Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Médias : Equinoxe Radio vole au secours de la Crtv.

29 Septembre 2014, 19:20pm

Publié par Hervé Villard

Equinoxe au secours de la Crtv
Equinoxe au secours de la Crtv

La radio de Severin Tchounkeu reprend en relaie du poste nationale de la Crtv les éditions de journaux du 13h et du 17h depuis ce lundi 29 septembre 2014

C’est une décision du Président directeur général du groupe La Nouvelle Expression et Equinoxe, Severin Tchounkeu. Conformément  à l’appel lancé par le ministre de la Communication Issa Tchiroma, en visite à Douala le week-end dernier, suite à l’effondrement du pylône de la Crtv qui diffusait en relaie le signal de la chaine nationale dans la région du Littoral et du Sud Ouest, le patron de Equinoxe radio a décidé de prendre en relaie le signale de la radio nationale durant les éditions de journaux de 13h et de 17h. Une chose qui est effective depuis ce lundi 29 septembre 2014. Les auditeurs fidèles de la radio basée à Mobil Bonakouamouang ont d’ailleurs été surpris en écoutant le journal de 13h du poste nationale sur cette chaine de radio  en lieu et  place de la série de musiques douces  qui leur est habituellement servie à cette heure là. Certains d’entre eux se sont d’ailleurs fâchés. Parce que ne comprenant pas ce qui se passe. «Comment Equinoxe radio peut voler au secours de la Crtv qui l’a empêchée de reprendre son signale pendant la diffusion des  matches des Lions Indomptables  durant la coupe du monde 2014 qui s’est jouée au Brésil ? » S’est interrogé l’un d’entre eux. Avant de poursuivre ; « Si vous avez déjà retourné votre veste, il faut le dire au peuple »

 

D’après Severin Tchounkeu Pdg du  groupe de presse La Nouvelle Expression et Equinoxe qui précise dans une déclaration que «les éditions de journaux de 13h et de 17h du poste nationale seront repris en relaie  du poste national», les techniciens ont reçu des instructions fermes et travaillent d’arrache pied à cet effet. «Nous intervenons là suite à la réaction du ministre de la Communication nous appelant à la solidarité  avec nos confrères de la Crtv suite à un incident grave survenu la semaine dernière. Vous savez, aucune entreprise ne peut se réjouir des malheurs d’un confrère. C’est un coup dur que vient de subir la Crtv d’autant plus que, un pylône comme celui là, nécessite l’engagement des  fonds que l’entreprise n’avait pas budgétisés. Nous attendons la formalisation de cette demande  par le Directeur général de la Crtv puisque, la Crtv est une entreprise», a-t-il déclaré.

 

Pour le Pdg du groupe de presse La Nouvelle Expression et Equinoxe qui reconnait que cette action n’est pas sans sacrifice, C’est la mission d’information publique dans laquelle il s’est investi qui a dicté sa conduite. «Vu notre mission de service publique, Radio Equinoxe  diffusera à compter de ce jour les principaux journaux de 13h et de 17h que nous prendront en relaie du poste national pour que les populations des régions du Littoral, du Sud Ouest qui ne peuvent plus capter  ces bulletins d’informations l’aient au moins en relaie», affirme Severin Tchounkeu.

 

Programmes sacrifiés

 

Parmi les programmes sacrifiés par «la radio du peuple» pour rediffuser les éditions de journaux du poste national, on dénombre les flashes de 13h et de 17h, la lecture des communiqués  faite à 13h10 min, la tranche de musique de la mis journée et une partie de l’émission «Les grandes gueules» qui commenceront désormais après le journal de 17h de la Crtv. Bref c’est un ensemble de programmes de radio Equinoxe qui est sacrifié au profit de cette action. «On ne peut pas sacrifier une partie du Cameroun. Les journaux de la Crtv surtout celui de 17h sont les plus suivis. Il fallait bien que l’on manifeste aussi notre patriotisme. Désormais  les auditeurs d’Equinoxe Radio pourront suivre ces journaux sur le site internet www. Equinoxefm.com», précise Irène Kamjip employé dans cette radio.

 

 Pour Ephraïm Ymele, responsable technique, un matériel important a été déployé pour capter le signal de la Crtv en temps réel et de façon fidèle. «Le personnel est permanemment  en stand by pour empêcher la coupure du signal », ajoute-t-il. D’après ce dernier, cela pourra durer le temps de la réfection du pylône.  

 

Hervé Villard Njiélé

Médias : Equinoxe Radio vole au secours de la Crtv.

Voir les commentaires

Douala: Crtv Bbc Rfi coupées des ondes

29 Septembre 2014, 11:58am

Publié par Hervé Villard

Chute du pylône de la Crtv. Le materiel qui transporte les signaux de Bbc Rfi, Africa N°1 endommagé
Chute du pylône de la Crtv. Le materiel qui transporte les signaux de Bbc Rfi, Africa N°1 endommagé

La chute de l’antenne relaie de la Crtv de Logbessou à l’origine de cette situation qui pénalise les auditeurs.

Les millions d’auditeurs des radios Bbc, Rfi, Africa, N°1 et Crtv basés dans la région du Littoral et aux environs ne suivent plus les éditions de journaux et leurs émissions préférées depuis plusieurs jours déjà.  C’est depuis vendredi 26 septembre 2014 aux environs de 16h qu’ils ne reçoivent plus  les signaux des radios suscitées. Ceci à cause de la chute de l’antenne relaie de la Cameroon radio and télévision (Crtv).

D’après monsieur Takou responsable technique à la Crtv, poste national, le pylône relaie de  la chaine nationale qui s’est effondré hébergeait  des équipements de diffusion d’au moins six opérateurs  économiques parmi lesquels les diffuseurs de médias audiovisuels et des opérateurs de télécommunication. Dans la liste de ces derniers, on retrouve, Radio France internationale (Rfi), British Broacasting coorporation (Bbc), Africa n°1, la Fm 105, la Crtv Littoral. Dans la liste des victimes, on compte aussi la Cameroon télécommunication (Camtel) Orange Cameroun, Mtn Cameroun.

D’après les informations apprend-on, il sera pareillement difficile pour les populations de la région de capter le signale du poste nationale de la Crtv. Une chose qui n’est pas sans conséquence. Car, les nombreux auditeurs seront sevrés d’informations à la fois sur le plan national et international. Les programmes de la Crtv station régionale du Littoral de même que ceux de la Fm 105 sont arrêtés. Les journalistes sont de fait en congé parce que ne peuvent plus produire. Ce jusqu’à ce que le nouveau pylône soit monté où des mesures provisoires soient prises. «Je suis en congé depuis que cela s’est produit. Je suis au chômage mes collègues aussi. Parce que tout ce que nous produisons ici ne peut pas être écouté. Je  suis fatigué de recevoir des nombreux coups de fil des auditeurs sevrés de mes émissions », déclare Cyril Kemegne, journaliste à la Crtv station régional du Littoral et à la Fm 105. Présentateur vedette de «Littoral matin» et de «Fm foot» des émissions à large écoute de ces deux medias régionaux de la Crtv, celui-ci annonce d’ailleurs des voyages pendant ce moment de Black out total.   Tout en espérant que la situation ne va pas durer.

Issa Tchiroma sollicite Equinoxe Tv et radio

En visite à Douala ce samedi 27 septembre 2014 à l’occasion de la chute de l’antenne relaie de la Crtv de Logbessou, Issa Tchiroma a sollicité l’appui des télévisions nationales à capitaux privés pour héberger le signal de la Crtv le temps qu’un nouveau pylône soit construit. Pour le ministre de la communication qui a émis ce vœu, si rien n’est fait dans ce sens là, la situation risque durée pendant longtemps. Car, selon les techniciens spécialistes du montage des pylônes, «cela ne peut pas se faire en un seul jour».

D’après le ministre de la communication qui déclare que des pistes de solutions palliatives pour permettre à la radio tout au moins d’émettre dans la région du Littoral sont envisagées, il est question de mutualiser les efforts. «Si les entreprises de la téléphonie mobiles disposent des antennes relaies qui peuvent recevoir l’émetteur de la Crtv comme solutions palliatives, ce sera une bonne chose. S’il se trouve que les opérateurs nationaux de la télévision à capitaux privés comme Equinoxe télévision, Canal2, et Stv disposent des espaces pouvant accueillir les antennes de la Crtv, cela pourra permettre dans le cas de la recherche des solutions palliatives de résoudre le problème», souhaite le ministre de la Communication. Seulement cette piste de solution du coté  des télévisions à capitaux privés semble ne pas être aisée. Car, quand on sait que pendant la coupe du monde 2014 la Crtv télé interdisait ces chaines nationales de reprendre son signal pendant la diffusion des matches et davantage les matches des Lions Indomptables, l’inquiétude est grandissant.  En attendant c’est un black out total qui s’observe et les auditeurs sont sevrés de leurs programmes préférés.

Hervé Villard Njiélé

 

Les dégats sont enormes. Les reseaux pertubés. La chute du pylone relaie de Logbessou est un veritable drame
Les dégats sont enormes. Les reseaux pertubés. La chute du pylone relaie de Logbessou est un veritable drame
Les dégats sont enormes. Les reseaux pertubés. La chute du pylone relaie de Logbessou est un veritable drame

Les dégats sont enormes. Les reseaux pertubés. La chute du pylone relaie de Logbessou est un veritable drame

Voir les commentaires

Douala: Le pylône der la Crtv tue quatre ingénieurs

29 Septembre 2014, 10:36am

Publié par Hervé Villard

 Cute du pylône de relaie de la Crtv de Logbessou
Cute du pylône de relaie de la Crtv de Logbessou

Le drame s’est produit vendredi 26 Septembre 2014 pendant qu’ils assuraient la maintenance de cette antenne de relaie.

Quatre morts et des dégâts matériels importants. Voilà présenter de manière brève le bilan de l’effondrement de l’antenne relaie de la Cameroun radio and télévision(Crtv) qui s’est produite le vendredi 26 septembre 2014 dernier aux environs de 16h30 min.

selon des informations, des sources proches de l’enquête ouverte sur ce sujet, le pylône en question était en pleine réfection quand l’irréparable ses produit. Il s’est effondré  en tuant Hubert Epoh, Roland Massock Alain Bouma  Njeck, François Ngoh, les quatre ingénieurs de la société Cartel qui assuraient la maintenance des antennes paraboliques des différentes entreprises installées sur ce pylône.  A près de 160 mètres de hauteur et sur pylône de près de 210m de hauteur, les quatre ingénieurs qui ne tenaient sur cette espèce de poteau métallique grâce à un fil, tentaient de réparer certaines membrures de ce pylône rouillées, quand l’accident s’est produit. Le pylône  est tombé et ils n’ont  pas eu  de la chance. Ces derniers sont immédiatement morts pendant cette chute brutale et rapide. Alertés, les éléments de la gendarmerie du 13ème arrondissement sont immédiatement descendus sur les lieux du drame de même que Jean Marie Tchakui Noudjeu, le sous-préfet de Douala 5ème, Naseri Paul Bea, le préfet du département du Wouri et Joseph Beti Assomo, le gouverneur de la région du Littoral. Après constat, les corps des victimes suffisamment endommagés à cause de cette chute, ont été soigneusement emballés et conduits à la morgue de l’hôpital de la place par les éléments des sapeurs pompiers alertés.

 

D’après monsieur Takou responsable technique à la Crtv, l’opération d’entretien du pylône est une opération qui à l’habitude d’être fait  sur les pylônes de la Crtv pour garantir la stabilité du pylône et pour  assurer un bon relaie des différents signaux hébergés  là. C’est au cours de cette initiative là qui a débuté depuis un mois que le drame s’est produit. «La Société Cartel a gagné il y a un an le marché de la réhabilitation du pylône de la Crtv de Kribi et de Bamenda. Cela a été fait. Ces  techniciens ont constaté qu’il y avait des membrures qui étaient  défectueux. Qu’il y avait les traverses de certaines membrures qui étaient attaquées par la rouille. Ils nous ont fait savoir qu’ils devaient entièrement remplacer ces membrures. Ils ont commencé cette opération hier (jeudi 25 septembre 2014 Ndlr) Ils ont remplacé une membrure sur les cinq. Les deux autres se trouvaient à une hauteur de près de 136 mètres et le reste plus haut encore. C’est lors de cette opération que l’accident s’est produit », explique-t-il à Issa Tchiroma le ministre de la communication et au directeur général de la Crtv Ahmadou Valmouké qu’accompagnait le gouverneur de la région du Littoral lors de la descente sur le site du drame le samedi 27 septembre 2014.

 

Parlant des causes de  la chute du pylône de la Crtv, nul ne sait avec exactitude ce qui s’est passé.  «On ne s’est pas exactement ce qui s’est passé puisque nous n’étions pas présents », déclare, sieur Toko, responsable technique à la Crtv. La piste de la vétusté  est celui qui parait la plus évidente. Puisque, les derniers travaux de maintenance sur ce  pylône installé  depuis 1982 environ pour  distribuer le signale de la radio et télé nationale dans la région du Littoral et du Sud-ouest remontent d’après le responsable technique de la Crtv, aux années 2000. Selon le constat fait par les techniciens de la société Cartel qui a gagné le chantier de réfection du pylône, certaines parties de cette installation étaient rouillées. Une chose qui aurait contribué à la chute de cette dernière  et à la mort de ces quatre ingénieurs.

 

D’après des informations des populations riveraines, les ingénieurs en chantier étaient au nombre de cinq sur le pylône, l’un d’entre eux que l’on a qualifié de «miraculé» est descendu chercher un matériel pour la continuité des travaux. Et c’est dans  son dos que le drame s’est produit. Traumatisé par ce sont les riverains qui l’ont aidé à ce maitriser.

 

Au lieu dit antenne Crtv de Logbessou vendredi 26 septembre 2014,  c’est une ambiance toute particulière qui a régné. Les riverains qui ont accouru après le bruit soudain de la chute du pylône étaient choqués par ce qu’ils voyaient. Les corps de quatre personnes  gisaient dans  marre de sang.  Le pylône quant lui n’était plus que l’ombre de lui-même. Puisque entièrement endommagé. Une enquête a  été ouverte.

 

 

Hervé Villard Njiélé

Etats de délabrement du pylône de la Crtv de Logbessou, Quatre morts,  ingenieurs, Douala 5ème, Logbessou, Camtel Crtv, Bbc,Camtel Orange,
Etats de délabrement du pylône de la Crtv de Logbessou, Quatre morts,  ingenieurs, Douala 5ème, Logbessou, Camtel Crtv, Bbc,Camtel Orange,

Etats de délabrement du pylône de la Crtv de Logbessou, Quatre morts, ingenieurs, Douala 5ème, Logbessou, Camtel Crtv, Bbc,Camtel Orange,

Visite du ministre de la Communication à Logbessou, site du pylone éffondré de la Crtv. Douala
Visite du ministre de la Communication à Logbessou, site du pylone éffondré de la Crtv. Douala

Visite du ministre de la Communication à Logbessou, site du pylone éffondré de la Crtv. Douala

Voir les commentaires

Bertoua : Trois enfants tués par une explosion de munitions

13 Septembre 2014, 11:22am

Publié par Hervé Villard

 Des munitions abandonnées sont dangereux pour des enfants
Des munitions abandonnées sont dangereux pour des enfants

Le drame s’est produit à Mandjou, dans la région de l'Est Cameroun le 31 aout 2014 pendant que ces enfants jouaient avec ces armes dangereuses.

Mandjou, chef-lieu de l’arrondissement de Mandjou. La localité située à une dizaine de kilomètres au nord de Bertoua, la capitale de la région de l’Est,  a connu une ambiance  toute particulière ce samedi 31 août 2014.  Alors que tout  semblait suivre son cours normal les populations sont brutalement arrachées à leurs occupations  par les cries de détresse des parents de Salihou Fichara aujourd’hui interné  à l’hôpital régionale de Bertoua.

 

En effet ces derniers ont eu le souffle coupé en découvrant gisant dans une mare de sang les corps de quatre de leur fils après une série d’explosions dont ils ignoraient la provenance. Abakar Sidi, 14 ans, Ismaïla, 14 ans, et Abdoul Fathar, 7 ans, ont perdu la vie de manière tragiqu. La prompte réaction des riverains va permettre de conduire Salihou Fichara âgé de 11ans, seul survivant de cette tragédie,  grièvement bléssé à l’hôpital régionale de Bertoua.

 

Explosions de munitions

 

D’après les informations rapportées par Bari Hamza, le père du rescapé qui leur a conté le film de cette tragédie, cette matinée du samedi 31 août 2014 là, vers 6 heures et 30 minutes,  les enfants comme d’habitude sont allés  garder le champ de maïs  au champ familial  situé non loin du champ de tir de Bombé (village de l’arrondissement de Mandjou situé à quelques encablures de Mandjou sur la route qui mène à Batouri, ndlr). Chemin faisant, poursuit le géniteur des enfants dont les corps reposent depuis lors à la morgue de l’hôpital régional de Bertoua,ils tombent sur des minutions et des armes qu’ils ramassent et emportent, croyant avoir trouvé des jouets. La suite de l’histoire tragique révèle qu’une fois de retour à la maison aux environs de 18 heures et 30minutes, les garçons décident de tester «leurs jouets».  Ils entrent tous dans la cuisine où le feu est  allumé dans un coin. C’est ainsi que, l’un des enfants va jeter les munitions au feu. Il  va s’ensuivre alors une série d’explosions qui va tuer trois des quatre enfants et blessés grièvement le quatrième.

Selon des sources médicales à l’hôpital régional de Bertoua qui rassure que la vie de celui-ci est hors de danger, cet enfant à son arrivé  présentait des signes de brûlures au deuxième degré à la face, à la poitrine et au niveau de ses mains. Il a aussitôt été pris en charge et admis en réanimation où il est sous soins intensifs.

D’après madame Didiète la mère de ces enfants toute malheureuse,  c’est le bruit des détonations  qui a attiré son attention. «Jai suivi des bruits assourdissants et répétés et  j’ai directement foncé vers la cuisine pour savoir ce qui se passait.  C’est là que  j’ai constaté que  mes enfants gisaient au sol, tous calcinés, certains ayant même perdu les bras et les pieds», raconte  en sanglotant cette dernière.  Informées, les autorités administratives et militaires descendues sur les lieux du drame ont récupéré le reste des minutions et on ouvert une enquête. Seuls les résultats de cette enquête  permettra de déterminer les circonstances de  la collecte de ces munitions par les enfants et aussi celles de leur abandon  par les militaires qui s’exercent au tir à Bombé.

D’après des informations, ce n’est pas la première fois que cela arrive au Cameroun. Dans la zone de Bakassi où les guerres se sont déroulées et dans la ville de Douala également, ces genres d’incidents sont légions

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Can 2015: Magnifique Lions Indomptables

10 Septembre 2014, 21:07pm

Publié par Hervé Villard

Les Lions se préparent pour bouffer de la chair d'éléphants
Les Lions se préparent pour bouffer de la chair d'éléphants

Jouant contre la Côte-d’Ivoire, première nation africaine au classement Fifa, la bande à Stéphane Mbia a réalisé une victoire inattendue de 4 buts à 1.

«De manière honnête, je ne m’attendais pas à une victoire des Lions sur la Cote d’Ivoire cet après midi. Parce que c’est une équipe expérimentale et en plus, on jouait contre la grande équipe de Cote d’Ivoire, qui est très expérimentée et qui  n’a en son sein que des internationaux de grands acabits. Vu la jeunesse de nos joueurs,  un match nul pour moi était  une belle prestation. Je m’attendais  davantage à une défaite. C’est une bonne chose d’avoir gagné. C’est une grande surprise pour moi».

 

 

Cette déclaration est de Nganou  Blanche  une fan des Lions Indomptables  du Cameroun agréablement surprise par la brillante victoire de l’équipe nationale de football sur  celle de la cote d’Ivoire  ce mercredi après midi (4-1). Commerciale dans une entreprise médiatique à Akwa cette dernière a vécu en direct de son petit écran cette rencontre importante pour la qualification du Cameroun à la Coupe d’Afrique qui se joue au Maroc en 2015. Eblouie par  la qualité de jeu, l’engagement et surtout le professionnalisme  des poulains de  Volke Finke qui, ont ridiculisé l’équipe de Cote d’Ivoire  conduite par Hervé Renard, elle n’a pas pu contenir sa joie. «Les Lions ont gagné avec de la manière c’était beau à voir», conclut-elle, toute heureuse.

 

Dallas Tchana,  reporter d’image à Equinoxe télévision  est tout aussi satisfait. Il a regardé avec beaucoup d’intérêt   cette rencontre et a déclare être émerveillé par la prestation de l’équipe nationale du Cameroun. Car, il ne s’attendait pas à une victoire, et surtout à une victoire avec un si lourd score face à la Côte d’Ivoire.  «J’ai vu une jeune équipe pas encore expérimentée, dominer la Côte-d’Ivoire qui est pourtant une foudre de guerre sur le plan footballistique en Afrique. Je ne m’y attendais pas. J’ai été agréablement surpris», déclare-t-il les yeux pétillant de bonheur.  Celui qui déclare avoir arrêté de supporter  l’équipe nationale du Cameroun depuis 2008 avoue avoir été éblouie par la qualité de jeu de l’équipe nationale. «J’ai repris espoir. Les lions peuvent aller loin», reconnait-il humblement.

 

Comme Blanche et Dallas Tchana, c’est tous les supporters de l’équipe nationale du Cameroun de football repartis dans le monde entier qui ont été émerveillés par  la brillante prestation de l’équipe nationale au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.  De Douala à Kousseri en passant par Buéa, Bamenda, Dschang, Ebolowa, Bertoua N’gaoundéré, Maroua, Yaoundé, Mora, Dakar, Cotonou, Washington,  Montréal pour ne citer que ceux-ci, tous avant cette rencontre, ne vendaient pas  chère la peau des Lions Indomptables.  La  cohésion, dans le jeu, la complicité des joueurs, la solidité défensive de l’équipe nationale, la  percussion au niveau de l’attaque et surtout la combativité au niveau du milieu de terrain  sont des éléments que l’on attendait  le moins de cette  jeune génération qui n’est ensemble que depuis deux semaines seulement.

 

Chacun savait que la Cote d’Ivoire allait broyer ces derniers .Et, qu’ils n’avaient rien d’autre à faire que de sauver les meubles. Mais, c’était sans compter sur l’envie de gagner qui anime ces jeunes Lions  aux dents lacérés et aux crinières longues  qui sont sur une dynamique de victoire depuis le match contre la Rdc (2-0). Sans complexe face  à la Cote d’Ivoire du capitaine Yaya Touré, ils vont faire ce qu’ils savent le mieux faire.   Jouer et se donner du plaisir de jouer. Ils vont se régaler tout en régalant le public aussi. Et le résultat est là. Ils ont pareillement rallié à leur cause tous les sceptiques qui s’étaient découragés à cause des mauvaises prestations de l’équipe nationale de football ces dernières années. «Nous avons vécu un match comme on l'a rarement vécu. Cette génération des Lions nous fait penser que l'avenir peut être conjugué en vert rouge et jaune », déclare tout heureux  Christian Tchamabe,  habitant  de la ville de Kousseri.

 

Pour  Blaise Nzupiap Wafo qui a regardé le match depuis Bafoussam, la victoire des Lions indomptables était prévisible. «La victoire des Lions ne me surprend pas. Nous avons actuellement Vincent Aboubakar et Njie Clinton qui ont de l'avenir au sein de la sélection. Contre la RDC ils ont joué a 60% surtout que c'était le 1er match que ces jeunes livraient ensemble et sur un terrain synthétique. Aujourd'hui ces gars ont donné 90% de leur potentiel face à la Côte d'Ivoire », explique Blaise qui invite tous les supporters à soutenir cette équipe.

 

Pour Edmond Kamguia, journaliste,  il n’est plus question de rater la moindre rencontre des Lions. «J’irai désormais au stade les regarder jouer», affirme-t-il très heureux.

L’équipe nationale à surpris plus d’un, lors de cette rencontre, elle a marqué des esprits et tout le monde entier  Décidément qu’il remette ça face à la  Sierra Leone en octobre prochain.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires