Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Désordre urbain ; La communauté urbaine de Douala casse à la rue Arno

26 Juillet 2013, 17:41pm

Publié par Hervé Villard


 

Dans le cadre  de la lutte contre le désordre urbain, la communauté urbaine de Douala a  déguerpi  mercredi 24 juillet 2013  aux environs de 23 heures les commerçants de la rue

 

  

 Pied de  chaussures isolés, contre  plaqués   en même le sol,  des cartons  détruits,  des conteneurs  cassées, des commerçants en larmes, tel est   le décor qui prévaut au carrefour Arno ce matin. Il est un peu  plus de 10 heures ce jeudi 25 juillet 2013.  A la rue  Arno, l’ambiance n’est pas comme d’ habitude.


 Les forces de l’ordre ont  saturées  le carrefour «Soudanaise». Leur présence signale  qu’il y a du  grabuge dans l’air. Contrairement à  l’atmosphère observée ici il y a quelques jours,  le lieu dit carrefour Arno est l’ombre de lui- même. L’ambiance n’est pas la même. Les commerçants habituellement installés ici n’y sont plus. La circulation est fluide. Quelques commerçants présents fouillent dans les décombres quelques objets précieux abandonnés pendant les casses. Ils sont d’ailleurs nombreux à  le faire. Non sans maudire la communauté urbaine de Douala à l’origine de ces destructions. «La communauté urbaine est inhumaine. Comment peut-elle casser des gens à une période comme celle-ci. C’est ici qu’on se débrouille pour nourrir notre pauvre famille. On va faire comment ?»  S’interroge un des commerçants courroucés. Et  l’autre d’ajouter  «Je fais dans la vente des ordinateurs des imprimantes des lasers. J’avais en moyenne 150 ordinateurs. Pendant la  casse, la pluie a mouillé toute ma marchandise. Que   vais-je faire maintenant. A qui vais-je m’adresser. J’ai presque tout perdu» pleurniche un autre commerçant en transportant le reste de ses appareils.


Comme ces deux commerçants, tous les commerçants qui sont installés dans cette rue sont abattus. Pendant la casse ils ont perdu chacun une partie de leur marchandises.


Casses

En effet,

dans le projet d’assainissement de la ville de Douala engagé depuis plusieurs années par la communauté urbaine de Douala,  le Dr  Fritz   Ntone Ntone s’est employé à libérer les routes et les chaussées de la ville de Douala encombrée de plus en plus par les commerçants et les riverains.   C’est dans ce cadre là qu’il a engagé dans la nuit du mercredi 24 juillet 2013 une série de casse à la rue Arno pour libérer cette chaussée encombrée  depuis plusieurs années par des commerçants. Pour ne pas avoir des disputes avec les commerçants exerçants en ce lieu,  les responsables de la Cud ont effectué  une descente musclée  dans ce carrefour et ont cassés toutes les boutiques et étales installés sur la chaussée. Aidés  par des forces de l’ordre qui veillaient au grain, les casses ont été faites sans état d’âme.

Des étals, des comptoirs, des marchandises, bref tout ce qui se trouvait sur la  chaussée et le trottoir  de cette rue ont été cassés. Ceci au gram dam des commerçants qui n’ont que leurs yeux   pour pleurer. «Lorsque je quittait ma boutique hier,  aucun signe ne laissait entrevoir la foudre d’une éventuelle casse.   Je suis  agréablement surpris de recevoir un coup de fil de  mon collègue très tôt ce matin  qui  m’informe  qu’on est entrain de casser ma boutique. A premier vu,  je n’ai pas pu reconnaitre mon conteneur. Car les casses  l’on défiguré »  déclare un commerçant courroucé par  cette action de la Cud.

D’après les commerçants, cette opération à surpris tout le monde.  Ces derniers disent n’  avoir reçu ni un mot d’ordre ni un préavis venant de la communauté urbaine de Douala. Pourtant, des banderoles affichées partout dans la ville de Douala recommandent aux commerçants de libérer la chaussée et les trottoirs. Il est à noter que cette action de la Cud n’est pas isolée. Il y a quelques jours, c’est la « rue de la casse » situé non loin de Mobile  Bonakouamouang qui subissait les affres des gros bras de la communauté urbaine de Douala.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Grand prix cycliste du Littoral : Simplice Tsague remporte la 6ème étape

26 Juillet 2013, 17:32pm

Publié par Hervé Villard

Le coureur de l’écurie de Cyclo club de Bepanda a battu ses adversaires en réalisant un temps records de 1h20’14’

 

 


La sixième étape du grand prix  cycliste du Littoral s’est déroulée hier sous  une température moyenne et un temps clément malgré la saison des pluies qui est menaçante. Les coureurs  qui ont observé un jour de repos après la 4ème journée  ont retrouvé le circuit ce matin après une cinquième journée très enlevée.

 Pour cette  étape longue d’environ 85km et  qui n’était autre que le trajet Melong-Nkonsamba, Simplice Tsague de l’écurie de Cyclo vélo club, a dominé tous ses adversaires. En parcourant les 85 km en 1h20’14’, il a semé tous ses adversaires y compris ses camarades de la même écurie. D’après les commissaires de course qui suivaient avec attention l’échappé de ce futur champion du Cameroun en course cycliste, Simplice Tsague a tout simplement avalé cette distance sans anicroche. «Il s’est comporté comme un habitué de ce trajet » précise l’un des commissaires de course. Suivi  dans son échappé par cinq coureurs parmi lesquels  Ghyslain Sinkandi de cyclo club de Bepanda et Abel Ashu du Nord-Ouest pour ne citer que ceux-ci, Simplice Tsague qui vient d’entrer dans l’histoire du grands prix cycliste du littoral en rapportant la 6ème étape,  a maintenu la vitesse et le rythme. Il a pareillement su gérer avec professionnalisme son temps et son énergie, pour sortir du lot et traverser la ligne d’arriver le premier. Cela s’est sous les applaudissements du public sorti massivement soutenir les coureurs. Dans cette course, il a été secondé par son coéquipier Ghyslain Sinkandi de Cyclo club de Bepanda avec un temps de  1h20’18’ et par Abel Ashu du Nord Ouest qui a gagné troisième position avec 1h23’31’.

 

 



Bien que sorti deuxième durant cette sixième étape, Ghyslain Sinkandi de Cyclo club de Bepanda qui s’est illustré  de la plus meilleure des manières dans cette compétition, garde toujours le maillot jaune, maillot qu’il a arraché depuis la troisième étape. Ghyslain Sinkandi toujours garde le maillot blanc à pois rouge, celui du meilleur grimpeur.

Au  classement général de cette course après la sixième journée, Ghislain Sinkandi de Cyclo club de Bepanda occupe la plus haute  marche du podium avec un total de 12h 04'54''. Il est suivi de  Ahu Abel du Nord–Ouest avec  12h 50' 17'' classé 2ème, et  de  Simplice Tsague de cyclo velo club de Douala  troisième avec 12h 51' 03''.

La  7ème étape de ce tour long de 74km  se déroule ce jour, 25 juillet 2013. Les coureurs partiront de Nkongsamba pour  la place de Mbanga.

 

Hervé Villard Njiélé  

 

 

 

Voir les commentaires

Université de Douala : Les premiers médecins de la faculté de médecine bientôt opérationnels

26 Juillet 2013, 15:58pm

Publié par Hervé Villard

  

  

  

  

Le diplôme de fin de formation  leurs seront remis ce  26 juillet 2013 à l’occasion d’une cérémonie solennelle organisée à cet effet.  

universit--douala.jpg 

 Soixante dix-neuf exactement. C’est le nombre  d’étudiants de faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques (Fmsp)   qui recevront leur diplôme de fin de formation ce 26 juillet 2013 à l’université de Douala.  Ayant subit une formation  théorique et pratique  durant sept longues années, ces derniers selon des informations recueillies à la faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques sont aptes à administrer  des soins aux différents malades. Le Cameroun connaissant une énorme carence en personnel sanitaire, cette cuvée de médecins viendra  certainement réduire le déficit de médecins à l’origine de plusieurs décès sur l’ensemble du territoire nationale.

Pour cet évènement grandeur nature  à l’université du Douala,  le décor est d’ores et déjà planté. Une banderole de couleur blanche accueille les visiteurs  dès l’entrée du portail principal de l’université de Douala.  Dorée  au  couleur du logo de la faculté de médecines et des sciences pharmaceutiques,  elle laisse entrevoir qu’un événement  scientifique va se dérouler en ce lieu ;  C’est la sortie de la  première cuvée des médecins  formés à l’Université de Douala.

Pour  ces futurs  médecins,  la formation n’a pas été  facile. Sur les 104 étudiants inscrits au départ seuls  79 étudiants déterminés et rompus à la tâche ont pu  franchir la ligne d’arrivée.  Soit 39 garçons et 33 filles.  Ces derniers d’après  le Pr Gérard Beyiha, le vice doyen chargée de la scolarité, des statistiques et du suivi des étudiants sont prêts à soigner. «Ces futurs docteurs en médecine sont compétitifs et qualifiés. Ils ont  suivis des séances d’apprentissage théoriques et après ils ont  fait des stages dans les hôpitaux.  A  Laquintinie, à  l’hôpital général, ainsi qu’à la délégation  régionale de la  santé   pour ce qui est  de la médecine communautaire. Leur passage n’a laissé personne indifférent. Les appréciations  que ces médecins en herbe ont reçues tant   des patients que   du personnel de ces hôpitaux,  nous a émus. Nos futurs Docteurs seront à la hauteur des exigences sanitaires de tous les camerounais », rassure l’enseignant. Du coté des étudiants sortant, c’est déjà la fête avant la fête. Ces derniers ont hâte de recevoir ce parchemin qui sonne la fin de sept longues années d’études et surtout de beaucoup de sacrifices.

Pour rehausser cet évènement mémorable, le ministre de la santé publique André Mama Fouda est annoncé à l’université de Douala, de même que  d’autres hautes personnalités  du monde de la médecine et des enseignements supérieurs de la république et d’ailleurs.

 

Créée par l’arrêté n°06/0131/Minesup/Dds du 18 octobre 2006, par le ministre de l’enseignement supérieur. La faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques qui va bientôt livrer ses premiers lauréats  comportait à sa création deux branches  principales à savoir  la médecine et  la pharmacie  et  la troisième  biologie clinique est venue se greffer.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

 

Voir les commentaires

Législatives et municipales : les militants Rdpc de Wouri Est en colère

26 Juillet 2013, 15:44pm

Publié par Hervé Villard

Ils menacent d’appliquer un vote sanction pendant les élections législatives et municipales qui  vont se dérouler le 30 septembre 2013.

La colère des militants Rdpc de Wouri Est est très grandes. Même s’ils

ne manifestent pas publiquement  leur énervement comme l’ont fait ceux de la Ville de Ndikinimeki il y a quelques jours. Ils   entendent défier la hiérarchie du parti  en ne participant pas aux élections et en votant contre le parti. Il redoute le travail de la commission d’investiture qui aurait rejeté les dossiers de candidatures de leurs différents au profit des autres.


En effet, depuis l’avènement des élections législatives et municipales, évènement indispensables pour l’avenir du Cameroun en général et les partis politiques en particulier, le parti des flammes comme tous les autres partis n’a pas procédé aux primaires pour désigner ses différents représentants, comme ce fut le cas il ya  quelques années.  Ce parti a opté pour les investitures pour désigner les différents candidats.


Quand la commission d’investiture pour le parti des flammes  est arrivée sur le terrain, les deux listes, des différents candidats du parti aux élections législatives et municipales  lui ont été données.  «Au lieu de  s’en tenir à ces listes », déclare un militant du Rdpc tout courroucé sous anonymat,  « la  commission, va carrément ignorer la liste des candidats choisis par les militants de base et investir des candidats qu’elle préfère », raconte-t-il. Avant d’ajouter ;  «nous ne pouvons pas l’admettre cela» poursuit ce membres du parti des flammes.

 


«Les  candidats que nous avons proposé pour les législatives à Wouri 5 étaient Jean Albert Bongongui et Nathalie Mbella pour Wouri 5 et Manga Zang et Isaac Ngahane à Wouri 3. On ne sait pas pourquoi  la commission d’investiture a changé les candidats» s’interroge ce militant  habitant Bépanda. Il pense d’ailleurs que ce genre de comportement c’est pour détruire le parti.  «Les uns ne peuvent pas travailler pour que les autres mangent. Trop c’est trop. Il faut que cela s’arrête. Si les responsables de la commission des investitures veulent qu’on gâte tout, on va le faire», déclare-t-il avec véhémence. Un tour dans les autres sous sections Rdpc et Ojrdpc de l’arrondissement de Douala 5ème laisse percevoir cette même tension. Les gars sont prêts à laisser tout tomber si rien n’est fait pour remédier à cela.


 A la question de savoir d’où leur viennent cette information puisque Elecam n’a pas encore publié la liste des différents  candidats,  rien ne filtre.  Ils font tout simplement savoir que ces noms ont été changés au profit d’autres.


 Selon des informations recueillies par La Nouvelle expression, parmi les responsables du parti proposés par la base, seul le nom d’Isaac Ngahane a été maintenu. La commission d’investiture après avoir éliminé Albert Bongongui Nathalie Mbella de Wouri 5 et Manga Zang à Wouri 3, elle  a ajouté  ceux de Mme Pokossi Ndoumbé, Albert Calvin Njoke et celui de Richard Feugwang.


Une chose qui courrouce la majorité des militants. «la commission d’investiture a imposé des gens que nous ne voulons pas. Toux ceux là ne sont pas proche de la base. C’est difficile pour des militants de base de voter pour des personnes qui ne travaillent pas» déclare un autre militant courroucé.

Joint au téléphone par La Nouvelle expression, Le 1er adjoint au maire de Douala 3ème  a fait savoir qu’il est au courant de cette affaire comme tous les autres et ne sait lui-même pas ce qui s’est passé. «On en reparlera plus amplement à mon retour, je suis à Yaoundé », affirme-t-il.

 


Du coté de  l’adjoint au maire de Douala 5ème Albert Bongongui, C’est la stupéfaction. «Madame Françoise Foning , membre du comité centrale m’a proposé comme candidat titulaire de la mairie de Douala 5ème. Je suis également surpris de l’apprendre.  Il faut demander à la commission électorale. Je ne sais pas comment elle a travaillé » déclare-t-il froidement.  Les militants Rdpc de Wouri Est furieux, soutiennent la thèse selon  laquelle, les responsables de la commission d’investiture auraient été corrompus. En attendant que les choses changent ils promettent des menaces sérieuses contre leur parti si rien n’est fait. Et, attendent l’arbitrage du président national du parti.

 

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Natation : Les nageurs retrouvent leur bassin

25 Juillet 2013, 20:10pm

Publié par Hervé Villard

Ils ont massivement pris part au deuxième meeting de natation  qui s’est déroulée à Douala ce samedi 20 juillet 2013 

 

  

La piscine semi olympique de Douala grouillait de monde ce samedi 20 juillet 2013. Parents, enfants et des témoins sont venus vivre en direct la compétition de natation qui se déroulait en ce lieu ce jour là. En effet, pour vulgariser cette discipline qui bat de l’aile au Cameroun et suscité l’intérêt des populations à la pratique de ce sport pourtant noble, les responsables de cette fédération nationale ont d’organisé cette compétition pour apprécier le niveau des  nageurs du terroir et surtout découvrir des nouveaux talents. Car, le Cameroun étant suspendu des compétitions internationales, à cause de la mauvaise organisation de cette discipline et surtout de la guerre d’intérêt qui  a élu domicile au sein de cette fédération, il faudra détecter des talents, les former et surtout les préparer à la participation des tournois internationaux dès que la suspension sera levée.

A l’occasion de cette compétition qui a vu la participation de plusieurs nageurs venus des quatre coins du triangle nationale, on a vu des nageurs rivalisé d’adresse dans leurs différentes catégories. Très courue par spectateurs  cette compétition a permis de découvrir des jeunes nageurs et nageuses du Cameroun. Pendant La compétition des touts petits de la catégorie mini-poussins garçons et filles, les spectateurs stupéfaits de la jeunesse de ces enfants, sont tombés des nue en découvrant leurs prouesses. Tels des petits canards, ils ont parcouru les 50 mètres  à la nage dans toutes les épreuves  en lice. A savoir, la brasse, la nage papillon, le crawl, la nage de dos crawlé pour ne citer que celles-ci. Mikil Banana chez les garçons et Alizée Valee chez les filles ont battu leurs concurrents en arrachant la médaille d’or. Même chose pour Gaëlle Essombe dans la catégorie minimes et Kafack Liza chez les cadets pour ne citer que ceux-là. En réalité,  c’est une belle fête qui a été organisée au tour de cet évènement. 

Parmi les personnalités ayant pris part à cette fête organisée par la fédération camerounaise de natation. Etaient présents. Relouanou le Directeur  de la piscine semi olympique de bassa, Alain Djobet le responsable national de la promotion et de la vulgarisation de la natation, Augustin Dikoumé,  entraineur national de natation, serges Guy Nguichié président régional de natation,  Aurelien Adrien Asson secrétaire général de la ligue régional de natation pour le littoral.

Malgré cette belle prestation, Maurice Nzonango entraineur  national de natation a regretté le fait que  le niveau soit encore bas et qu’il faut travailler d’avantage si le Cameroun veut avoir des champions à la ‘avenir. «Il faudra multiplier des compétitions sur le plan national », propose-t-il.

 


Hervé Villard Njiélé

  

 

 

Voir les commentaires

Mtn Elite One : Astre de Douala se rapproche du titre

25 Juillet 2013, 17:37pm

Publié par Hervé Villard

   L’équipe de la capitale économique du Cameroun a battu son cadet New-Stars (2-1) de la même ville. C’était ce dimanche 21 juillet 2013 au stade de la réunification de Bépanda à l’occasion de la 18ème journée de la Mtn élite One.


 

C’est avec une joie débordante que les joueurs, les membres de l’encadrement techniques et les supporters des brésiliens de Bépanda ont quitté le stade de la réunification de Bépanda.  Tous heureux, ils venaient d’assister à une belle prestation de l’équipe qu’ils portent en cœur. A l’occasion de la 18ème journée de la Mtn élite one,  les brésiliens de Bépanda, premier au classement provisoire avec 33pts  croisaient le fer avec  l’équipe de New-stars de Douala,  son frère cadet. Pendant cette rencontre qualifiée de duel fratricide par les chroniqueurs sportif et les amoureux du ballon rond, les Astres de Douala ont prouvé aux yeux de tous qu’ils ne sont pas premier par hasard.

 


Dès l’entame de la compétition, les poulains d’Alexandre Bélinga se jettent  dans la bataille car, il faut conserver l’écart de point qu’il y a entre le leader et la seconde place. Sans craindre le pire et toujours combattifs, les brésiliens de Bépanda prennent le match à leur compte. Ils gagnent tous les duels et dominent le milieu de terrain. Ils sont premiers sur toutes les balles dégagées à la fois par Hugo Nyame leur gardien ou celui de New-stars. La première occasion de but de cette rencontre est d’ailleurs à leur faveur. Seulement, le tir de Heumi (7) est dévié en corner par le portier de New-stars  bien en place. Les nombreuses autres occasions des Astres de Douala ne sont pas exploitées. Les attaquants de cette équipe confondent vitesse et précipitation et gâchent plusieurs actions de but qui s’offrent à eux.  


Profitant d’une faute sur un des joueurs des Astres de Douala, Clément Nzeko qui seconde le coach principale donne des conseils à certains joueurs cadre. Un conseil qui sera suivi à la lettre. Car, quelques minutes seulement, les astres ouvrent le score  par  l’intermédiaire de  Abianda (18). Sur une phase de jeu bien construite, Abianda bien servi par son coéquipier, d’une frappe puissante, envoie le portier de new-stars, chercher le ballon dans ses filets.


 A cet instant précis, tout le stade est en émoi. Les supporters courent dans tous les sens en sautillant de joie. Insatisfaits de ce score, les brésiliens de Bepanda, galvanisés par ce but se jettent à nouveaux dans la bataille. Mais n’alourdissent malheureusement pas le score, malgré les nombreuses actions de but enregistrées.  C’est sur ce score que les deux équipes vont à la mi-temps.

A la reprise, les brésiliens de Bépanda gardent le même tempo. Ils étalent toute leur classe. L’absence d’Abouna Ndjana, joueur clé de cette équipe ne se fait pas ressentir. Ils marchent littéralement  sur leurs adversaires du jour et doublent la mise 12 minutes plus tard. Grâce à un coup à l’entrée de la surface de réparation, Heumi (7) ajuste un magnifique tir que repousse le portier de New-stars, Kamdem (8) qui était à l’affut, propulse le cuir au fond des filets pour deux pour les astres et zéro pour Union.


Ce second but sonne le glas de la révolte chez  les joueurs de New-stars qui, se mettent aussitôt au travail. Pendant près de 15 minutes, ils dominent la rencontre mais ses attaquants maladroits gâchent la majorité des actions qui s’offrent à eux. Ils vont néanmoins  réduire le score sur penalty. Bitte Samuel  bat à plate couture  Hugo Nyame d’un tir magnifique.  L’expulsion de Ngando Mbiala ne profitera pas aux poulains de  Bonaventure Djonkep.  Puisque, même à dix, les astres seront menaçants. Ils manqueront même d’aggraver le score. C’est sur ce score (2-1) en faveur des Astres de Douala que la rencontre va s’achever. Au gran dam de Bonaventure Djonkep qui court toujours après une victoire depuis son arrivé au banc de touche de News-Stars. Avec cette victoire, astres de Douala consolide sa position à la tête du championnat.

 

Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Open national de Tennis de table du littoral; Le centre se taille la part du lion

25 Juillet 2013, 17:30pm

Publié par Hervé Villard

Les pongistes venus de la capitale politique du Cameroun ont raflé la majorité des médailles  mises en jeu pendant l’Open de tennis de table qui s’est déroulée  ce week-end à Douala


 

Grandes étaient la joie des pongistes venus du centre ce 20 juillet 213 à Douala. A la fin de l’open national de tennis de table du littoral  qui s’est tenu au Gymnase du lycée Joss, ces derniers n’ont pas dissimulé  leur satisfaction. Car, ils ont réalisé une bonne performance et ont remporté la majorité des trophées et médailles mis en jeu pendant cette compétition. Chez les dames comme chez les seniors messieurs, cette délégation a raflé toutes les médailles disponibles dans ces catégories de même que les trophées mis en jeu.

 


 En plus de ces médailles, cette délégation a pareillement gagné le deuxième prix chez les vétérans. Dans cette catégorie, la finale opposait Alfred Bagueka Assobo, le président national de la ligue national de  tennis table à  Paulin Vouffo. Durant cette partie très enlevée, Paulin Vouffo à éliminé son adversaire de toujours par trois sets à zéro.  Chez les  dames, la championne du Cameroun de tennis de table Thay Mercy a défendu avec bravoure  son titre. Pendant cette partie très rude, elle a éliminé son vis-à-vis Halimatou par trois sets à zéro. Très sereine pendant se duel, Thay Merci a fait savoir qu’elle joue au tennis de table pour le plaisir uniquement. Et que, s’il arrive qu’on la sélectionne pour représenter le Cameroun ailleurs, elle offrira ses services. Dans les autres  catégories Ndikun a battu Nguépi dans la catégorie des juniors messieurs tandis que chez les cadets, Mohamed évinçait Djague.

 


Pendant cette grande fête de la petite balle, rehaussée par la présence du secrétaire général du service du gouverneur, le public et les hommes de médias présents ont eu droit à du beau spectacle. C’est tour satisfait que  ces derniers sont rentrés chez eux en espérant revivre ça une nouvelle fois.

Assobo Bagueka le présidant de la fédération nationale de tennis de table, a félicité le comité d’organisation et d’avantage le président de la ligue régionale de tennis de table pour le  littoral pour la bonne organisation du tournoi. «Ça fait plusieurs années qu’on n’avait plus organisé un tournoi comme ça à Douala. Mais, grâce aux dynamismes de  l’équipe de la délégation régionale pour le littoral, nous avons organisé une belle fête du tennis de table. C’est une très bonne chose. Et j’en profite pour féliciter la délégation régional de tennis de table et tous ceux qui ont œuvré pour l’organisation de ce tournoi », a-t-il déclaré tout ému.

 


A sa suite, sécrétaire général de la région qui représentait le gouverneur de la région du littoral a pareillement félicité cette initiative. Il a émis le vœu de voir de telle initiative se multiplier. Et a surtout recommandé aux responsables de la fédération de faire à ce que cette discipline à l’avenir puisse faire flotter plus haut le drapeau du Cameroun à l’échelle internationale.


Baptisé tournoi de l’amitié, l’open national de tennis de table est la seconde activité organisée par la ligue  régional  de tennis de table pour le littoral. Il y a moins de deux semaines,  Didier Djihe Lamadjeha, président régional de cette ligue était à Yabassi pour le lancement de la saison sportive du tennis de table. Il était allé faire découvrir cette activité sportive aux habitants de cette contrée du Cameroun.

 


L’open national de tennis de table qui vient de s’achever, a regroupé 86 pongistes venus des dix régions du Cameroun. Répartis en six catégories  à savoir, dame, minime cadet junior, senior, et vétérans, les pongistes ont rivalisé d’adresse et ont promis le faire d’avantage lors des autres compétitions en vue.

 

Hervé Villard Njiélé

 

 

Voir les commentaires

Hopital Laquintinie: Le Lions club Orchidée au secours des malades.

25 Juillet 2013, 17:22pm

Publié par Hervé Villard

Cette organisation a remis des appareils sanitaires aux responsables de cet établissement sanitaire. C’était ce 17 juillet 2013 en présence de quelques médecins et des hommes de médias. 



La joie de Stephen Messue le secrétaire générale de l’hôpital Laquintinie de Douala était débordante ce mercredi 17 juillet 2013 après midi. A l’occasion de la remise d’un important don d’appareil  sanitaire à l’institution hospitalière qui l’emploi, il a tenu à manifester sa gratitude à l’endroit du Lions club orchidée et surtout celui du Dr Dissongho, directeur général de cet hôpital empêché. «Je tiens à remercier le Lions club pour ce précieux don que votre association vient de remettre à l’hôpital Laquintinie de Douala. Cela va nous permettre d’améliorer la qualité des soins que nous administrons à nos patients. Au nom du directeur général empêché, je vous dis encore merci. Le lions club nous a toujours soutenus par le passé. Nous espérons tout simplement la prochaine fois avec d’autres dons car, l’hôpital Laquintinie a beaucoup de problèmes», a déclaré le secrétaire générale de cet hôpital dans un français approximatif.

 


Parmi les matériels sanitaires remis à l’hôpital laquintinie, on peut citer, le scialytique qui est  un appareil d’éclairage utilisé dans les salles d’opération pour permettre une bonne visibilité et l’électromyographe, un autre appareil sanitaire  assez important pour la prise en charge des malades.

 


D’après dame Tchakounté la présidente de cette branche du Lions club orchidée qui  a remis ce don, l’objectif visé pour leur association est  de servir sa communauté. «C’est de mettre  à la disposition de la communauté tout ce qui peut l’aider » déclare-t-elle. Avant d’ajouter que « Ces dons que nous  remettons à l’hôpital Laquintinie ont été collectés. Nous sommes en partenariat avec  cette hôpital depuis plusieurs années et ce n’est pas la première fois que nous volons au secours de cet Hôpital. Chaque fois qu’il y aura la possibilité, nous ne manquerons pas de venir » déclare toute souriante dame Tchakounté.


Bien avant la remise de ce don, moment fatidique de cette cérémonie, Dr  kemmogné a sensibilisé le public témoin de cet évènement sur les effets des stupéfiants sur le corps humain. Il a fait savoir que la consommation de la drogue, de l’alcool et plein d’autre excitant peut avoir des conséquences graves sur l’organisme.


Selon ce spécialiste qui a fait des recherches sur le sujet, 15 à 25% d’accidents de la route sont dus à la consommation de l’alcool de même que 80% des violences dans le mariage. D’après celui qui déclare qu’il est impossible de lutter contre le trafic de la drogue, le tabac tue 50% de ses consommateurs tandis que la cigarette  quant à elle aussi est à l’origine de 26% du cancer de poumon et de 25% des accidents coronaires.


 D’après les statistiques de l’Onu qu’il a pris la peine de publier, 30% des fumeurs dans la ville de Douala sont des jeunes. Tout en demandant aux personnes présentes de sensibiliser leurs proches sur les effets de la consommation de stupéfiants, il a révélé que 20% de viol pratiqués sur les enfants se font après la consommation des stupéfiants.

La cérémonie s’est achevée avec de accolades et des remerciements. Etaient présents des médecins, des membres du Lions club orchidée et plaint d’autres invités

 

 

 

 

Hervé Villard Njiélé

.

 

 

Voir les commentaires

Elections municipales et législative: Les partis politiques prennent une bouffée d’oxygène

25 Juillet 2013, 14:49pm

Publié par Hervé Villard

  Après des nuits d’insomnie passée pour préparation des différents dossiers de candidatures, c’est une accalmie totale dans les différents bureaux politiques de la ville de Douala

 

C’est une ambiance de relaxation qui régnait dans les différents sièges des partis politiques de la ville de Douala hier. Après  plusieurs semaines d’efforts pour la préparation des différents dossiers de candidatures, après une veille stratégique pour la vérification des pièces et le dépôt de ces dossiers, l’heure est revenue à la relaxation.   Les responsables de ces partis de même que les membres se reposent un tout petit peu. Question de reprendre un peu des forces.

Au siège du  Cameroon people party (Cpp) d’Edith Kah Walla, c’est  un calme apparent. Les différents bureaux sont presque vides. Quelques membres qui sont présents pianotent sur leur clavier. Le stress des derniers  jours a presque disparu. Sur le visage de ceux qui sont là, se lie la fatigue. «On a déposé nos différents dossiers de candidature le 17 juillet 2013 aux environs de 23h 56min. Ça n’a pas été facile. On a travaillé très dure pour  ça. Tout le monde est fatigué et on a besoin de repos. C’est peut être  encore demain que l’on pourra  relancer les activités. C’est vrai que cela n’a pas aussi été facile mais, on a pu, on attend la suite», déclare Blaise Mike chargé de la communication du Cpp.



Au  siège du Paddec  de Me Jean de Dieu Momo, l’ambiance est un peu plus chaude. Avec quelques responsables de son parti, ils échangent sur les dossiers de candidatures déposés le 17 juillet 2013. La conversation est un peu ouverte. Les sujets tournent certes au sujet des candidatures déposées mais sans protocole. L’ambiance est plutôt relaxe. «On a fini par déposer nos candidature. Je peux vous assurer que cela n’a pas été facile. Il fallait ranger les dossiers. A Elecam on a même constaté que les dossiers n’étaient pas bien classés. Et il fallait fouiller tous les dossiers pour les ressortir. Maison a quand  même réussi à déposer. C’était ça l’essentiel, on attend» déclare Me Momo  tout souriant. Avant de préciser qu’ils ont déposé deux dossiers. Celui  des  municipales à  l’antenne Elecam de Douala 5ème et celui des législatives à l’agence Elecam départemental de  Douala 1er.


Au Manidem, c’est le même son de cloche. Mais pour faire la différence, d’avec les   autres partis le Manidem a convoqué une réunion pour essayer de comprendre les différents  problèmes qu’ont eus les listes de ce parti dans  l’arrière pays.  Il était également question de réfléchir sur la stratégie de communication à mener entre temps.

Comme dans ces partis, l’ambiance était presque la même dans différents siège des partis pliques. Fatigués des tracasseries de la constitution des dossiers, ces derniers ont pris un repos hier. Question de prendre des forces pour  préparer la suite de cette procédure.

Et parlant de suite, il faut dire qu’après les dépôts  de candidature faits hier, Elecam a cinq jours pour l’acheminer à  la direction nationale pour étude. Et c’est cette direction  qui est chargée de publier la liste des candidats conformes soixante jours  avant les élections  et de rejeter celles non conformes. Pour l’instant les différents candidats espèrent tout simplement que leurs listes ne seront pas rejetées. Dans tous les cas, ils ne perdent rien à attendre.

 

Hervé Villard Njiélé

 


 

Voir les commentaires

Itw Ghislain Ngangue : « Nous poursuivons avec la distribution des cartes électorales. C’est ce qui fait l’actualité en ce moment »

25 Juillet 2013, 13:23pm

Publié par Hervé Villard


Responsable de la communication à l’antenne régionale d’Election Cameroon pour le littoral, Ghislain Ngangue, revient ici sur l’actualité qu’il y a dans les différentes antennes communales et départementales d’Elecam, quelques jours après le dépôt des différents dossiers de candidatures aux élections législatives et municipales.

 

Combien de  candidatures partis politiques ont finalement déposé les dossiers de candidature chez vous ?

 

C’est un peu difficile de vous donner  avec exactitude le nombre de candidature. Ce que vous devez savoir c’est que la plupart des formations politiques présents dans la région du littoral  et basés à Douala particulièrement se sont lancés dans cette course vers les législatives et les municipales. Il s’agit du, Sdf du Rdpc du Cpp, du Paddec, de l’Upc du Manidem, et  bien d’autres partis politiques encore. Comme je viens de le dire, je ne peux pas vous donner  le nombre exact.   Tout ce que je sais c’est que, ce sont  l’essentiellement les partis politiques basés dans la ville de Douala qui ont  déposé leurs  différentes  dossiers de candidatures pour les élections législatives et municipales.

 

Avez-noté des  cas de retard pendant le dépôt des différents dossiers de candidature ?

 

Ce que nous savons c’est qu’à minuit, nos portes étaient fermées. Nous avons servi ceux qui étaient dans l’enceinte des structures d’Elecam à minuit.  Mais tous ceux qui étaient à l’extérieur, toutes les personnes qui venaient après minuit  n’ont pas été servies conformément à la règle. C’est ce qui s’est passé.

 

Est ce qu’on peut avoir au niveau de l’antenne Elecam les têtes de liste des différents ^partis politiques ?

 

  Elecam n’a pas la compétence. Il ne revient pas à nous de dire à la presse que tel est candidat est tête de liste de tel autre parti. Notre travail se résume à la collection et au traitement des différents dossiers de candidature et de les acheminer à la commission central des élections. Cela relève de la cuisine interne de chaque parti et j’en profite pour vous renvoyez dans leurs  différents quartiers généraux. Ces dans ces différents lieux qu’on pourra vous dire que tel est tête de liste de tel parti et que un tel autre est tête de liste d’un autre parti. Quand à nous, il ne revient pas à Elecam de dévoiler cela. Notre travail se limite à la collection et au traitement des dossiers et l’envoie de ces dossiers à la commission électorale qui sera chargé de la publication  le moment venu.

 

Que fait actuellement Elecam?

 

Nous poursuivons avec la distribution des cartes électorales. C’est ce qui fait l’actualité en ce moment. Aussi dois-je préciser que le directeur général a signé un arrêté sur l’organisation des différents bureaux de vote. On pourra aborder quelques problèmes liés au dépouillement,  à la disponibilité des différents bureaux de vote. Ce sont des signes avant coureurs qui montrent que les choses ont effectivement commencé. Il y a à coté de cette distribution des cartes électorale, des chefs d’antenne d’Elecam qui seront appelés à faire le tour des différentes antennes pour s’assurer de la disponibilité des différents bureaux de vote et signaler s‘il y a lieu de les modifier, de les  éclater. Bref de s’assurer que ces bureaux sont viables. D’actualiser les fichiers des différents bureaux de vote que nous avons à notre disposition pour qu’en fait tout soit prêt avant le jour-j

.

Nous allons  bientôtaussi recevoir tout le matériel électoral. A savoir  les urnes, les isoloirs, la bureautique, les calculatrices, bref tous les éléments qui nous permettent de poursuivre le processus électoral jusqu’à son bon terme. Je crois que voilà aussi ce qui fait l’actualité au niveau d’élections Cameroun. Et je dois aussi ajouter que, d’autres volets de nos activités sont aussi annoncés pour les tout prochains jours.  Vous savez que les dernières personnes à être inscrites dans nos listes à la faveur de la réouverture des inscriptions sur les listes électorales le 22 mai 2013, leur dossiers sont en cours de fabrication et d’ici peu, on va les associer aux autres cartes pour faciliter la distribution.

 

Est-ce que nous pouvons avoir le nombre exact des cartes électorales distribuées pour l’instant dans la région du littoral ?

 

Nous avons dépassé le cap de 35% on temps vers 40% peut être même qu’on a déjà atteint ce chiffre là. Nous avons encore deux mois devant nous, on espère que d’ici là on aura distribuée maximum de cartes. C’est l’occasion pour moi de rappeler aux électeurs qui  se sont inscrits de passer dans les antennes communales d’Elections Cameroun pour retirer leurs cartes d’électeurs où  alors à l’écoute de nos communications de proximité parce que nous demandons aux équipes mobiles d’Elecam d’aller vers les grands carrefours, d’aller vers les populations afin de faciliter la distribution de ces cartes. On précise que le retrait des cartes est individuel et physique. Nous à Elécam, nous sommes pris des dispositions pour que chaque électeur inscrit ait sa carte électorale et que chaque électeur ait une seule carte.

 

Après le dépôt des différentes candidatures à Elections Cameroun, que prévoit la suite ?

 

La loi prévoit qu’après le dépôt de candidature, le conseil électoral qui  est chargé de dispose de 60jours  au moins pour enregistrer et diffuser les différentes candidatures. Tout calcul fait, nous rapproche vers la date du 1er aout 2013. D’ici le premier aout, les différentes candidatures seront publiées. Et il reviendra maintenant aux différents partis politiques de saisir les instances indiquées  pour les contentieux. Puisque, certains partis pourront s’insurger contre la décision d’Elections Cameroun il ya  les institutions qui seront chargées de gérer ce genre de problème. Bien après, ce sera les campagnes électorales. Ce sera l’occasion pour les partis politiques de présenter leur projet de société. La date qui est déjà connue de tous, c'est-à-dire le 30 septembre 2013, on procèdera aux élections municipales et législatives.

 

Hervé Villard Njiélé

.

.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>