Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

sport

Can féminine 2022: Les Lionnes affûtent leurs armes

20 Juin 2022, 13:16pm

Publié par Hervé Villard

Les poulains de Gabriel Zabo Toze croisent le Sénégal en aller et retour ce 15 et 18 juin 2022 à Douala. Ces rencontres amicales vont permettre aux Lionnes Indomptables de mieux se préparer pour la Can féminine Maroc 2022.

Can féminine 2022:  Les Lionnes affûtent leurs armes

« Nous avons participé à trop de Can. Cette année doit être la nôtre. Nous allons au Maroc pour ramener ce trophée.». Nchout Adjara, l’internationale camerounaise attaquante de l’Inter Milan vient de trahir les ambitions de la sélection fanion de football féminin du Cameroun. Qualifiée pour la coupe d’Afrique des nations de football féminin qui se joue au Maroc du 2 au 23 juillet 2022 prochain elle rêve comme ses coéquipières, caresser ce fameux trophée qui fuit les Lionnes Indomptables depuis des années.

Finaliste au bercail en 2016, cette dernière a vu le trophée s’échapper alors qu’elle était si près du but. Cette mauvaise expérience, elle ne veut plus la vivre. D’où cette engagement et cette détermination.
Si tout ceci n’est qu’une déclaration et un souhait au départ, il faudrait encore que l’équipe soit en mesure de réaliser cet exploit-là. Une chose pas facile au regard des adversaires comme le Nigeria qui domine cette compétition depuis des lustres ou encore la Guinée équatoriale qui a souvent fait la surprise dans des compétitions.
Pour mettre la chance de leur côté, les Lionnes indomptables du Cameroun ont joué une double  confrontation contre l’équipe du Sénégal au stade omnisports la Réunification de Bependa. Selon des informations de la Fédération camerounaise de football, pour accélérer leur préparation avant le départ pour le Maroc, les poulains de Gabriel Zabo Toze ont  livré deux matchs amicaux au Cameroun. Le premier contre le Sénégal s'est  joué le 15 juin 2022  et s'est soldé par un nul de deux buts partout et le second contre le même pays le 18 juin dernier. Les Lionnes Indomptables se sont imposées cette fois ci sur la plus petites des marques (1-0).
Après le match amical perdu devant une sélection des joueurs de l’Anafoot à Yaoundé (1-2)  Gabriel Zabo Toze veut améliorer la préparation de ses pouliches avant la compétition. D’où ces matchs amicaux. «Cette double confrontation contre le Sénégal est une occasion pour nous d’améliorer notre jeu et de tester tous les compartiments de notre équipe. Je pense que beaucoup d’équipes rêvent d’avoir un adversaire comme le nôtre. Ce match va nous aider à savoir à quel niveau on se situe», explique l'entraîneur de l’équipe nationale fanion de football féminin lors de la conférence de presse d’avant match. «L’histoire de ce match amical entre le Sénégal n’est qu’une histoire de feeling entre leur coach et moi. Vous savez, le Sénégal est qualifié pour la Can aussi et cela permet de mieux nous préparer» poursuit-il.
Selon Nchout Adjara la capitaine de cette équipe, même si l’équipe nationale n’est pas complète puisque les autres joueuses vont rejoindre l’équipe après ce match, les Lionnes du Cameroun sont prêtes à réaliser leur objectifs, elles en ont les moyens d’ailleurs «Les choses ont changé, aujourd’hui on joue  dans le même championnat elles n’ont pas  trois pieds. Aujourd’hui on a un bon championnat de football au Cameroun, on a de bonnes joueuses et ont va mouiller le maillot » ; explique Nchout Adjara.
Sénégal
Parlant de la formation du Sénégal déjà au pays, il faut dire que ces dernières sont arrivées à l’aéroport international de Douala hier mardi vers 10 heures. Elles ont regagné leur hôtel et après ont eu droit à une séance de reconnaissance du stade couplée d’une séance d'entraînement.
Après cette double confrontation, les Lionnes  Indomptables vont s’envoler pour la France ou un  autre match amical contre l’équipe féminine de football est programmée. Pour rappel, le Cameroun est logé dans la poule B avec la Zambie, le Togo et la Tunisie. La CAN féminine se tiendra du 2 au 23 juillet 2022 au Maroc.

Hervé Villard Njiélé

Can féminine 2022:  Les Lionnes affûtent leurs armes

Voir les commentaires

Éliminatoire Can 2023; Le Cameroun respecte son statut

12 Juin 2022, 08:50am

Publié par Hervé Villard

Les Lions Indomptables du Cameroun ont dominé le Burundi hier après-midi par un but à zéro. C’était lors de la rencontre de la 2ème journée de la poule C des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations Cote d’Ivoire 2023.

 

Éliminatoire Can 2023;  Le Cameroun respecte son statut
Les objectifs des Lions Indomptables ont été atteints. En se déplaçant pour Dar Es Salam, la capitale de la Tanzanie mardi dernier, il était question pour les poulains de Rigobert Song Bahanag qui jouaient contre le Burundi de gagner ce match. C’est ce qu’ils ont fait. Grace à Karl Toko Ekambi qui a inscrit à la 31ème minute le seul but des Lions Indomptables sur un coup franc, Aboubacar Vincent et ses coéquipiers ont assuré l’essentiel. Ils ont arraché la victoire qui leur confère les trois précieux points de cette deuxième journée. Et surtout le fauteuil de premier du groupe C de ces éliminatoires. Apres le match nul entre la Namibie et le Burundi (1-1) à la première journée, c’est tout logiquement que les Lions Indomptables sont leaders de cette poule. Une place qui conservée, leur ouvrira la porte de la Cote d’Ivoire en 2023.
Si sur le papier, cette rencontre s’annonçait déséquilibrée, parce que le Burundi n’était que 139ème au dernier classement FIFA, et les Lions Indomptables 37ème il a fallu assez de concentrations et de déterminations aux poulains de Rigobert Song pour éviter le piège burundais et arracher cette victoire importante.
C’est tout heureux et avec le sentiment du devoir accompli que la sélection nationale fanion de football revient de Tanzanie.
Le Match
Il faut dire que dans l’ensemble, cette rencontre n’a pas été facile pour les Lions Indomptables. Dès le coup de sifflet, ces derniers je jette prudemment dans la bataille. Un peu méfiant face à une équipe qu’ils ne connaissent pas, Aboubacar Vincent et ses coéquipiers font tourner le cuir. Ils dominent la rencontre mais peinent à trouver le chemin des filets. Moumi Ngamaleu sur le Cote, Karl Toko Ekambi multiplies des occasions de but. Mais, butent sur une volon,taire et déterminée équipe du Burundi. Leur ténacité leur permette de résister à la pression camerounaise. A la 31ème le Cameroun obtient un penalty non loin de la surface de réparation. Karl Toko Ekambi se rend justice. Sa frappe est imparable et le Cameroun prend l’avance au score (1-0). Les Lions mettent la pression. Zambo anguissa, Karl Toko Ekambi, Choupo Moting chacun apporte sa touche dans ce match. Mais le second but n’arrive pas. Sur  une belle phase de jeu bien amené sur le côté, Karl Toko adresse un centre  que reprend à la volé Aboubacar Vincent. Le public est debout mais la balle qui rebondi ne tombe pas dans les filets mais plutôt au-dessus (46è).Bien que dominant la rencontre, c’est sur ce score que les deux équipes vont aux vestiaires.
 A la reprise, les Lions garde le même tempo. Ils veulent inscrire le second but mais n’y parviennent pas. Toutes les actions enclenchées par le Cameroun ne finissent malheureusement pas au fond. Il y a toujours un pied, une tête ou une main pour empêcher le ballon de trouver le chemin des filets. Bien que dominant, le Cameroun joue de malchance. C’est l’exemple de cette tête d’Aboubacar Vincent qui ricoche sur le montant droit des buts du Burundi,(55ème) , cette frappe de Moumi Ngamaleu dévié en corner (72ème) ou encore de cette frappe de Martin Honla déviée par une tête de la défense du Burundi .
 Les Lions se sont faits cependant peur dans ce match avec des fautes d’inattention qui ont remis en confiance le Burundi. C’est le cas de Nouhou Tollo durant la première manche, Ngadeu Ngadjui (57ème).
 
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Burundi-Cameroun: Les Lions Indomptables en quête de victoire

9 Juin 2022, 16:06pm

Publié par Hervé Villard

Les poulains de  de Rigobert Song ont besoin d’une victoire  pour occuper le fauteuil de leader du groupe C des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations Côte d’Ivoire 2023
Burundi-Cameroun:  Les Lions Indomptables en quête de victoire
Le Cameroun affronte ce jeudi 9 juin 2022, le Burundi, dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN Côte d’Ivoire 2023.  Les Lions Indomptables qui vont jouer  leur troisième match international avec leur  nouvel entraîneur sélectionneur Rigobert Song Bahanag ont à cœur de remporter cette rencontre pour non seulement améliorer les statiques de leur coach mais surtout prendre la première place du groupe C de ses éliminatoires.
Sur le plan statistique, il faut du moins rappeler que cette rencontre est capitale pour Song Bahanag qui depuis sa nomination n’a joué que deux matches seulement contre l’Algérie en aller et retour. A l’issue de ces deux matches, ses statistiques affichent une défaite et une victoire. Avec une autre victoire ce jeudi, l’ancien capitaine de l’équipe des Lions Indomptables augmentera sa cote. Une chose qui va peser au niveau de son capital confiance et davantage pendant son évaluation.
Au niveau du ranking, il faut noter que la victoire contre le Burundi permet à Aboubacar Vincent et ses coéquipiers de prendre la tête du groupe. Car, après le match nul d’un but partout contre la Namibie à Johannesburg en Afrique du Sud, une victoire placera les Lions Indomptables à la tête de cette poule. Puisque deux pays seront qualifiés dans cette poule, les Lions pourront ainsi conserver leur chance de qualification en gardant la première place.
 Si sur le papier, la rencontre s’annonce déséquilibrée, le Burundi n’étant que 139ème au dernier classement FIFA, les Lions Indomptables devraient être assez concentrés et éviter le piège de la facilité. Ils devront être prudents pour ne pas vivre ce que le Sénégal a failli subir face au Rwanda mardi dernier. A titre de rappel, c’est  grâce à un penalty de Sadio Mané inscrit à la 97ème minute que le Sénégal a déjoué le piège rwandais. Il faut néanmoins rappeler que les deux formations s’affrontent pour la toute première fois. Le Cameroun qui a rallié Dar Es Salaam depuis mardi soir, aura besoin d’une victoire éclatante et écrasante pour rassurer son public, dans la perspective de la prochaine Coupe du Monde prévue du 21 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar.
Le Burundi, auteur d’un match nul lors de la première sortie face à la Namibie (1-1) ne se présentera pas en victime expiatoire. Les Hirondelles visent une deuxième participation en phase finale de la CAN après l’édition 2019 en Egypte. Après avoir manqué la dernière édition disputée du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun, Saidi Ntibazonkiza et ses camarades auront à cœur  d’effectuer leur grand retour lors du prochain rendez-vous au pays des Eléphants. Une sensation face au Cameroun jeudi les mettrait sur la bonne voie. Le coup d’envoi de la partie sera donné à 13 heures GMT (14 heures au Cameroun) au Benjamin Mkapa Stadium de Dar Es Salaam. Au regard de la séance d'entraînement d'hier, les Lions sont confiants et assoiffés. « C’est un adversaire que nous prenons au sérieux. À nous de montrer le sérieux qu’on a toujours eu en tant que Lion Indomptable. Nous sommes prêts à donner le maximum pour ramener un résultat positif», a confié Tawamba.
 
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Nécrologie: Un ancien lion indomptable raccroche ses crampons

9 Juin 2022, 06:29am

Publié par Hervé Villard

Jacques Nguea champions d’Afrique en 1984 a rendu l’âme le  31 mai 2022  dernier des suites de longue maladie au Centre des Urgences de Yaoundé.
Nécrologie:  Un ancien lion indomptable raccroche ses crampons
 Le séjour de Jacques Nguéa champion d’Afrique en 1984 avec les Lions Indomptables au Centre des urgences de Yaoundé n’aura été que de courte durée. Transportée d’urgence dans ce centre  hospitalier de la capitale politique du Cameroun, l'ancien ailier du Canon de Yaoundé et des Lions indomptables a rendu l'âme le mardi 31 mai 2022 sans avoir profité de son séjour dans ce centre hospitalier de Yaoundé.
Conduit d’urgence ici selon des informations à la demande du président de la Fédération camerounaise de football Samuel Eto’o Fils, mis au courant de son état de santé inquiétant, celui-ci est mort quelques heures après.Les médecins spécialistes du Centre d’urgences n’ont pas pu sauver ce dernier, la maladie l’ayant minutieusement rongé depuis des années. Ce derniers  est décédé  dans une pauvreté totale apprend on. Malade depuis des mois, il était incapable de bénéficier des soins appropriés fautes de moyens. Les interventions de dernières minutes ne l’ont pas du tout aidé. Il s’en va en laissant toute une famille éplorée.
Arrivé en sélection en 1977, Jacques Nguéa a entre autres défendu les couleurs du Cameroun lors du Mondial Espagne 1982 et de la CAN 1984 remportée par le Cameroun à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il était âgé de 67 ans. Jacques Nguéa  selon des informations était un joueur emblématique du Canon de Yaoundé qui a contribué n de la plus belle des manières  au succès de ce club en coupe du Cameroun , au championnat et également sur le plan africain.
Nécrologie:  Un ancien lion indomptable raccroche ses crampons
Pauvreté
Le décès de l’ancien Lion Indomptable du Cameroun des suites de longue maladie  pose un problème de gestion de carrière sportive des footballeurs et surtout celui de l’encadrement de nos anciennes gloires du football. En dehors de quelques- uns qui ont réussi leur reconversion après le football comme Joseph Antoine Bell, Djonkep Bonaventure, Michel Kaham et d’autres, plusieurs autres  joueurs de la génération de Jacques Nguea vivent pratiquement dans la débrouillardise. C’est à peine si ces derniers ne sont pas des mendiants. D’ailleurs Owona Norbert, l'un des premiers capitaines de l’équipe nationale du Cameroun est décédé pratiquement dans la rue. Idem pour Tataw Stephen ancien Lion indomptable de la génération de 1990 décédé dans des circonstances pas trop différentes ou encore  celle de Mbom Ephem mondialiste avec les Lions Indomptables en 1982, décédé dans la pauvreté totale.
 Si un doigt accusateur est porté tous les temps vers le ministère des Sports et de l’Education civique qui n’aurait rien fait pour ces anciennes gloires ou encore vers la Fédération camerounaise de football qui n’a pas mis un accent sur les programmes de reconversion des anciens footballeurs, il y a que  les joueurs  eux-mêmes sont les premiers responsables de leur situation. «Pendant qu’ils sont aux affaires, ils ont de l’argent. Ils font souvent de faux placements, de mauvaises affaires et c’est ça qui les appauvrit. En plus, la plupart des  joueurs  et des Lions Indomptables ayant évolué au pays n’ont pas eu beaucoup d’argent. Ceux qui sont un peu à l’aise sont les anciens internationaux camerounais. Les Joseph Antoine Bell, les Michel Kaham et les autres ne sont pas aussi pauvres que ceux qui ont évolué dans le championnat local. Et en plus avant il n’y avait pas d’argent dans le football comme maintenant», fait remarquer Mathieu Nathanaël Njog, journaliste sportif.
 
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Match d'Exhibition: Les Lions indomptables séduisent leurs fans

7 Juin 2022, 07:41am

Publié par Hervé Villard

Match d'Exhibition:  Les Lions indomptables séduisent leurs fans

Les poulains de Rigobert song Bahanag ont communié avec les fans de Douala lors d’un match d’exhibition contre la une sélection des joueurs locaux. Score de la partie 4-1

 

La première journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations Cote d’Ivoire 2023 a débuté le 4 juin dernier sur l’ensemble du continent. Comme annoncé par votre journal la semaine dernière, en l’absence du Kenya adversaire du Cameroun pour cette première journée suspendu de ce tournoi En l’absence de la sélection fanion de football du Kenya qui ne participera plus aux éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations de football Côte-d’Ivoire 2023, parce que disqualifiée par Caf, Rigobert Song Bahanag a organisé un match test pour les deux sélections à sa charge. Un moyen pour l’ancien capitaine de l’équipe fanion du Cameroun de voir qui des joueurs locaux peut intégrer la sélection fanion. Même s’il est question pour les deux groupes de Rigobert Song de se familiariser, le manager sélectionneur des Lions Indomptables voulait surtout jauger le niveau de tout le monde, préparer techniquement et tactiquement ses poulains en vue du match contre le Burundi le 9 juin 2022 prochain.

L’autre facette de ce match d’exhibition la plus attendue était le retour des Lions Indomptables au stade de la Réunification de Bepanda. Un retour plutôt bien accueilli par les fans de l’équipe nationale fanion de football ayant répondu massivement présent à ce rendez-vous. Deux ans après leur dernier match dans cet antre les poulains de Rigobert Song voulaient de redonner du boum au cœur des fans de la ville de Douala. Et le sparing partner, une sélection des joueurs locaux que le public habitué de ce stade connait pour la plupart, était à la hauteur.

Match d'Exhibition:  Les Lions indomptables séduisent leurs fans
Match d'Exhibition:  Les Lions indomptables séduisent leurs fans

 

Apam allume la mèche

Au coup d’envoi de cette rencontre on retrouve chez les joueurs locaux au niveau du compartiment offensif des joueurs comme Beo Batto des Astres de Douala, Wassou Goue de Coton sport de Garoua et Joseph Apam Apam attaquant d’Apejes de Mfou meilleur buteur de la Mtn elite 1. C’est d’ailleurs lui qui inscrit l’unique but de la sélection locale dans cette partie finalement gagnée par les Lions indomptables Seniors (1-4). Suite à une combinaison menée sur le côté droit Wassou Goué réussit à se dejouer de la défense des Lions Indomptables Jospeh Apam apam qui s’est joué du marquage de Christopher Woo, nouvelle recrue dans la tanière des Lions avant de punir Epassi le second gardien des Lions indomptables Le stade de la réunification est en liesse. Le public donne de la voie. Il veut voir ses joueurs locaux malmené les Lions Indomptables. Ces derniers multiplient des assauts  dans la défense d’Epassi.mais peche par leur immaturité. Le spectacle est au rendez-vous. Oyongo Bitolo, Ignatus Ganago; Kunde Malong, Soni Kevin titularisés ont de la peine à s’exprimer. Le stade de la réunification de Bepanda devient un chaudron. Ca hurle de joie; le public espère voir les locaux faire la peau aux Lions indomptables. Comme pour dire à Rigobert Song Bahanag qu’il y a au terroir de nombreux joueurs qui peuvent faire partir de sa sélection. Malheureusement, cet espoir n’a duré que 20 minutes.

Sur deux accélérations de Nkoudou servi dans la surface de réparation, celui bas la défense des locaux mais est fauché dans la surface de réparation. Si le premier penalty ayant permis à Ganago d’égaliser est propre, le second concrétisé par Oyongo Bitolo est dénoncé par  le public. C’est sur ce score en faveur de l’équipe B de la sélection des Lions indomptables s’achève.

 A la reprise, le décor change, ce sont les héros de Blida qui rentre sur l’aire de jeu à l’exception de Karl Toko Ekambi. André Onana ; Ngadeu Ngadjui, Jean Charles Casteletto, Nouho Tolo, Fai Collins, Francs Zambo Anguissa, Martin Honla, Oyongo Bitolo, Moumi Ngamaleu, Aboubacar Vincent, Choupo Moting sont ovationnés par ce public enthousiaste. Certains ont la chair de poule ; L’animation de Ngando Picket  vient rajouter une autre coloration à cette fête. Sur l’aire de jeu c’est le régal. André Onana va démontrer sa grande classe. Nouho Tollo va faire valoir sa fougue sur le côté gauche. Idem pour Choupo Moting Zambo anguissa. Aboubacar Vincent inscrira d’ailleurs un penalty au courant de cette manche. C’est donc sur un score de 4 buts contre 1 que les lions indomptables comme contre le Mozambique sous l’aire Conceicao vont marquer leur comeback au stade de la Réunification de Bepanda. Ce sera d’avantage une communion avec le public, une rencontre d’exhibition pour présenter des héros de Blida au public de Douala. Une initiative que le public souhaite que l’on répète.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Match d'Exhibition:  Les Lions indomptables séduisent leurs fans
Match d'Exhibition:  Les Lions indomptables séduisent leurs fans

Voir les commentaires

Carence de test: Les équipes participant aux championnats nationaux les principales victimes.

14 Avril 2021, 14:35pm

Publié par Hervé Villard

Les membres de l’encadrement technique des clubs passent souvent  par toutes les émotions pour  obtenir des tests covid de leurs poulains  en  cette  période ou la  pandémie bat son plein.

Carence de test: Les équipes participant aux championnats nationaux les principales victimes.

Si l’absence de test Covid à l’aéroport international de Douala à l’arrivée de la délégation Rwandaise a fait grand bruit, il y a lieu de reconnaître que ce n’est pas la première fois. La rupture des tests Covid sont souvent récurrentes dans les centres  de dépistage et de prise en charge de cette maladie. Les  hommes  d’affaires, les voyageurs sont souvent nombreux à dénoncer cette situation qui freine la lutte contre la pandémie et  l’épanouissement de leurs affaires. «Monsieur le Ministre, nous n'arrivons pas à voyager parce que à ce jour le Laboratoire national de Sante publique (LNSP), qui est le seul laboratoire fonctionnel, n'arrive pas à mettre les résultats de test à la disposition des patients à l'issue de 24h. Il n'y a pas de réponse ni par WhatsApp ni par la plateforme se plaint », Anicet Assembe NNeme sur le compte Twitter du ministre de la santé. Celui qui dénonce outre la carence des kits pour le test et les retards de publication des résultats après test, invite le ministre de la santé Publique et son équipe à plus de célérité dans le traitement.  « Faite ce qui est de droit pour nous les usagers qui nous retrouvons au n-ième test parce que le laboratoire n'arrive pas à tenir les délais », poursuit-il.

Parlant de la carence des tests de covid 19, les équipes participant aux championnats nationaux ligue 1 et Ligue 2, sont souvent les principales victimes. Compte tenu du fait que les résultats des tests Covid 19 sont obligatoires pour tous avant la tenue des rencontres de football, des équipes depuis le début de ce championnat ont connu des vertes et pas mûres. Entre dépistages tardifs renvoies des matches, absence de résultats, les entraîneurs et les membres de l’encadrement technique passe souvent  par toutes les émotions. Il faut parfois utiliser des moyens de précision pour y parvenir. Ce qui n’est pas normal dans le cadre d’une campagne de lutte contre une pandémie. D’ailleurs plusieurs rencontres n’ont pas pu se tenir  faute de disponibilité ou de retard du test covid. On peut signaler au passage la rencontre Ums contre new stars lors de la 3eme journée de la ligue1 ou encore UMs contre Canon de la  4eme journée. Même si on signale au sein d’Ums de Loum plus de 8 cas de Covid 19, il faut du moins reconnaître les témoignages des membres de l’encadrement technique des équipes.

 Il faut du moins  reconnaître que cette situation n’est pas  nouvelle au Cameroun et à Douala. En tout début de la pandémie en mars 2020, plus de 250 passagers des vols Brussel Airlines et Air France avaient atterri à Douala avec des Cas suspects. Après les avoir mis en quarantaine dans près de neuf hôtels, certains d’entre eux avaient fugué de leur chambre d'hôtel. Et ce à l’insu des autorités. Certains malades sont  morts après avoir contaminé leur famille.

Hervé Villard Njiele

Voir les commentaires

Corona Virus: Cinq camerounais déjà tués

25 Mars 2020, 14:50pm

Publié par Hervé Villard

La pandémie qui a débuté en chine il y a environ un mois a déjà tué quatre de nos compatriotes dans le monde

Corona Virus: Cinq camerounais déjà tués

La liste des pays qui ont perdu des compatriotes morts de suites de Corona virus s’allonge au fur et à mesure que le temps passe. Car, la maladie se répand à une vitesse exponentielle. Sans état d’âme, la maladie se propage dans le monde et décime hommes, femmes et enfants. Si les pays les plus touchés dans le monde sont la Chine qui totalise depuis le début de cette pandémie le plus grands nombre de morts et de personnes contaminées malgré la chute du taux de contamination et de l’Italie qui a désormais le foyer le plus ardent en Europe avec plus de 500 décès journalier depuis quelques jours, il faut dire que cette pandémie ne fait pas de cadeau aux nations du monde. Elle tue avec sérieux et est désormais l’ennemi numéro 1 à éliminer à tous les prix. Si à coté de la Chine et de l’Italie, on peut pareillement compter des grandes nations comme l’Espagne, l’Iran, la France, les Etats unis, il faut  reconnaitre que le Cameroun n’est pas épargné. C’est pourquoi, le pays devrait être sur ses gardes, multiplié des efforts pour éviter le désastre comme c’est le cas partout ailleurs.

Si jusqu’à présent aucun décès des suites de cette pandémie n’est encore observé sur le triangle national selon le ministre de la Santé public Dr Manaouda Malachi, il faut du moins reconnaitre que le taux de contaminations va crescendo avec déjà 66 cas dépistés positifs. Des camerounais sont d’ailleurs déjà morts de cette maladie. De quoi créer une prise de conscience, une vigilance accrue et le respect des consignes de sécurité.

Selon des informations puisées à bonne sources, quatre camerounais ont déjà été tués par cette maladie.

Le premier de cette liste s’appelait Didier Mbeng, un Camerounais habitant en France. En effet, mis en quarantaine depuis plusieurs jours le patient est décédé dans la nuit du lundi au mardi 17 Mars 2020. Il est mort dans un hôpital parisien et selon sa sœur il revenait d’un voyage en Turquie quand il a commencé à ressentir les effets du coronavirus.

Le second camerounais tué par le corona virus s’appelle Alain Siekapen, grand karatéka camerounais

L’annonce de son décès est tombée samedi 21 mars 2020 au matin lorsque son épouse reçoit un coup de fil lui demandant de venir d’urgence à l’hôpital pour l’identification du corps avant l’usage habituel à pareil circonstance. Le premier président du collectif des karateka Camerounais de la diaspora, testé positif au coronavirus, a succombé aux affres de cette pandémie sur le sol français comme le premier.

Le troisième et dernier Camerounais qui vient compléter cette liste n’est autre que le célèbre artiste musicien camerounais de renommée mondiale, Manu Dibango. Surnommé "Papy Groove", le musicien de jazz camerounais est mort du Covid-19. Décédé ce mardi 24 mars, Manu Dibango avait 86 ans. Il était l'un des fidèles du festival Jazz in Marciac (Gers). Manu Dibango a collaboré avec de grands musiciens africains comme Youssou N'Dour et Angélique Kidjo, (ils étaient ensemble lors de la soirée dédiée à l'Afrique de Jazz in Marciac). Mais aussi des rock stars comme Peter Gabriel et Sting, des chanteurs français comme Serge Gainsbourg, Nino Ferrer ou Dick Rivers, des musiciens classiques, et bien sûr des gens du jazz comme Herbie Hancock ou Bill Laswell. Né le 12 décembre 1933 à Douala, au Cameroun, de son vrai nom Emmanuel N'Djoké Dibango est arrivé à Marseille en 1949 alors qu'il était adolescent. Il a été fait Chevalier de la Légion d'honneur en 2010. L'artiste camerounais était en tournée l'an passé pour ses 60 ans de carrière. Le 18 mars, la contamination de l'artiste avait été annoncée sur sa page Facebook. Il est décédé hier matin.

Son décès porte donc à trois le nombre de camerounais morts des suites de cette pandémie en France et dans le monde.

Le quatrième cas de decès  est arrivé au Cameroun et dans la ville de Yaoundé. C’est le ministre de la Santé  qui  l’a  lui-même  annoncé  hier  matin  via un tweet sur sa page. Selon des informations le patient donc l’identité a été gardé secret revenais d’Italie déjà souffrant. Dénommé Patient3, il était sérieusement amoché  par la maladie

Le décès d’Achille Essombe Moukouri, l’oncle de Patrick Mboma survenu à l’hôpital Laquintinie dans des circonstances troubles laisse croire qu’il serait la 5ème victime de cette pandémie. Inhumé immédiatement lundi soir dans des conditions sanitaires sécurisées par le personnel médical le ministère de la Santé n’a pas encore confirmée le décès des suites de Corona Virus.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Football: Ahmad Ahmad, sort libre de sa garde à vue

7 Juin 2019, 11:07am

Publié par Hervé Villard

Le Malgache avait été interpellé dans le cadre d’une information judiciaire pour association de malfaiteurs, corruption, abus de confiance et faux et usage de faux.

Football: Ahmad Ahmad, sort libre de sa garde à vue

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), interpellé à Paris, jeudi 6 juin, par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), est ressorti libre de sa garde à vue, sans poursuite à ce stade, a annoncé vendredi le procureur de Marseille à l’AFP. Le Malgache Ahmad Ahmad avait été interpellé dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille, le 28 mai, notamment pour association de malfaiteurs, corruption, abus de confiance et faux et usage de faux, a précisé le procureur Xavier Tarabeux.

C’est Jeune Afrique qui avait lâché la bombe, jeudi, en milieu de matinée : « Ahmad Ahmad a été interpellé vers 8 h 30 », pour être entendu au sujet d’un « contrat rompu unilatéralement par la CAF avec l’équipementier allemand Puma », écrivait l’hebdomadaire. M. Ahmad était présent à Paris dans le cadre du congrès électif de la FIFA, qui s’est tenu dans la capitale française mercredi, juste avant le coup d’envoi du Mondial féminin, vendredi au Parc des princes.

Jeudi, la FIFA s’était contentée d’indiquer que le numéro un du football africain était « interrogé par les autorités françaises ». La FIFA « prend note des événements présumés concernant M. Ahmad, qui est interrogé par les autorités françaises » pour des « allégations liées à son mandat de président de la CAF ». La fédération avait indiqué ne pas connaître « les détails » de cette enquête, ne pas être en mesure de « commenter » et avait demandé « aux autorités françaises toute information » qui pourrait intéresser sa « commission d’éthique ».

« Tolérance zéro »

« Il n’y a plus de possibilités pour la corruption. C’est tolérance zéro ! Ce qui s’est produit ne doit plus se répéter. Cela doit être clair pour ceux qui sont dans cette salle et en dehors », avait prévenu, mercredi, Gianni Infantino, le président de la FIFA, avant sa réélection, évoquant les scandales passés de l’ère Sepp Blatter, son prédécesseur. Dans l’affaire révélée jeudi, Puma, après rupture présumée du contrat de façon unilatérale, « a demandé une compensation de 100 000 dollars [près de 90 000 euros] mais la CAF n’a pas payé la somme », a exposé à l’AFP Amr Fahmy, l’ex-secrétaire général de la CAF.

Selon des documents consultés par l’AFP, la CAF avait dans un premier temps passé contrat en décembre 2017 avec Puma pour la fourniture d’équipements destinés notamment à habiller les 580 volontaires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2018, épreuve réservée aux joueurs africains évoluant sur le continent. Peu de temps après, la CAF aurait rompu ce contrat au profit d’une autre société basée en France et fournissant, elle, du matériel Adidas, et ce pour un montant supérieur au contrat initial.

 

Selon des sources concordantes, M. Ahmad est également l’objet d’une enquête de la commission d’éthique de la FIFA, ouverte notamment suite à une plainte pour « mauvaise gestion » transmise en mars à la justice interne de la FIFA par Amr Fahmy. Ce dernier a été licencié en avril par la CAF.

Polémique monstre

L’interpellation de son patron tombe mal pour la CAF, déjà engluée dans une polémique monstre pour sa décision de faire rejouer la finale retour de la Ligue des champions africaine, qui s’était achevée avant son terme et dans la confusion, vendredi dernier, après une panne de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). « J’ai vu qu’il y a eu des problèmes. C’est malheureux. C’est une question de crédibilité pour toute l’Afrique », avait déclaré Gianni Infantino, mercredi.

Le football africain est bien à un tournant de sa crédibilité : déjà affaibli par le processus heurté de désignation de l’Egypte comme pays hôte de la prochaine CAN, après que le Cameroun a été destitué de l’organisation dans la confusion, il aborde une nouvelle période de turbulences.

Avant le match d’ouverture, le 21 juin, les incertitudes nées des délais serrés, des craintes sécuritaires et des problèmes d’organisation planent toujours au-dessus du pays des Pharaons, qui n’a eu que six mois pour préparer la plus grande CAN de l’histoire, à 24 sélections.

 

Sources le Monde

Voir les commentaires

Soupçon de corruption: Le président de la Caf dans les salles draps

7 Juin 2019, 10:30am

Publié par Hervé Villard

photo Ahmad

photo Ahmad

De passage dans la capitale française où il devait assister à l’assemblée générale extraordinaire de la Fifa ayant abouti à la réélection de son président exécutif, Ahmad Ahmad a été interpellé par les autorités judiciaires française
 
Sale temps pour Ahmad Ahmad le président de la Confédération africaine de football. C’est du moins ce que l’on peut dire au regard des turpitudes que vit le président de la Caf depuis quelques jours.
A deux  semaines du coup d’envoi de la plus prestigieuse des compétitions africaines, la coupe d’Afrique des nations donc le glissement de date l’a obligée à se tenir plutôt en Egypte et non au Cameroun comme  préalablement annoncé du 16 au 27 juillet 2019 prochain, le président de la Confédération africaine de football (CAF) était obligé de s’expliquer devant les autorités judiciaires français hier jeudi 6 juin 2019.
Selon les confrères de jeune Afrique qui semblent mieux maitriser le sujet, Ahmad Ahmad a été interpellé jeudi matin vers 8h30 à l’hôtel de Berri, à Paris, et a été entendu par les services de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff). Comme raison de cette interpellation précise Jeune Afrique, il serait reproché au président de la caf d’avoir rompu de manière unilatérale un contrat avec  l’équipementier  allemand  Puma pour s’engager avec la société Tactical Steel, basée à La Seyne-sur-Mer. Une signature de contrat qui, selon l’ex-secrétaire général de l’instance continentale Amr Fahmy, aurait été favorisée par la proximité entre Ahmad Ahmad et un des dirigeants de l’entreprise française, et dont le surcoût atteindrait 830 000 dollars (739 000 euros). « Toutes les décisions ont été prises de manière collégiale » et « transparente », s’était défendu en mi-avril le patron du foot africain. D’après  les informations, l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) voulaient  tout simplement entendre le Malgache Ahmad Ahmad sur ce sujet.
Même si ses  proches déclarent qu’il n’y a pas matière à s’inquiéter et que ce n’était qu’un contrôle de routine, il se susurre que le président de la Caf aurait perçu beaucoup d’argent dans la signature d’un nouveau contrat avec le nouvel équipementier de la Caf. Il se dit que Le Malgache aurait notamment forcé la CAF à acheter des vêtements de sport en passant par une société française plutôt que directement auprès des fabricants, et à des prix gonflés. Des soupçons de harcèlement sexuel pèseraient également contre le patron du foot africain apprend-on. «Effectivement l’interpellation a eu lieu. A ce  stade, la Caf attend de savoir exactement pour quel dossier Ahmad a été interpellé. Son avocat est  avec lui. Nous sommes en train de suivre la situation», a précisé Constant Omari vice président de la CAF et membre du conseil de la Fifa au journal l’Equipe
Dans un communiqué rendu publique sur sa page, la Fédération international of football association confirme l’interpellation du président de la Caf. Il prend acte et dit ne pas en savoir d’avantage sur le sujet. «La FIFA  prend note des évènements présumés concernant M. Ahmad, qui est interrogé par les autorités françaises pour des allégations liées à son mandat de président de la CAF. Mais la fédération internationale ne connaît pas les détails  de cette enquête, n’est pas en mesure de commenter et demande aux autorités françaises toute information qui pourrait intéresser son  comité d’éthique », précise ce communiqué. Il faut dire qu’Ahmad était  présent à Paris dans le cadre du congrès électif de la FIFA, qui s’est tenu dans la capitale française mercredi et a reconduit Gianni Infantino dans ses fonctions de président.
Le mois dernier, le comité d'éthique de la Fifa avait été saisi par le secrétaire général de la CAF, Amr Fahmy, sur des soupçons de corruption et de harcèlement sexuel à l'encontre d'Ahmad Ahmad. Dans la foulée, le secrétaire général avait été limogé.
L’interpellation du président de la caf intervient quelques heures après  que la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de faire rejouer la finale de la Ligue des champions entre l’Espérance de Tunis et le WAC de Casablanca. Le match retour avait été interrompu vendredi 31 mai à cause d’une défaillance du vidéo-arbitrage. Les Marocains avaient quitté le terrain et refusé de reprendre la partie. Au moment  où nous  allions sous presse, le  président de la Caf était encore  en train d’être  auditionné. Nous y reviendrons.
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

 Cameroun-Comores: Clinton Njie renoue avec les filets

25 Mars 2019, 20:26pm

Publié par Hervé Villard

L’attaquant des Lions indomptables du Cameroun a mis fin à plusieurs années  de  disette en  inscrivant le troisième but des Lions Indomptables les de la 6ème et dernière journée des éliminatoires  de la  Can  2019  à Yaoundé.

Njie Clinton sur ses beaux jours

Njie Clinton sur ses beaux jours

Passements de jambes, pour éliminer les deux  défenseurs comoriens places à l’entrée de la  surface de  réparation, un crochet extérieur pour se défaire du portier de l’équipe du  Comores et  frappe dans les  goals vides. Le  but  de  Clinton  Njie  l’unique inscrit lors de la rencontre  Cameroun-Comores  qui se  jouait à  Yaoundé ce  23 mars 2019, et  le  troisième de l’équipe du Cameroun a été célèbre  avec  faste.

Au point de corner ou  il s’est  retrouve  après  ce  but  salue  par  toutes  la  trentaine de milliers  de  supporters, il a  été félicité par tous ses coéquipiers heureux  pour lui et pour  toute l’équipe qui a  enfin  réalisé l’une des rencontres les plus abouties des éliminatoires de la Can2019.

En  plus  d’être l’un des plus beau but de cette rencontre âprement disputée, le but de Clinton Njie  vient mettre fin à une longue période de disettes de l’attaquant de l’équipe nationale du Cameroun.

Apres avoir ouvert le score face à l’Algérie le 7 octobre 2017 au stade omnisport Amadou Ahidjo  lors des éliminatoires de la coupe du monde 2018, le pensionnaire de l’école de football des  brasseries n’avait plus trouvé le chemin des filets sous le maillot de l’équipe nationale.

Deux ans après, celui qui avait émerveille le public de Nfandena avec un doublet face à la Cote  d’Ivoire le 10 septembre 2014, a presque remis ça en marquant un magnifique but a la 88ème minute du match Cameroun-Comores. Avec ce somptueux but Clinton Njie qui a remplacé Joël Tagueu à la 75eme minute porte ainsi son capital de but au sein de l’équipe nationale à huit. Et augmente son capital confiance auprès du coach Seedorf. Titulaire  au sein de l’équipe nationale au début de sa carrière en sélection ; celui qui a perdu de  son allant et qui ne  joue  que  des  mégots depuis 2015 monte en puissance. Il  lui  faut multiplier de telles prestations pour reconquérir la place  qui était la sienne dans  la ligne offensive des Lions Indomptables  du Cameroun.

Herve Villard Njiélé envoyé spécial

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>