Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Coupe du monde 2018:L’Egypte déçoit l’Afrique

29 Juin 2018, 14:05pm

Publié par Hervé Villard

Comptée parmi les meilleures nations pouvant représenter valablement le continent à cette fête mondiale du football, l’Egypte a été éliminée au premier tour sans avoir glaner le moindre point

Deux matches ont suffit pour faire déchanter les fans du football africains supportant l’équipe des pharaons d’Egypte. Portée par Mohamed Salah meilleur joueur du championnat anglais l’année dernière avec 32 buts inscrits au total et plus d’une quarantaine toute compétition confondues, toute l’Afrique était derrière les pharaons d’Egypte. Car, elle avait toutes les armes pour mener le continent au moins au quart de finale de cette compétition.
 
Conduite par le brésilien Hector Couper un sélectionneur qui maitrise mieux cette équipe d’Egypte, on attendait ces une prestation plus qu’honorable. Malheureusement, Ali Gabr, El Mohamadi, Ahmed Fathi, Tarek Amed et leurs coéquipiers n’ont pas fait mieux. Pire encore, ils se sont fait éliminer de manière prématurée de cette compétition sans véritablement avoir présenté le visage de la grande équipe d’Egypte que l’on espérait. Une chose qui a surpris tous entraineurs de football qui ne comprennent pas exactement ce qui s’est passé. «Les Egyptiens dominent le football africain. Le pays totalise à elle seule sept coupes d’Afrique des nations. Les championnats africains sont dominés par des équipes égyptiennes mieux organisées et structurées leur football est réellement professionnel. Mieux encore ils ont des joueurs qui évoluent dans les grands championnats du monde et un joueur Mohamed Salah qui a dominé le football européen. On ne comprend pas exactement pourquoi cette équipe a affiché un si mauvais visage», s’interroge le coach Guy Joseph Donwong, manager général de Dihep Di Nkam, club 2ème division régionale au Cameroun. « pourtant, le potentiel de l’Egypte lui permettait d’aller plus loin»,fait-il remarquer. Avant de penser qu’un problème psychologique serait à l’origine de ce passage à vide. «L’Afrique a un problème psychologique en général. Les joueurs africains sont toujours complexés quand ils jouent la coupe du Monde. Il leur manque de l’audace. C’est souvent à la fin de la compétition qu’ils se découvrent», explique-t-il déçu.
Sa déception est partagée par le coach Joseph Monthé entraîneur de football et consultant à la télévision Equinoxe. D’après celui qui déclare n’avoir pas reconnu l’équipe d’Egypte «très fébrile» à la coupe du Monde, cette dernière n’a pas joué à son réel niveau e. «La blessure de Mohamed Salah à un tout petit peu embêter cette équipe. Cette dernière a été trop affectée par la blessure de son leader technique. Son absence sur l’aire de jeu lors du premier match a un peu tout gâté», explique-t-il. «Les joueurs ont tout reposé sur Salah au point d’oublier qu’ils avaient aussi un rôle à Jouer», rajoute Charles Mongue Mouyeme consultant sportif. D’après celui qui reconnait que la poule de l’Egypte était serrée puisqu’elle avait pour adversaires l’Uruguay, la Russie, l’Egypte pouvait au moins battre l’Iran pour éviter la dernière place dans ce groupe.
Statistiques
D’après Brillant Yerima chef de service des sports à Radio Dynamique Fm, on a surestimé le potentiel de l’Egypte en coupe du monde. Cette dernière mérite la place qui lui revient. «L’Egypte n’a pas de grand noms en matière de football international. Il a un seul joueur Mohamed Salah. Or une hirondelle ne fait pas le printemps», affirme-t-il. «Il faut que l’Egypte travaille suffisamment pour espérer challenger les équipes européennes en coupe du monde», déclare-t-il.
Parlant des prestations de l’Egypte en coupe du monde, il faut dire que les pharaons ont perdu tous leur trois matches et finissent dernier avec zéro point au classement. L’équipe de Mohamed Salah a été battue par l’Uruguay (0-1) le 15 juin 2018 par la Russie (1-3) le 19 juin et par l’Iran (1-2). Mohamed Salah meilleur buteur de cette équipe avec deux réalisations, sauve son image avec le titre de meilleur joueur du dernier match.
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Transfert :  Karl Toko Ekambi désormais à Villaréal

7 Juin 2018, 21:35pm

Publié par Hervé Villard

 

 L’ancien attaquant de Sco Angers club de ligue française a passé avec succès sa visite médicale ce jeudi 7 juin 2018 en Espagne

Karl Toko Ekambi déjà dans son nouveau club

Karl Toko Ekambi déjà dans son nouveau club

 

Il figure parmi les premiers transferts de l’intersaison. Karl Toko Ekambi n’est plus le joueur de l’équipe française de Sco Angers. L’attaquant camerounais jouera la saison prochaine sous le maillot de Villaréal club espagnol classé 5ème à la fin de la saison sportive.
Selon les informations rapportées par le site d’informations sportives footmercato.net, le footballeur camerounais a signé pour cinq saisons avec son nouveau club pour un montant de près de 20 millions d’euros. Soit 11 milliards 200 millions de franc cfa. Un montant assez onéreux qui profitera d’abord au club français qui a réalisé cette opération et ensuite au Camerounais qui aura des primes de signature à percevoir.
Les performances sportives du Camerounais qui fait désormais partie de la  short liste des footballeurs camerounais ayant évolué dans le championnat espagnol, sont des éléments qui ont poussé Villaréal à l’arracher en premier. Car, il faut le dire le nom de Karl Toko Ekambi était sur les tablettes de plusieurs grands clubs européens Notamment Newcastle, Brighton et Everton en Angleterre et d’avantage Séville et Valence. La polyvalence du Camerounais sur le stade puisque celui-ci peut à la fois jouer comme milieu de terrain, milieu de couloir ou encore attaquant ont convaincu le club espagnol.
Palmarès
Meilleur camerounais évoluant dans le championnat de France cette saison sportive, Karkl Toko Ekambi a réalisé une saison complète contribuant positivement au maintient de Sco Anger menacé de relégation en ligue1.
Avec 17 buts en 34 rencontres de ligue 1 cette saison, Karl Toko Ekambi a remporté pour la première fois depuis 9 ans le prix Marc Vivien Foe. Il est le premier Camerounais à remporter cette distinction qui récompense les joueurs africains évoluant en Ligue1. Car tous les autres y compris Aboubacar Vincent Benjamin Moukandjo ou encore Henri Bedimo n’ont pas pu le faire.
Biographie
Ne le 14 septembre  1992 Karl Toko Ekambi est formé au Paris FC, où il signe pro en 2010, à l'âge de 18 ans. Il joue son premier match professionnel durant la saison 2010-2011. Il joue deux matchs lors de cette première saison. Lors de sa seconde saison au Paris FC, Toko-Ekambi gagne du temps de jeu et participe à 26 rencontres où il marque trois buts.
C'est lors de la saison 2013-2014 qu'il commence réellement à s'imposer et devient le joueur clé de l'équipe. Il marque quatorze buts en vingt-sept matchs de championnats et termine second meilleur buteur. À la suite de cette saison très aboutie, il attire les convoitises de plusieurs clubs de Ligue 2 et Ligue 1, dont le FC Sochaux qui est le plus intéressé.
Le 2 juillet 2014, Toko-Ekambi s'engage au FC Sochaux pour 3 ans et pour la somme d'un million d'euros3. Le 7 novembre, il marque son premier doublé avec le FC Sochaux, lors d'un match de Ligue 2 face au Gazélec Ajaccio et d'une victoire deux buts. Toko-Ekambi réalise donc une première saison brillante, avec 14 buts en 38 matchs de championnat et termine quatrième meilleur buteur du championnat. Le camerounais s’en va  par  la suite à angers  où, il explose  au courant de la saison sportive 2018.
Avec l’équipe nationale il totalise 17 sélections pour deux buts à son actif.
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires