Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

sport

Coupes africaines : Astres de Douala, Union et Yong sport academy visent la phase de poule

7 Février 2014, 11:05am

Publié par Hervé Villard

Ces trois clubs camerounais qui débutent les tours préliminaires des coupes africaines ce week-end  comptent  faire d’une bouchée leurs adversaires du jour.

 

Cela fait plus de trente deux ans qu’aucune équipe camerounaise n’a remporté  une coupe africaine. En dehors de Coton sport de Garoua exempt de ces tours préliminaires qui fait flotter  le drapeau du Cameroun dans cette compétition, les autres représentants ne sont souvent que des «accompagnateurs». Les récentes participations d’Unisports du Haut-Nkam, Panthère du Ndé et d’Union de Douala  l’an dernier le disent à suffisance.


 Pour rompre  avec cette habitude  en passe de devenir  une règle, les ambassadeurs du Cameroun au coupes africaines cette année,  entendent éliminer leurs différents  adversaires.  Ces  derniers comptent atteindre au moins la phase des poules. Pour ce faire, ils   déclarent avoir mis les petits plats dans les grands pour que les erreurs des années précédentes ne se reproduisent plus.  «L’état d’esprit est  bon au sein des Astres de Douala. Nous avons essayé de nous remobiliser après notre dernière défaite.  Depuis plusieurs jours déjà nous travaillons par rapport à cette compétition et nous comptons prendre de l’avance ici  avant notre déplacement », déclare Alexandre Belinga, l’entraineur principal de Astres Douala, qui caresse le rêve de remporter un titre avec  cette équipe avant la fin de son contrat.  Celui-ci annonce d’ailleurs des réaménagements au sein de son  équipe  pour mettre des chances de son coté. «Ce qui va changer par apport à l’équipe  c’est le fait qu’on va faire entrer certains anciens  tels que Enouck, Essomba, Daouda et quelques jeunes joueurs comme Nga Fabrice », ajoute le coach des Astres.


 Du coté administratif, pas de soucis particuliers, l’administration des Astres a  fait son boulot.  La lourde tâche appartient aux joueurs qui ont pour mission de défaire l’équipe d’Akonangui FC (Guinée Equatoriale) qui,  selon des informations, arrivent dans la ville de Douala ce vendredi.  Malgré  les deux défaites enregistrées après deux journées de championnat, les Astres de Douala sont optimistes.


Du coté de l’Union de Douala, c’est le même son de cloche qui résonne. L’équipe qui reçoit Aslad de Moundo, du Tchad affirme sa sérénité. D’après  Théophile Feunkou, l’entraineur adjoint des Nassaras GamaKaî,  l’Union de Douala est prête. «Nous sommes sereins déjà parce qu’après deux matches de championnat, nous totalisons quatre points. Notre inquiétude est au niveau du rythme de jeu. Puisque, on aurait souhaité aborder cette rencontre avec au moins 10 matches de championnat dans les jambes. Mais, on va faire avec et on espère tirer notre épingle du jeu », déclare celui qui a qualifié le club mythique de la ville de Douala à ces Coupes Africaines.  Le coach qui annonce ces derniers entrainements pour ce vendredi 13h se satisfait du fait que tout son effectif est au complet et son infirmerie vide. «Je n’ai pas des joueurs à l’infirmerie. Je peux au moins me satisfaire de cela », déclare-t-il tout heureux. Il attend du moins son adversaire de pied ferme.


Le dernier plénipotentiaire camerounais dans cette  compétition, c’est Yong Sport Academy. L’équipe de Bamenda qui  joue dans la cour des grands  cette saison. Elle est déjà  au Congo  Brazaville et  joue ce vendredi contre Fc Konzo du Congo. Bien que n’ayant pas disputé de match depuis le début du championnat de 1ère division, Yong Sport Academy de Bamenda,  encore affectée par  la mort de  son président Francis Yong, compte lui rendre un vibrant hommage en battant son adversaire du jour. Les responsables déclarent avoir tout mis en jeu pour que cela se passe comme souhaiter.  Seulement,  aucune rencontre n’étant joué d’avance, seule l’issue de ces rencontres très attendues nous permettra d’apprécier la suite. Car, l’objectif est le même pour toutes les équipes qui s’opposent.

 

Hervé Villard Njiélé


Quelques rencontres

Union Douala          /ASLAD de Moundou  

FC Konzo du Congo / Yong Sport

Ahli Benghazi (Libye) / Foullah Edifice (Tchad)

Raja Club Athletic (Maroc) /Diamond Stars (Sierra Leone)

Liga Muculmana (Mozambique) / CNaPS SPORT (Madagascar)

Samedi 8 janvier

AS FAR (Moroco) /AS Real de Bamako (Mali)

Séwé Sport (Cote d\'Ivoire) / FOS Balantas de Mansoa (Guinée Bissau) Ff Balantas

Diables Noirs (Congo) /Flambeau de l’EST (Burundi)

Diambars (Sénégal)/ ASFA Yennenga (Burkina Faso)

Club de Sporting de Praia Cruz (Sao Tomé/Príncipe) / Stade Malien (Mali)

Kaizer Chiefs (Afrique du Sud) /Black Africa (Namibie)

Dimanche 9 janvier

Berekum Chelsea (Ghana) - Atlabara (Sud Soudan)

Enyimba FC (Nigeria) - Anges de Notsé (Togo)

AS Vita Club (RD Congo) - Kano Pillars (Nigeria)

Astres De Douala (Cameron) - Akonangui FC (Guinée Equatoriale)

Ashanti Kotoko (Ghana) - Barrack Young Controllers (Liberia)

ES Sétif (Algérie) - Steve Biko (Gambie) Ff. Steve Biko

Zamalek (Egypte) - AS Douanes (Niger)

Mbabane Swallows (Swaziland) - Nkana FC (Zambie)

 

Voir les commentaires

D2 régional : Dynamo de Douala champion du Littoral

11 Décembre 2013, 21:36pm

Publié par Hervé Villard

L’équipe  conduite par Dinaly a arraché le titre de champion pendant la finale  de la D2 régional du littoral qui s’est déroulée au stade de la réunification de Bépanda. 

 

C’est une joie indescriptible qui s’est emparée de Dinaly la présidente de Dynamo de Douala ce samedi 7 décembre 2013 au stade de la réunification de Bépanda. A la fin de la rencontre comptant pour la finalede la ligue régionale de football  du littoral, rencontre remportée par son équipe de Dynamo de Douala,  elle était toute folle de joie.  Avec les poulains de son équipe et les fervents supporters de cette équipe mythique de la capitale économique du Cameroun elle s’est d’ailleurs offerte en spectacle, dansant et criant de joie. La joie de celle qui préside aux destinées de cette équipe est  autant grande à cause du long suspens  qui l’a habité pendant la rencontre et d’avantage parce que l’équipe de Dynamo poursuit la logique des objectifs que Dinaly s’est  fixée après son élection au poste de présidente de cette équipe  «Je suis née à la cité Sic ; j’y ai grandi. C’est tout à fait normal que je prenne part au rayonnement de ce quartier par tous les moyens. Au cours de ce mandat, je ferai tout ce qui est de mon pouvoir pour que Dynamo retrouve la cour des grands», avait déclaré  Dinaly , de son vrai nom Ngo Mwaha Marthe après son élection.


Le match


Il faut dire que la rencontre en elle-même n’a pas été facile. Il a fallu aux joueurs de Dynamo, de garder leur sang froid, de jouer à fond, et surtout de garder la foi pendant cette  rencontre, pour à la fin, remporter le trophée mis en jeu.

Au début ce n’était pas facile. Face à l’équipe de Bama Fc de Yabassi, malheureux finaliste  l’année dernière, éliminée l’année dernière par l’Union des Mouvements sportifs de Loum en finale de la ligue régional,  l’équipe de Bama Fc avait à cœur de se venger cette après midi. Mais seulement, ces joueurs moins volontaires et moins expérimentés que ceux de Dynamo ne vont malheureusement pas produire le jeu attendu. Ils vont briller par leur maladresse et vont gâcher toutes les actions de but qu’ils se sont créés.


C’est Dynamo de Douala qui affiche ses ambitions dans cette finale d’un jeu alléchant, il séduit le public, il gagne tous les duels au milieu de terrain mais, ne marque malheureusement pas. L’équipe de Dynali joue de malchance et réussi l’exploit de rater deux penalties  pendant cette rencontre. Donc un  à la première manche et un second à la deuxième.  Il faut attendre la fin de la rencontre, pour voir Megaptche (3) entré à la 34ème minute pour renforcer la ligne d’attaque, inscrire le seul et unique but de cette rencontre et permettre à Dynamo de remporter le titre de champion de la région du littoral.


Pas de repos


Champion de la région du littoral, Dynamo de Douala n’aura malheureusement de savourez son sacre. Etant le représentant de la région du littoral au tournoi inter-poule qui a déjà démarré, l’équipe de Dynamo de Douala livre sa première rencontre ce 11 décembre 2013 dans la ville de Bertoua.  Ils seront accompagnés par les responsables de la commission  régionale  de normalisation de la ligue régionale de football du Littoral qui sont déjà au four et au moulin pour permettre à l’équipe de rallier rapidement Bertoua. L’équipe de Dinaly a reçu son trophée des mains du représentant du gouverneur de la région du littoral et les bénédictions du patron de la région.

 

Hervé Villard Njiélé.

 

Voir les commentaires

Douala :L’Asac marche sur les hépatites

11 Décembre 2013, 21:03pm

Publié par Hervé Villard

L’association des sociétés d’assurance du Cameroun a organisé une marche de sensibilisation contre cette maladie le samedi 7 décembre 2013 dans la ville de Douala

 


Sensibiliser  les populations de la ville de Douala sur les effets dévastateurs  de cette maladie, amener ces dernières à se protéger contre cette nouvelle maladie qui tue plus que le Vih-Sida. Voilà  l’objectif principal visé par la marche sportive organisée par les responsables de l’association des assureurs du Cameroun.


Très tôt ce samedi 7 décembre 2013, les responsables des sociétés d’assurance du Cameroun, les employés de ces différentes sociétés  les journalistes sportifs de la ville de Douala et de nombreux sympathisants ont pris d’assaut le stade de football du centre d’accueil de Bépanda lieu de départ pour la marche sportive. Pendant la séance des étirements, animée par les responsables de la délégation régionales des Sports et de l’Education Physique, les milliers de marcheurs ont été sensibilisé sur  les hépatites et leur mode de transmission.


Ainsi, on a appris que l’hépatite virale est une maladie qui tue plus que le  Vih-sida. Qu’elle varie en fonction des types de virus que l’on contracte. Ainsi, on peut distinguer l’hépatite virale A, B, C. On a pareillement appris que, c’est une maladie qui se transmet par voie orale pour les une, par le sang et par les rapports sexuels pour les autres. Pour se prévenir, il faut au préalable aller faire un test pour s’assurer qu’on n’a pas encore contracter la maladie puis, se vacciner par la suite. 


 Après le message partagé pendant la séance d’étirement et  de mise en condition,  les responsables de l’Asac qui arboraient un des tee-shirts spécial de sensibilisation sur lequel  on pouvait lire « non aux Hépatites, vaccinez-vous » ont participé à la marche sportive qui s’est déroulée dans les artères de la ville de Douala.


 Du Centre d’accueil de Bépanda à l’Ecole publique Deido, le  Rond Point Deido en passant par, le marché Saker, le Rond Point quatrième,  la direction commerciale Mtn, Ancien Dalip, le Carrefour Agip et le, la marche sportive de l’Asac a échoué au  Centre d’accueil de Bépanda où elle a commencé. C’est une distance  de dix kilomètres  qui  été parcourue dans l’ensemble pendant cette marche. Pour clôturer cette journée pleine d’activité, deux rencontres de football se sont déroulées. Il s’agit des la rencontre ’’Responsables de l’Asac contre l’Ajsc, remportée par les journalistes sportifs branche du littoral au tir au but. Et de la finale du tournoi de l’Asac qui opposait Chanas assurance à  Garantie Mutuelle des cadres (Gmc).Finale remportée par Channas assurance par 1 but à 0

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Cameroun-Tunisie: Douala célèbre la victoire des Lions

3 Décembre 2013, 12:55pm

Publié par Hervé Villard

 

Courant dans la rue  à Bonaberi ,Cicté Cicam Nkongmondo drapeau à la main en scandant à tue tête bravo aux Lions Indomptables, les populations de la ville de Douala ont célébré avec faste et enthousiasme la victoire du Cameroun sur la Tunisie (4-1) ce 17 novembre 2013.


C’est une euphorie totale qu’il y a eu dans la capitale économique du Cameroun ce 17 novembre 2013. Après  la brillante qualification des Lions Indomptables du Cameroun pour la coupe du monde 2014, qualification obtenue après une victoire de qualité sur l’équipe nationale de Tunisie (4-1), les habitants de la ville de Douala ont fêté de la plus belle des manières.  

A coté des youyous, des klaxons de voitures et de motos  qui permettaient d’exprimer leur joie, certaines personnes se sont mises à courir dans la rue drapeau en main pour symboliser leur soutien indéfectible à l’équipe nationale. Une chose qu’on n’avait plus vue depuis plusieurs années dans cette ville. Car, les mauvais résultats enregistrés par  le Lions Indomptables par le passé avaient cultivé un désintérêt et même une  sorte de haine pour l’équipe fanion du Cameroun. Au point où, l’ambiance observée à la fin du match a été une surprise générale pour les observateurs avertis du ballon rond dans la région du littoral.  « Je ne suis pas trop surpris par le comportement des populations de la ville de Douala. Ils ne sont pas les seuls à être affectés par les mauvais résultats des Lions. Tout le Cameroun en souffrait d’ailleurs. Leur  joie après la victoire des lions Indomptables du Cameroun  est une bonne chose. C’est la preuve qu’ils portent cette équipe dans leur cœur », déclare Joseph Moumi, enseignant d’histoire  lui aussi joyeux.

Bien avant cette rencontre, les  buvettes des différents quartiers de la ville de Douala avaient fait le plein d’œuf. Des écrans géants avaient été placé dans certains quartiers comme Bonabéri  Stade Cicam, Nkongmondo. Ceci pour permettre à tous les camerounais de la capitale de vivre ce moment historique de l’histoire du football Camerounais.

Euphorie

 Dès le début de la rencontre,  les habitants de la ville de Douala  ont une frayeur. Ces derniers craignent la reproduction du scénario de 2005.  Cette frayeur qui ne dure que le temps de quelques secondes va se  transformer  en joie après l’inscription du 1er but des Lions par   Achille Webo à la 3ème  minute de la première manche.  Réunies dans un débit de boisson non loin de l’hôpital de Bonassama, les populations de ce quartier vont sauter de joie non sans couvrir le buteur d’éloges. «Vous avez dit que Webo est monté il est descendu, le voilà qui vient de marquer. Webo c’est le genre de joueur qui joue pour l’équipe » déclare un fan des Lions fou de joie.

A la 29ème minute quand Benjamin Moukandjo inscrit le second but, l’euphorie totale.  L’hymne de la gloire des Lions indomptables est entonnée et chacun savoure déjà la qualification pour la coupe du Monde 2014.  Ces derniers prédisent  d’ailleurs d’autres buts en faveur de l’équipe nationale « les lions ont bien joué la première manche. S’ils continuent dans la même lancée, la rencontre ne va pas s’achever là.  Ce que je sais c’est qu’on va inscrire même quatre buts » déclare Armand Essomba un supporter de l’équipe nationale tout  ému.

A la reprise de la seconde manche, le public de Douala sera légèrement refroidi par le but tunisien, mais crieront et célébreront de plus belle la victoire des Lions quand, jean II Makoun inscrira le 3ème puis le quatrième but de l’équipe nationale. Avant le coup de sifflet final de l’arbitre, les populations de Bonabéri étaient déjà debout pour célébrer la qualification de l’équipe nationale.  Très contents certains supporters ont distribué des boissons. Ils ont émis le vœu de  voir l’équipe nationale du Cameroun multiplier les victoires de ce genre

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Richard Towa: "C'est dommage que l'on arrive au pénalty"

2 Décembre 2013, 18:08pm

Publié par Hervé Villard

 "C'est dommage que l'on arrive au pénalty"


http://45fois2.com/backoffice/__pictures/Image_20130430210934/to.jpeg

 

Rencontré après l'élimination des Astres de Douala, Richard Towa Directeur technique de cette équipe regrette l'élimination de ses poulains


Cette après midi, les astres étaient vraiment meilleurs, je crois qu’il  leur fallait juste un but pour plier la partie à leur faveur. Ça n’a pas été le cas.  Les joueurs n’ont pas démérité, ils ont joué le jeu qu’on leur connait. Il fallait d’abord rattraper le retard accusé au match aller ce que les gars ont fait en ouvrant la marque à la 35ème minute. Vous voyez on a eu des occasions mais on n’a pas mis le ballon au fond. Mais c’est dommage que l’on arrive au penalty. A voir la physionomie du match on ne peut pas dire que les jeunes ont baissé les bras. Ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient mais seulement, ils n’ont pas tout simplement eu  l’occasion de concrétiser les occasions qu’ils ont eues. C’est dommages qu’on arrive au tir au but à la fin de cette rencontre. Ils ont souffert comme les joueurs du  Canon aussi. Ils leur à manquer seulement de la lucidité. On a perdu ce match sur de petit détail. Sur le plan général, le bilan sportif des astres de Douala cette saison il est positif. Vous savez, sortir en demi final de la coupe du Cameroun et finir deuxième du championnat n’est pas facile. C’est vrai qu’on n’a aucun trophée mais, on est africain et on se préparera par rapport à cela pour représenter valablement le Cameroun  à cette compétition là.


Réalisées par Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Coupe du Cameroun: Canon de Yaoundé et Yong sport Academy de Bamenda en finale

2 Décembre 2013, 17:59pm

Publié par Hervé Villard

 

Les deux équipes ont obtenu leur ticket de qualification après une rencontre âprement discutée qui s’est achevée par la séance des tirs au but

 http://www.237sports.com/wp-content/uploads/2013/11/pb241137.jpg

L’affiche de la finale de la coupe du Cameroun est en fin connue.  Le canon de Yaoundé affrontera l’équipe de Yong sport academy de Bamenda devant le président de la république au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Les finalistes  se sont qualifiés à la suite des demi-finales retour  qui se sont jouées ce dimanche à Douala et à Bamenda. Les deux rencontres ont tellement été difficiles au point où,  Canon de Yaoundé et Yong sport Academy de Bamenda étaient obligés de passer par la séance des tirs au but pour éliminer leur vis-à-vis  qu’étaient les Astres de Douala et l’Union des Mouvements sportifs de Loum  déterminés et téméraires. A Douala, Canon s’est qualifié en battant les Astres de Douala par quatre tirs au but contre trois tandis qu’à Bamenda, Yong Sport prenait le dessus sur l’Ums de Loum par cinq tirs au but contre quatre après une rencontre âprement disputée qui s’est achevée par un score nul et vierge.

 Il faut dire  que ces rencontres des demi-finales  retour, étaient très attendues par tout le public sportif et surtout par les supporteurs des quatre équipes en compétition. Car, au match aller,  en dehors du Canon de Yaoundé qui avait pris  une légère avance (1-0) sur les Astres de Douala, rien n’était en fait joué. Puisque, Ums de Loum qui recevait l’équipe de Yong Sport academy de Bamenda, n’avait  pas pu faire mieux qu’un match nul à Loum(0-0).  Au vue des deux résultats des demi-finales  aller,  les quatre équipes possédaient encore toutes leurs chances de qualifications. Et, il fallait tout simplement  mettre tous les atouts et toutes les chances de son coté pour arracher les deux tickets qualificatifs pour la finale de la coupe du Cameroun.

Pour Ums de Loum, il fallait tout simplement gagner  son adversaire pour s’arracher ce ticket, ou tout au moins arracher un match nul ‘d’un but partout pour s’adjuger cette place.  Une équation moins complexe  que celle  à résoudre par des Astres de Douala qui jouaient à domicile.

Pour les Astres de Douala, la situation était un tout petit peu difficile mais pas impossible. Il fallait d’abord rattraper le retard du match aller. C’est-à-dire, remonter le but encaissé et, marquer un autre pour arracher le ticket qualificatif. Dans l’ensemble, il fallait pour les astres d’inscrire deux buts et de n’encaisser aucun. Chose encore possible quand au volume de jeux de cette équipe et surtout à la qualité de son effectif. Au vue des enjeux, les deux  rencontres de la phase retour s’annonçaient comme des matches couperet où, il fallait tout mettre en jeu pour arracher l’unique ticket en lice.

Les Astres  ne brillent pas

A Douala, malgré la volonté des Astres de Douala qui ont rattrapé le retard du match aller en inscrivant  le but  par Alex Nganou (36ème ), ceux-ci vont pêcher par la maladresse devant les buts gardés par Engola Nkake,  le portier de Canon très décisif cet après midi. Christian Heumi Kabon, Ngando Mbiala, Libbih Thomas Junior pourtant  bien en forme dans cette rencontre vont manquer d’inscrire le second but des Astres pourtant très attendu. Malgré les nombreuses occasions de but obtenues, ils ne marqueront plus. Et, c’est sur ce score d’un but à zéro que la rencontre va s’achever. Contraignant les deux équipes au tir au but. A la suite de cette épreuve fatidique des tirs au but, les Astres de Douala seront éliminés (4-3).

A Bamenda, Yong Sport de Bamenda et Ums de Loum comme au match aller, vont se séparer  sur un score nul et vierge (0-0) au terme du temps règlementaire. Et  l’équipe du département du Moungo sera éliminé au tir au but (3-4).

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Eloundou Kisito (Coach Canon de Yaoundé):«Je pense que cette victoire va réconcilier le Canon»

2 Décembre 2013, 17:29pm

Publié par Hervé Villard

Eloundou Kisito (Coach Canon de Yaoundé) 

«Je pense que cette victoire va réconcilier le Canon»


http://www.camfoot.com/IMG/jpg/kisito_eloundou-6.jpg

Rencontré à la fin de la qualification du Canon de Yaoundé pour la finale de la coupe du Cameroun,le coach du Canon de yaoundé tout ému n'a pas caché son émotion et son voeux de voir l'équipe complète du Kpa Kum réunifiée.

 

C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime. Vous pouvez vous-même voir. Je suis tout ému. Je dis merci à mes joueurs qui comme moi ont cru jusqu’à l dernière minute. Je pense que cette victoire va réunir le Canon aujourd’hui divisé. Et je pense que cette victoire va faire du plaisir à une dame qui a tout donné pour le canon, une dame de grand cœur qui e bat au quotidien  pour cette équipe qui a presque tout sacrifié pour cette équipe. Cette victoire n’a pas de secret pour nous. Le seul secret, c’est qu’on a tout simplement cru à notre potentiel. On a prie tous le temps, on travaille tout le temps et on croit que Dieu ne voit. Le ciel nous a récompensé tout simplement cet après midi.  Il faut dire que cet après midi, ce n’était pas du tout facile. On y a cru. Au départ, on venait refaire ce qu’on a fait au match aller à Yaoundé ou tout du moins contenir cette avance. Quand les Astres ont marqué à la 35ème minute. Cela a été difficile. Mais on a cru jusqu’à la dernière minute. Bravo ! Ça n’a pas été facile.

 


Réalisées par Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Coupe du Cameroun: Le Canon revient 14 ans après

2 Décembre 2013, 17:25pm

Publié par Hervé Villard

Après plus d’une douzaine d’année en hivernation, l’équipe de NKoldongo jouera  à nouveau  la  finale  de la coupe  du Cameroun.  Elle croisera le fer avec la jeune équipe de Yong Sport Academy de Bamenda qui anime depuis plusieurs années déjà le championnat national et qui peine à trouver ses marques.

 http://3.bp.blogspot.com/_M5DXSXi5JJo/TH3ISKZXgqI/AAAAAAAABtk/3oN5D-h6M0o/s1600/CAM+Canon+Sportif+de+Yaound%C3%A9.jpg

 En quête elle aussi de crédibilité et surtout de trophée, les poulains d’Emmanuel Ndoumbe Bosso ne cracheront certainement pas sur ce trophée si le Kpa Kum le lui donne. Seulement  la seule chose qui fait plaisir et qui aiguisent les curiosités dans cette affiche c’est la présence parmi les prétendants, du Canon de Yaoundé, onze fois détenteur de ce  prestigieux trophée,  quatorze ans après.

Après avoir remporté l’édition de la coupe du Cameroun de 1999, le Canon de Yaoundé n’a plus jamais été présent au dernier carré de cette compétition.  Pendant ces quatorze années d’hivernation, l’un des clubs les plus titrés du Cameroun  s’est fait humilié par les jeunes équipes qui se bombent aujourd’hui le torse dans le championnat national. Coton sport de Garoua aujourd’hui champion du Cameroun et  détenteur du  titre du club le plus titré du pays de Roger Milla, a ravi la vedette à l’équipe de la capitale du Cameroun. Selon des spécialistes, et des chroniqueurs de football, l’équipe de Garoua n’a pas  fait  seulement ombrage au Mekock Megonda,  il l’a fait  aussi à toutes les autres équipes mythiques du Cameroun comme Union de Douala, Tonnerre.   Il a surtout empêché à l’équipe qui faisait la fierté de la ville de Yaoundé et surtout de la capitale du Cameroun d’assurer son hégémonie sur la coupe du Cameroun et de régner en maitre sur cette compétition. Même s’il  reste que  Canon de Yaoundé est  l’équipe camerounaise ayant remporté le plus de trophée de coupe du Cameroun, sa présence aujourd’hui en finale de cette compétition  quatorze ans après reste un évènement. La  joie des joueurs, des amoureux de ce club et des dirigeants en dit long sur le stress causé par la longue attente. Cependant, même si l’on sait que la présence d’un joueur comme Wome Nlend  est de trop dans cette qualification, une question demeure du moins sur toutes les lèvres. Est-ce le retour du ‘’Grand canon de Yaoundé ? » Seule la finale de la coupe du Cameroun nous le dira.

Hervé Villard Njiélé

Palmarès canon de yaoundé

Coupe du Cameroun : 1957, 1967, 1973, 1975, 1976, 1977, 1978, 1983, 1986, 1993, 1995, 1999. Finaliste 2013

Champion du Cameroun : 1970, 1974, 1977, 1979, 1980, 1982, 1985, 1986, 1991.

Coupe des clubs champions : 1971, 1978, 1980

Coupe des vainqueurs de coupes : 1979

 

Voir les commentaires

Classement Fifa :Le Cameroun 9ème meilleure nation d’Afrique

2 Décembre 2013, 17:15pm

Publié par Hervé Villard

L’équipe nationale  du Cameroun occupe  le 9ème rang africain et la 51ème place mondiale  dans le nouveau classement Fifa du mois de novembre publié ce jeudi 28 novembre 2013


http://mboafootball.com/wp-content/uploads/2013/06/11-entrant-Lions-indomptables.jpg

 

Décidément le mois de novembre est un mois à ne pas oublier par les Lions indomptables et les amoureux de cette équipe nationale. Après  la  victoire  sur l’équipe de la Tunisie, victoire obtenue d’ailleurs  avec de la manière au stade omnisports Ahmadou Ahidjo (4-1) lors du  dernier tour  des barrages qualificatifs pour la coupe du monde. Après avoir,  pendant cette rencontre montré qu’ils avaient encore de la niaque pour conquérir l’Afrique et le monde, après avoir, unifié les peuples camerounais du Nord au Sud de l’Est à l’ouest avec cette brillantissime victoire, le Cameroun vient une fois de plus de gagner  8 places dans le classement Fifa du mois de novembre qui vient d’être publié sur le site de la Fifa.

Selon ce classement qui  laisse entrevoir que l’équipe d’Espagne championne du monde et championne d’Europe occupe toujours la première place avec 1507 points, le Cameroun qui trônait à la 59ème place au mois d’octobre avec 554 points  a gagné huit places de plus et se retrouve actuellement à la 51ème place avec  612points. Un bon spectaculaire qui permet à l’équipe nationale d’améliorer son classement dans la bourse Fifa. Il faut dire que ce classement témoigne des bons résultats enregistrés par l’équipe nationale au courant de ce mois de novembre. Car, le Cameroun a gagné pendant ce moi 58 points de plus  ce qui lui  permet de sortir petit à petit du gouffre dans lequel il était tombé. Il faut tout simplement que Volker Finke, Samuel Eto’o Fils, le capitaine des Lions Indomptables, Alexandre Song, Choupo Motting, Webo, Cheudjou, Nkoulou et les autres joueurs de la sélection nationales, gardent la chaleur qu’il y avait entre eux pendant la rencontre Cameroun Tunisie, qu’ils gardent le même fighting spirit et la même union pour permettre à l’équipe nationale de continuer son ascension à la bourse de la Fifa. Avec cette ascension, le Cameroun améliore légèrement sa position sur le plan africain. Le fauteuil de leader africain est toujours conservé  par la Cote d’Ivoire de Didier Drogba qui occupe le 17ème rang mondial avec 918points. Il est suivi du Ghana 2ème africain  et 24ème mondial avec 849points, de l’Algérie 3ème africain et 26ème mondial avec 800pts. Le Nigeria 4ème africain par contre  perd trois places et se retrouve 36ème avec 710 points tandis que l’Égypte, qui  réalise la plus belle affaire du mois en gagnant 13 places de plus est 5ème africain et 38ème mondial avec 699 points. Il passe devant le Cap Vert, 6ème africain et 39ème mondial avec 698pts qui gagne deux places de plus ce mois. Le Mali 7ème africain est 42ème mondial avec 684 points. Il est suivi par la Tunisie 8ème africain et 49ème mondial avec 632 points. Le Cameroun définitivement qualifié pour la coupe du monde qui se joue au Brésil en 2014,  après le verdict de la commission d’homologation et de discipline de la Fifa  rendue ce jour, entre dans le top 10 des meilleures nations de football africaines en occupant le 9ème rang africain et le 51ème mondial avec 612 points. Celui ci est complété par le Burkina Faso qui occupe la 10ème place africaine et la 58ème place mondiale avec 569pts. Le top ten de ce classement est occupé par l’Espagne (1507pts), l’Allemagne (1318pts), l’Argentine (1251pts), la Colombie (1200pts) et le Portugal (1172pts). La France 19ème mondiale avec 893points est classée derrière la Cote d’ivoire 17ème mondiale.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Hermine Ngueko: «J’ai refusé beaucoup d’argent pour jouer pour mon pays »

28 Novembre 2013, 16:15pm

Publié par Hervé Villard

 

 

«J’ai refusé beaucoup d’argent pour jouer pour mon pays »

  

International camerounaise évoluant au sein de Dakar University basket Ball au Sénégal, Hermine Ngueko, joue au sein de l’équipe nationale de basket ball du Cameroun. Devenue la fierté de sa famille et de son pays, elle raconte son histoire avec la balle orange

 

Comment Hermine arrive dans le monde du Basket Ball ?


 Ce sont des choses que je ne peux pas expliquer.   Pour dire vrai, ce sont les amis  de mamans et de mes sœurs qui m’ont poussé à pratiquer ce sport.  Quand ils venaient à la maison, ils me disaient tous les temps que j’ai la taille d’une joueuse de basketball.  Puisqu’ils étaient à majorité des pratiquants et des amoureux de ce sport, maman a commencé à me mettre  la pression.  Tout les temps, elle  me demandait d’aller m’entrainer.  Au départ, ce n’était pas mon affaire. J’étais plus concentrée à me rendre belle, à faire du  «nyanga » qu’à faire autre chose. Quelques fois, au moment de s’entrainer, les amis de maman et de mes sœurs m’amenaient au stade. A force de me mettre la pression, j’ai commencé à jouer au basquet ball et j’y suis restée jusqu’aujourd’hui.

J’ai effectivement commencé  à jouer au basket Ball à l’âge de 17ans.  Aujourd’hui, je joue avec ceux là qui m’ont initié dans ce sport. Je ne pouvais pas imaginer que cela était possible. Ça fait vraiment bizarre. Quand j’ai commencé ce sport je n’y croyais pas vraiment. Parfois au moment de s’entrainer je trichais.  Quand j’ai été sélectionnée à l’équipe nationale, j’ai compris qu’il fallait que je travaille sérieusement. Pas seulement pour l’équipe nationale, mais aussi pour moi-même. Et, c’est alors que je me suis abandonnée dans ce sport.

Hermine Ngueko commence le basket Ball  au sein de l’équipe de Dreams basket Ball puis elle va à l’équipe d’Aes Sonel, puis je joue à Oilo aujourd’hui devenu Phoenix de Douala où pendant deux ans j’ai été championne du Cameroun. Je quitte le Cameroun pour le Sénégal pour des besoins d’étude et Dieu merci au Sénégal, le basket Ball a marché. Je continue à évoluer avec mon équipe et on est deux fois vainqueur de la coupe du Sénégal la première année. La seconde année, je suis meilleure joueuse du tournoi.

Quelle est l’avenir d’hermine avec le basket ball ? 

Comme tout joueur professionnel, je rêve d’avoir une carrière bien réussie. Je veux faire une carrière  pleine de succès. Je rêve remporter des trophées dans cette compétition pourquoi pas remporter la coupe d’Afrique des Nations avec l’équipe nationale du Cameroun. Tout ceci avec la grâce de Dieu.

Je suis toujours joueuse de Dakar University club. Il n’y a pas de changement. Il y a une chose que je vais ajouter. Ce n’est pas parce qu’on évolue aux Etats Unis qu’on est meilleur joueuse de  basket ball. Les gens ne se trompent pas. Les basketteurs pensent toujours que c’est en arrivant aux Usa qu’on saura jouer au basket.  Moi je pense que ce n’est pas vrai.  Pour réussir, il faut juste continuer à être déterminer, il faut travailler dur, il faut confier sa vie à Dieu en faisant régulièrement ses prières. Il faut pareillement soigner son hygiène de vie et sa manière de se comporter  et je pense que tout va aller. J’ai fait l’expérience au Sénégal. S’il est dit que tu vas évoluer dans le sport, en mettant tout ces recommandations en pratique, Dieu va baliser ton chemin.

Aujourd’hui j’ai 21ans et bientôt 22ans et je crois que j’ai le droit d’avoir un copain. Pour l’instant je cherche. Je veux un garçon qui va m’aimer qui pourra me comprendre qui pourra m’encourager dans les efforts que je fais. Je ne veux pas quelqu’un qui pourra me ralentir. Je ne vais pas vous cacher que j’ai souvent eu envie d’avoir un copain. Mais, je remets tout ça dans les mains de Dieu et il va trouver celui donc j’ai besoin. C’est vrai je suis une femme qui ambitionne se marier aussi et d’avoir des enfants.


Hermine Ngueko joue-t-elle seulement au basket-ball ?


Non, je suis étudiante en deuxième année de communication marketing au Sénégal. Et, j’aimerais être journaliste. J’ai bien voulu faire journalisme au Sénégal mais, leur programme ne concordait pas avec le mien. Et du coup, j’étais obligé de prendre une filière qui était semblable à ça. J’espère que, comme je n’aime pas faire les choses à moitié, cela pourra me permettre de préparer sereinement la fin de ma carrière et pourquoi pas voler au secours du basket-ball du Cameroun. J’ai refusé beaucoup d’argent parce que j’aime mon pays. J’ai refusé d’être riche pour mon pays. Pour ne pas vous mentir, j’aime bien mon pays. J’ai refusé à plusieurs reprises de signer la nationalité sénégalaise.  Les dirigeants de ce pays me l’on demandée à plusieurs reprises.

Si je suis basketteuse professionnelle aujourd’hui, c’est grâce au grand frère et père qui aiment ce sport au Cameroun. Et j’en profite pour dire merci pour tous ces grands frères et sœurs et tous ceux qui m’ont soutenus et qui m’ont permis d’être à ce niveau. Je sais que je ne peux pas rencontrer tout le monde compte tenue de l’état de santé fragile de ma maman. Je leur dit merci beaucoup.


Que pensez-vous du « grimba », ou de la magie dans le sport ? Avez-vous souvent  utilisé ça ?


 Je ne crois pas au  «grimba » ou à la magie dans le sport. Au Sénégal où j’évolue, les gens ne vivent que de ça.  Mais, ça n’a pas eu d’influence sur ma carrière puisque je suis sortie meilleure joueuse de l’année. Et je me dis que, si cela était réel, les joueuses  adeptes de cette pratique devraient être les meilleurs chaque année. Mais, ce n’est pas le cas. Moi, je ne compte que sur ma foi, je crois en Dieu. Je prie beaucoup et je ne compte que sur Dieu et rien que lui. Quand je ressens un malaise pendant un match ou avant, je ne mets pas ça sur le coup de la magie. Je prie, et je m’entraine. Ce n’est pas facile d’évoluer dans un championnat comme le Sénégal où, les gens sont prêts à tout pour gagner. Ces derniers ont l’amour du basket ball au point ou des gens sont à mesure de te lancer un sort pour ce sport.

 

Entretien mené par Hervé Villard Njiélé

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>