ngachu, Adoum Garoua,Joseph Owona,

Voir les commentaires

Ligue1: New Stars de Douala étrille Bamboutos de Mbouda

6 Octobre 2014, 17:59pm

Publié par Hervé Villard

 Top match de la 33ème journée
Top match de la 33ème journée

Les poulains d’Anicet Mbagra Foe ont sévèrement battu ceux de Gerard Mbimi par trois buts à zéro. C’était ce 5 octobre 2014 au stade de la Réunification de Bépanda

C’est l’équipe de  New-Stars de Douala qui est sortie vainqueur du duel qui l’opposait à Bamboutos de Mbouda ce dimanche après midi au stade de la Réunification de Bépanda. Classé  top match  de cette  33ème journée de la ligue 1, parce qu’ opposant le 6ème et le 5ème au classement provisoire  à l’issue de la 32ème journée, cette rencontre malgré la large campagne de communication faite autour, n’a pas satisfait toutes les attentes du public.  En termes de qualités de  jeu et du  spectacle, on a eu l’impression que seule l’équipe d’Anicet Mbarga Foe s’était préparée pour  ce derby. Et que Gérard Mbimi et ses poulains, s’étaient déplacés tout simplement   pour jouer  les figurants  à Douala.  Il y avait trop de déchets dans le jeu de Bamboutos . La ligne d’attaque et l’axe centrale de l’équipe de Mbouda étaient  comme obnubilées par les prouesses des «Nouvelles Etoiles de Douala. L’équipe qui fait partie des révélations    de la ligue1,  parce que n’était pas attendue à ce niveau, était réellement mal en point. Ce qui a de manière logique,  contribué à la production des résultats définitifs  obtenus à l’issue de cette rencontre (3-0).

 

Les poulains d’Anicet Barga Foe qui ont effectué leur ballade de santé durant cette rencontre, ont ouvert la marque à la  16ème minute de la première manche. Suite à une perte de balle de l’équipe de Mbouda,  le  ballon qui est rapidement renvoyé au milieu de terrain par New stars de Douala  retrouve  Yinga Didier bien en poste après avoir éliminé son vis-à-vis, il coalise avec Aristide Touffic bien en jambe au niveau de la ligne d’attaque après une feinte de frappe qui sème dans le vent le portier Tchoumté, le loge d’un plat de pied magnifique le cuir au fond des filets. New-stras mène par un but à zéro.  Il corrige par ce but une erreur faite quelques minutes plus tôt dans les mêmes circonstances.  Les joueurs de new-stras reprennent du gallon et déroule leur jeu de manière aisée. Il passe d’ailleurs à coté de l’inscription du second but 10 minutes après.  Suite  à une perte de balle du capitaine Yanick Tchoualack dans la surface de réparation, Didier Yinga qui récupère le ballon adresse une balle à  Baliang Pierre seul dans la surface de réparation. Malheureusement, son centre est intercepté par le  Sonkwa Toyem , défenseur de Bamboutos venu à la rescousse.

 

Maladresse

Les poulains de Gerard Mbimi dont on attend le réveil sombre. Les quelques occasions qu’ils se créent, ils les vandalisent. Ce qui donne de l’assurance aux joueurs de New stars qui prennent de l’assurance et développent leur jeux. A plusieurs reprises, ils manquent de doubler la marque. Leurs occasions de But sont stoppées et rayées par Tchoumté le portier de Bamboutos   très bien sur ses appuis. Il  va ainsi retarder pendant près de 30 minutes l’échéance mais ne va par l’empêcher. Puisque New-Stars double la mise à la 46ème minute. Sur une succession de passes alignées et bien menées, Moussa Dori envoie une fois de plus Tchoumté cherché la balle dans ses filets.

Les supporters de l’équipe de Douala sont aux  anges. Ngando Picket  et son équipe sollicités pour l’animation de ce top match  «un à zéro, deux à zéro, New-Stars va gagner».

A la reprise, le même scénario se poursuit. Malgré les remplacements  faits des deux cotés, la domination de New-stars est totale et se conclut d’ailleurs par un troisième but que signe Ngando Mbiala Marcelin à  la 61ème minute.

 

C’est sur ce score de trois buts à zéro en faveur de New stars qui totalise désormais 50pts et garde son rang (6ème) que cette rencontre va s’achever.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Résultats complets des matches joués ce dimanche 05 octobre 2014

 

A Bangangté : Panthère 1 – 0 Douala Athletic club

A Mbankomo : Renaissance de Ngoumou 0 – 2 Unisport du Haut-Nkam

A Yaoundé : Tonnerre 0  – 1 Cosmos du Mbam

A Garoua : Scorpion de Bé 1 –  1 Canon de Yaoundé

A Bandjoun : Fovu de Baham 1  – 1  Njalla Quan sport de Limbé

A Douala : New stars 3 – 0 Bamboutos de Mbouda

 

Hier samedi 04 octobre

Douala : Union 0 –  0 Sable de Batié

 

 

 

 

top match 33ème journée ligue 1. New-stars 3-Bamboutos 0
top match 33ème journée ligue 1. New-stars 3-Bamboutos 0
top match 33ème journée ligue 1. New-stars 3-Bamboutos 0

top match 33ème journée ligue 1. New-stars 3-Bamboutos 0

Ligue1: New Stars de Douala étrille Bamboutos de Mbouda
Ligue1: New Stars de Douala étrille Bamboutos de Mbouda
Ligue1: New Stars de Douala étrille Bamboutos de Mbouda

Voir les commentaires

Can 2015: Magnifique Lions Indomptables

10 Septembre 2014, 21:07pm

Publié par Hervé Villard

Les Lions se préparent pour bouffer de la chair d'éléphants
Les Lions se préparent pour bouffer de la chair d'éléphants

Jouant contre la Côte-d’Ivoire, première nation africaine au classement Fifa, la bande à Stéphane Mbia a réalisé une victoire inattendue de 4 buts à 1.

«De manière honnête, je ne m’attendais pas à une victoire des Lions sur la Cote d’Ivoire cet après midi. Parce que c’est une équipe expérimentale et en plus, on jouait contre la grande équipe de Cote d’Ivoire, qui est très expérimentée et qui  n’a en son sein que des internationaux de grands acabits. Vu la jeunesse de nos joueurs,  un match nul pour moi était  une belle prestation. Je m’attendais  davantage à une défaite. C’est une bonne chose d’avoir gagné. C’est une grande surprise pour moi».

 

 

Cette déclaration est de Nganou  Blanche  une fan des Lions Indomptables  du Cameroun agréablement surprise par la brillante victoire de l’équipe nationale de football sur  celle de la cote d’Ivoire  ce mercredi après midi (4-1). Commerciale dans une entreprise médiatique à Akwa cette dernière a vécu en direct de son petit écran cette rencontre importante pour la qualification du Cameroun à la Coupe d’Afrique qui se joue au Maroc en 2015. Eblouie par  la qualité de jeu, l’engagement et surtout le professionnalisme  des poulains de  Volke Finke qui, ont ridiculisé l’équipe de Cote d’Ivoire  conduite par Hervé Renard, elle n’a pas pu contenir sa joie. «Les Lions ont gagné avec de la manière c’était beau à voir», conclut-elle, toute heureuse.

 

Dallas Tchana,  reporter d’image à Equinoxe télévision  est tout aussi satisfait. Il a regardé avec beaucoup d’intérêt   cette rencontre et a déclare être émerveillé par la prestation de l’équipe nationale du Cameroun. Car, il ne s’attendait pas à une victoire, et surtout à une victoire avec un si lourd score face à la Côte d’Ivoire.  «J’ai vu une jeune équipe pas encore expérimentée, dominer la Côte-d’Ivoire qui est pourtant une foudre de guerre sur le plan footballistique en Afrique. Je ne m’y attendais pas. J’ai été agréablement surpris», déclare-t-il les yeux pétillant de bonheur.  Celui qui déclare avoir arrêté de supporter  l’équipe nationale du Cameroun depuis 2008 avoue avoir été éblouie par la qualité de jeu de l’équipe nationale. «J’ai repris espoir. Les lions peuvent aller loin», reconnait-il humblement.

 

Comme Blanche et Dallas Tchana, c’est tous les supporters de l’équipe nationale du Cameroun de football repartis dans le monde entier qui ont été émerveillés par  la brillante prestation de l’équipe nationale au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.  De Douala à Kousseri en passant par Buéa, Bamenda, Dschang, Ebolowa, Bertoua N’gaoundéré, Maroua, Yaoundé, Mora, Dakar, Cotonou, Washington,  Montréal pour ne citer que ceux-ci, tous avant cette rencontre, ne vendaient pas  chère la peau des Lions Indomptables.  La  cohésion, dans le jeu, la complicité des joueurs, la solidité défensive de l’équipe nationale, la  percussion au niveau de l’attaque et surtout la combativité au niveau du milieu de terrain  sont des éléments que l’on attendait  le moins de cette  jeune génération qui n’est ensemble que depuis deux semaines seulement.

 

Chacun savait que la Cote d’Ivoire allait broyer ces derniers .Et, qu’ils n’avaient rien d’autre à faire que de sauver les meubles. Mais, c’était sans compter sur l’envie de gagner qui anime ces jeunes Lions  aux dents lacérés et aux crinières longues  qui sont sur une dynamique de victoire depuis le match contre la Rdc (2-0). Sans complexe face  à la Cote d’Ivoire du capitaine Yaya Touré, ils vont faire ce qu’ils savent le mieux faire.   Jouer et se donner du plaisir de jouer. Ils vont se régaler tout en régalant le public aussi. Et le résultat est là. Ils ont pareillement rallié à leur cause tous les sceptiques qui s’étaient découragés à cause des mauvaises prestations de l’équipe nationale de football ces dernières années. «Nous avons vécu un match comme on l'a rarement vécu. Cette génération des Lions nous fait penser que l'avenir peut être conjugué en vert rouge et jaune », déclare tout heureux  Christian Tchamabe,  habitant  de la ville de Kousseri.

 

Pour  Blaise Nzupiap Wafo qui a regardé le match depuis Bafoussam, la victoire des Lions indomptables était prévisible. «La victoire des Lions ne me surprend pas. Nous avons actuellement Vincent Aboubakar et Njie Clinton qui ont de l'avenir au sein de la sélection. Contre la RDC ils ont joué a 60% surtout que c'était le 1er match que ces jeunes livraient ensemble et sur un terrain synthétique. Aujourd'hui ces gars ont donné 90% de leur potentiel face à la Côte d'Ivoire », explique Blaise qui invite tous les supporters à soutenir cette équipe.

 

Pour Edmond Kamguia, journaliste,  il n’est plus question de rater la moindre rencontre des Lions. «J’irai désormais au stade les regarder jouer», affirme-t-il très heureux.

L’équipe nationale à surpris plus d’un, lors de cette rencontre, elle a marqué des esprits et tout le monde entier  Décidément qu’il remette ça face à la  Sierra Leone en octobre prochain.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>