Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Hervé Villard Njiélé

Resolution de la crise anglophone: Voici l'intégralité de la déclaration des jeunes

7 Février 2019, 21:10pm

Publié par Hervé Villard

Déclaration des jeunes à l’issue de la rencontre du 07 février 2019 au siège de Un Monde Avenir

 

Nous jeunes des associations sous cités

Réunis ce jeudi 07 février 2019 à Douala, avons longuement échangé sur la situation de crise qui secoue les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud- Ouest. Après avoir fait le tour de toute la question et écouté des témoignages de nos frères venus de ces zones ou y ayant vécu.

Notons avec regret

-Que la crise née dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis octobre 2016 n’a pas toujours trouvé de solutions à ce jour

-Que la réalité sur le terrain est plus grave qu’on ne le pense

-Que sur le plan économique, cette crise a causé le ralentissement de toutes les activités économiques dans ces deux régions. Les commerces sont fermés, les activités agricoles et pastorales sont au ralenti, les transports sont compromis, la Cameroon Development Corporation, deuxième employeur après l’Etat est aujourd’hui pratiquement en cessation d’activités,

-Que sur le plan éducatif, des écoles ont été brûlées et continuent à l’être, les enfants ne vont plus à l’école, les enseignants sont enlevés, torturés et assassinés,

-Que sur le plan sécuritaire les populations de ces deux régions ont abandonné leurs maisons pour rentrer dans les forêts où les femmes accouchent sans assistance, et les hommes sont enrôlés dans la milice armée,

Les séparatistes ont érigé des postes de contrôles sur les routes en alterné avec ceux des forces armées républicaines, les contributions sont exigées des populations.

-Que sur le plan social les jeunes sont enrôlés de gré ou de force dans les milices armées, la délinquance est en hausse en leur sein, la fracture sociale est effective

Que sur le plan politique, trois tendances ont surgit de ces revendication, les fédéralistes, les sécessionnistes qui demandent le retour à la Constitution de 1961, et les partisans de la décentralisation, qui croient qu’il faut renforcer la décentralisation,

Que cette crise a empêché les populations de prendre part à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, et la même situation risque de se répéter pour les échéances prévues pour cette année,

-Que le bilan provisoire fait état aujourd’hui de plus de 100 000 exilés au Nigéria et plus de 200 000 déplacés internes.

Avons constaté

-Que cette situation émane de la sourde oreille faite par le  gouvernement face à des revendications corporatistes.

-Qu’au-delà de ces revendication corporatistes, un véritable problème d’identité nationale se pose, du fait qu’une partie importante de l’histoire soit ignorée

-Que les différentes commissions créées jusqu’ici dans le cadre de la recherche des solutions n’ont pas pu apporter des solutions efficaces.

Conscients que cette situation qui fait perdre des vies humaines en plus d’autres souffrances infligées aux populations est fortement préjudiciable pour un épanouissement sain de la jeunesse dont l’avenir est désormais compromis, 

 

 

Recommandons

Que l’Etat qui reste le seul garant de l’unité, prennent ses responsabilités et engagent des démarches pour établir un bilan véritable de cette crise par une commission composées des hommes politiques et de la société civile

Que la politique éducative soit repensée en intégrant toute la dimension historique du Cameroun

Qu’un dialogue inclusif soit organisé sans délai entre les différentes parties pour y mettre un terme, dans lequel les populations sont écoutées depuis la base, afin que les  solutions proposées émanent de la masse qui vit cette situation au quotidien.

Un référendum dans ces régions pour déterminer la volonté réelle des populations

Une décentralisation effective

Une démilitarisation complète de ces deux régions,

L’utilisation effective de l’anglais dans la vie courante pour intégrer toutes les populations

La création des centres de réinsertion pour permettre la réintégration des jeunes dans les circuits éducatif et économique

 

 

Fait à douala le 07 février 2019

Ont signé

 

Voir les commentaires

 Fête de la jeunesse: Les jeunes militent pour la résolution de la crise

7 Février 2019, 19:51pm

Publié par Hervé Villard

Ils ont fait savoir à travers une déclaration rendue publique ce jeudi 7 février 2019 après un Café-débat organisé par l'Ong Un Monde Avenir sur la crise anglophone. Café débats qui a réuni une vingtaine de jeunes venus des quartiers de Douala et des régions anglophones en crise.
"Nous  disons non à la  guerre dans  le  Nord-ouest et le Sud-ouest

"Nous disons non à la guerre dans le Nord-ouest et le Sud-ouest

«L’intérêt d’un tel échange c’est de provoquer une révolution au niveau des mentalités. Il faut que chaque jeune sache qu’il peut apporter sa pierre à la résolution de la crise dans la zone anglophone du Cameroun. En cultivant l’acceptation de l’autre, en cultivant la tolérance, l’acceptation de la différence. En contribuant à la cohésion sociale. Pour trouver des ébauches de solutions, je pense qu’il faut mobiliser les jeunes, les envoyer sur le terrain pour trouver l’enjeu d’un tel combat. Cette rencontre vaut son pesant d’or. Il faut des regroupements comme celui-ci pour démontrer que la jeunesse camerounaise est capable de  beaucoup de chose».
 Cette déclaration est d’Alice Same, membre de l’ONg Un Monde avenir. Rencontrée à l’occasion du café-débat sur la crise anglophone organisé par cette organisation non gouvernementale, cette  dernière n’a  pas caché toute l’émotion qui était la sienne au moment où des jeunes venus de cette partie du pays racontaient la misère qu’ils vivent au quotidien à cause de cette sale guerre.
Outrée et choquée, cette  dernière invite tous les jeunes à s’impliquer activement dans la résolution de cette crise.
Non loin d’elle Ivan Kamwa membre de l’association pour la défense des droits des étudiants(Addec) est  autant choqué et pense que la multiplication des échanges entre les jeunes camerounais sur la crise anglophone peut  contribuer à la résolution de ce  problème.
«Ce forum a un intérêt pluridimensionnel. Cela  suscite la prise de conscience. Car ceux qui ignoraient le problème où le vivaient de loin sont au fait de la chose avec les témoignages des jeunes vivant dans cette partie du Cameroun. S’entretenir avec les victimes permet de prendre la température et à base de cela, on peut faire des propositions de solutions pour une sortie de crise», déclare-t-il en regrettant ce qui se passe dans cette partie du Cameroun où il faisait jadis bon  vivre.
En effet, à l’occasion de la célébration de  la  53ème  édition de la  fête de la  jeunesse  prévue  le 11 février 2019 prochain, l’Ong Un Monde  avenir a pensé à la jeunesse abandonnée et exposée des  régions anglophones du Cameroun.  L’Organisation non gouvernemental qui plaide  pour le retour de la paix dans cette partie du Cameroun, a organisé un café-débat entre les jeunes  sur  la crise anglophone.
L’objectif de cette  rencontre  était de permettre à ces derniers majoritaires au Cameroun d’être  un peu plus utile en cette période et surtout de proposer eux aussi des solutions pour la résolution de cette crise qui paralyse toute la  nation. Pour  réussir ce  challenge,  cette organisation a fait venir des régions anglophones, des jeunes qui ont raconté leur quotidien.
A la fin de cet échange à laquelle  prenaient part des jeunes venus des  nombreuses  associations de la ville de Douala, des résolutions  importantes  ont été prises. Parmi  ces dernières, on peut noter l’organisation d’un dialogue  inclusif sans délai entre les différentes parties pour mettre un terme  à la  guerre. Les jeunes  ont aussi proposé  l’utilisation effective de  l’anglais  dans tous les  secteurs de la vie courante afin d’intégrer  toutes les populations et la création des centres de réinsertion pour permettre la réintégration des  jeunes dans les circuits  éducatifs et économiques entre autres. Bref plusieurs résolutions dans la  résolution de cette crise ont été proposées.

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Tour de l’Espoir 2019:Yacob Debessay à nouveau maillot jaune

7 Février 2019, 14:30pm

Publié par Hervé Villard

Le coureur Érythréen a été le premier à arriver à Dschang hier mercredi 6 février 2019. Il arrache par ce fait le maillot jaune que lui avait  subtilisé son coéquipier Natnael Mebraton lors de la 2ème étape.

Yacob Debessay; je  veux  gagner  le  maillot  jaune

Yacob Debessay; je veux gagner le maillot jaune

Yacaob Debessay vient de remporter une étape importante et décisive dans le championnat  d’Afrique des nations de cyclisme qui se trient au Cameroun depuis le 4 janvier 2019. Au départ de la 3ème étape de cette compétition organisée par l’Union cycliste international(Uci) en partenariat avec  le groupe Vivendi, départ donné ce mercredi 6 janvier 2019 par Ondobo Gilbert le 1er adjoint  préfectoral du Moungo, le coureur Érythréens maillot jaune de la première étape courue à Douala,  est arrivé à Dschang le premier après une course très épique.
Il a battu au sprint les cyclistes Quinteros Alexis, Montenegro Santiago de l’Équateur et son coéquipier Natnael Mebrahton qui étaient  au coude à coude avec lui dans le dernier kilomètre. Il s’impose comme le vainqueur de  cette  3ème étape long de 66,8km avec un chronomètre de 1h 45min 37secondes. Grâce à cette  victoire capitale pour lui et la délégation Érythréenne engagée  dans cette compétition, Yacob Debesay arrache non seulement le maillot  jaune gagné à la 2ème étape par son coéquipier Natnael Mebrahton mais, il devient un concurrent sérieux pour le titre dans cette compétition.
Maillot jaune à la première étape à Douala le 4 février  2019 dernier Yacob Debessay qui gagne à nouveau le maillot jaune à la 3ème étape du Tour de l’espoir 2019 a bataillé dur pour en arriver là. Devancé au 1er sprint intermédiaire par Hamza Mansouri de l’Algérie, Yacob Debessay qui avait un objectif sérieux n’a plus relâché son élan. Il a pris la tête de la course dès la montée de la falaise de Dschang. Avec Quinteros dans ses roues, il a tenu jusqu’à l’arrivée. Combatif, résistant, même s’il a été soutenu par ses coéquipiers, il reconnait que la 3ème étape n’était pas facile. «L’étape d’aujourd’hui était très difficile. Je me suis battu comme j’ai pu. Le climat n’était pas clément. Je suis content de ma victoire», a-t-il déclaré heureux. Celui qui promet  garder son maillot en arrivant à Yaoundé samedi prochain croit en son potentiel et surtout sur la performance de ses coéquipiers qui l’encadreront.

Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Tour de l’Espoir 2019: Le Portugal remporte sa première victoire d'étape

6 Février 2019, 11:54am

Publié par Hervé Villard

Francisco Campos coureur portugais a remporté la 2ème étape du championnat des nations de cyclisme qui se déroulait à Douala ce 5 février 2018.

Campos Francisco: un sérieux candidat au titre.

Campos Francisco: un sérieux candidat au titre.

02h09'56''c’est le temps qui a permis à Campos Francisco d’offrir la première victoire d’Etape à son pays le Portugal au Tour de l’Espoir 2019 qui se déroule au Cameroun. En terre camerounaise pour la première fois, l’équipe cycliste du Portugal avait envie de démontrer  tout le talent qui est le leur dans cette discipline. Une chose qu’elle a réussi à faire à la seconde étape du championnat des nations de cyclisme organisé par l’Union du cyclisme internationale (Uci) en partenariat avec le groupe Vivendi.
Classé troisième lors de l’épreuve de la course contre la montre qui constituait la première étape de cette compétition lancée lundi 4 février  2019 à  Douala, le Portugal qui n’a pas digéré sa déchéance voulait sauver la face. Ce qu’il a fait. Son coureur Campos Francisco a été plus rapide que tous les cyclistes ayant pris le départ de cette deuxième étape. Ce succès très acclamé par les nombreux camerounais massés près de la ligne d’arrivée a été savourée par l’équipe portugaise en général et le cycliste  lui même. «Je suis content de remporter cette étape. C’est la première fois que je cours en Afrique. La course n’a pas été facile dans l’ensemble. Le climat ne m’a pas facilité la tâche. Il faisait extrêmement chaud. Pour dire vrai, c’est au sprint final à cent mètres de la ligne d’arrivée que j’ai battu mes adversaires», déclare-t-il  heureux.
 Pour dire vrai, la compétition dans l’ensemble était serrée. Pour un départ groupé, c’est pendant le cinquième tour de ce circuit fermé que les premières échappées ont été observées. Et c’est le Portugal qui était à l’œuvre. Malheureusement,  l’écart creusé s’est au fil de la course resserrée. Même s’il a profité du soutien de ses coéquipiers qui dans cette étape, Campos  Francisco, a su faire preuve de courage et surtout d’abnégation pour s’imposer. Car dans sa roue, étaient collés pendant les deux derniers tours, des cyclistes Rwandais, Erythréens Algériens. A coté de Campos Francisco arrivé en premier, se trouvaient l’Erythréens Tesfazion Natnael (02h09'56'') 2ème et le Japonais Matsuda Shoi (02h09'56'') 3ème
Herve Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Tour de l’Espoir 2019: L'Erythrée conserve le maillot jaune

5 Février 2019, 20:12pm

Publié par Hervé Villard

Mebrahtom Natnael a arraché le maillot jaune à son  coéquipier Debesay Yakob à  l'issue de la  2ème étape du Tour de  l'Espoir  2019.

Mebrahtom Natnael : un sérieux  candidat pour  le  titre

Mebrahtom Natnael : un sérieux candidat pour le titre

Malgré la victoire d’étape qui est revenu au Portugal, c’est l’Erythrée qui a conservé le  maillot jaune à l’issue de cette 2ème étape. Ce maillot arraché de haute lutte lors de la première étape par le cycliste Debesay Yakob a tout simplement changé d’épaule. C’est son coéquipier  Mebrahtom Natnael qui le lui a  arraché. En effet d’après  les  officiels de course, l’Erythréen  sur l’ensemble des deux étapes, a réalisé la meilleure performance. Ce qui lui vaut ce maillot tant convoité. Avec désormais le maillot jaune l’Erythrée qui a par ailleurs remporté l’épreuve de course contre la montre à la première étape s’impose désormais comme un sérieux concurrent au podium. Même s’il est trop tôt pour le dire puisqu’il reste  encore trois étapes, l’Erythrée est une équipe à prendre  au sérieux.
Le  Cameroun résiste
Pas classé parmi les quarante quatre premiers coureurs à franchir la ligne d’arrivée en , les  cyclistes camerounais n’ont pas abandonné la course comme les quatre cyclistes Egyptiens, argentins et de l’équipe mixte Afrique. Ces derniers sont restés dans  la course. Mieux encore, ils sont restés accrochés au peloton jusqu’à la ligne d’arrivée. Ce qui est à encouragé. Sur la centaine de cyclistes au départ de la 2ème étape, le premier camerounais Voukeng Kemtsop Ismaël  arrive à la  45ème place avec un chrono de 02h10'08''.Soit près de deux secondes de plus sur le maillot jaune. Ce qui augure quand même de bonne chose pour le cyclisme camerounais. Mais  en attendant, la  compétition se poursuit avec la troisième étape qui se déroule dans la région de l’Ouest. Des surprises ne manqueront certainement pas.
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Tour de l’Espoir 2019: L’Erythrée vainqueur de la première étape

4 Février 2019, 20:51pm

Publié par Hervé Villard

Les jeunes cyclistes de ce pays de l’Afrique du Nord ont été plus rapides que les autres. Ils ont réalisé un chrono record de 26min 30s durant la première étape de la 2ème édition du Tour de l’Espoir.

L'equipe  Erythréenne Vainqueur de la  1ère  étape

L'equipe Erythréenne Vainqueur de la 1ère étape

Debesay Yakob cycliste Erythréen classé maillot jaune à l’issue de la première étape du Tour de l’Espoir 2019 est tout heureux. Au moment de monter sur le podium pour se faire habiller par le Secrétaire générale des services du gouverneur de la région du Littoral, il est tout ému. Les mains au ciel comme pour savourez ce moment de bonheur, il remercie par ce même geste le ciel pour cette faveur qu’il lui a accordée.
Devant, les cameras et micros des reporters pendant l’interview, il reconnait que la tâche n’a pas été facile pour lui. «L’épreuve n’était pas facile du tout. Avec mes coéquipiers que je félicite au préalable, nous avons suffisamment travaillé pour obtenir ce résultat. La piste avait quelques soucis mais, on a pu gérer. On espère tout simplement que le reste de la compétition nous sourira», dit-il avant de filer se débarbouiller et surtout se préparer pour la 2ème étape qui se déroule toujours dans la ville de Douala, sur la même piste, mais en sens contraire ce mardi.
Tout à coté de lui ses collègues eux aussi sont heureux. Le jeu en équipe a été magnifique, la performance et la complicité aussi. La preuve l’équipe d’Erythrée a été classée première à l’issue de cette première journée. De quoi savourer.
 Derrière l’Erythrée qui s’est adjugé la première place à l’issue de cette première étape, l’Algérie a occupée le deuxième rang avec un chronomètre de 24min 12 secondes. Et, Hamza Yacine son coureur, a arraché le maillot vert au passage. Ce qui est normal au regard de la performance de son équipe. Le Portugal a complété la dernière marche du podium avec un chronomètre de 24 minutes 23 secondes. Salgueiro Carlos coureur de cette équipe a arraché au passage le maillot blanc à poids rouge.
 
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Tour de l’Espoir 2019: Le premier coup de pédale c’est demain.

3 Février 2019, 21:33pm

Publié par Hervé Villard

Tour de l’Espoir 2019: Le premier coup de pédale c’est demain.

La 2ème édition de ce tour cycliste des moins de 23ans qu’organise le groupe Vivendi débute par un critérium dans la ville de Douala ce 4 février 2019

Les populations de la  ville de Douala  vibrerons une fois encore au rythme de la de la coupe des nations U32 du cyclisme. Après l’édition expérimentale de 2018 peine de succès, le Vivendi Sport avec la collaboration de l’Union du Cyclisme international (Uci) on décidé de remettre ça. Surtout que l’objectif est de faire la promotion du cyclisme dans le monde entier, encourager les jeunes à s’intéresser à cette discipline et encourager ceux qui la pratiquent déjà. La preuve l’année dernière, la fédération camerounaise de cyclisme a reçu de vivendi sport près de 90 vélos pour la promotion du cyclisme au Cameroun. Toujours dans la même veine, selon des informations du comité d’organisation, la nation victorieuse du classement du Tour de l’Espoir aura d’ailleurs l’honneur d’obtenir une invitation pour le Tour de l’Avenir en août en France. 

Mais avant d’y arriver, il faudra que les coureurs des dix neuf nations présentes bataillent dur pour arracher la couronne mis en jeu. Pour ce faire, ils doivent avaler cinq étapes jusqu’à samedi prochains sur des parcours équilibrés entre Douala et Yaoundé en passant par Nkongsamba et Dschang dans l’ouest du pays et par Ngoulemakong dans le sud.
Agés de 19 à 22 ans, les jeunes conviés au Cameroun cette année représenteront différents continents, l’Afrique évidemment avec 14 nationalités engagées, l’Asie avec le Japon, l’Amérique du Sud avec l’Argentine et l’Equateur et l’Europe avec le Portugal mais aussi des Ukrainiens, des Néerlandais, un Irlandais et un Hongrois.
 Avant le départ de cette première étape, la pression est du coté du Rwanda vainqueur de la première édition. Car, les compatriotes de Joseph Areruya qui est passé depuis dans les rangs professionnels auront à cœur de conserver cette couronne. Pour le faire, il faudra cravacher dure. Défier tous les obstacles, qu’il y a sur les nombreux parcours afin de s’imposer devant les nombreux concurrents plus  aguerris et plus avertis. Devant des Argentins et des Equatoriens des  nations  montantes du cyclisme mondial, la  compétition augure de beaux duels. Le Cameroun mal classé à la dernière édition a aussi à cœur de remporter au moins une étape pour faire honneur aux pays. La  fête  s’annonce  belle.
 
Hervé Villard Njiélé

 

Voir les commentaires

Philippe Nanga (coordonnateur de l’Ong Un Monde Avenir):«Le cadre juridique des  élections au Cameroun est confictogène»

1 Février 2019, 19:28pm

Publié par Hervé Villard

Il faut  revoir  le  Code  Electoral

Il faut revoir le Code Electoral

Le rapport de la mission de supervision de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 a été rendu public ce jeudi 31 janvier 2019 par l’Ong Un Monde avenir. Ce compte rendu s’est déroulé en présence de plusieurs autres représentants des associations et des organisations de la société civile. Parmi ces derniers, on pouvait compter les responsables de la Fondation Koffi Anan, ceux de Zenu Network, de Wilf, de Article 55 et ceux de l’Ong Femme et enfants pour ne citer que ceux-ci. En marge de cette communication qui a pour objectif d’inviter les politiques, les citoyens, bref tous les acteurs du processus électoral à œuvrer pour l’amélioration du cadre juridique des élections au Cameroun, Filipe Nanga a ouvert son cœur à votre blog. Lisez attentivement.
Philippe Nanga (coordonnateur de l’Ong Un Monde Avenir):«Le cadre juridique des  élections au Cameroun est confictogène»
Un Monde Avenir vient de rendre publique le rapport de la mission d’observation du déroulement de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. Qu’est ce qu’on peut retenir en effet?
On retient de manière générale que notre cadre juridique et institutionnelle demande à être revu. Ceci pour garantir des élections crédibles. Et cette révision doit être consensuelle si on veut redonner confiance aux électeurs.
De 2011 à 2018, y a-t-il selon vous eu amélioration du cadre juridique des élections au Cameroun?
Bien sur. Il y a eu des améliorations puisqu’en 2011, il n’y avait pas un Code  électoral. Depuis 2013, il y a eu des améliorations surtout du cadre juridique, même si  cela n’est pas parfait. Il y a eu amélioration en termes de capacité de gestion électorale. Il y a aussi une relative envie de participer au processus électoral du coté des populations. L’existence du juge électoral charger de régler les différents contentieux électoraux qui est le Conseil constitutionnel fait partie des avancées appréciables.
Après la publication du rapport de supervision de l’élection présidentielle de 2018, c’est quoi la suite?
Nous sommes en train de travailler pour mettre en place une coalition de l’organisation de la société civile pour le suivi du processus électoral au Cameroun. Nous sommes également en train de mettre sur pied une synergie d’acteurs impliquant, les partis politiques et l’organe en charge de la gestion du processus électoral, Elecam, afin de porter des actions de plaidoyer pour obtenir un minimum de reforme du cadre juridique électoral. En claire, nous nous organisons pour militer la révision du Code électoral. Le cadre juridique actuel est conflictogène. C’est à dire, qu’il ouvre la voie aux conflits. Si nous mêmes allons aux prochaines élections avec ce Code électoral, cela signifie que nous ouvrons la voie aux conflits dans notre pays
Qu’attendez-vous du gouvernement?
Nous attendons qu’il comprenne l’urgence de mettre sur pied un cadre consensuelle de révision du code électoral. Ceci pour favoriser le bon déroulement des élections au Cameroun. Et surtout, pour faciliter non seulement la participation massive des jeunes et des populations en général au processus électoral mais aussi, pour favoriser une transition démocratique au Cameroun.

 

Entretien mené par Hervé Villard Njiélé.

Voir les commentaires

Football professionnel: Happy  et Semengue fument le calumet de la paix

30 Janvier 2019, 20:29pm

Publié par Hervé Villard

Pendant la réunion de conciliation qui s’est  déroulé ce jour à Yaoundé présidé par Alim Konaté 1er vice président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Happy et Semengue ont pris l’engagement de lancer  officiellement le championnat de Ligue1 et Ligue2 le 2 février 2019 prochain
en fin on  va  rejouer au  foot sur  le  stade

en fin on va rejouer au foot sur le stade

La crise qui secoue la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) a trouvé un dénouement avec la tenue hier au siège de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) à Tsinga, de la première réunion du Comité Ad Hoc chargé de la réflexion sur l’avenir de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc). Au sortir de ce conclave qui a réuni, outre les officiels de la Fecafoot sous la diligence de son premier vice-président, Alim Konaté, le président de la LFPC Pierre Semengue, le président du Syndicat des clubs d’élite du Cameroun (Sycec) et non moins représentant des clubs de Ligue 1 Franck Happi, entre autres, il a été décidé à l’unanimité de la levée du mot d’ordre du boycott du Sycec, et du démarrage effectif des championnats dès le week-end prochain. «Le comité Ah Hoc prend acte de l’engagement de la LFPC et des représentants des clubs professionnels de procéder à un lancement solennel des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 le samedi 2 février 2019 au stade militaire de Yaoundé par les rencontres Canon # Panthère à 14 heures en levée de rideau et Eding sport # Yong sport Academy à 17 heures», peut-on lire dans le communiqué final ayant sanctionné cette rencontre.*

Parlant du boycott en cascade du lancement officiel de la saison le samedi 26 janvier 2019 dernier, il a été décidé qu’aucun club ne sera sanctionné comme le prévoyait la Lfpc.
Hervé Villard Njiélé

Voir les commentaires

Marche du MRC: Longuè Longuè sort de son silence:

29 Janvier 2019, 21:50pm

Publié par Hervé Villard

Dans une video publiée sur youtube, l'artiste musicien camerounais engagé  dénonce la barbarie des forces de l'ordre sur les militants du Mrc samedi dernier dans les villes du Cameroun.

Longue Longue: Trop c'est  trop

Longue Longue: Trop c'est trop

La marche entreprise hier 26 janvier par les partisans et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) intéresse aussi bien les acteurs de la société civile politique, que les artistes. C’est d’ailleurs le cas de l’artiste musicien Longue Longue qui n'est pas resté insensible face à ce qui s'est passé dans les villes de Douala et Yaoundé samedi dernier dans la matinée. Pour marquer sa soutien aux camarades du Mouvement pour la renaissance du Cameroun(Mrc) brutalisés et maltraités par les éléments des forces de l'ordre qui empêchaient la marche organisée par les militants du parti de Maurice Kamto.
Dans une vidéo postée sur son compte Facebook samedi dernier, l’auteur de « Privatisé », chanson qui lui a valu la prison, a condamné l’attitude voire le comportement des forces de l’ordre camerounaises face aux manifestants du MRC.
Sur le commentaire inscrit en dessus de cette vidéo de 49 secondes, l’on pouvait lire «L’impact du fusil de guerre, un gouvernement à l’agonie, j’espère que le mort-vivant qui se trouve à Etoudi voit ses œuvres perpétrées par ses criminels. Peuple en otage bon sang»
Il faut indiquer que Longuè Longuè est un artiste musicien camerounais qui réside actuellement au Canada. Durant la présidentielle du 7 octobre dernier, il a battu campagne aux côtés de Me Akere Muna avec son mouvement Now. Apres ces élections, Longue Longue reconnu au Cameroun comme un artiste engagé est parti au Canada. Le père de «Ayo Africa» qui ne cache pas sa colère face à la mauvaise gestion du Cameroun est très amère par rapport la brutalité policière de samedi dernier.
Herve Villard Njiélé

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>