Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

sport

Coupe du monde 2014: Douala attend le Kick off

13 Juin 2014, 10:47am

Publié par Hervé Villard

Des aménagements particuliers ont déjà été faits par  les habitants de la capitale économique du Cameroun qui attendent avec impatience le coup d’envoie de la 20ème édition de la coupe du monde qui se joue au Brésil en 2014.

 

L’ambiance qui règne à «Facebook», un snack bar situé non loin du Campus 1 de l’université de Douala, très connu par les habitants de la capitale économique du Cameroun est différente ce jeudi après midi. Les murs ont été repeints, le nombre de chaises a augmentes. Le téléviseur qui permettait aux clients de se distraire  a été changé. C’est un écran plasma 20 pouces, qui est installé à cet endroit.  A L’extérieur, un drapeau aux couleurs nationales accroché à un pied solidement fixé flotte tranquillement. Des aménagements ont été faits ici. D’après le gérant, c’est par rapport à la coupe du monde. «Nous savons que les camerounais aiment le football. Et mon patron a fait tous ces investissements pour mettre nos différents clients à l’aise.  Il y a un autre écran à l’intérieur. Il ne faut que le client part parce qu’il a manqué où voir le matche», affirme le gérant  habillé au maillot des de l’équipe nationale du Cameroun.  «Je suis supporter des Lions et je sais que nous allons gagner», ajoute-t-il tout heureux.

Non loin de ce snack les autres  ont fait le même aménagement. Ces derniers entendent profiter de cette coupe du monde pour faire des affaires. «Mon patrons a acheté de nouveau canapés et des nouvelles chaises. La qualité d’image est bonne. Nous allons regarder les matches de la coupe du monde ici avec les clients», déclare- le gérant du snack bar «Connexion» avant d’ajouter que son patron a recruté quatre nouvelles serveuses pour la circonstance.

A la Rue de la joie à Deido toutes les boites de nuit et les bars dancing ont refait leur toilette. Certaines ont littéralement peint les murs aux couleurs du drapeau national pour marquer leur soutien aux Lions.  Akwa, Bali,  Bonamousadi, Nkongmondo, New-bell, Bonabéri, c’est le même scénario. Sauf qu’au «bar de New-bell, » une buvette populaire, le responsable a installé un écran géant à la véranda. Ceci pour permettre même aux passants de regarder les matches.

 
 Les hôtels aussi ne sont pas en reste. Pour aguicher les clients, plusieurs d’entre eux ont affiché les banderoles partout dans la ville pour communiquer  sur les services qu’ils offrent pendant la coupe du monde.  Dans la rue et les marchés, l’effervescence est totale.  Taxi, mototaxi sont déjà aux couleurs des Lions. Des drapeaux, des chapeaux, aux couleurs de l’équipe nationale, des bracelets, ils sont parés de plusieurs gadgets qui permettent de soutenir  les Lions Indomptables  qui livrent  leur premier match ce vendredi contre le Mexique. Dans les marchés, ces gadgets s’arrachent comme des petits pains. Les retardataires se rattrapent. Teeshirts, shorts, chapeaux, drapeaux, Chacun y va selon ses moyens. Et chacun trouve son compte.  La fièvre du match Cameroun-Mexique se fait déjà ressentir à  quelques heures du coup d’envoi. Dans la rue et  les bureaux, tout le monde attend avec impatience cette rencontre. La plupart  présagent déjà la victoire des Lions.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Spéciale Coupe Monde 2014

13 Juin 2014, 10:04am

Publié par Hervé Villard

Depuis le début de la coupe monde les fans de ce site n'ont pas encore eu d'informations sur cet évènement mondial. La messe du football qui se déroule au Brésil, la capitale de la Samba a déjà donné ses premiers résultats avec le match d'ouverture qui a eu lieu hier. Victoire écrasante du Brésil par trois buts contre 1 pour la Croatie. Avec au passage deux but de Neymar la super star de l'équipe de la séléçao.

Si toutes les chaines et médias du monde ont fait un déploiement spécial pour permettre à leur fans de vivre cette rencontre,hervevillard.over-blog.comne s'inscrit pas en marge de cette logique.

A partir de ce jour, vous   fidèle lecteurs ,aurez- tout sur la coupe du Monde et d'avantage sur les prestations des équipes africaines présentes au Mondial. Les chances  des Lions Indomptables du Cameroun. Ce que pense le public camerounais, l'ambiance au Cameroun et dans le pays de Roger Milla, meilleur joueur africain du 20ème siècle. Bref vous aurez tout sur cette compétition. Merci pour votre patience.

 

La rédaction.

Voir les commentaires

Ligue1 : Apejes de Mfou éteint Dac 2000

30 Mai 2014, 14:01pm

Publié par Hervé Villard

Ligue1 : Apejes de Mfou éteint Dac 2000

Le club de Yaoundé a battu  celui de Douala par un but à zéro. C’était lors de la rencontre comptant pour la 20ème journée  de la Ligue1 qui s’est jouée au stade de la réunification de Bépanda ce dimanche 25 mai 2014.

 

 

La joie des poulains de Bertin Djiepnang, le coach d’Apejes de Mfou, était débordante ce dimanche après midi. Avant que le dernier coup de sifflet mettant fin à la rencontre qui les opposait à Dac 2000 ne retentisse, ces derniers  sautaient déjà de joie et se félicitaient mutuellement.  Leur joie était aussi grande parce qu’ils ont gagné leur premier matche de la phase retour du championnat  et surtout parce que cette  victoire était à l’arrachée. Après avoir été dominé sur tous les compartiments de jeu durant cette rencontre par Dac 2000, leur adversaire du jour, ils ont réussi à inscrire  à la fin de la rencontre, la seule occasion de but qu’ils ont créé. Sur un ballon perdu au milieu de terrain par  Douala Athlétic Club,  Olih  jacques qui le récupère, met dans le vent toute la ligne défensive de Dac 2000 et sert  Tako Noué bien positionné dans la surface de réparation. Celui-ci, d’un plat de pied, pousse le cuir au fond des filets (89éme). C’est sur ce score que cette rencontre va s’achever. Et Apejes va empocher les trois points de cette 20ème journée. Des points qui vont lui permettre d’améliorer son classement et de se rapprocher du titre de leader.

Du coté de Dac, C’est la déception totale, après  avoir dominé toute  la rencontre,  les poulains de Gabriel Zabo, n’ont pas pu inscrire le moindre but. Ils ont raté toutes les occasions de but qu’ils ont créé. Une chose qui ne laisse pas indifférent leur entraineur. Celui-ci, dénonce  l’inexpérience de ses poulains. «Ce qui est énervant c’est que dans un match comme celui-là où le match nul devait être considéré comme une défaite, on le perd aussi facilement. Je dirai  que c’est ça le football. On prend un but parce qu’on a  perdu un latéral qui s’est fait mal. J’ai demandé au gars de jouer bas en attendant qu’il revienne. Mais hélas. Seulement, avant qu’Apejes ne marque ce but, on aurait déjà du mener par trois, quatre cinq, voir même six but à zéro.  Mais, on ne l’a pas fait. Et sur l’une des rares occasions qu’ils se sont créé, ils on marqué. C’est aussi ça la vérité du football», déclare Gabriel Zabo tout fâché.

Dans  les autres rencontres de cette 20ème journée du championnat national, Fovu de Baham a contraint Bonaventure Djonkep et New-star de Douala au partage des points de cette journée. L’équipe des rochers sacrés  réalisé un match nul et vierge (0-0) contre New-stars de Douala.

A Bafang, Unisport du Haut-Nkam qui recevait Les Astres de Douala a largement dominé son adversaire du jour (2-0). Les Astres de Douala conduit par Clément Nzéko et le coach Towa n’ont pas pu faire mieux que de subir la fureur de «Flambeau Tamkwoua» encore sous le choc de la défaite que lui a infligé scorpion de Bé (0-1) la semaine dernière. Cette victoire permet à l’équipe du Haut-Nkam qui totalise désormais 38points au marquoir, de conforter sa position de leader et surtout de distancer ses concurrents immédiats.  Sable de Batie qui recevait Ums de Loum à Bafang a battu l’équipe de Pierre Kouémo, maire de cette ville (1-0).

A Bafia, Cosmos a  neutralisé Canon de Yaoundé (2-0) tandis que Panthère de Bangangté contraignait Tonnerre de Yaoundé au partage des points (0-0). En match avancé, il faut noter qu’Union avait battu scorpion de Bé à Garoua par un but à zéro. Quant aux autres rencontres  à savoir Coton- Bamboutos et Renaissance-Njalla Quan, ils ont été renvoyées parce que Coton jouait la coupe de la Caf ce dimanche après midi et  à cause du décès du  président de Renaissance de Ngoumou.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Coupe du monde 2014 : Canal+ Cameroun défie la concurrence

30 Mai 2014, 11:29am

Publié par Hervé Villard

 L’entreprise de diffusion des images par satellite s’engage à faire vivre  la coupe du monde à  cent pour cent aux différents  abonnés du groupe Canal+ basés en Afrique et au Cameroun.

http://www.investiraucameroun.com/media/k2/items/cache/87118bfb15564c415136cf8ce002afc3_L.jpg

«Canal+ Afrique diffusera sur les antennes Canal+ l’intégralité de la coupe du monde qui se déroule au  Brésil du 12 juin au 13 juillet 2014. La chaine Canal+foot sera entièrement  à cette compétition qui dure un mois. Tout au long de la compétition, les abonnés  de Canal+ du Continent africain bénéficieront d’un dispositif d’antenne exceptionnelle». Cette déclaration a été faite par les responsables du groupe Canal+, le 28 mai 2014 dernier à Douala.  Durant la conférence de presse organisée par les responsables de cette entreprise de diffusion des images télévisuelle par satellite, il était question d’édifier les différents invités et les hommes de médias présents à cette occasion, sur les mesures mises sur pied par  Canal+ pour la couverture de la plus grande fête du football mondial.

 

D’après  les responsables au four et aux moulins pour la retransmission de tout l’évènement sportif qui se déroule au Brésil pendant un  mois, des mesures ont été prises pour  permettre aux abonnés de Canal+ de vivre toutes les grandes émotions qu’il y aura à cet évènement inédit qui comme s’ils étaient au Brésil.

 

Parlant de la concurrence qu’il y a pour la retransmission des rencontres de la coupe du monde  J. Estemale, le directeur Générale du Groupe canal affirme qu’il n’ya rien à craindre et que les cablo- distributeurs  qui leur  font souvent une concurrence déloyale ne  seront pas à la hauteur cette fois-ci. «Nous avons l’acquisition des droits de diffusion de la Coupe du monde Football Fifa 2014. Il n’ya pas d’inquiétude à faire à ce niveau. Nos abonnés ont tout simplement le choix à faire entre les options qui s’offrent à eux pour  savourer  cet évènement avec Canal+ et devant leur petit écran», affirment les responsables.

 

Des émissions spéciales

Pour permettre aux abonnés  Africains de ne rien rater de la coupe du monde 2014, Canal+ Afrique à conçu des émissions  et des programmes spéciaux. Parmi ces dernières, on note « En route pour le Brésil », un magasine de  vingt et six minutes diffusé avant le début de la coupe du monde, «Jour de coupe du monde », qui résume les actualités de la coupe du monde, «Canal Brazil Club », «le prof de foot », pour ne citer que celles-ci.  L’entreprise s’est d’ailleurs  dotée d’une brillante équipe de journalistes professionnels pour couvrir, commenter et décrypter l’actualité de la coupe du monde.  Dans cette équipe d’experts, on  compte Messaoud Benterki, Aboubacry Ba,  Philipe Doucet, et Lilian Gatounes des spécialistes du décryptage du sport sur le bouquet Canal+. Parmi les consultants recrutés pour analyser les matches, se trouvent Marcell Dessailly,  l’ancien Lion Indomptable Ballon africain en 2000, Patrick Mboma, Kaba Diawara, Luc Sonor Samuel Lobe, Habib Beye et Jose Karl Pierre Fanfan.

 

Pendant la retransmission de la coupe du monde 2014 en Afrique,  Canal+ Afrique se porte pareillement garant d’accorder une attention particulière aux équipes africaines en lice  dans cette compétition et surtout à leur évolution dans ce tournoi.

 

Cet engagement d’après David Mignot directeur général de Canal+ Afrique «consacre la volonté de cette entreprise de  diffuser le meilleur aux téléspectateurs africains, en particulier ceux dont les équipes nationales  sont qualifiées à cette phase finale de la coupe du Monde».

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Jeux universitaires: L'Injs prend de l'avance

19 Mai 2014, 21:50pm

Publié par Hervé Villard

 Jeux universitaires: L'Injs prend de l'avance

Les deux équipes se sont qualifiées à l’issue des demi-finales de football féminin qui se sont déroulées ce jeudi 8 mai 2014.

Le dernier carré de la compétition de  football féminin  aux jeux universitaires est désormais connu. Les cop’s de l’université de Douala seront opposés à leur homologue de l’Université de Yaoundé2. Les deux finalistes qui sont déjà certains d’avoir  au moins la médaille d’argent après cette rencontre, se sont qualifiés à l’issue des demi finales qui se sont jouées  dans les deux stades de football de l’université de Douala. L’université de Yaoundé2 qui s’est qualifiée la première, est venue  à bout de l’équipe de football féminin de la mère des universités du Cameroun, l’université de Yaoundé 1 durant la séance des tirs au but par quatre buts contre trois.

 Les poulains de Armand Modeste  Feudjeu, coach de l’équipe de Football féminin de l’université de Yaoundé2, ont  fait preuve de maitrise de soi et surtout de beaucoup de combativité pour arracher leur ticket pour le dernier carré de cette compétition. «On revient vraiment de loin, il faut le dire. Après avoir été mené au score par deux fois à la première manche  et pendant les prolongations, on a réussi l’exploit de revenir au score. Et de nous retrouver à la séance des tirs au but pas du tout facile. Il faut vraiment dire que nous revenons de loin» a déclaré le coach de Yaoundé2 après la rencontre. D’après celui qui est très heureux de cette position parce que son équipe va ramener au moins la médaille d’argent des jeux, cette qualification, il la doit au mental de fer de ses filles. «Mes filles ont fait preuve d’un mental de fer. Cette victoire, c’est d’abord la leur, c’est la victoire d’un groupe. Les filles n’ont pas baissé les bras, je leur adresse encore mes félicitation» renchérit-il tout heureux avant d’ajouter que le niveau de jeu au football féminin s’est beaucoup relevé. «Le niveau du football féminin se relève au fur à mesure que les années passent. Avant il y avait des écarts au niveau des équipes. Maintenant, on observe une forme de nivèlement. L’avenir du football féminin aux jeux universitaires, s’annoncent radieux» déclare-t-il.

Quand à l’université de Douala qui a arraché son ticket pour la finale en battant l’équipe de l’université de Bamenda (2-0), la rencontre n’a pas été facile. Il a fallu attendre la phase des prolongations pour trouver le chemin des filets. Car, l’adversaire n’était pas venu en balade. L’équipe de football  féminin de l’université de  Bamenda est tombée les armes à la main. Elle a manqué durant toute la rencontre, les nombreuses occasions de but qu’elle s’est créées. Ses joueuses pendant la phase de prolongation étaient également fatiguées. Malgré le climat tempéré, elles n’ont pas pu résister à la furia des joueuses de Douala qui ont utilisé l’usure pour arracher leur ticket pour la finale. Le tout sur les acclamations de Dieudonné Oyono, le recteur de l’université de Douala fidèle spectateur de cette rencontre.

Malgré leur élimination, les équipes des universités de Yaoundé1 et de Bamenda joueront un dernier match pour la quête de la médaille de bronze. L’affiche de cette finale qui oppose l’université de Douala à celle de Yaoundé2 s’annonce alléchante.

 

Hervé Villard Njiélé.

 

Voir les commentaires

Jeux universitaire 2014: L’Injs sacré remporte la 17ème édition

19 Mai 2014, 21:06pm

Publié par Hervé Villard

Jeux universitaire 2014: L’Injs sacré remporte la 17ème édition

L’Institut national de la jeunesse et des Sports (Injs) a damé le pion à toutes les 20 universités d’Etat et instituts d’enseignement supérieur privés ayant pris part à la 17ème édition des jeux universitaires qui se sont déroulés à Douala

Les lampions se sont éteints sur la 17ème édition des jeux universitaires qui se sont déroulés à Douala du 3 au 10 mai 2014. Au terme  de cette compétition très rude et  très houleuse  dans l’ensemble, l’Institut nationale de la jeunesse et des Sports (Injs) a fini sur la première marche du podium. Comme l’année dernière aux jeux universitaires de Ngaoundéré,  les cop’s de «la faculté des muscles»  ont  dominé largement cette compétition en engrangeant le plus grand nombre de médailles. Selon classement définitif de cette compétition riche en rebondissement,  cette institution a gagné 31 médailles soit  15 médailles en or, 10 en argent et 6 en bronze.

Cette institution basée à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun est suivie par l’université de Douala qui  enregistre 38 métaux précieux au total. Donc, 11 en or, 12 en argent et 15 en bronze. L’université hôte des jeux qui a remporté sa dernière médaille d’or en remportant la finale de football masculin devant l’université de Buea durant la séance de tir au but (4-3) a enregistré plusieurs métaux précieux en judo et en athlétisme durant cette compétition nationale

 L’université de Yaoundé1 championne de la compétition  en football féminin, occupe la troisième place dans ce classement avec 37 médailles précieuses. soit 10 en or, 11 en argent et 16 en bronze. Même si cette délégation compte en terme de quantité  plus de métaux que ses concurrents immédiat que sont Injs et l’université de Douala, il faut dire cette équipe a perdu beaucoup de finales de manière prématurée.

L’université de Yaoundé2 occupe le 4è rang avec 40 métaux précieux. Depuis le début des jeux la mère des universités du Cameroun, a gagné 9 médailles en or, 9 en argent et 22 en bronze. Les cops de Dschang se classe 5ème avec 9 métaux en or ,4 en argent et 9 en bronze pour un total de 22 médailles.

 L’Institut de Golfe de Guinée qui a fini deuxième lors de la 16ème édition des jeux universitaires à N’Gaoundéré,  échoue à  la 6ème place avec 8 médailles d’or, 5 en argent et 10 bronze. Les poulains de Louis Marie Djambou le fondateur de l’Iug doivent cette performance aux athlètes de tennis de table et de land tennis. Ces derniers  ont disputé 7 finales  dans l’ensemble des deux disciplines et en ont remporté cinq. Un palmarès a apprécié.  La 7ème position dans ce classement revient à l’université de N’Gaoundéré. Cette université du septentrion  a engrangé 9 médailles au total. Donc, 4 en or, 1 en argent et 4 en bronze.

La 8ème et la 9ème place  sont occupées par  l’Université de Maroua qui totalise  médailles trois médailles d’or, cinq en argent et trois en bronze et l’université de Buea qui possède deux médaille en or, cinq en argent et quatre en bronze. L’université des Montagnes qui fait ses premiers pas dans cette compétition depuis quelques années seulement, totalise 7metaux précieux  parmi lesquelles ; une en or, deux en argent, quatre en bronze. Le tableau des médailles est clôturé par l’Ecole normale supérieure des travaux publics qui a une médaille soit deux bronze.

Pas de médaille

 Parmi les 20 institutions et universités ayant pris part  «aux jeux de  la concorde», quatre  établissement jusqu’à présent n’ont pas pu engranger la moindre médaille. Leur compteur affiche zéro à la clôture des jeux. Il s’agit de, National polytechnic of Bamenda, l’Université catholique Saint Jérôme (Iucsj), Catholique university institute of Buea (Cuib), L’institut supérieure de l’entreprise et du management (Isem)

Il faut noter en passant que l’Université de Douala, université hôte de la 17ème édition des jeux universitaires a remporté haut la main la compétition paralympique pendant ces jeux. Elle e enregistré dans cette catégorie 8médailles d’or, 3en argent et une en bronze.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Open international de golf du Cameroun: Rose Apongpo remporte le prix de long drive féminin.

19 Mai 2014, 18:58pm

Publié par Hervé Villard

Cette dernière a réalisé un swing de  211 m de long pendant la 5ème édition de l’open international de golf du Cameroun qui s’est déroulé  au Likumba Golf club de Tiko.

 

Les rideaux sont tombés sur la 5ème édition de l’open internationale de golf du Cameroun le 10 mai 2014dernier. A l’issue de cette compétition internationale qui a rassemblé  près de 50 golfeurs venus des origines diverses,  la camerounaise  Rose Apongpo a réalisé le swing le plus long dans la catégorie des femmes pendant le tournoi qui s’est déroulé du 4 au 10 mai 2014. La championne  du Cameroun  en golf dame, a réalisé un coup d’une longueur de 211m. Une réalisation qui lui a permis de rafler le prix mis en jeux dans cette catégorie.

 

Très sereine et moins bavarde,  la golfeuse camerounaise qui savait d’ailleurs qu’elle devait remporter un prix dans ce tournoi n’a pas du tout été inquiétée à la vue de ses différents concurrent.  « J’ai l’esprit de jeu. Le parcours n’est pas stressant, ma force  c’est le pratique », déclare avec sérénité, celle qui déclare  avoir pratiqué d’autres sports en dehors du golf. » J’ai joué au football, au handball avant d’arriver au golf. C’est un sport de gentleman», déclare la camerounaise très heureuse.  Rose Apongpo qui a gagné le prix de meilleur Swing féminin a pareillement réalisé le meilleur brut dame avec un coup de 87 m. une réalisation qui lui permet de s’affirmer davantage dans cette discipline. Elle s’est  aussi classée  2ème dans la catégorie Stroke Play, avec 9 points,  derrière Diana Boiron première dans cette catégorie. Très heureuse, elle a du moins promis d’améliorer ses performances au prochain tournoi de golf.

 

Chez les hommes, les nigérians ont  presque tout raflé. La forte délégation du pays de Goodluck Jonathan  a administré une bonne leçon aux golfeurs camerounais. Ceux-ci Nazaire Mbateng directeur technique national à la fédération camerounaise de golf doivent encore faire des efforts pour être à la hauteur des joueurs des pays voisins.

 

 

 Dans la catégorie prix spéciaux, c'est  Emini Zéphirin qui arrache le prix mis en jeu tandis qu’Ayuk Takam, Atangana Assiga Charles et Julien Bou se partagent le prix de long drive  homme. Dans la première série stroke play homme, Tingon Blessed Tita, Epah Da Silva Eyenga Christian, Takam Ayuk, ont joué les premiers rôles. Ils ont carrément dicté leur loi sur le sol camerounais devant des golfeurs du terroir, spectateurs et impuissants.

 

Si les golfeurs du terroir dans l’ensemble n’ont pas fait une bonne prestation, il faut noter que tous les  participants  à cette compétition se sont pleins du parcours du Likumba Golf club. Un parcours qui selon les golfeurs leur a empêché de démontrer leur talents. Ces  derniers ont remarqué la présence massive des pierres sur le green. Ils ont pareillement dénoncé la qualité de la pelouse qui n’était selon eux, pas praticable. «Il ya eu beaucoup d’obstacles sur le fairway. Il y’avait beaucoup de cailloux Et il n’y avait pas moyen de joué sans poser les balles » explique un golfeur gabonais. Outre le mauvais état du green décrié,  les différents participants ont pareillement pointé un doit accusateur sur la programmation anarchique des rencontres. «Vous savez que ce n’est pas facile de donner  le meilleur de soi-même quand on ne sait pas quand on va jouer.  Il faut également dire que cela a perturbé notre comportement sur le parcours », déclare un golfeur nigérian.

 

 

Malgré  ces erreurs dénoncées,  la 5ème édition de l’open international du golf du Cameroun s’est achevée avec une soirée de remise prix au Saint Njohn Plaza à Douala. Ceci sous les ovations des invités et le sourire de Martin Assiga Ahanda, président de la fédération camerounaise de golf. «Je suis satisfait. Après la première la deuxième  la troisième et la quatrième édition, le pari était d’organiser la 5ème édition. ce qu’on a fait. Cette cinquième édition est un plus qui va permettre de développer la pratique du golf sur l’ensemble du territoire national », espère le président.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

 

Voir les commentaires

Gilbert Yankam: « Nous refusons de jouer toutes les rencontres de l’Aigle de Dschang »

19 Mai 2014, 18:41pm

Publié par Hervé Villard

Prédisent national de l’association  camerounais des arbitres de football (Acaf), Gilbert Yankam revient sur l’incident qui s’est déroulé au stade de la réunification de Bépanda lundi 12 mais2014. Il parle des sanctions pris par la corporation à l’issue de cet incident. Dans une interview accordée à La nouvelle Expression, il évoque la colère des « hommes en noir »

 

Un de vos membres a grièvement été blessé par les supporters alors qu’il dirigeait une rencontre à Douala. Quelle est la décision prise par le corps arbitral camerounais par rapport à cet incident ?

 

 Nous avons dit dans les différents médias qui nous ont contactés que nous refusons de jouer toutes les rencontres de l’Aigle de Dschang. Puisque  selon de informations que nous avons, c’est un supporter de l’Aigle de Dschang qui rendu cet arbitra dans l’état que vous connaissez. Vous étiez au stade et vous avez vu que le gars a baigné dans du sang. On l’a conduit à l’hôpital où il a suivi une intervention chirurgicale suite au coup qu’il a reçu. Nous avons décidé que jusqu’à nouvel avis, il faut que nous cessons de diriger les matches de l’Aigle. Ceci pour donner une autre leçon à d’autres clubs qui doivent chercher à contrôler leurs équipes et surtout leurs supporters. Quand il est établi que c’est le supporter d’un club qui a commis ce type de chose, le club prend un coup.

 

En dehors du boycott des rencontres de  aigle de Dschang, n’ya t-il pas d’autres décisions prises pour assurer la sécurité des autres arbitres pendant des rencontres ?

 

Nous allons discuter avec les responsables de la Fécafoot afin que des mesures soient prises dans ce sens là. Il n’y a pas que le cas Bella. Il y a plusieurs d’autres cas, même des cas à venir. D’autres arbitres vont continuer à jouer. Puisque nous ne sommes qu’à la fin de la phase aller de notre championnat. Il faut que l’Etat et la fédération prennent des mesures puisque, les arbitres sont aussi des hommes. Nous n’allons pas accepter sacrifier nos vie come ça. Si cela se passe comme ça chaque fois, on finira la saison avec des morts.  On ne va non plus arrêter notre championnat. Mais il faudra que l’on se mette ensemble pour trouver  les moyens pour protéger les officiels d’un match.

 

Réalisée par Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Joseph Wamba Ngankou :«Ce sont les ennemis de l’Aigle tapis dans l’ombre qui ont produit cet acte »

19 Mai 2014, 18:21pm

Publié par Hervé Villard

Directeur général de l’Aigle de la Menoua, Joseph Wamba Ngankou revient sur l’incident qui s’est produit au stade de la réunification de Bépanda le 12 mai 2014. Dans une interview accordée à La nouvelle expression, il nie en bloc toutes accusations formuées contre les supporters de l’Aigle de Dschang. D’après celui qui développe plutôt la théorie du complot contre son club, aucun de ses supporters ne peut poser ce genre d’acte. Lisez plutôt !!!

On accuse les supporters de l’aigle de Dshang d’avoir jeté les projectiles sur l’arbitre Sylvain Bella aujourd’hui interné à l’hôpital du district de Deido. Quelle est votre réaction ?

Si quelqu’un accuse les supporters de l’Aigle de la Menoua c’est qu’il est malhonnête. Pour ceux qui étaient au stade. Au moment où l’arbitre a sifflé la fin de la première mi-temps, quand il s’apprêtait à entrer aux vestiaires, il était accompagné des joueurs  et du staff technique de l’Aigle de la Menoua. C’est le joueur de  l’aigle qui était visé. Il a seulement eu de la chance que cela  ne l’atteigne pas. Et, c’est par malheur que ça a atteint l’arbitre qui était neutre. Lorsque  l’arbitre chute, séance tenante, c’est le Kinésithérapeute de l’aigle qui se retourne et utilise le matériel médical de l’équipe pour  le sauver et empêcher le saignement. Aucune presse n’a évoqué cela. Je prends à témoin, les deux autres juges de touche et le quatrième arbitre qui ont vécu cela. Vous pouvez également voir mon entraineur Alain Djeukam qui a suivi la scène pendant qu’il voulait au secours de cet arbitre puisqu’il saignait abondamment, son habit a été entièrement mouillé par le sang et il était obligé d’emprunter un autre habit pour sortir du stade de la réunification. Au moment où nous attendions que le corps des arbitres nous félicite pour avoir sauver un de leur collègue, il se précipite plutôt pour déclarer qu’ils ne vont plus arbitrer les rencontres de l’aigle de Dschang. Ce sont les ennemis de l’aigle de Dschang qui sont en train de monter des coups pour déstabiliser cette équipe. Quand  des équipes viennent nous gagner à Dschang, nous escortons les arbitres et il n’y a pas d’incident. Vous croyez que c’est parce qu’on est mené (0-1) à Douala que nous allons décider de jeter les projectiles sur les arbitres ? Est-ce que c’est la première fois qu’on est mené à Douala. Nous avons joué contre matelots à Douala à la mi-temps on était mené (1-0) mais nous avons gagné la rencontre à la fin (2-1). Il n’avait donc aucune raison au monde pour pousser les supporters de l’Aigle à jeter les projectiles sur les officiels.   Ce sont les ennemis de l’Aigle tapis dans l’ombre qui ont produit cet acte.

Maintenant que le président national de l’association camerounaise des arbitres de football pris des résolutions pour boycotter les rencontres de l’Aigle de la Menoua. Quelle est votre réaction.

Je ne suis pas un responsable de la ligue professionnel de football du Cameroun. Mon rôle s’est de mettre mon équipe à l’abri et de m’assurer que tout le monde va bien et de les présenter devant l’adversaire dans tous les stades où je suis appelé. Le reste là ne me concerne pas. Je ne suis pas là pour décider sur le sort des arbitres de football. Ce n’est pas moi qui les gère, je ne suis pas concerné par leur programmation.

Tous les arbitres sont ligués contre l’aigle de Dschang est ce que vous pensez que c’est un complot contre votre équipe ?

Ce ne sont pas les arbitres qui ont fait le complot. Ils ont seulement trouvé ce complot. Il était déjà là et  est monté de toute pièce par les ennemies de cette équipe. Les gens ont comploté et ils sont tombés dans le piège de ce complot. Ce ne sont pas les arbitres qui ont lancé le projectile contre leur propre frère. Ce sont les ennemies de l’Aigle  tapis dans l’ombre qui ont jeté les projectiles. Les arbitres sont seulement en train de  consommer seulement le complot. Je constate une fois de plus qu’il y a la jalousie au Cameroun. Il faut que cela cesse. Ce n’est pas parce que l’Aigle de la Menoua est premier sans concurrent à la phase aller du championnat de première division qu’on va se liguer contre lui. Que les camerounais apprennent à être honnête avec eux-mêmes et que ce genre de complicité ne se répète plus. Qu’on laisse le football se jouer, qu’on laisse le meilleur gagner.

 

Réalisée par Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Joseph Wamba Ngankou : «Ce sont les ennemis de l’Aigle tapis dans l’ombre qui ont produit cet acte »

19 Mai 2014, 18:17pm

Publié par Hervé Villard

Directeur général de l’Aigle de la Menoua, Joseph Wamba Ngankou revient sur l’incident qui s’est produit au stade de la réunification de Bépanda le 12 mai 2014. Dans une interview accordée à La nouvelle expression, il nie en bloc toutes accusations formuées contre les supporters de l’Aigle de Dschang. D’après celui qui développe plutôt la théorie du complot contre son club, aucun de ses supporters ne peut poser ce genre d’acte. Lisez plutôt !!!

On accuse les supporters de l’aigle de Dshang d’avoir jeté les projectiles sur l’arbitre Sylvain Bella aujourd’hui interné à l’hôpital du district de Deido. Quelle est votre réaction ?

Si quelqu’un accuse les supporters de l’Aigle de la Menoua c’est qu’il est malhonnête. Pour ceux qui étaient au stade. Au moment où l’arbitre a sifflé la fin de la première mi-temps, quand il s’apprêtait à entrer aux vestiaires, il était accompagné des joueurs  et du staff technique de l’Aigle de la Menoua. C’est le joueur de  l’aigle qui était visé. Il a seulement eu de la chance que cela  ne l’atteigne pas. Et, c’est par malheur que ça a atteint l’arbitre qui était neutre. Lorsque  l’arbitre chute, séance tenante, c’est le Kinésithérapeute de l’aigle qui se retourne et utilise le matériel médical de l’équipe pour  le sauver et empêcher le saignement. Aucune presse n’a évoqué cela. Je prends à témoin, les deux autres juges de touche et le quatrième arbitre qui ont vécu cela. Vous pouvez également voir mon entraineur Alain Djeukam qui a suivi la scène pendant qu’il voulait au secours de cet arbitre puisqu’il saignait abondamment, son habit a été entièrement mouillé par le sang et il était obligé d’emprunter un autre habit pour sortir du stade de la réunification. Au moment où nous attendions que le corps des arbitres nous félicite pour avoir sauver un de leur collègue, il se précipite plutôt pour déclarer qu’ils ne vont plus arbitrer les rencontres de l’aigle de Dschang. Ce sont les ennemis de l’aigle de Dschang qui sont en train de monter des coups pour déstabiliser cette équipe. Quand  des équipes viennent nous gagner à Dschang, nous escortons les arbitres et il n’y a pas d’incident. Vous croyez que c’est parce qu’on est mené (0-1) à Douala que nous allons décider de jeter les projectiles sur les arbitres ? Est-ce que c’est la première fois qu’on est mené à Douala. Nous avons joué contre matelots à Douala à la mi-temps on était mené (1-0) mais nous avons gagné la rencontre à la fin (2-1). Il n’avait donc aucune raison au monde pour pousser les supporters de l’Aigle à jeter les projectiles sur les officiels.   Ce sont les ennemis de l’Aigle tapis dans l’ombre qui ont produit cet acte.

Maintenant que le président national de l’association camerounaise des arbitres de football pris des résolutions pour boycotter les rencontres de l’Aigle de la Menoua. Quelle est votre réaction.

Je ne suis pas un responsable de la ligue professionnel de football du Cameroun. Mon rôle s’est de mettre mon équipe à l’abri et de m’assurer que tout le monde va bien et de les présenter devant l’adversaire dans tous les stades où je suis appelé. Le reste là ne me concerne pas. Je ne suis pas là pour décider sur le sort des arbitres de football. Ce n’est pas moi qui les gère, je ne suis pas concerné par leur programmation.

Tous les arbitres sont ligués contre l’aigle de Dschang est ce que vous pensez que c’est un complot contre votre équipe ?

Ce ne sont pas les arbitres qui ont fait le complot. Ils ont seulement trouvé ce complot. Il était déjà là et  est monté de toute pièce par les ennemies de cette équipe. Les gens ont comploté et ils sont tombés dans le piège de ce complot. Ce ne sont pas les arbitres qui ont lancé le projectile contre leur propre frère. Ce sont les ennemies de l’Aigle  tapis dans l’ombre qui ont jeté les projectiles. Les arbitres sont seulement en train de  consommer seulement le complot. Je constate une fois de plus qu’il y a la jalousie au Cameroun. Il faut que cela cesse. Ce n’est pas parce que l’Aigle de la Menoua est premier sans concurrent à la phase aller du championnat de première division qu’on va se liguer contre lui. Que les camerounais apprennent à être honnête avec eux-mêmes et que ce genre de complicité ne se répète plus. Qu’on laisse le football se jouer, qu’on laisse le meilleur gagner.

 

Réalisée par Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>