Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

sport

Aigle de Dschang promeut la barbarie

27 Septembre 2012, 23:40pm

Publié par Hervé Villard

  

aigle-de-dschang-copie-1.JPG
 

Les  dirigeants, les supporters et les joueurs de l’oiseau de la Menoua  se sont très mal comportés  lors de la rencontre qui les opposait à Sable de Batie, un autre club originaire de l’Ouest Cameroun. Jouant à domicile  ce dimanche 23 septembre 2012  ils se sont comportés en barbares.  Après  la défaite de  (2-1), ils s’en sont pris aux joueurs, aux supporters, aux arbitres et aux hommes de médias. C’est d’abord  le chauffeur de Sable de Batie qui sera agressé par les supporters d’Aigle de la Menoua. Alors qu’il suit tranquillement la rencontre, les supporters l’encerclent   et le bastonnent  copieusement.  C’est grâce à l’intervention de la police que celui-ci à la vie sauve. Sur le stade, ce sont les joueurs de l’oiseau de la Menoua qui multiplient du mauvais jeu. Ils blessent au passage plusieurs joueurs de Sable. Une autre image choquante, c’est celle de  la croix rouge de Dschang qui refuse de soigner un joueur de Sable blessé. Il refuse de transporter le joueur sur la civière et  oblige  les soigneurs à le trainer dans la boue. Comme ça ne suffisait pas, les supporters vont s’attaquer aux hommes de Médias. Gérôme Narcisse Sopze  correspondant d’Equinoxe Radio et Tv à l’Ouest  et les autres reporters, n’échapperont pas à la furie des supporters. Les arbitres quitteront le stade sur forte escorte policière. Une situation qu’il faut décrier avec la dernière énergie. Car, de tels comportements ne doivent pas être tolérés par la Fécafoot. Ils méritent d’être sanctionnés. Car, contribuent à ternir l’image du football Camerounais. Vivement que les encadreurs recentrent à la fois les joueurs et les supporters pour que ce genre de comportement ne se reproduise plus.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Voir les commentaires

Bravo: Union Sportive de Douala

27 Septembre 2012, 23:15pm

Publié par Hervé Villard

 

 union de Douala

 

Les Nassaras Kamakaï viennent de remporter le titre de champion du Cameroun à deux journées de la fin du championnat national de première division édition 2011-2012.  Ce titre, ils l’ont remportée avec zèle dimanche 23 septembre 2012,- en disposant de New-Stars de Douala (4-1). Cette victoire qui permet  à Union de Douala de s’adjuger le titre de champion est pareillement  la onzième d’affilée, réalisée depuis le début de la phase retour de la Mtn Elite One.  Ce nouveau palmarès de l’Union de Douala est à mettre à l’actif de son président Frack Happpi et de  la nouvelle équipe dirigeante qui a pris les rênes du club depuis janvier 2012. L’expérience et le talent du Coach Djonkep Bonaventure ne sont non plus à négliger. Mais, les félicitations vont particulièrement à l’endroit des joueurs qui se sont donné corps et âme pour réaliser ces prouesses. Avec la meilleure attaque du championnat avec 37 buts marqués et 57pts au marquoir, les Verts et Blancs ont réalisé un exploit. On ne peut que leur souhaiter bon vent tout en espérant qu’ils remettront ça durant la champion league africaine.

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Sport: Samuel Eto’o confirme son retour à l’équipe nationale.

27 Septembre 2012, 22:55pm

Publié par Hervé Villard

samuel-eto-o-a-porte-le-maillot-du-cameroun-a-99-reprises-p.jpg

 

Dans un communiqué publié dans son site d’information ce 27 septembre 2012,  il déclare avoir accepté de se mettre à la disposition de l’équipe nationale du Cameroun pour permettre à cette  dernière d’avoir son rayonnement d’antan.

«J’ai été reçu ces jours derniers par de hauts responsables de l’Etat, pour évoquer  la situation actuelle  du football camerounais et  plus particulièrement  celle de l’équipe nationale fanion. Sur la demande  de la plus haute autorité de la république, j’ai accepté d’accepter de reconsidérer ma position et de  me remettre  à la disposition des Lions Indomptables, animé par un seul désir, celui de servir mon pays avec la même foi, la même détermination que ces quinze dernières années. Je suis profondément convaincu que  tous ensemble, en mettant par-dessus tout intérêt supérieur, de notre pays, nous serons capables avec l’aide de Dieu de redonner au football camerounais son panache et son raisonnement d’antan.»

Voilà la quintessence du communiqué  de presse que Samuel Eto’o Fils l’ancien capitaine de l’équipe nationale du Cameroun vient de publier sur son site internet, www.samueletoo-officiel.com. Il a été rédigé et publié à Moscow ce 27 septembre 2012.

Selon le contenu de ce communiqué, Samuel Eto’o Fils, le meilleur butteur africain de tous les temps réitère  ainsi et d’une manière officielle son retour en sélection nationale. Il déclare par son teste qu’il est animé par le même esprit et le même désir de servir  le Cameroun comme il  l’a toujours fait ces derniers années.

Sachant d’avance qu’il ne saurait le faire seul, malgré son talent, son envie et sa détermination, il invite  tous les camerounais  à le soutenir dans cette mission, à mettre la main à la patte pour que les choses aillent pour le mieux. Ainsi, il prie les uns et les autres à mettre de coté leur orgueil leur intérêt égoïste et à sauver ce football qui est sur le chemin de la dérive.

D’après l’international camerounais patriotique animé par le désir de restructurer le football camerounais, l’aide de Dieu n’est pas à négliger dans cette mission de sauvetage. Mais, celui-ci ne pourra intervenir qu’à une condition : que l’on soit uni et que soutienne tous ensemble l’intérêt suprême.

Le joueur de  Anzhi Makhachkala, club de première division de Russie, est revenu sur sa rencontre de mardi dernier avec les hauts responsables de l’Etat camerounais. Et fait savoir que la discussion portait sur la situation du football camerounais et surtout celle de l’équipe fanion.  Il fait du moins savoir que c’est sur la demande de la plus haute autorité de l’Etat qu’il s’est vu obliger de reconsidérer sa position par rapport à sa sélection en équipe nationale.

Sa seule présence permettra-t-il de battre le cap vert le 14 octobre 2012 et se qualifier pour la coupe d’Afrique qui se déroule en Afrique du Sud en 2013 ? C’est là toute la question. Jean Paul Akono le nouveau coach des Lions a entamé sa tourné européenne hier. Il a dit qu’il devait rencontrer les cadres de l’équipe et certains joueurs afin de  discuter avec eux. Tous les regards sont tournés vers lui. Et on espère que sa tournée sera fructueuse.


Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Mtn élite One : Bonaventure Djonkep savoure le titre

24 Septembre 2012, 00:14am

Publié par Hervé Villard

DSC01790.JPG

 

«Nous avons joué contre un adversaire qui était coriace. On a joué on a gagné le football c’est ça. Aujourd’hui on est content d’être champion du Cameroun. 22ans après, il le fallait bien. Il y a 22 ans j’étais joueur ici on a remporté le championnat. Aujourd’hui après 22ans je suis entraîneur de ce même club je gagne le titre de champion, il y a de quoi être champion. La recette de notre victoire ce n’est autre que le travail. J’ai eu la chance d’avoir des enfants qui donnent tout au entraînement et concrétisent en match, cette victoire c’est pour eux, car, ils sont les acteurs principaux de  cette victoire. C’est l’occasion pour moi de dire bravo à tous ceux là qui ont soutenu Union sportive de Douala. Je dis bravo à l’équipe dirigeante les supporters et tous ceux qui de près ou de loin ont contribué de près ou de loin à cette victoire. Je vous assure que nous avons gagné 11 matches. Je vous rappelle, que 11matches ce sont les primes c'est-à-dire 11primes. Je ne voudrais pas vous dire combien coûte une  prime de match à Union de Douala. Je voudrai dire merci à toute la famille de Union de Douala. Aujourd’hui c’était le couronnement. Je leur dis merci. »

 DSC01796.JPG

Cette déclaration est de Djonkep  de Bonavanture  entraîneur de Union de Douala. Rencontré après la victoire de  son club sur celle de  New-srars de Douala, victoire qui lui  permet de remporter le titre de Champion, celui-ci n’a pas pu contenir sa joie. Car, l’émotion était grande.  «Nous avons su frapper les grands coups au  grand moment. Maintenant nous avons gagné. Je crois que c’est une bonne chose.  Depuis  le début de cette saison on marquait trois buts mais aujourd’hui, nous avons inscrit 4 buts je crois que c’est une bonne chose. Nous avons la chance d’avoir des bons joueurs et c’est tant mieux pour nous. C’est vrai qu’être champion ne faisait pas partie de nos objectifs. Nous ne voulons plus revenir sur ce sujet. Aujourd’hui nous sommes champions et je pense que c’est toute la famille de Union de Douala qui est heureuse. » Déclare le coach tout heureux.

 DSC01819

Courant dans tous les sens, en compagnie des supporters, le coach de Union de Douala très heureux comme nombres de ces joueurs a vécu des moments très émouvants hier au stade. C’est à peine s’il n a pas couler des  larmes car, c’était un moment historique. Le président de ce club Franc Happy, s’est carrément couché sur la pelouse  du stade de la Réunification de Bépanda. Il était fou de joie  et n’a pas eu d’énergie pour s’exprimer à la presse. Car la victoire était non seulement méritée, mais, la qualité du spectacle était alléchante. Dans l’ensemble, il y avait un public de grands jours et des invités de marque. Parmi lesquels joseph Antoine Bell, des Agents de joueurs Fifa et autres.

 CIMG0431.JPG

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Mtn élite One : Union de Douala sacrée champion

23 Septembre 2012, 23:52pm

Publié par Hervé Villard

 

 

DSC01800.JPG

 

Les Nassaras Kamakaï ont remporté le titre en venant à bout de New stars de Douala (4-1). C’était hier après midi au stade de la réunification de Bépanada à l’occasion de  la 24ème journée de la Mtn élite One

 

 

Union de Douala vient d’inscrire son nom  dans  les annales du football camerounais. L’équipe mythique de la ville de Douala  vient de remporter le tout premier championnat professionnel du Cameroun.  Les Verts et Blancs ont remporté le fameux titre en administrant une leçon sérieuse de football à leurs jeune frère, New-Stars de Douala (4-1). Devant un public de grand jour, les poulains de Bonaventure Djonkep, auteur d’un parcours sans faute depuis la phase retour du championnat, ont tout simplement confirmé leur bonne santé. Très sereins et surtout méfiants durant la rencontre, ils ont attendu le bon moment pour frapper. Car, l’adversaire, bien qu’étant un nouveau promu en division d’élite, est un jeune loup au dent longue, qui a pris à la trappe les plus  grands clubs du championnat national (Canon, Coton, Unisport, …)

 

DSC01819

C’est à la 39ème minute que Edoa Nga Charles (9) inscrit le premier but de Union. Ce après plusieurs occasions manquées. Bien positionné dans la surface de réparation de New stars de Douala, ce renard des surfaces qui reçoit un bon ballon servit par Ashu Tambe (11) propulse le ballon au fond des filets. Et, délivre ainsi un public qui attendait ce but depuis longtemps. Il récidive à la 55ème minute. Sur un centre de Mbarga Manga,  celui qui est classé par les meilleurs buteurs du championnat camerounais n’a pas le temps de regarder le portier pour inscrire le doublé dans cette rencontre très importante pour son club. Le troisième but qui porte l’estampille de Joel Babanda (10) arrive à la 70ème minute. Bien servit dans la surface de réparation,  suite à une contre attaque, d’une feinte de frappe, il dribble le gardien de But avant de pousser le cuir dans les goal vide. Mynthia (17) entré dans le cours du  jeu  il réduit le score en marquant dans son camp. Voulant dévier  en touche un corner de New stars de Douala, il pousse le ballon au fond des filets.  Il se rachète  ce pendant quelques minutes plus tard, en incrivant le 4ème but de Union grâce une frappe puissante de près de 35metres.  C’est avec l’image de ce but à la Patrick Mboma que les fans de Union de Douala vont savourez leur victoire. Union de Douala est champion du Cameroun. Mais, il a fallu attendre  22ans pour réaliser ce rêve.

 DSC01815.JPG

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Mtn élite One : Union de Douala plus proche du but

16 Septembre 2012, 22:34pm

Publié par Hervé Villard

 


union-de-Douala.jpg


L’équipe de la capitale économique est venu à bout des  Astres de Douala (1-0) ce dimanche 16 septembre 2012. C’était lors d’un duel fratricide qui s’est déroulé au stade de la réunification de Bépanda.

 

«Qui arrêtera l’Union de  Douala ? » Cette question tant évitée par les observateurs avertis du football et de nombreux chroniqueurs sportifs   a finalement été posée hier. Après la victoire d’Union sur les astres de Douala (1-0)   la dixième d’affilée,  les uns et les autres se sont demandé, s’il y a un  seul club à la hauteur d’Union dans ce Championnat. Car, depuis le début de la phase retour du tout premier championnat professionnel du Cameroun, l’équipe de la capitale économique du Cameroun, a terrassé tous ses adversaires. L’équipe des Astres que l’on croyait à la hauteur de cette dernière, elle aussi, est passée à la trappe. Le jeu ahurissant  des brésiliens de Bépanda, la volonté de gagner qui animait l’équipe, la vélocité de ses joueurs n’ont pas suffit à stopper les assauts des Nassaras kamakaï, décidés à faire un sans faute dans cette phase retour. L’équipe poursuit sa belle série en attendant l’adversaire qui pourra stopper son rêve. Pour nombreuses personnes, « l’équipe de Douala est déjà championne. Et, on n’attend que le moment propice pour célébrer ce sacre ».

 


Le match


La rencontre en elle-même a été très enlevée. Les brésiliens de Bépanda ont pratiquement joué de malchance. Plus agressif sur le stade, plus conquérant, ils  étaient sur tous les ballons. Mais seulement, pêchaient par leur manque de réalisme à chaque fois qu’ils  étaient face au but. Ces derniers confondaient vitesse et précipitation.

 Le public venu nombreux apprécier ce duel fratricide  s’en est  d’ailleurs rendu compte. Elle  s’est cependant  contenté du  spectacle alléchant servit par les Astres. Justesses au niveau des passes, construction de jeu exceptionnelle, jeu  bien élaboré, des dribbles à la Messi, l’équipe avait tout pour battre Union de Douala. Mais, c’était sans compter sur la dextérité de Youthé Jehu, le portier d’Union de Douala. Il était décidé à garder sa cage inviolée durant la rencontre. Ce qu’il a d’ailleurs fait. Il a à plusieurs reprises, rayé des actions de buts et sauver par conséquent sa cage. Aidé par  sa ligne défensive très compacte dirigée par Faï Collins (3), toutes les velléités offensives des Astres de Douala ont été vaines.

Du coté d’Union de Douala, c’est avec prudence et surtout beaucoup de respect pour l’adversaire du jour, que les poulains de Djonkep Bonaventure ont commencé cette rencontre. Ils ont voulu dérouler leur jeu. Mais étaient contrecarrés  à chaque fois par une équipe des Astres bien en place. L’axe offensif constitué d’Edoa Nga (9), Joël Babanda (10), Mbarga Manga(20)  était d’ailleurs à court d’imagination. Toutes leurs actions offensives ont été stoppées. L’équipe qui marque généralement dans les vingt  premières minutes  a eu du mal à s’exprimer.  Il a fallu attendre la 55ème minute pour voir Ashu Tambe (11) inscrire d’une frappe puissante, l’unique but de la rencontre. A la surprise générale. La rencontre que l’on croyait se solder par un nul a tourné à l’avantage de Union de Douala. Djonkep Bonaventure, coach expérimenté après ce but, a tout simplement consolidé les acquis. Et a permis à Union de Douala de réaliser sa  dixième victoire consécutive. Un record pas encore égalé dans le championnat national de première division. Du moins pas encore cette année.

Le match nul de Coton sport de Garoua face à Unisport de Bafang (1-1) permet  à l’équipe mythique de Douala de se rapprocher du titre.


Dans les autres rencontres, Panthère de Bangangté  est venu à bout de Njalla Quan sport academy (1-0) tandis que, Aigle de Dschang  disposait de scorpion de Be (2-0). A Douala New Stars et renaissance se sont séparés sur un score vierge (0-0) pendant que Sable de Batie battait Tiko United (3-2). Canon de yaoundé et Yon sport Academy ont fait jeu égal (1-1)

 


Hervé Villard Njiélé

 

23ème Journée Dimanche 16 Septembre 2012 résultat provisoire


A Bangangte

Panthère  1 -  0   Njalla Quan

Les Astres  0 – 1  Union

N.Stars  0 – 0 Renaissance

Canon  1 -  1  YOSA

Unisport  1- 1 Coton

Sable3 – 2 Tiko United

Aigle  2   0   Scorpion

 

Voir les commentaires

JEAN PAUL AKONO : « CE SERAIT UNE HONTE QUE LE CAMEROUN RATE DEUX CAN D’AFFILÉE »

16 Septembre 2012, 22:26pm

Publié par Hervé Villard

 jpakono

Le nouvel entraineur des Lions indomptables nous livre ses premières impressions après sa nomination par le ministre des Sports et de l’Education physique. Le médaillé d’or Olympique 2000 mesure l’ampleur de la tache et sollicite le soutien de tous les Camerounais. Il compte également rencontrer Samuel Eto’o dans les prochains jours.

 


Félicitations pour votre nomination à la tête des Lions indomptables  

Merci beaucoup.


Où étiez-vous lorsque la nouvelle est tombée ?


J’étais à Yaoundé, je partais du centre technique de la Fecafoot pour la ville lorsqu’on m’appelle pour me dire que le ministre des Sports et de l’Education physique veut me voir urgemment. Je me suis rendu au ministère et le ministre m’a annoncé la nouvelle. Avec un objectif très précis, une mission très précise.


Et c’est quoi cette mission si ce n’est pas indiscret ?


C’est ce que tous les Camerounais attendent. Ce n’est pas un secret, c’est la qualification le 13 octobre 2012 à Yaoundé.


Est-ce que vous avez déjà votre petite idée par rapport à cette mission qui s’annonce tout de même délicate ?


Çà va être difficile, il faut le reconnaitre. Mais comme je dis, avec l’appui de tout le monde, avec l’appui du peuple camerounais qui sera nombreux au stade, avec l’appui des journalistes comme vous qui vont œuvrer dans le bon sens pour que ce match mobilise vraiment tous les Camerounais, je ne crois pas que la mission soit impossible, même si elle est difficile. Le ministre m’a demandé un plan d’action que je dois lui remettre demain ou samedi au plus tard. Je vais lui remettre ce plan d’action demain et la priorité est de ramener la sérénité au sein la tanière pour que cette mission puisse être un succès, parce que les principaux concernés sont les joueurs. Il faudrait que je rencontre un certain nombre de joueurs le plus rapidement possible pour qu’on essaye de mettre de côté certaines tensions et qu’on ait le même objectif qui est celui du peuple camerounais. J’insiste là-dessus pour que nous puissions qualifier le Cameroun pour la Coupe d’Afrique des nations « Afrique du Sud 2013 ». Cette responsabilité est beaucoup plus sur le terrain. Et quand on dit sur le terrain, çà incombe aux joueurs. Les joueurs doivent savoir à tout moment qu’ils sont Camerounais d’abord et qu’ils doivent faire converger toutes leurs énergies pour le Cameroun et mettre de côté les quelques petites divergences qui les opposent.


Quelle est la durée de votre contrat et quelles les autres clauses qui vont avec ?


On n’a pas parlé contrat maintenant puisqu’il y a une mission, celle du 13 octobre. Le reste on verra. Si la mission du 13 est positive, je le souhaite du fond du cœur et je crois que c’est le souhait de tout le monde, on pourra voir l’avenir avec plus d’optimisme. Pour le moment, je n’ai posé aucune condition car c’est d’abord le drapeau. Avec les joueurs, on doit avoir les mêmes convictions, regarder dans la même direction. Laisons nos divergences de côté et relevons le Cameroun qui est à terre au niveau du football.

 

Il y a le cas Samuel Eto’o. Comment comptez-vous l’aborder et est ce que vous avez évoqué ce cas avec le ministre ?

 

Quand j’ai parlé tout à l’heure de prendre langue avec les joueurs, c’est en première ligne justement Samuel Eto’o. Je compte le rencontrer dès que le plan d’action sera accepté par le ministre. Dans mon plan d’action, çà figure en première place mais non seulement je vais rencontrer Samuel Eto’o, je vais aussi rencontrer d’autres joueurs à l’instar d’Assou Ekotto, Jean Armel Kana Biyik, Nicolas Nkoulou, Alexandre Song, Idriss Carlos Kameni, Jean II Makoun, etc. Il y a une liste de joueurs que je veux rencontrer.

 

L’adjoint Martin Ndtoungou Mpilé et son principal Jean-Paul Akono 

Il va se poser un problème de brassard si Samuel Eto’o revient puisque votre prédécesseur a nommé un autre capitaine. Comment comptez-vous résoudre ce problème de capitanat ?


Le brassard pour moi est un problème secondaire. Dans les discutions que j’aurais avec les différents joueurs, certainement que nous en parlerons. Pour moi, c’est un problème secondaire. Ce qui importe aujourd’hui, c’est le Cameroun d’abord. C’est ce que je ferai comprendre aux joueurs. Maintenant que le Cameroun est à terre sur le plan du football, je vais leur demander ce qu’ils veulent faire de ce Cameroun-là. Le problème de brassard sera facile à résoudre. Du moins je crois.


Est-ce qu’on peut s’attendre à voir de nouveaux joueurs ?


Il faut d’abord que j’essaye de voir tout le monde pour voir ceux qui méritent d’être appelés parce que c’est une question de mérite. Ceux qui méritent de jouer seront appelés et pour moi, le mérite c’est quand on est compétitif dans son club. J’ai toujours dit qu’on ne vient pas apprendre à jouer à l’équipe nationale. On est performant en club, on est en forme et la récompense est la convocation en sélection nationale.


Vous vivez au Cameroun. Est ce qu’on peut s’attendre à voir les joueurs locaux dans votre première liste ?


(Rires) On verra. Vous me prenez dans le feu de l’action. On verra. Les footballeurs camerounais qui sont en forme seront appelés. Il y a Womé Nlend qui est au dessus du lot dans le championnat et je ne vois pas pourquoi on ne lui donnera pas sa chance s’il continue sur cette lancée. Nous sommes à un mois jour pour jour du match retour contre le Cap Vert et il me faudrait d’abord rencontrer les joueurs. Voir ceux qui sont en forme et qui méritent d’être appelés, selon la philosophie de jeu que nous voulons mettre en place pour que nous puissions nous qualifier face au Cap Vert. 

 

Quel message envoyez-vous au Camerounais au moment où vous prenez les rênes de leur équipe nationale ?

 

Impossible n’est pas Camerounais. Le Cameroun est à terre sur le plan du football et tout le monde doit se sentir concerné. Tout le monde doit avoir honte de ce qui s’est passé à Praia. Le moment est venu que nous soyons tous derrière les Lions indomptables le 13 octobre prochain. Je peux compter sur le dynamisme de la presse camerounaise et je peux aussi compter sur les Camerounais qui vont venir au stade pousser leur équipe à la victoire. Ce serait une honte que le Cameroun rate deux éditions de Can. Nous ne devons pas accepter cela. Nous devons mobiliser nos énergies vers l’objectif qui est celui de qualifier le Cameroun. Tout le monde est concerné par cette mission.

Merci coach et bonne chance ? 

C’est moi qui vous remercie

 

Entretien mené par Guy Nsigué à Yaoundé

 

 

 

Voir les commentaires

Lions Indomptables : Jean Paul Akono déjà à pied d’œuvre

16 Septembre 2012, 22:23pm

Publié par Hervé Villard

 


jpakono

 

 


Le nouvel sélectionneur de l’équipe nationale du Cameroun a commencé la supervision des joueurs locaux par la ville de Douala ce 16 septembre 2012.

Invité surprise de la rencontre qui a opposé les Atres de Douala et l’Union sportive de la même ville(01), Jean Paul Akono, le nouvel sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun était bel et bien à Douala ce Week-end.  

 

 

 

 

Assis à la tribune présidentielle, tout près de Faustin Domkeu, le président de New Stars de Douala, le nouveau coach  des Lions a vécu en direct les deux  rencontres programmées ce week-end à Douala.

 

 

 

Nommé par Adoum Garoua, le ministre des Sports et de l’Education Physique ce 13 septembre 2012 en remplacement de Denis Lavagne suspendu, Jean Paul Akono est déjà à pied d’œuvre. Avec Pour mission  principale, qualifier le Cameroun à la coupe d’Afrique des Nations au soir du 13 octobre 2012 à Yaoundé, le nouveau coach affirme être venu superviser  les joueurs qui  évoluent dans le championnat national. «Le travail d’un sélectionneur c’est de venir dans les stades et superviser ces joueurs locaux qui sortent du lot. Donc c’est ce qui justifie ma présence au stade de la réunification de Bépanda ce jour. Surtout que, à l’occasion de la 23ème journée de la Mtn élite one, il y avait deux matches à Douala. Et des matches qui mettaient aux prises trois des meilleures équipes de notre championnat. Il n’ya pas de barrière, le travail d’un sélectionneur c’est de choisir les meilleurs joueurs. C'est-à-dire à la fois ceux qui évoluent dans le championnat local que ceux qui évoluent dans les championnats internationaux. Il faut dire que notre championnat cette année a un très bon niveau et certains joueurs comme je le disais peuvent frapper à l’œil du sélectionneur que je suis.» a déclaré le coach à La Nouvelle expression.

 

 


D’après celui qui compte  bâtir une équipe nationale à base des joueurs locaux et internationaux, la proportion des joueurs évoluant au terroir dépendra de leur performance. «Si ce sont les joueurs locaux qui sont le plus en forme on aura plus de joueurs locaux dans l’équipe nationale  et si ce sont les internationaux, ceux-ci seront les plus nombreux » a relativisé le coach.

 

 

 

 

 Conscient du fait que sa mission est difficile et « très difficile d’ailleurs, » celui-ci pense que ce n’est pas une mission impossible.  C’est pourquoi, il invite tous les camerounais où qu’ils se trouvent, de soutenir massivement les lions Indomptables. «J’invite tous les camerounais à soutenir les Lions et à venir au stade ce jour, j’espère qu’avec le soutien de tous, on y parviendra,» pense le coach.

 

 

 

 

Pendant les différentes rencontres que celui-ci a regardées à Douala. Il était d’ailleurs très attentif. De temps à autres, on observait un sourire sur ses lèvres durant de bonnes phases de jeux. C’est avec beaucoup de réserve que celui-ci n’a pas applaudit pendant la rencontre Astres -Union qu’il a d’ailleurs apprécié.   Rencontré à la fin de ce premier match, Jean Paul Akono a d’ailleurs pronostiqué qu’Union de Douala  sera champion cette année.

 

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Lions Indomptables : Jean Paul Akono déjà à pied d’œuvre

16 Septembre 2012, 22:19pm

Publié par Hervé Villard

 

 


jpakono.jpg


Le nouvel sélectionneur de l’équipe nationale du Cameroun a commencé la supervision des joueurs locaux par la ville de Douala ce 16 septembre 2012.

Invité surprise de la rencontre qui a opposé les Atres de Douala et l’Union sportive de la même ville(01), Jean Paul Akono, le nouvel sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun était bel et bien à Douala ce Week-end.  Assis à la tribune présidentielle, tout près de Faustin Domkeu, le président de New Stars de Douala, le nouveau coach  des Lions a vécu en direct les deux  rencontres programmées ce week-end à Douala.

 

 


Nommé par Adoum Garoua, le ministre des Sports et de l’Education Physique ce 13 septembre 2012 en remplacement de Denis Lavagne suspendu, Jean Paul Akono est déjà à pied d’œuvre. Avec Pour mission  principale, qualifier le Cameroun à la coupe d’Afrique des Nations au soir du 13 octobre 2012 à Yaoundé, le nouveau coach affirme être venu superviser  les joueurs qui  évoluent dans le championnat national. «Le travail d’un sélectionneur c’est de venir dans les stades et superviser ces joueurs locaux qui sortent du lot. Donc c’est ce qui justifie ma présence au stade de la réunification de Bépanda ce jour. Surtout que, à l’occasion de la 23ème journée de la Mtn élite one, il y avait deux matches à Douala. Et des matches qui mettaient aux prises trois des meilleures équipes de notre championnat. Il n’ya pas de barrière, le travail d’un sélectionneur c’est de choisir les meilleurs joueurs. C'est-à-dire à la fois ceux qui évoluent dans le championnat local que ceux qui évoluent dans les championnats internationaux. Il faut dire que notre championnat cette année a un très bon niveau et certains joueurs comme je le disais peuvent frapper à l’œil du sélectionneur que je suis.» a déclaré le coach à La Nouvelle expression.

D’après celui qui compte  bâtir une équipe nationale à base des joueurs locaux et internationaux, la proportion des joueurs évoluant au terroir dépendra de leur performance. «Si ce sont les joueurs locaux qui sont le plus en forme on aura plus de joueurs locaux dans l’équipe nationale  et si ce sont les internationaux, ceux-ci seront les plus nombreux » a relativisé le coach.*

 


 Conscient du fait que sa mission est difficile et « très difficile d’ailleurs, » celui-ci pense que ce n’est pas une mission impossible.  C’est pourquoi, il invite tous les camerounais où qu’ils se trouvent, de soutenir massivement les lions Indomptables. «J’invite tous les camerounais à soutenir les Lions et à venir au stade ce jour, j’espère qu’avec le soutien de tous, on y parviendra,» pense le coach.

Pendant les différentes rencontres que celui-ci a regardées à Douala. Il était d’ailleurs très attentif. De temps à autres, on observait un sourire sur ses lèvres durant de bonnes phases de jeux. C’est avec beaucoup de réserve que celui-ci n’a pas applaudit pendant la rencontre Astres -Union qu’il a d’ailleurs apprécié.   Rencontré à la fin de ce premier match, Jean Paul Akono a d’ailleurs pronostiqué qu’Union de Douala  sera champion cette année.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Mtn elite one : Union de Douala trotte vers le titre

23 Août 2012, 09:33am

Publié par Hervé Villard

union-douala 

Les poulains de Djonkep Bonaventure ont réalisé leur 7ème victoire consécutive en venant à bout de scorpion de Bé (1-0). C’était lors du match retard de la 20ème  journée qui s’est déroulé  ce lundi 20 août 2012.

 

 

Plus de peur que de mal, peut-on finalement dire après la rencontre Union de Douala contre scorpion de Bé qui s’est déroulée dans l’entre du stade  de la réunification. Car, ce qui s’annonçait comme une simple formalité dans la confrontation entre le leader du championnat et le bon dernier, a viré contre toute attente, au match piège.  Car, Union Sportive de Douala a eu la peine à venir à bout de son adversaire du jour, pourtant croulant au bas du championnat. Ces  derniers ont bavé sur le terrain. Ils  ont manqué de peu de perdre cette rencontre pourtant déterminante pour leur accession au titre de champion. Il a fallu attendre les dernières minutes de cette rencontre pour voir l’intrépide  Joël Babanda (10) inscrire le but de victoire de l’équipe de la ville de Douala.

 

Dès l’entame de cette rencontre, les poulains de Djonkep Bonaventure très sûrs d’eux multiplient des actions offensives dans le camp adverses.  Ils veulent faire d’une bouchée l’équipe de la ville de Bé, dont les joueurs sortent d’une grève il y a quelques jours. Les poulains du président Frank Happy veulent tuer le match d’un coup. Mais, leur ambition et leur désir vont  devenir au fil du temps des illusions. Puisqu’ils ne vont pas réussir «à tuer le match » comme ils le souhaitaient. Ils vont butter sur une rocailleuse défense de Scorpion de Bé, bien organisée autour de (4) Betare Swarissi, (7) Gandargue  Pierre, Saidou Moussa, (2) Alioum Kada. Ces derniers, confiants et bien organisés, vont stopper les velléités offensives des joueurs d’Union.  Profitant des la maladresse des attaquants de Union, ils vont déposséder les attaquants de tous les ballons et s’imposer en maître dans l’antre de la réunification. Joel Babanda (10), Edoa Ngah (9) Mbarga Manga (20) et les autres vont avoir de la peine à s’imposer dans le camp de scorpion de Bé. Le milieu de terrain de Union va également en pâtir car toutes les balles servies à ses attaquants, qui font feu de tout bois depuis le début de la phase retour de ce championnat lui seront retournées. Profitant de leur solidité défensive, les joueurs de scorpion de bé vont se projeter en avant et manqueront à plusieurs reprises d’ouvrir la marque. Car, le portier de Union, Youthe Jehu (22) va les en empêcher. Grâce à ses parades spectaculaires,  ses jeux de reins magiques tout en s’appuyant sur sa techniques, il va griller toutes les actions de scorpion de Bé et maintenir ses buts inviolés jusqu’à la mi temps.

 

Après une première mi-temps mi-figue, mi-raisin qui s’est d’ailleurs soldé par un score vierge de zéro but partout, Scorpion de Bé va se relancer sur un rythme assez conquérant. L’équipe du Nord va mettre du tonus dans le jeu et démontré qu’elle avait après tout du répondant.

Ces gars  étaient décidés à sauver leur carrière et cherchaient coûte que vaille à se faire valoir pour la saison prochaine. Mais, la chance ne va pas leur sourire. Miraculeusement, c’est Joël Babanda (10) qui va offrir la victoire  à son club. Sur un coup de patte que d’aucuns ont taxé de magique, suite à une passe qu’il reçoit à l’entrée de la surface de réparation, il inscrit l’unique but de la rencontre. Et, permet à Union de réaliser sa passe de sept. Son suivant immédiat, Coton sport de Garoua a lui aussi triomphé du Canon Sportif de Yaoundé ce même lundi (2 buts à 1)

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 > >>