Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

sport

Itw: Hermine Ngueko :« On a manqué de lucidité et de la chance »

26 Novembre 2013, 10:54am

Publié par Hervé Villard

Hermine Ngueko

« On a manqué de lucidité et de  la chance »

International camerounaise évoluant au sein de Dakar University basket Ball au Sénégal, Hermine Ngueko, joue au sein de l’équipe nationale de basket ball du Cameroun. Fière d’être camerounaise, la joueuse qui a pris part à l’afro basketball avec les Lions du basket ball fait un flash back sur cette compétition qui a permis à l’équipe  nationale du Cameroun de s’exprimer dans cette discipline. Dans une interview accordée à La Nouvelle  Expression,  elle revient sur la prestation des lions Indomptables.  Lisez plutôt !!!

Bonjour Hermine. Comment vous sentez-vous au Cameroun ?

C’est toujours une fierté de se retrouver dans son pays. Le Cameroun c’est ma patrie, je suis contente d’y être. L’ambiance est bonne. J’ai fait deux semaines en famille, je ne sortais pas, je ne rencontrais pas les amis. Maintenant, ça fait trois jours comme j’ai recommencé à sortir. Vous le constatez, je suis venue jouer avec les amis, je suis venue m’entrainer. Etant donné que ma maman est un  peu souffrante, j’ai passé plus de temps avec qu’elles qu’avec mes amies.

Hermine Ngueuko fait partie des joueuses camerounaises qui ont porté haut le basket Ball camerounais durant l’Afro basket Ball qui  vient de s’achever. Que peut-on retenir de cette compétition ?

Franchement, quand j’en reparle j’ai encore sérieusement mal au cœur. J’ai juste envie d’oublier cette compétition là. C’est vari que nous avons manqué beaucoup de chances. C’est après plusieurs analyses que je  me suis convaincue du fait que certainement cette année n’était pas la notre. Peut être ce sera l’année prochaine. La seule chose que je sais c’est que, cette année effectivement n’était pas pour nous. On va garder la tête haute et continuer à travailler comme on l’a toujours fait, tout en espérant que la prochaine année sera la notre. Et, que cette nouvelle année sera meilleure que celle qui est entrain de s’achever.

Comment vous avez trouvé l’Afro basket 2013 ?

La compétition était très élevée.  Même la dernière équipe de ce tournoi avait un niveau de jeu élevé.  C’est la technique, l’encadrement et surtout l’esprit de jeu qui faisaient la différence. Dans l’ensemble, la compétition était bien. Surtout pour nous les camerounaise. Nous n’avions jamais cru qu’on pouvait arriver à  ce niveau là. Très sincèrement, il faut le reconnaitre. Cela a contribué à faire que nous ayons confiance en nous. J’espère tout simplement que cela va durer et que l’année prochaine, on reviendra avec plus de confiance et qu’on fera mieux que cette année. Le plus important ce n’est pas de s’arrêter à ce niveau en se contentant du résultat qu’on eu, il faudra travailler pour aller loin.

L’équipe nationale avait sérieusement envie de remporter cette compétition. Dites nous qu’est ce qui n’a pas vraiment marché sur le plan de l’encadrement technique ?

Vous savez, moi je suis joueuse et je ne fait que mon job et l’encadrement technique fait le sien. Ce que je peux dire à mon niveau c’est que nous avons manqué de lucidité. A un niveau  mes coéquipiers et moi étions fatigués. On n’en pouvait plus. Il nous a également manqué de la chance. Car, si vous avez regardé toutes nos rencontres vous constaterez à certaines rencontres, qu’on perdait sur des petits détails. Parfois, c’est l’arbitre qui appréciait mal les jeux et les fautes. Comme je vous le fait savoir, on a manqué de lucidité et de chance.

Vous avez joué le match de classement contre l’équipe du Sénégal. Il faut noter en passant que c’était une rencontre pleine de suspens. Est-ce que vous pouvez revenir sur le film de ce match ?

C’était très pénible pour moi et pour mes coéquipiers. C’était notre dernier match et, on était tous fatigué. Si je me souviens, ce jour là, j’ai dit au coach que j’étais fatiguée et il le savait. On était autant fatigué parce qu’on avait  joué successivement deux compétitions. A ce  moment là, on ne pouvait même plus tenir debout. Ça m’a permis de comprendre pourquoi des joueuses se dopent. Etant donné que je joue au Sénégal, cette rencontre pour moi n’était pas facile comme toutes les autres. Le tir de la Sénégalaise qui nous élimine directement a été le clou qui a transpercé mon cœur. Je vous assure qu’elle-même a pleuré. Puisqu’elle n’est pas une tireuse du panier à trois points. Elle  était également étonnée de sa réalisation. C’est compte tenu de tout cela que je déclare que nous avons manqué de chance. Il faut quand même reconnaitre que bien avant ce tir une de mes coéquipières avait justement réussi un tir à trois points qui a ramené les deux équipes à égalité. On pouvait aller plus loin parce qu’on avait le niveau .Mais hélas. 

A la fin du troisième quart temps, vous aviez un écart de près de six points qu’est ce qui s’est passé pour que le Sénégal vous rattrape et gagne finalement la partie ?

C’est un manque de lucidité, c’est la fatigue, on n’avait presque plus d’énergies. Et, quand cela arrive, on ne contrôle plus rien. Et c’était notre cas. Tout le monde était cuit. C’est vrai que quand je parle de fatigue, j’indexe le coach qui ne mettait sur le stade que certaines joueuses à qui il avait confiance  et qui étaient eux aussi fatiguées.

Est-ce que c’était un problème d’effectif ?

Il n’y avait pas de problème d’effectif. Selon moi, il y avait quand même sur le banc de touche des joueuses qui pouvaient relayer les autres en attendant qu’elles soufflent un peu, en attendant qu’elles récupèrent un peu. Puisqu’on a joué toute  la compétition avec un noyau constitué de six joueuses, ces dernières étaient vraiment fatiguées. Je ne veux pas critiquer les choix du coach puisqu’il a ses raisons. Et ce sont ses choix. Je suis une joueuse et je fais mon travail de joueuse pendant que les encadreurs font les leurs.

La compétition dans l’ensemble était belle ?

Pour moi, c’est ma plus belle compétition. C’est vrai que au championnat africain j’ai eu une médaille de bronze  la première de ma carrière avec l’équipe nationale. Mais, j’aurai voulu en avoir une autre ou aller plus loin dans cette compétition.  Je suis partie de l’Afro Basket avec une nouvelle manière de voir les choses, avec une nouvelle façon de penser et je suis certaine que mes coéquipières ont eu la même vision. Et, c’est une très bonne chose. Cela a fait en sorte que nous formions un bloc compact avec mes coéquipières et que nous nous projetions en avant. Sincèrement, c’était une belle expérience, c’était une bonne compétition. Cela a permis de nous ressouder. J’ai gagné en expérience et je me suis rendue compte que j’avais encore du boulot à faire.

S’il fallait refaire le match, que feriez-vous ?

On  aurait certainement supprimé la première compétition que nous avons faite.  Si on n’avait pas fait la coupe d’Afrique des Nations (Can), je suis sure qu’on serait allé loin. En plus, c’est Dieu qui décide. L’homme propose, Dieu dispose. Il  a certainement dit « les filles vous avez bien fait mais, restez à ce niveau ». On va néanmoins continuer à travailler pour progresser. Que ce soit moi ou mes coéquipières, on va continuer à s’entrainer et j’espère que Dieu va nous permettre cela tout ceci pour améliorer notre résultat.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Coupe du Cameroun: Les Astres de Douala proche de la demi-finale

22 Novembre 2013, 17:16pm

Publié par Hervé Villard

Les poulains d’Alexandre Bélinga ont battu  l’équipe de Fc 2000X Mimboman (3-0) ce 20 novembre 2013 à Douala. C’était dans le cadre des quarts de finales aller de la coupe du Cameroun. 

 

 

La rencontre aller des quarts  de final de la coupe du Cameroun qui opposait  les Astres de Douala à l’équipe de Fc 2000X Mimboman, un club de la capitale du Cameroun, Yaoundé  était semblable au combat entre David et Goliath.  Seulement, dans ce combat, contrairement à ce que nous rapporte la Bible,  l’équipe de Mimboman  qui prend la place de David ici,  va recevoir une douche froide.  Les Astres de Douala, vice champion du Cameroun  très ambitieux, ont étouffé l’orgueil de cette équipe de division inférieure, qui se retrouve en quart de final de la coupe du Cameroun après avoir éliminé plusieurs équipes de la Mtn élite one.

 Sans lui donner la latitude  de déployer son jeu les Brésiliens de Bépanda,  dès l’entame de cette rencontre vont presser leurs adversaires du jour. Cette tactique mise sur pied par Alexandre Bélinga porte ses fruits  à la 25ème minute.  A la suite d’un corner  bien ajusté par  le latéral gauche des Astres abouna Ndzana,  Zéphirin Ongolo défenseur de l’équipe de Mimboman  dévie dans la foulé le ballon au fond des filets de son équipe. Les Astres  mènent au score un zéro.  Quatre minutes plus tard,  c’est Marius Noumbissi, attaquant des Astres de Douala  qui s’illustre. Bien servi dans la surface de réparation, il trompe le portier de Fc 2000X de Mimboman  par un tir qui échoue dans les filets (29ème). Le réveil de l’équipe Yaoundé ne va rien apporter puisque, ses attaquants vont  briller par leur maladresse devant les filets. Ils vont rater toutes les occasions de but qu’ils ont eues. C’est sur ce score que  la première manche va s’achever.

A la mi-temps, le ton de la rencontre reste le même. Les Brésiliens de Bépanda  qui mènent au score s’amusent carrément sur le stade. Ils gagnent tous les duels et ont l’avantage au niveau de la possession de balle. Seulement, ils ne concrétisent pas. Ce qui suscite le courroux des milliers de supporters de ce club. Le coach Alexandre pour permettre à ses poulains de respirer un peu va procéder au remplacement. Il  fait entrer  Alphonse Tagne Fotso à la place d’Ernest Nsombo fatigué. C’est celui-ci d’ailleurs qui inscrit le 3ème but des brésiliens de Bépanda  à la 90ème minute. Un but qui va faire sourire  Clément Nzéko sur le banc de touche et amener Alexandre Bilinga à envisager déjà la rencontre des démi finales. «Nos poulains ont bien joué cet après midi. Même s’ils ont raté beaucoup d’occasion,  ils ont fait l’essentiel. Maintenant, il nous manque le match retour qui n’est pas à négliger.  Si nous poursuivons dans cette logique, je pense qu’on pourra sauver notre saison avec ce trophée », déclare-t-il tout heureux.

De l’autre coté, même si arriver en quart de final  de la coupe du Cameroun est un palmarès  pour l’équipe, l’objectif  principal, c’est le trophée. «On a perdu ici (0-3) et je pense que  je vais travailler avec mes gars pour  rectifier tous les erreurs commises ici. Il faut quand même noter que les Astres de Douala c’est un gros calibre.  Ils sont vice champion du Cameroun », déclare Anicet Stéphane Koung entraineur de Fc 2000X Mimboman. «Dans tous les cas, le match retour se jouera sous le signe de la Revenge », poursuit-il

Dans les autres rencontres, Union des mouvements sportifs de Loum (Ums) a dominé panthère Sécurity (1-0) tandis que Dragon et canon se neutralisaient (0-0). Panthère de Bagangté  qui veut sauver sa saison avec la coupe du Cameroun a battu Yong Sport Academy (1-0)

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Fédération camerounaise de Sports Nautiques: Sandrine Mathio devient la reine de l’aviron

19 Novembre 2013, 23:20pm

Publié par Hervé Villard

 

 

 

L’athlète camerounaise a   défendu avec brio son titre de vainqueur de la coupe du Cameroun 2012 pendant la finale de la coupe du Cameroun des Sports nautiques qui s’est déroulée à Douala ce Week-end.


Décidément, Charlotte Mathio n’a pas de concurrent dans les différentes catégories de sports nautiques qu’elle pratique. C’est du moins ce que l’on peut dire au vue des prestations de cette jeune camerounaise. Pendant la finale de la coupe du Cameroun, organisée par le président de la fédération camerounais des Sports Nautiques, celle qu’on appelle affectueusement «la reine de l’eau » a littéralement marché sur ses adversaires  pendant la compétition. Championne du Cameroun en double dame aviron  et skif dame aviron,  la native de Douala  vient de remporter  haut la main, les trophées de   la coupe du Cameroun en aviron dame et double dames.  Très caractérielle et engagée pour la cause, l’athlète apparemment fébrile, a damé le pion à toutes ses concurrentes. Une preuve qu’elle a murie et qu’elle maitrise bien son activité. «Je travaille au quotidien pour ça. C’est vrai que les problèmes qu’il ya eu entre la fédération m’ont un peu perturbé. Mais, quand on est sportif   on ne doit pas mettre se genre de chose en tête. On doit tout simplement travailler », déclare Sandrine  toute heureuse.

Au mil mètres aviron dame,  elle a navigué comme une chaloupe en battant à plate couture ces adversaires que sont  Eteke et Ngo Pegman. Faisant valoir la force de ses muscles, elle  est sortie première avec un temps de 4min 30sec. Record que ses adversaires n’ont pas pu égaler. Au double dame aviron, courue sur une distance de 1000 mètres toujours,  Charlotte Mathio et sa coéquipière  Songa ont damé le pion aux autres  en réalisant un temps de 7min 08secondes. Ces prestations vont  permettre à celle qui va représenter l’Afrique  aux compétitions mondiales d’aviron, d’ajouter deux autres dans son escarcelle. Sandrine Ruth Matho boucle la saison avec trois trophées empochés.


Autres disciplines


Pendant cette finale de la coupe du Cameroun des sports nautiques  qui s’est tenue en présence de Narcisse Mouelle Kombi, conseillé des affaires juridique à la présidence de la république, du représentant du gouverneur de la région du Littoral, du délégué régional des sports et de l’Education Physique pour le Littoral et d’autres personnalités importantes de cette fédération, d’autres finales ont eu lieu. Il s’agit de la finale de 1000 m Aviron monsieur remportée par Epesse avec un chrono de 3’17min, de la finale du 500m Kayak messieurs dominé par Dipoko en 1,53 min, de la finale de 500m canoë messieurs qui a eu pour vainqueur Ngolle avec 2.20minutes. Le public a également assisté au x finales de 500 mètres Kayak dame remportée par Kendem Zita, à la finale de 1000m aviron double messieurs remportée par  la paire  Timba et Ngangue (4.52minutes)  et pour clôturer à la finale de la course à pirogue remportée par Gic Idéal. A la fin de cette finale, Valentin Mouyoumbon, le président de la Fecasnau n’a pas caché ses émotions. « Je suis très content parce que, malgré les nombreux problèmes que nous avons rencontrés, nous avons quand même pu organiser ce tournoi qui s’est bien achevé. Maintenant, on attend la semaine des trophées pour relancer la saison sportive » a-t-il déclaré tout ému.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Voir les commentaires

Mondial 2014 : Le Cameroun arrache son passeport

17 Novembre 2013, 23:06pm

Publié par Hervé Villard

Les Lions indomptables du Cameroun  se sont  qualifiés pour la Coupe du monde ‘’Brésil 2014 » dévorant  les Aigles de Carthage de Tunisie par 4contre 1. C’était en match retour des barrages disputé dimanche à Yaoundé ce 17 novembre 2013 devant près de 45000 spectateurs



La cuvette de Mfandena était le théâtre d’un magnifique spectacle ce dimanche 17 Novembre 2013. Les Lions Indomptables du Cameroun et les Aigles de Carthage de Tunisie, pour avoir le droit de participer à la Coupe du Monde 2014 au Brésil s’affrontaient dans un match décisif et important pour les deux équipes. Avare en buts sur l’ensemble des qualifications, le Cameroun a sorti le grand jeu en dégainant à quatre reprises (4-1).

Tenus en échec au match aller à Radés (0-0), les poulains de Volker Finke, volontaires engagés et déterminés, n’ont pas attendu très longtemps pour faire parler la poudre. Ils ont  pris la direction des opérations dès l’entame de la partie avec un pressing haut sur les Aigles de Carthage. Un pressing qui se conclura à la 3ème minute par un but d’Achille Webo. Parti à l’assaut d’un ballon renvoyé dans la défense tunisienne, il réussit à le chiper au défenseur et à la mettre au fond des filets (3ème). Son ballon frappé échoue sur le montant gauche du portier tunisien avant de rentrer dans les filets de  Ben Cherifia. Ainsi mis en confiance, les Lions indomptables ne vont plus  lâcher leur proie. Ils reviendront à la charge grâce à un slalom de Benjamin Moukandjo, qui conclut victorieusement son action personnelle à la 29ème minute. Parti dans le couloir gauche de la défense, Benjamin Moukanjo prend de cours toute la défense tunisienne, il élimine successivement trois défenseurs des aigles de Carthage avant de conclure son chef d’œuvre d’un magnifique  but qui a fait vibrer tout le Cameroun et les amoureux du ballon rond du monde entier.

De retour des vestiaires, les visiteurs jouent leur va-tout face à une défense fébrile et parviennent à réduire la marque à la 50ème minute par Akaïchi Ahmed, nouvellement entré sur le terrain. Seulement, cette réaction tunisienne  qui a fait paniquer les millions de fans des Lions Indomptables ne sera que des derniers soubresauts d’un aigle mourant. Puisque, blessés dans leur orgueil propre, et voulant justement célébrer la réconciliation qui est devenue véritable au sein de l’équipe nationale, les Camerounais, qui évoluaient devant quelque 45.000 spectateurs,  vont se montrer une fois de plus très  entreprenants. Leurs efforts seront récompensés à la 65ème minute sur un coup de tête victorieux de Jean II Makoun, à la conclusion d’un corner.  Placé dans la surface de réparation, il dévie de la tête la balle dans le but tunisien pour le 3-1.

Le même Makoun, manifestement au mieux de sa forme, conclura le récital des Camerounais du pied gauche, après avoir récupéré une balle renvoyée par le poteau et effacé d’une feinte le gardien et un défenseur. Le quatrième but synonyme incontestable d’une qualification à la coupe du monde sera célébré du Nord au Sud de l’Ouest à l’Ouest dans le triangle national par une hymne à la gloire des Lions. «Allez allez les Lions. Bravo Soyez Toujours champions !!!»

 

Le Cameroun de Samuel Eto’o  de benjamain Moukandjo, de jean II Makoun, de Achille Webo, de Alexandre Song, de Cheudjou, de Bédimo et les autres qui vient de se qualifier pour sa 7e phase finale de Mondial, en 2014 au Brésil, rejoint ainsi deux « géants » africains, le Nigeria et la Côte d’Ivoire, qualifiés depuis samedi.

Absents des deux dernières éditions de la CAN (2012 et 2013), les Lions Indomptables avaient disputé leur première Coupe du monde en 1982. Entre 1990 et 2014, le Cameroun n’aura donc manqué qu’une phase finale, le Mondial allemand en 2006.

Les deux derniers billets africains seront attribués mardi. Au Caire, les Black Stars du Ghana, faciles vainqueurs à domicile 6-1 de l’Egypte au match aller, devraient sauf énorme accident, décrocher leur place pour le Mondial, quatre ans après leur quart de finale en Afrique du Sud. Le match retour entre l’Algérie et le Burkina Faso, mardi à Blida, sera le plus incertain de ces barrages retour, et certainement le plus chaud après la victoire 3-2 du Burkina grâce à deux penalties accordés aux Etalons.

Selon le site d’information StarAfrica.com, si le Ghana et l’Algérie se qualifient, la zone Afrique enverra au Brésil les cinq équipes qui étaient déjà présentes lors de l’édition 2010 en Afrique du Sud.

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Voir les commentaires

Coupe du Cameroun:Ums de Loum en quart de final

14 Novembre 2013, 22:07pm

Publié par Hervé Villard

 Le club du président Pierre Kouémo  s’est qualifié en venant à bout de Matelot de Douala ce dimanche 10 novembre 2013 après midi au stade de la réunification de Bépanda par quatre buts contre deux.

 

La joie des supporters de l’Union des mouvements  sportifs de Loum (Ums) était  débordante ce dimanche 10 novembre 2013 au stade de la réunification de Bépanda.  Après le coup de sifflet final de l’arbitre qui dirigeait la rencontre qui opposait cette équipe à celle de Matélot de Douala, tous les jeunes venus  principalement de la ville de  Loum et d’autres quartiers de la ville de Douala  ont explosé de joie. Le drapeau de leur équipe en main, ces derniers courraient dans tous les sens,  signe de satisfaction. «Personne ne peut nous arrêter. On va remporter la coupe du Cameroun » déclare un supporteur de cette équipe  fou de joie.  Les joueurs et l’encadrement technique de cette équipe eux aussi n’en revenaient pas. Car, se qualifier pour les quarts de final de la coupe du Cameroun pour eux, relève de l’extraordinaire.  «On a cru. Depuis le début de cette compétition, les joueurs ont écouté tout simplement le discours de leur entraineur et ils l’ont tout simplement appliqué. C’est beau de se qualifier pour les quarts de finale de la coupe du Cameroun mais, la route est encore assez longue. Si ce rêve s’achevait plutôt au stade omnisports Ahmadou Ahidjo avec un trophée en main je suis sûr qu’on aurait été  tous très content. Pour l’instant ce n’est pas encore ça, on va continuer à travailler » déclare un responsable de cette équipe tout ému.

Sur le plan du jeu, l’équipe de la ville de Loum a tout simplement éblouie les nombreux amoureux du ballon rond qui se sont rendus au stade de la réunification de Bépanda.  Face à un adversaire qu’ils ont battu facilement au match Aller à Loum par trois buts à zéro, ces derniers n’ont plus eu de complexe. Ils ont joué simplement en gratifiant le public d’un spectacle alléchant, digne d’une équipe qui est désormais appelé à faire valoir ses droits en division d’élite la saison sportive prochaine.  Faisant penser à l’équipe de Fc Barcelone en Espagne, par leur qualité de passe, leur style de jeu et surtout la percussion au niveau de la ligne offensive, Ums de Loum a prouvé une fois de plus qu’elle n’est pas championne du Cameroun de la Mtn élite Two  par hasard. Le zèle de l’équipe de cette ville du Moungo a failli lui couter cher.

Car, dès l’entame de la compétition,   les gras se jettent dans la compétition avec toutes leurs armes espérant réaliser les exploits du match Aller. Mais, c’est sans compter avec l’équipe de Matelot de Douala qui  croit encore à la coupe du Cameroun malgré sa défaite (0-3) au match aller. La bataille est rude. Les deux équipes donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre. Au finish, C’et encore l’équipe de L’Union des mouvements Sportifs de Loum qui s’impose encore par quatre buts contre deux. Une victoire qui lui permet d’obtenir directement son ticket qualificatif pour les quarts de finale de cette compétition. Puisque, sur l’ensemble des deux matches Aller et retour, l’équipe de Loum totalise un score de 7buts marqués contre deux seulement pour Matélots football Club de Douala. Un score qui lui permet de se qualifier  et de continuer à miroiter le trophée de la coupe du Cameroun.

 

Hervé  Villard Njiélé

Voir les commentaires

Beb Solo : «Un esprit patriotique et la volonté commune de gagner, seuls pourront permettre aux Lions de gagner la Tunisie»

14 Novembre 2013, 21:57pm

Publié par Hervé Villard

Bep Solo
«Un esprit patriotique et la volonté commune de gagner, seuls pourront permettre aux Lions de gagner la Tunisie»

Ancien joueur de l’équipe nationale de football et membre important de l’association des footballeurs camerounais, Bep Solo, fait une analyse de la rencontre Cameroun-Tunisie, comptant pour les qualifications de la coupe du monde 2014. Dans une interview accordée à La Nouvelle Expression, il analyse les chances des Lions Indomptables. Il fait ressortir les faiblesses et les forces de cette équipe et  propose la potion qui peut d’après lui, permettre aux poulains de Volker Finke de  sortir victorieux de cette rencontre et de participer à la phase finale de la coupe du monde 2014. Lisez-plutôt !!!
 
Depuis plusieurs années maintenant, l’équipe nationale n’a plus remporté le moindre trophée. Pis encore, elle ne s’est d’ailleurs pas qualifiée aux deux dernières coupes d’Afriques des Nations. Qu’est ce qui fait problème d’après vous ?

Le problème c’est le management. Il faut remonter au niveau de l’Assemblée générale de  la fédération camerounaise de football pour comprendre cela. Les membres élus, les membres nommés et tous ceux qui sont chargés d’organiser les compétitions qui sont à l’origine de tout le désordre que l’on observe dans le football camerounais aujourd’hui.

Vous faites partie des anciennes gloires qui ont hissé le football camerounais sur le toit d’Afrique et du monde. Quel sentiment avez-vous en voyant niveau du football camerounais aujourd’hui ?

C’est pour cela que je suis au devant de la scène en tant que syndicaliste de l’association des footballeurs camerounais. J’ai vu la pyramide du football camerounais s’écrouler. Je l’ai vécu. On a parlé de ça tous les jours, on a crié sur tous les toits aujourd’hui avec ce qui est finalement arrivé, les gens ont compris qu’on avait vu juste. Et qu’on n’avait pas pris des dispositions. J’ose croire que avec tous ce qui est fait actuellement, avec tout ce qui est pris comme disposition, on que cela va changer. Vous savez que c’est nous qui avons commencé a parlé du tribunal arbitral de sport avec les problèmes de la Fécafoot tous ce que vous avez entendu dire à Douala à propose de cette Fécafoot, c’est nous. Nous avons voulu attirer l’attention des autorités compétentes pour leur dire que ça ne va pas. Et que tout ce qu’on était en train de faire là ce n’était que de la mascarade puisque, ils n’ont pas encore commencé le vrai travail de relève du football camerounais. C’est aujourd’hui qu’ils ont compris et nous osons croire qu’ils auront la volonté de la faire.

Vous aviez été joueur professionnel aujourd’hui vous êtes observateurs averti du football. Quelles solutions proposez-vous pour permettre aux  Lions Indomptables pour battre la Tunisie et se qualifier pour la coupe du monde 2014 ?

A mon niveau je vais plutôt vous parlez d’un débat technique qui est en cours actuellement. Il ya un poste au sein de l’équipe nationale qui pose de sérieux problème. Il s’agit du poste de latéral droit. Depuis que Gérémie Njitap est partie, on n’a pas encore trouvé quelqu’un pour le remplacer. Depuis qu’on n’essaie n’importe qui ça ne donne pas. Je vous fais savoir que pour jouer à ce poste on n’a pas besoin d’être gaucher ou droitier. A notre temps quand j’intégrais cette équipe, j’étais déjà gaucher mais, je jouais à droite.  Ça c’est une insulte. Cette histoire qu’on nous raconte qu’un Gaucher ne peut pas jouer à droite ne tient pas la route. Maintenant, s’il me fallait boucher, je prendrais un gars comme Nkoulou qui est parti du Cameroun comme latérale gauche, on ne l’a pas connu comme libero. On prend le jeune Kana Biyik on mais à l’axe avec l’autre. Voilà par exemple une idée mais, les gens ne voient pas ça comme ça. Sur le plan offensif on a six milieu de terrain défensif depuis près de six matches et on n’est surpris que depuis on n a gagné aucun match. On ne peut pas marquer de but avec six milieux de terrain défensif. Les joueurs, il y en a puisqu’on passe le temps à dire qu’il n y a pas de joueurs. Même dans le championnat national, on peut en trouver. Il y en a que l’on voit ici dans notre championnat qui nous produise de bonne chose. Il suffit de leur donner leur chance et le tour est joué. Mais, si on n’aligne que les milieux de terrain défensifs  comment voulez-vous que l’on marque des buts.  C’est pourquoi  on n’est surpris de voir Samuel Eto’o décroché pour venir chercher le ballon. Et avec ça comment voulez-vous qu’il marque des buts ? Je ne me décourage pas. Ce que je sais, c’est qu’il faut que ces enfants là aient un esprit patriotique. Ça dépasse tout. Il faut que les gars aient le même esprit, la même volonté de gagner et le reste va aller.  C’est également vrai que le  rôle du public qui est un douzième joueur est important. Mais le public est un acquis. Vous avez regardez le dernier match au stade de Fandena. C’était plein à craquer, le public était présent. C’est pourquoi, je m’adresse principalement aux joueurs. Il faut qu’ils se donnent à fond et ça va aller.

Interview réalisée par Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Mtn Elite One: Panthère Tonnerre et Sable, relégués en deuxième division

8 Novembre 2013, 16:43pm

Publié par Hervé Villard

 

CAMEROUN Cameroun (J14) : Panthère leaderLes trois équipes suscitées sauf changement de dernière minute, évolueront en Mtn élite Two la saison  sportive prochaine.

La saison sportive 2013 vient de s’achever au Cameroun. Les dernières rencontres de ce championnat qui a connu de multiples perturbations et interruptions ont été livrées ce dimanche 3 novembre 2013 dans l’ensemble du triangle national. A l’issue de la 26ème et dernière journée d’ailleurs pleine de suspens, des résultats différents ont été réalisés sur les stades de la république.

A Douala, Astres de Douala et «le Flambeau de l’Ouest» n’ont pas fait mieux qu’un match nul d’un but partout. Union de Douala dans un derby régional à Tiko, a battu l’équipe de New-stars de Douala (2-0). Dans les autres rencontres, panthère de Bangangté qui jouait  à domicile, a eu raison de Douala Athlétic Club (1-0). Sable de Batie déjà classé dernier a gagné pour rien. Il a battu Fovu de Baham(1-0). A Yaoundé, le duel régional entre le tonnerre et l’équipe de renaissance s’est soldé par la victoire du second. Score de la partie, deux buts contre un. Quand au canon de Yaoundé  qui recevait  Yong Sport Academy de Bamenda, il a fait  jeu égal (1-1).

A l’issu de cette rencontre de la 26ème et dernière journée du championnat national de première division, un bilan provisoire peut être fait, en attendant celle de la commission d’homologation de la ligue professionnel de football du Cameroun.

En espérant que, toutes les rencontres seront homologuées aux scores acquis sur le terrain, on constate que Coton sport qui totalise 46 points après 26 matches joués est champion de la saison sportive 2013. Il est suivi par  les Astres de Douala 2ème avec 44 points puis par Union de Douala classé 3ème avec 41 points. Ces trois premiers clubs vont représenter le Cameroun aux coupes africaines la saison prochaine.

 Au bas du tableau, on constate pareillement que les clubs appelés à faire valoir leur droit en division inferieure sont : Panthère de Bangangté premier relégable avec 29 points. Il est suivi de Tonnerre de Yaoundé qui totalise 26 points et de sable de Bâtie qui totalise pareillement 26 points. Ils vont céder leurs places à, Union des mouvements sportifs de Loum (Ums de Loum), leader du championnat Mtn Elite 2, saison 2013 avec 50 pts, puis  à Scorpion  de Bé qui totalise 44 pts et à  Cosmos de Bafia classé 3ème à l’issue de ce championnat avec 44 pts.  Ces trois clubs qui ont fait la pluie et le beau temps en Mtn élite Two joueront dans la cour des grands dès la saison sportive prochaine.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Classement provisoire à l’issue de la 26ème journée  Mtn élite one

Equipes                               Points   Joués

1              Coton Sport      46             26

2              Astres                 44            26

3              Union                  41           26

4              Unisport             40            26

5              Canon                35            26

6              Njalla Quan       34             26

7              Fovu                   34             26

8              YOSA                34               26

9              Renaissance     32              26

10            Douala AC         31             26

11            New Stars          30             26

12            Panthere           29              26

13            Tonnerre           26              26         

14            Sable                 26               26         

 

 

Voir les commentaires

Cameroun-Tunisie: Liste des joueurs convoqués

8 Novembre 2013, 16:39pm

Publié par Hervé Villard

La liste des joueurs convoqués

-Gardiens de but

 Charles Itanje (Konyaspor, Turquie), Guy-Roland Ndy Assembe (Guingamp, France), Sammy Ndjock (Antalyaspor, Turquie)

Défenseurs

Allan Nyom (Granada FC, Espagne), Dany Nounkeu (Galatasaray, Turquie), Aurélien Chedjou (Galatasaray, Turquie), Nicolas Nkoulou (Olympique de Marseille, France), Jean-Armel Kana (Stade Rennais, France), Gaëtan Bong (Olympiakos, Grèce), Benoît Assou Ekotto (Queen Park Rangers, Grande Bretagne), Henri Bedimo (Lyon, France)

Mileux de terrain

 Stéphane Mbia (FC Séville, Espagne), Eyong Enoh (Ajax Amsterdam, Pays-Bas), Jean II Makoun (Rennes, France), Joël Matip (Schalke 04, Allemagne), Raoul Cédric Loé (CA Osasuna, Espagne), Landry Ngeumo (Bordeaux, France), Alexandre Song (FC Barcelone, Espagne)

Attaquants

 Samuel Eto'o Fils (Chelsea, Grande Bretagne), Achille Webo (Fenerbahce, Turquie), Vincent Aboubakar (Lorient, France), Eric Choupo Moting (Mainz 05, Allemagne), Jacques Zoua (Hamburger SV, Allemagne), Benjamin Moukandjo (AS Nancy-Lorraine, France), Fabrice Olinga (Malaga, Espagne)

Joueurs suppléants

Idriss Carlos Kameni (Malaga, Espagne), Franck Bagnack (FC Barcelona B, Espagne), Ambroise Oyongo (Coton Sport, Cameroun), Edgard Sailli (Lens, France), Aboubakar Oumarou (Waasland-Beveren, Belgique), Idrissou Mohamadou (Kaiserslautern, Allemagne)

 

Voir les commentaires

Cameroun-Tunisie : Oyongo Bitolo présélectionné

8 Novembre 2013, 16:24pm

Publié par Hervé Villard

Le joueur de Coton sport de Garoua est le seul représentant du championnat national qui figure dans la liste des présélectionnés pour la rencontre Cameroun Tunisie comptant pour le dernier tour éliminatoire de la coupe du monde Brésil 2014.


L’entraîneur sélectionneur des Lions indomptables a rendu publique le mardi 5novembre  2013, la liste des joueurs présélectionnés pour le match du 17novembre  prochain à Yaoundé. Match retour comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Dans cette liste on note la présence d’Ambroise  Oyongo Bitolo, le seul joueur  évoluant dans le championnat national de première division du Cameroun. Ce jeune joueur qui évolue dans l’équipe de Coton sport de Garoua figure dans la liste d’attente. Il a été  sélectionné pour palier  au problème que l’équipe nationale rencontre sur le flanc gauche. Mais seulement, celui-ci est placé dans la liste des remplaçants et n’aura par conséquent pas la chance de jouer cette rencontre. Même si l’ont déplore le fait que ce soit le seul joueur du championnat qui soit sélectionné.

 


Du coup, des langues se délient pour fustiger cette attitude des entraineurs nationaux qui ne font pas confiance aux joueurs locaux. Ces derniers convoquent  d’avantage les  aux joueurs évoluant dans les championnats européens qui malheureusement, ne réalisent pas les résultats qu’on attend d’eux. Du coup l’on se demande pourquoi ne pas faire un peu confiance aux joueurs locaux. Puisque, c’est en fait eux qui représentent l’avenir du football camerounais.


D’après Jules Frédéric Nyonga qui réagit à cette préoccupation,  Il est difficile pour les amateurs d’intégrer directement l’équipe nationale compte tenu du volume de jeu qu’il y a à ce niveau. «Dans l’immédiat et compte tenu du niveau de notre championnat, il serait difficile de répondre par l’affirmative à cette préoccupation portant sur  l’intégration en équipe première des Lions indomptables les joueurs locaux. Mais, ils peuvent encore être dans l’antichambre comme c’est le cas, afin d’être préparés pour ce genre d’engagement. Donc, je pense que de temps en temps, sur 23 ou 22 joueurs, on pourrait avoir un ou deux qui viennent se frotter à ces joueurs professionnels venus d’ailleurs pour se préparer à intégrer véritablement le groupe» précise l’ancien coach des Lions.


En plus de la présence de ce joueur de notre championnat local, on note pareillement le retour de certains anciens joueurs de l’équipe nationale. Il s’agit de Benoit Assou Ekotto, joueur de Queen Park Rangers, club de deuxième division anglaise. On note dans ce même sillage, la convocation des attaquants Vincent Aboubakar, en regain de forme à Lorient (France) et Landry Nguemo (Bordeaux, France), des milieux Raoul Cédric Loé (CA Osasuna, Espagne) et Stéphane Mbia (FC Séville, Espagne).

L'autre fait marquant de la liste de Volker Finke  est la relégation du gardien Idriss Carlos Kameni dans la liste d'attente, lui qu'on dit ‘'en sursis'' dans son club de Malaga (Espagne).


Bien qu'en tête du groupe I, le Cameroun, qui a réussi à l'aller un nul vierge contre la Tunisie, le 13 octobre dernier à Radès, doit impérativement l'emporter à domicile pour obtenir son ticket du Mondial.

Le stage des Lions indomptables débute lundi prochain à Mbankomo, une localité située dans la banlieue de la capitale du pays, Yaoundé.

 

Hervé Villard Njiélé


Voir les commentaires

Théophile Feunkou (Coach Union de Douala): «On répond aux bavards par les résultats du terrain »

4 Novembre 2013, 20:31pm

Publié par Hervé Villard

 

 

 

 

Après la brillante victoire de son équipe les Nassaras Gamakaî sur celle de Canon de yaoundé pendant la 25ème journée de la Mtn élite one, Théophile feunkou ,entraineur de l'Union de Douala exprime sa satisfaction. Lisez plutôt !!!.

 

«Nous sommes contents ce soir parce que nous avons remporté cette rencontre. La grande satisfaction c’est que, nous avons marqué sept buts. Ce qui nous réconforte, c’est que nous sommes sur la bonne voie. Car, il  y a eu des buts où, c’est le travail que nous avons fait en semaine qui nous ont permis de marquer. Je ne sais pas ce qui est arrivé à Canon. Mais, je pense que c’est la réussite que nous avons eu toute suite c'est-à-dire directement après le coup d’envoi de la rencontre qui est à l’origine de ce résultat. On aurait du marqué neuf buts, mais, on en a inscrit sept et on va le prendre avec beaucoup plus de plaisir. C’est le travail qui est le fruit de ce résultat. Quand je prenais cette équipe en juin, on était 10ème. Avec le travail, et la foi aujourd’hui avec l’aide de Dieu on vise une place au podium. C’est le travail et rien que le travail.  Vous savez quand je prenais la tête de cette équipe, les gens ont prédit la descente d’Union de deuxième division. Ils ont dit que le président avait fait le mauvais choix. Aujourd’hui je peux leur dire que le football ce ne sont pas les bruits. C’est le travail et rien que le travail.  Ce que je dis à mes poulains tous les jours c’est que le football c’est le terrain ce n’est pas le bavardage. On répond aux bavards par les résultats du terrain »


Réaction récueillie par Hervé Villard Njiélé

 


Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>